Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Conférence de presse sur le FIMA 2016 à Paris : Rendez-vous les 16 et 17 décembre prochains à Agadez


fimaLe ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale, M. Assoumana Mallam Issa, se trouve à Paris où il a animé une conférence de presse sur la 10ème édition du FIMA qui se tiendra les 16 et 17 décembre prochains à Agadez. On notait, lors de cet échange, la présence les médias, de la ministre de la Population en déplacement en France, de l'ambassadeur du Niger à Paris, de la 1ère conseillère de la Délégation Permanente du Niger à l'Unesco, et du président fondateur du FIMA.
Devant le gotha de la presse française et africaine exerçant dans l'Hexagone, le ministre Assoumana Mallam Issa a tenu d'emblée à rassurer les futurs festivaliers, que ''l'Etat prendra toutes les mesures nécessaires pour assurer leur sécurité à Agadez.''. Du reste, a-t-il dit, le retour aux sources de cette manifestation est un signal fort, un indicateur que la paix règne dans la capitale de l'Aïr et, de façon générale, dans tout le pays grâce notamment aux mesures conséquentes prises par les autorités de la 7ème République, malgré les menaces réelles observées à nos frontières.
La paix, au Niger, a rappelé le ministre de la Renaissance Culturelle, est et demeure le fondement de notre existence et de nos valeurs au premier rang desquelles se trouvent nos cultures. Celles-ci sont aujourd'hui, dans notre pays, une des priorités de la renaissance culturelle, la marque spécifique du 2ème mandat du Président de la République, a indiqué le ministre Assoumana Mallam Issa.
Or, qui dit culture, dit forcément mode et qui dit mode dit FIMA. Le festival a aujourd'hui 20ans. Il a grandi, pour se loger au rang des plus grands rendez-vous africains et même mondiaux.''. Pour le ministre, le FIMA n'a plus rien d'un simple folklore, ''puisqu'il aura donné, à travers ses 9 précédentes éditions, la preuve qu'il est un parfait tremplin pour la promotion et la valorisation de la culture, un facteur indéniable de création d'emplois et un outil efficace pour lutter contre la pauvreté''.
C'est pourquoi, a annoncé le ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale, l'Etat va soutenir, de toutes ses forces, la création d'une université de la mode au Niger, une initiative chère au créateur du FIMA. Il faut, a-t-il dit, que ''désormais qu'au Niger, l'artiste vive de son art et que l'homme de culture vive de la culture''. Dans cette même perspective, un Institut des Arts sera créé au sein du Ministère de la Renaissance Culturelle.
Le ministre de la Renaissance Culturelle, tout comme la ministre de la Population, l'ambassadeur du Niger en France, le promoteur du festival, ont appelé les uns et les autres, annonceurs, hommes des médias et tous les partenaires associés, à venir à Agadez, à vivre le désert, ''vivre et accompagner le FIMA, afin que le produit, désormais labélisé nigérien, africain de surcroît, puisse sillonner allègrement le Continent et même le monde entier.''
Il faut noter qu'un mini défilé de mode et la projection d'un film documentaire sont venus soutenir l'ambiance de cette conférence de presse qui a atteint pleinement ses objectifs, au regard du nombre et de la qualité des participants. Tous ont annoncé qu'ils répondront présents au rendez-vous d'Agadez. Avant la tenue de cette conférence de presse, le ministre de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale, a effectué du 30 octobre au 2 novembre dernier, une visite de travail à Rennes, en France.
Au cœur de cette visite, il y avait la mise en œuvre de notre Programme de Renaissance Culturelle qui nécessitera la création d'espaces de sensibilisation populaire et d'éducation citoyenne. Dans cet esprit, il faut rappeler qu'une de nos compatriotes vivant en France, dans la ville rennaise précisément, madame Warou Fatoumata Hamey, a écrit un livre intitulé ''Arbres à palabres et à récits.''. Cet important ouvrage, qui s'inspire de la vieille tradition africaine, sert de base, dans divers milieux de Rennes, à l'expérimentation et à la création de ce genre d'espace.
L'idée du ministre Assoumana Mallam Issa est d'explorer les possibilités d'utiliser cette expérience pour transformer nos fadas, nos maisons des jeunes, nos groupements féminins et autres lieux d'échanges, en de véritables arbres à palabres à l'africaine, arbres à palabres offrant l'opportunité d'échanges et de débats constructifs, afin de contribuer à l'avènement d'une citoyenneté active et d'une cohésion propice à la modernisation sociale.
A l'issue de cette visite, le ministre a été édifié par cette expérience rennaise. Et c'est pourquoi les bases d'une coopération et d'échanges culturels ont été lancées. C'est dans ce cadre, qu'une forte délégation composée des précurseurs du projet et comprenant également des élus et des représentants de la Maison Internationale de Rennes en charge de la coopération décentralisée, se rendra dans les prochains jours dans notre pays.
Moussa Hamani A/P Ambassade du Niger en France
www.lesahel.org

Culture

Interview de Mme Aminata Sanou, directrice artistique de la Compagnie Aminata Sanou-Tamadia International et du festival…

Interview de Mme Aminata Sanou, directrice artistique de la Compagnie Aminata Sanou-Tamadia International et du festival Tamadi'Arts : ''Le festival Tamadi'Arts est un cadre de rencontres et d'échanges entre des artistes professionnels venus des quat

Danseuse chorégraphe d'origine burkinabè, Aminata Sanou est la directrice artistique de la Compagnie Aminata Sanou-Tamadia International, qui a initié le Festival Tamadi'Arts qui se tient depuis 2012 à Carvin dans la région Haut de France. Ce festival, qui est un cadre de brassage, vise la promotion de des cultures africaine, afro-brésilienne et afro-contemporaine, de la culture tout court à travers notamment la musique, la danse, le th...

Entretien avec le comédien, et acteur burkinabè, M. Gustave Sorgo : «Il ne suffit pas de prendre un caméscope pour deven…

Entretien avec le comédien, et acteur burkinabè, M. Gustave Sorgo : «Il ne suffit pas de prendre un caméscope pour devenir cinéaste, il y a une didactique cinématographique qu'il faut connaitre», déclare Gustave Sorgo

Rien ne semblait prédisposer Sorgo Dak Jean Gustave, qui était d'abord enseignant puis employé de banque à la carrière de comédien et d'acteur, à part le désir qu'il a toujours eu de faire rire les autres, depuis l'école primaire quand il jouait dans des sketches. Appelé « Tonton Gaoussou », par les uns, « Sidiki », par les autres, Gustave Sorgo a fait du théâtre dans sa jeunesse. Mais c'est la rencontre en 1979 avec le réalisateur de r...

Vernissage du livre '' La Croix d'Agadès'' ou TENEGHL'T : TENEGHL'T, une identité culturelle nigérienne confirmée

Vernissage du livre '' La Croix d'Agadès'' ou TENEGHL'T : TENEGHL'T, une identité culturelle nigérienne confirmée

Le ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale, Porte-parole du Gouvernement, M. Assoumana Mallam Issa, a présidé, jeudi dernier, au Musée National Boubou Hama, la cérémonie officielle du vernissage du livre de Thiamidi Babou Magha, intitulé ''La Croix d'Agadès'' ou TENEGHL'T, symbolisme et fonctions sociopolitiques.Dans ce livre, l'auteur montre le rôle sociopolitique de cette croix, ses fonctions et ...

Zin'naariâ ! L'alliance d'or de Rahmatou Keita, au Fespaco 2017 : Le film qui a séduit par la qualité de ses images

Zin'naariâ ! L'alliance d'or de Rahmatou Keita, au Fespaco 2017 : Le film qui a séduit par la qualité de ses images

En course pour l'étalon d'or de Yennenga au 25ème Fespaco, Zin'naariâ! (l'alliance d'or), le long métrage de la réalisatrice nigérienne Rahmatou Keita a décroché le trophée et le prix de la meilleure image.Zin'naariâ ! (l'alliance d'or) est un film du genre romantique d'une durée de 92 mn sorti en 2016. Sa première projection au 25ème Fespaco a eu lieu le 2 mars au "Ciné Burkina" de Ouagadougou. Dès la première scène, l'une des apprécia...

Cérémonie de clôture de la 25ème édition du FESPACO à Ouagadougou : «Félicité» du Sénégalais Alain Gomis remporte l'Etal…

Cérémonie de clôture de la 25ème édition du FESPACO à Ouagadougou : «Félicité» du Sénégalais Alain Gomis remporte l'Etalon d'or de Yénnega

Après dix jours et autant de nuits de projection de films courts et longs métrages, de séries télévisées, de films documentaires, et films d'écoles africaines de cinéma, et de panorama longs métrages fiction et documentaires, les écrans de la 25ème édition du Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou se sont refermés, le 4 mars dernier au Palais des sports de Ouaga 2000, avec une cérémonie de clôture grandiose à ...

Alain Gomis, la confirmation d'un talent avec «Félicité»

Alain Gomis, la confirmation d'un talent avec «Félicité»

C'était le moment tant attendu du Fespaco, celui des palmarès avec la remise du prestigieux trophée, l'étalon d'or de Yennenga remporté cette année par le réalisateur sénégalais Alain Gomis avec « Félicité », un film d'une durée de 120mn sorti en 2016.Sans grande surprise l'étalon d'or de la 25ème édition du Fespaco a été remporté par le réalisateur sénégalais Alain Gomis avec son long métrage « Félicité ». Le succès remporté à Berlin p...

Projection de la série télévisée nigérienne en compétition au 25ème Fespaco à Ouagadougou : Baptême du feu pour " D…

Projection de la série télévisée nigérienne en compétition au 25ème Fespaco à Ouagadougou : Baptême du feu pour " Délou"

Sortie, le 3 décembre 2016, la série télévisée "Délou" du réalisateur nigérien Souleymane Mahamane, a été sélectionnée pour la compétition officielle au 25ème Fespaco. Le film d'une cinquantaine d'épisodes qui retrace le cheminement d'une femme décidée à devenir présidente, pour mettre fin à l'injustice, dont elle et ses concitoyens sont victimes, a été projeté le 26 février 2017 dans la salle « CBC » de Ouaga. Mais, seulement les trois...

Ouverture officielle de la 25ème édition du Fespaco : C'est parti pour la course à l'étalon d'or de Yennega

Ouverture officielle de la 25ème édition du Fespaco : C'est parti pour la course à l'étalon d'or de Yennega

Le Clap d'ouverture de la 25ème édition du Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (Fespaco) a été donné par le président du Faso, Sem Roch Marc Christian Kaboré dans l'après-midi du 25 février au stade municipal de Ouagadougou. Placé sous le thème "Formation et métiers du cinéma et de l'audiovisuel'', l'édition 2017 du festival met à l'honneur la Côte d'Ivoire, pays invité d'honneur. Ce pays qui marque sa prés...

Portrait d'Artiste : Hassane Boukary, artiste engagé pour la promotion de la paix

Portrait d'Artiste : Hassane Boukary, artiste engagé pour la promotion de la paix

Habillé d'un costume traditionnel nigérien, l'artiste tenait entre ses mains une canne en bronze en forme de vipère. Souriant et très ouvert, Hassane Boukary surnommé « Nounou » est auteur compositeur. Il avait débuté le métier d'artiste depuis son jeune âge. « J'ai embrassé la musique par amour, je ne l'ai pas hérité. Aucun membre de ma famille n'est chanteur », a-t-il déclaré. Selon lui, à travers la musique, il pense apporter sa cont...

Point de presse du ministre du Tourisme et de l'Artisanat sur la tenue du Festival de l'Air : Pour la relance du tourism…

Point de presse du ministre du Tourisme et de l'Artisanat sur la tenue du Festival de l'Air : Pour la relance du tourisme au Niger

C'est en prélude à la 12ème édition du Festival de l'Air, qui est un grand événement touristique pour le Niger en général et particulièrement pour la région d'Agadez, que le ministre du Tourisme et de l'Artisanat M. Ahmed Boto a animé samedi dernier, dans la salle de réunions dudit ministère, un point presse pour le lancement des préparatifs de ce rendez vous. Le festival de l'Air, édition 2017 est prévu du 10 au 12 mars prochain à Ifer...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Ruée vers l'or à Tanda-Boundou, Commune rurale de …

Ruée vers l'or à Tanda-Boundou, Commune rurale de Liboré : De l'engouement aux questionnements

Or ou pas or dans le village de Tanda-Boundou, dans la Commune rurale de Liboré ? C'est la...

jeudi 27 avril 2017

Ambiance de marché sur le site de fouille aurifère…

Ambiance de marché sur le site de fouille aurifère de Tanda-Boundou

Pour se rendre sur le site de fouille d'or du village de Tanda-Boundou, sis entre Malam Ko...

jeudi 27 avril 2017

L'Initiative 3N : Un programme qui marque un chang…

L'Initiative 3N : Un programme qui marque un changement de comportement dans la région de Dosso

L'Initiative 3N, faudrait-il le rappeler, est un programme ambitieux, une vision du Présid...

vendredi 21 avril 2017

L'air du temps

Ces ruées vers l'or qui soulèvent des foules

Ces ruées vers l'or qui soulèvent des foules

Vers la fin de l'année 2014, ils ont déferlé, en bravant les dunes et les tempêtes de sabl...

jeudi 27 avril 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.