Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Editorial : Secteur rural, véritable moteur de développement


DG onepLa 3ème édition du Salon de l'Agriculture, de l'Hydraulique, de l'Environnement et de l'Elevage (SAHEL-Niger) ouvre ses portes ce matin au Palais du 29 juillet de Niamey. Cette édition sera marquée de la touche du ministre d'Etat en charge de l'Agriculture et de l'Elevage, M. Albadé Abouba.
Homme de terrain dont nous connaissons parfaitement l'engagement a au demeurant une vision pragmatique pour le devenir du secteur agro-pastoral de notre pays. La tenue de cette 3ème édition du salon sa volonté inébranlable de donner une impulsion nouvelle au secteur rural nigérien. Le ministre d'Etat Albadé Abouba est convaincu que la tenue de cette 3ème édition, est un grand déclic pour une prise de conscience afin de donner au secteur rural son véritable rôle de moteur de développement au Niger.
Cet engagement du ministre d'Etat Albadé Abouba traduit toute l'importance que le gouvernement accorde à la tenue de ce salon et les attentes immenses du peuple nigérien. Il ne s'agit pas simplement d'exposer les produits agricoles et d'élevage, mais de convaincre les principaux acteurs du monde rural de faire siennes les avancées technologiques enregistrées dans ce secteur. Il n'est un secret pour personne que le Niger est un pays par essence agricole, où l'économie rurale occupe plus de 80% de la population nigérienne.
Cependant, force est de constater que l'agriculture et le l'élevage de type traditionnel, plus portés sur la subsistance que l'enrichissement des producteurs, ont montré leurs limites. Les méthodes culturales archaïques ne sont plus adaptées ; et les sols complètement lessivés entre temps, subissent les effets dévastateurs du changement climatique.
Dans un tel contexte, il est impératif pour les décideurs et les producteurs ruraux, de s'inscrire dans un élan d'innovation majeure pour redynamiser ce secteur. D'où l'importance de la tenue du salon SAHEL-Niger, véritable plate-forme d'échanges et de partage d'expérience entre les différents acteurs concernés.
Avec un thème pertinent« Promotion de l'Investissement pour un Développement Durable à travers l'Initiative 3N », ce salon vise l'objectif faim zéro en 2021 du Président de la République, qui comme nous le savons est un des objectifs prioritaires du Programme de Renaissance 2 qui lui-même vise de ce fait à insuffler une dynamique nouvelle au secteur. Car, « le Peuple nigérien, qui a un immense défi à relever, un défi qui a un rapport avec sa dignité et son honneur, puisse définitivement vaincre le défi de l'éradication de la faim ». Pour le Chef de l'Etat, il n'est pas souhaitable que, de manière récurrente, nous soyons réduits à mendier notre pain quotidien auprès des autres peuples.
Pour rendre cela possible, nous devons déployer tout notre génie et nos énergies au profit d'une exploitation judicieuse de nos ressources en eau souterraine et de surface.
Il s'agit, comme l'a maintes fois réitéré le Président Issoufou Mahamadou, de faire en sorte que, ''les sécheresses récurrentes ne soient plus synonymes de famines''.
Nous devons y arriver en nous organisant à mieux combattre les effets des changements climatiques, à accroître les rendements des cultures pluviales, à promouvoir l'agriculture irriguée et à moderniser l'élevage. Cela nécessitera, entre autres mesures, le rétablissement des subventions de l'Etat aux producteurs afin de leur faciliter l'accès aux intrants et de leur permettre de se nourrir de leur propre travail: autrement dit, aux subventions en aval de la production, nous allons substituer les subventions en amont de la production.
Aujourd'hui, force est de constater que malgré des avancées indéniables réalisées grâce à l'Initiative 3N, beaucoup reste à faire pour permettre au secteur rural d'être le véritable moteur de notre croissance. En effet, depuis la nuit des temps, la houe, la daba et la hilaire demeurent encore nos outils de travail dans un monde où les grandes fermes agropastorales font légion. Les produits de recherche de nos Instituts, dans le domaine, pourtant très pertinents, ne sont pas bien vulgarisés et/ou les paysans sont peu réceptifs au changement, les principaux produits de consommation courante sont importés, les circuits de commercialisation des produits agropastoraux sont inadaptés et répondent peu aux besoins du monde rural ; les chambres d'agriculture bénéficient très peu d'encadrements et d'assistance ; le riz du Niger n'est pas valorisé et très peu consommé par les Nigériens, etc.
Il appartient donc à l'Etat, aux chercheurs, aux partenaires techniques et au monde rural de tout entreprendre dans une parfaite synergie d'actions pour renverser cette tendance afin de faire du Niger un pays autosuffisant et exportateur des produits agropastoraux.
C'est dans ce cadre, que le Programme de Renaissance 2 s'est fixé comme objectifs de valoriser, d'encourager, et de soutenir les initiatives privées tendant à moderniser notre agriculture, à accroître la production et la productivité.

Cela est possible, et nous pouvons y arriver!

Mahamadou Adamou( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )
www.lesahel.org

Culture

Artiste chanteur Ismaêl Diallo : Ismo One, la force tranquille

La world music, c'est ce mélange d'Afro Zouk, Hip Hop, Reggae, Ragga et Funk comme effet de temps et de mode. Parmi les artistes en vogue dans ce domaine figure Ismaël Diallo. Connu sous le nom de Ismo One, il est l'un des artistes en vue au Niger. Auteur compositeur, il représente une voix incontestée de la musique nigérienne (nouvelle génération). Dans les fadas et clubs des quartiers périphériques de Niamey comme sur les ondes ses cr...

Ministre de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale : Installation de l'équipe nationale char…

Le Secrétaire général du Ministère de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale M. Oumarou Moussa a présidé, hier après midi, la cérémonie officielle d'installation de l'équipe nationale chargée de l'élaboration du rapport périodique quadriennale de la mise en œuvre de la convention 2005 de l'UNESCO.L'équipe qui a été mise en place est repartie en quatre groupes thématiques. Le premier groupe se penchera sur la ...

Cérémonie d'ouverture de la 2ème édition du Festival Afrique-Asie des jeunes : Raffermissement des liens culturels entre…

Environ 400 représentants issus de plus de 40 pays africains et asiatiques se sont réunis dans la province de Shaanxi pour l'ouverture de la cérémonie de la deuxième édition du Festival des Jeunes. Ils étaient là, pour échanger, partager les expériences et nouer des partenariats entre eux. Ces acteurs majeurs pour le développement sont appelés à contribuer de façon significative dans le rayonnement de leurs pays respectifs. Ces jeunes s...

Adama Dahico /Artiste -Comédien-Humoriste et écrivain ivoirien

25 ans de carrière, des milliers d'heures d'émissions humoristiques radio et des séries TVNé en mai 1968, le jeune humoriste a commencé sa carrière en 1992 avec une émission à la radio, Les Echos de l'allocodrome, le nom qu'il attribue aux maquis qui servent entre autres des bananes frites ou allocos. Son art humoristique est apprécié dans toute la sous-région, notamment au Niger. «J'adapte les expressions au lieu où je suis ; au Niger,...

Conférence inaugurale de la 17ème édition de Clap Ivoire : Contribuer à l'éclosion et à la révélation des jeunes talents

Du 4 au 9 septembre, Abidjan est le carrefour des talents du cinéma et de l'audiovisuels de la sous-région (UEMOA) avec la 17ème édition de Clap Ivoire qui va mettre en compétition des jeunes réalisateurs de courts métrages. Initiée dans un esprit de célébration de l'intégration sous régionale à travers le cinéma, le concours s'adresse à tous les Pays ressortissants de l'UEMOA, dont le nôtre. Pour les organisateurs, à travers cette renc...

Portrait/Abdoulaye Adamou Mato Ingénieur de son, régisseur Général et scénographe nigérien : «Le manque d'implication de…

Avec plusieurs stages à son actif au Niger et des bourses d'études de l'Institut Imagine au Burkina Faso et de l'Organisation International de la Francophonie (OIF), Abdoulaye Adamou Mato s'est spécialisé dans l'art de la scène et radiophonique, en studio, en régie son et lumière au Centre Arabo Africain de Formation et de Recherche Théâtrale en Tunisie.L'évolution technologique dans l'audiovisuel a poussé Abdoulaye Adamou Mato pour maî...

Les vertus du henné : Tatouages et soins de beauté au henné

A l'approche de la fête de la Tabaski, l'ambiance bat son plein à Niamey. Les femmes prennent d'assaut les marchés et les salons pour se faire belle. Fête rime avec élégance chez beaucoup d'entre elles et des marchés et salons d'esthétique se créent de façon spontanée au grand bonheur des commerçants et promoteurs. De jour, comme de nuit, ces lieux, grouillent de monde. Nombreuses sont les femmes qui utilisent le henné comme tatouage au...

Portrait : Rahina Balarabé, conteuse et comédienne : Conter sans compter

Rahina Balarabé est une conteuse, d'ailleurs une des rares femmes qui pratique ce métier au Niger. Cette diplômée de l'Institut de Formation aux Techniques de l'Information et de la Communication (IFTIC) est bien connue du grand public nigérien grâce à son émission télévisée « c'est l'heure du conte ».Passionnée de contes depuis son jeune âge, Rahina Balarabé a commencé à écrire en 2006, avec l'ambition de faire un livre de contes, mais...

Portrait : Amadou Edouard Lompo : Dramaturge, écrivain et scénariste nigérien

Conseiller pédagogique de français de son Etat, Amadou Edouard Lompo est un passionné de la littérature. Il termine son doctorat en littérature à l'Ecole Doctorale, Lettres, Arts, Sciences de l'Homme et de la Société (ED- LASHS) de l'Université Abdou Moumouni de Niamey. Amadou Edouard Lompo se spécialise sur la connaissance des grands héros du Niger, plus précisément les épopées. Confronté à un manque d'ouvrages littéraires dans les ann...

Les spectacles Artistiques et Culturels du FESCUAO 2017 : Des prestations sur les valeurs d'unité, de paix, de solidarit…

Les spectacles artistiques et culturels se poursuivent activement à Ouagadougou, la capitale du Faso, dans le cadre des festivités de la 14ème édition du Festival Scientifique et Culturel des Clubs UNESCO Universitaires de l'Afrique de l'Ouest (FESCUAO) à laquelle participent 450 festivaliers.Les troupes artistiques et culturelles des clubs UNESCO des pays participants se sont produites chacune en théâtre, en danse traditionnelle et mod...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le paludisme : Des efforts soutenus dans la lutte …

Le paludisme est une maladie parasitaire qui constitue un problème de santé publique au Ni...

vendredi 27 octobre 2017

Interview de Dr. Hadiza Jackou, Coordinatrice du P…

Cette année encore, le paludisme fait beaucoup de victimes au Niger : quel est le nombre d...

vendredi 27 octobre 2017

Paludisme : Le choix de lutte

La lutte contre le paludisme a été entreprise, à l'échelle internationale, par l'Organisat...

vendredi 27 octobre 2017

L'air du temps

Baroud d'honneur dans l'Anzourou

Baroud d'honneur dans l'Anzourou

Il y a comme un vent de débâcle et de panique qui plane sur la tête des groupes armés qui ...

vendredi 17 novembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.