Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Phénomène de mode : ''Goggoro et bonnet'', des foulards en vogue à Niamey


gogoroLes foulards Gogoro ou Achoké, étaient à l'origine des foulards portés par les femmes yoruba. Mais ces derniers temps on est de suite frappé, à l'occasion des cérémonies et de certaines occasions de réjouissance, par la forte présence de ces gros foulards communément appelés "Goggoro" ou "Achoké" de plus en plus à la mode chez les femmes de la capitale. Longtemps importés, ces foulards sont présentement confectionnés dans des salons de beauté et des ateliers de couture à Niamey.
Les accessoires de mode sont des éléments incontournables pour un habillement réussi. Un chapeau, un beau foulard intensifient un look, le rendent unique. Que ce soit sur les coiffeuses ou dans nos armoires, les accessoires se collectionnent à l'infini. Qui n'a jamais eu envie d'un sac, d'un collier, d'une bague ? Au poignet, autour du cou ou sur la tête, les accessoires de mode se déclinent et se multiplient au rythme des saisons et de nos envies. Les Nigériens sont devenus des spécialistes du commerce de ces articles en vogue.
Au salon de beauté « L'élégance », la responsable Juliette nous confirme que ce sont des tissus qui proviennent des pays de la sous-région notamment du Benin et du Nigeria qu'elle utilise pour confectionner les foulards Gogoro qui sont, de tout temps, la mode chez les yorouba. Les femmes portent ces foulards pour donner une touche particulière à leur tenue. Il y'a divers formes et styles, tout dépend de la matière dont sont confectionnés ces foulards. Il y'en a plusieurs modèles dont les nénuphars, les papillons, les chapeaux, les tout-couverts, les genres bonnets...Mme Juliette affirme que ces articles sont fabriqués avec des tissus satins, légers, lourds ou même avec des bazins et des pagnes. « Souvent nous les fabriquons selon le choix de nos clientes, mais le modèle le plus demandé est le nénuphar. Pour rendre plus attrayant ces foulards, nous ajoutons des accessoires notamment des broches, des fleurs, des perles, bref des petits ornements qui scintillent », explique Juliette.
Mme Safi est fan de ces foulards. Elle est venue prendre sa commande chez Juliette. « Avant je pensais que ça nous venait de l'extérieur mais depuis que j'ai su que ces foulards sont fabriqués ici, je viens avec des bouts de tissu de mes couleurs préférés que je porte régulièrement. Mon problème, je ne sais pas bien nouer les foulards et avec ce phénomène de mode, je suis à l'aise. C'est magnifique et j'aime bien », dit Safi. « Depuis que j'ai découvert ce genre de foulards, je ne prends plus de temps devant le miroir pour attacher un foulard. Je prends celui qui est déjà noué et hop le maquillage est fait », confie de son côté Sadia. Voilà qui est bien dit.

Celles qui n'aiment pas se tresser ou ne se coiffent pas, préfèrent acheter ces "couvre têtes" noués par les coiffeuses. Une cliente nommée Nafissa a apporté un mètre de Bazin qu'elle a fait coudre pour sa tenue de réveillon, afin qu'on lui confectionne un foulard. « Depuis l'avènement de cette mode, je ne porte que ça, assorti et noué dans différents styles. Chaque habit a son foulard, j'en ai déjà plusieurs » dit-elle avant de louer la qualité du travail de Juliette, et de conseiller toutes ses amies de venir se faire fabriquer ces accessoires. Convenablement et de façon coquette Sadia en porte un. «Ces foulards confectionnés me facilitent la tâche. Je suis là car il faut amener le tissu une semaine avant au moins pour être sûre de l'avoir à temps » confie-t-elle.

Aux foires on rencontre toutes sortes de ces "Achoké" et ou "Goggoro", des belles parures pour femmes, toutes sortes de décors. On en trouve pour toutes les bourses, des petits foulards comme des grands. L'avantage pour la vente de ces "foulards prêts à porter", selon la revendeuse Mme Maiga originaire du Mali, est que «les femmes de Niamey en raffolent, et on peut les porter aussitôt avant ou après achat pour les essayer. On peut même les reprendre le lendemain si ça ne répond pas à vos attentes ». Une autre commerçante est accompagnée de ses deux filles qui portent toutes, des bonnets. Elle s'est approvisionnée en bonnets, en tissus, en achoke, précisant que c'est lors de ces rencontres qu'on les trouve à un bon prix. « Ils nous proviennent de la sous-région et on peut les revendre après » dit-elle. Elle raconte qu'elle a toujours fait ces achats de fête au niveau des foires, où elle trouve tout ce qu'elle veut et à des prix défiant toute concurrence. Les foires sont selon elle, moins encombrées et les gens peuvent choisir dans la tranquillité leurs articles, contrairement au marché ou l'accès est difficile. « Elles nous offrent la possibilité d'avoir plus de choix, il y'a des étals ou on ne trouve uniquement que ce genre de coiffes (foulards, bonnets et perruques). J'en achète beaucoup pour mon salon de beauté et je revends avec un peu plus de bénéfices » ajoute-t-elle.

Aïssa Abdoulaye Alfary(onep)
06/07/17

Culture

Admission du groupe Sogha au Conseil Africain de la Musique : Pour le rayonnement de la musique nigérienne

Admission du groupe Sogha au Conseil Africain de la Musique : Pour le rayonnement de la musique nigérienne

Le Comité Exécutif du Conseil Africain de la Musique dont le siège est basé à Brazzaville au Congo a décidé d'admettre le groupe nigérien Sogha comme membre du Conseil dans la catégorie des organisations nationales et spécialisées. L'annonce a été faite par l'administratrice du groupe Sogha, Aichatou Ali Soumaila dite Aïchatou Dankwali, lors d'une interview qu'elle a bien voulu nous accorder.Pour elle, cette adhésion du groupe permet de...

Culture : Le Musée national Boubou Hama réceptionne le pavillon rénové du pétrole

Culture : Le Musée national Boubou Hama réceptionne le pavillon rénové du pétrole

      La cérémonie de réception du Pavillon du musée national Boubou Hama dédié à l'exploitation du pétrole au Niger a eu lieu, le samedi 6 octobre dernier, dans l'enceinte de l'établissement. Cette cérémonie s'est déroulée en présence du Ministre du Pétrole, M. Foumakoye Gado, de l'Ambassadeur de la Chine au Niger SE Zhang Lijun, du Secrétaire général du Ministère de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modern...

Projection de la série ''Femme actuelle'' de Boubacar Djingarey Maiga : Une série de treize épisodes présentée au public

Projection de la série ''Femme actuelle'' de Boubacar Djingarey Maiga : Une série de treize épisodes présentée au public

Deux ans après son film "dans le noir", Boubacar Djingarey Maiga nous revient avec une série de treize épisodes de treize minutes (13) chacun, tirée du réel des téléspectateurs. Intitulé ''femme actuelle'', le film à travers ces différentes séries montre le quotidien de certaines familles nigériennes. Il aborde des thèmes importants comme l'amour, la polygamie, la haine...Les principaux personnages sont Moussa, Idrissa, Aicha, Mina et M...

Agadez : Première réunion préparatoire de la cure salée édition 2018

Agadez : Première réunion préparatoire de la cure salée édition 2018

Le gouverneur de la région d'Agadez M. Sadou Saloké a présidé la première réunion préparatoire de la cure salée édition 2018. Au cours de cette réunion qui s'est tenue en présence de l'honorable Sultan de l'Aïr, du président du Conseil régional, et de plusieurs acteurs concernés par l'organisation du grand rassemblement des éleveurs, M. Sadou Saloké a invité les présidents des différentes commissions mises en place à tout faire pour que...

Niamey/Cinéma/projection du film espagnol La Novia ou la mariée : Promouvoir les échanges culturels entre l'Espagne et l…

Niamey/Cinéma/projection du film espagnol La Novia ou la mariée : Promouvoir les échanges culturels entre l'Espagne et le Niger

L'Ambassade du Royaume d'Espagne au Niger en collaboration avec l'Association Nigérienne des ciné-clubs et critiques de cinéma a initié la projection du film espagnol "La Novia ou la mariée". La projection s'est déroulée vendredi 24 Août 2018 dans l'après-midi au siège de ladite association, dans l'enceinte de la Radio Goudel. C'était en présence de l'Ambassadeur d'Espagne au Niger SE Ricardo Mor Solá et de ses proches collaborateurs ai...

Musique Tal National marque sa rentrée par un grand concert

Musique Tal National marque sa rentrée par un grand concert

Pour relancer ses projets culturels et attaquer une nouvelle phase de sa carrière, l'orchestre Tal National a effectué, la semaine dernière, sa rentrée par un concert à la cité Tafadek. Le but de cette activité est de présenter au public les progrès du groupe Tal, notamment son nouvel album dans le back et des nouveaux matériels de sonorisation.Pour le Directeur artistique de Tal National Mouhamad Almoumine Youssouf, alias Almayda, la r...

Le Groupe de rap ONEENS (On Est Ensemble) : Rocksim et Frédozo, un duo qui porte loin la voix du Niger dans le showbiz i…

Le Groupe de rap ONEENS (On Est Ensemble) : Rocksim et Frédozo, un duo qui porte loin la voix du Niger dans le showbiz international

Connu à l'origine pour son style exclusivement inspiré par le Rap et le Hip Hop, le groupe ONEENS s'impose aujourd'hui dans les rythmes RnB, musique urbaine originaires des Etats-Unis dont raffole la jeunesse nigérienne et internationale. Après la sortie réussie de leur chanson « Together » en septembre dernier, le duo Gélé Karim Rock alias Rocksim et Frederik Bali Komenati alias Frédozo revient avec un titre positivement accueilli par ...

Interview de Amadou Ousmane, auteur du livre '' Propos d'Arbi'' : ''Changeons les habitudes pour changer de comportement…

Interview de Amadou Ousmane, auteur du livre '' Propos d'Arbi'' : ''Changeons les habitudes pour changer de comportement''

Monsieur Ousmane, vous venez de publier votre énième livre. Et vous l'avez titré : ''Propos Arbi''... du nom d'une rubrique bien connue publiée dans les colonnes du quotidien national ''Le Sahel'' dans les années '80. Ceux de nos lecteurs qui n'ont peut- être pas connu cette période-là voudraient bien savoir que contient cet ouvrage, et qui est Arbi ?Commençons par Arbi...Arbi est un personnage fictif, un citoyen lambda qui s'était donn...

Festival des continents : Une participation remarquée du Niger

Festival des continents : Une participation remarquée du Niger

L'ambassadeur, délégué permanent du Niger auprès de l'Unesco, SE Inoussa Ousseini a représenté notre pays, aux cérémonies du Festival des Continents, organisées du 5 au 9 juillet au Fort de Querqueville, Cherbourg-en Cotentin, dans le nord de la France.Ce festival, dont c'est la première édition, fondé par Monsieur Boubekeur Khelfaoui, a été placé sous la présidence de Monsieur Oumar Keita, ambassadeur, délégué permanent du Mali auprès ...

Niamey/Culture - Concours Miss Littérature Niger 2018 : Mlle Ali Firdaoussi du clab remporte le concours

Niamey/Culture - Concours Miss Littérature Niger 2018 : Mlle Ali Firdaoussi du clab remporte le concours

Le samedi 19 mai dernier a eu lieu, la finale de la première édition, du concours « Miss Littérature Niger 2018 » au Centre Culturel Oumarou Ganda, dans la salle de conférence du Centre des Réseaux de Bibliothèques et de la Lecture Publique. C'est Mlle Ali Firdaoussi, élève en classe de 2nde A au lycée CLAB qui remporté le concours avec une note générale de 19,5/20 et s'adjuge ainsi le titre de Miss Littérature Niger 2018. Mlle Mahamane...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Ingall : Entre cauchemars de la route et ambiances…

Ingall : Entre cauchemars de la route et ambiances de la Cure salée

Dans le langage des routiers nigériens, l'expression ''éviter les nids de poule'' est bien...

vendredi 26 octobre 2018

Yashi à Ingall : Une pratique ancestrale qui perdu…

Yashi à Ingall : Une pratique ancestrale qui perdure encore !

7 heures le matin au quartier Aghafey de Ingall. Les visiteurs sont curieux d'assister à u...

vendredi 26 octobre 2018

La Cure salée : Un véritable espace marchand aussi

La Cure salée : Un véritable espace marchand aussi

La Cure Salée ne se limite pas seulement à la jouissance culturelle des communautés nomade...

vendredi 26 octobre 2018

L'air du temps

Grosse arnaque à Niamey

Grosse arnaque à Niamey

Des centaines de millions envolées dans la nature dans le ciel gris de Niamey, plusieurs c...

vendredi 16 novembre 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.