Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Culture : Mlle Mariama Daouda : revaloriser la croix d'Agadez à travers la maroquinerie


la-promotrice-de-la-marque-lors-dune-expositionAu Niger, le secteur de la mode regorge de talents, mais peine à prendre un envol véritable. C'est pourtant un monde riche et varié où, on peut gagner son pain à la sueur de son front. Développer une nouvelle approche dans ce secteur, c'est le challenge que s'est fixé Melle Mariama Daouda en réalisant la nouvelle marque d'accessoires ''zamany accessory''. C'est avec des matériaux de chez nous, qu'elle confectionne des sacs ''made in Niger''.
« La réalisation de cette marque m'a pris du temps et continue à me prendre du temps car on ne finit pas d'apprendre en matière de mode, l'idée étant de créer quelque chose d'original et d'authentique fait à la main, de la confection jusqu'à la couverture. Alors, pourquoi exclusivement les sacs à main ? « J'ai toujours aimé les belles choses, les accessoires, les sacs », répond Mariama. Elle ajoute que c'est après son séjour au Burkina Faso et au Maroc, que l'envie de créer sa propre entreprise lui est venue. «Après moult réflexions, j'ai décidé de m'investir dans les sacs à main». Depuis l'enfance, dit-elle, je regarde les grandes dames, les femmes d'affaires, avec enthousiasme ; j'ai voulu ressembler à ces grandes entrepreneures qui font parler d'elles partout».

Avec le soutien de sa famille, elle a commencé à confectionner ses sacs avec plusieurs types de matériaux ; sans utiliser exclusivement des matières qu'on connait déjà, ou du déjà utilisé (cuir ou pagne). Pour elle, les stylistes font plusieurs choses avec des pagnes d'où la nécessité de se pencher sur l'originalité et la culture nigérienne.
Pour ce qui est des employés, elle a formé une petite équipe, composée de trois personnes pour l'instant, payées au prorata. On fait des lots de sacs et chaque lot comprend dix, quinze ou vingt sacs, tout dépend de la demande. L'autre objectif de Mariama est de faire la promotion de l'artisanat nigérien. Ils sont en effet nombreux ces artisans nigériens ''cachés'', qui font du bon boulot, arrivent à bien tisser, bien forger, bien décorer, bien orner, mais méconnus du grand public. Elle affirme admirer le travail remarquable de ces derniers et a voulu leur emboiter le pas, en faisant de ces belles perles de croix d'Agadez des accessoires pour sacs à main. Elle pense qu'il y a de quoi se sentir fière de ses origines et de prendre connaissance de ses racines.
Dans un premier temps, Mariama a souhaité placer ses produits dans des espaces sélectifs notamment lors des expositions, des foires et dans des instituts de beauté. « Pour l'écoulement, j'ai eu à faire ma première exposition, il y a près de deux mois à Soleil d'Afrique lors d'un défilé nommé ZakMake up ; c'est le défilé seulement, il n'y a pas eu de vente. Comme tout début n'est pas facile, je voulais juste que les gens connaissent la marque de mes produits. Qu'ils s'adaptent, s'approprient davantage et qu'ils commencent à acheter. Les prix des sacs varient en fonction des modèles et des matières utilisées. Les sacs simples sans croix d'Agadez coûtent trente mille (30.000FCFA). Les simples avec croix d'Agadez sont vendus à trente-cinq mille (35.000f).

Lors de ses déplacements, elle a constaté que ses sacs sont appréciés plus à l'extérieur qu'au pays. Ici, au Niger l'artisanat n'est pas valorisé, les femmes aiment porter plus de produits importés ; afin de les brandir ou dire que mon sac est de telle ou telle marque. Pourtant, nous n'avons rien à envier à l'extérieur ; nous avons tout ici ; il suffit seulement de bien travailler et de faire sortir quelque chose de fin. Dans la sous-région, les artisans utilisent les mêmes marques, les mêmes matières que nous avons ici».
Mariama définit son travail de montage de sac comme un travail de recherche constant sur les volumes, les matières. Pour confectionner un joli sac, il faut avoir le goût de l'agencement et de la mise en forme pour créer, manier les couleurs, les formes, les matériaux et les textures. « Je tire déjà un chapeau à toutes ces femmes qui se battent au quotidien, qui font tout leur possible pour être autonomes, indépendantes. L'image qu'on a de la femme d'avant et d'aujourd'hui a changé, elle n'est plus la même. Avant, l'image qu'on a de la femme est traditionnelle, elle doit s'occuper de la maison, de son foyer. Les femmes ont compris qu'il faut se battre pour réussir et ce n'est pas aux hommes seulement de le faire. Tous les jeunes doivent se battre pour réussir, aller vers les opportunités, oser, faire quelque chose de sa vie ».
Côté projet, elle vient juste de finir ses études en ingénierie financière et jusque-là elle n'a pas trouvé de travail fixe. Elle fait des stages par ci, par là en attendant. Mais la marque suscite déjà un engouement. « Nous recevons de nombreuses demandes pour des cadeaux et celles qui achètent en gros pour les revendre avec des bénéfices hors du Niger», explique-t-elle.
Elle est actuellement à Ouaga pour une exposition. Bon vent à Zamany accessory !

Aïssa Abdoulaye Alfary(onep)
07/07/17

Culture

Portrait d'artiste : Hamsou Garba, la Diva de la chanson nigérienne

Portrait d'artiste : Hamsou Garba, la Diva de la chanson nigérienne

Chanteuse à la voix imposante et grande danseuse, âgée aujourd'hui de 58 ans, mère de 6 enfants et grand-mère de quelques petits-fils, a du dynamisme à revendre. Chaleureuse, sympathique et pleine d'entrain, madame Maïga Hamsou Garba est une artiste née, au don incontestable parce qu'elle compose elle-même ses chansons et sa musique. Avec la création de sa radio « Touraki » dénommée "la voix des artistes", la battante Hamsou Garba couro...

Admission du groupe Sogha au Conseil Africain de la Musique : Pour le rayonnement de la musique nigérienne

Admission du groupe Sogha au Conseil Africain de la Musique : Pour le rayonnement de la musique nigérienne

Le Comité Exécutif du Conseil Africain de la Musique dont le siège est basé à Brazzaville au Congo a décidé d'admettre le groupe nigérien Sogha comme membre du Conseil dans la catégorie des organisations nationales et spécialisées. L'annonce a été faite par l'administratrice du groupe Sogha, Aichatou Ali Soumaila dite Aïchatou Dankwali, lors d'une interview qu'elle a bien voulu nous accorder.Pour elle, cette adhésion du groupe permet de...

Culture : Le Musée national Boubou Hama réceptionne le pavillon rénové du pétrole

Culture : Le Musée national Boubou Hama réceptionne le pavillon rénové du pétrole

      La cérémonie de réception du Pavillon du musée national Boubou Hama dédié à l'exploitation du pétrole au Niger a eu lieu, le samedi 6 octobre dernier, dans l'enceinte de l'établissement. Cette cérémonie s'est déroulée en présence du Ministre du Pétrole, M. Foumakoye Gado, de l'Ambassadeur de la Chine au Niger SE Zhang Lijun, du Secrétaire général du Ministère de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modern...

Projection de la série ''Femme actuelle'' de Boubacar Djingarey Maiga : Une série de treize épisodes présentée au public

Projection de la série ''Femme actuelle'' de Boubacar Djingarey Maiga : Une série de treize épisodes présentée au public

Deux ans après son film "dans le noir", Boubacar Djingarey Maiga nous revient avec une série de treize épisodes de treize minutes (13) chacun, tirée du réel des téléspectateurs. Intitulé ''femme actuelle'', le film à travers ces différentes séries montre le quotidien de certaines familles nigériennes. Il aborde des thèmes importants comme l'amour, la polygamie, la haine...Les principaux personnages sont Moussa, Idrissa, Aicha, Mina et M...

Agadez : Première réunion préparatoire de la cure salée édition 2018

Agadez : Première réunion préparatoire de la cure salée édition 2018

Le gouverneur de la région d'Agadez M. Sadou Saloké a présidé la première réunion préparatoire de la cure salée édition 2018. Au cours de cette réunion qui s'est tenue en présence de l'honorable Sultan de l'Aïr, du président du Conseil régional, et de plusieurs acteurs concernés par l'organisation du grand rassemblement des éleveurs, M. Sadou Saloké a invité les présidents des différentes commissions mises en place à tout faire pour que...

Niamey/Cinéma/projection du film espagnol La Novia ou la mariée : Promouvoir les échanges culturels entre l'Espagne et l…

Niamey/Cinéma/projection du film espagnol La Novia ou la mariée : Promouvoir les échanges culturels entre l'Espagne et le Niger

L'Ambassade du Royaume d'Espagne au Niger en collaboration avec l'Association Nigérienne des ciné-clubs et critiques de cinéma a initié la projection du film espagnol "La Novia ou la mariée". La projection s'est déroulée vendredi 24 Août 2018 dans l'après-midi au siège de ladite association, dans l'enceinte de la Radio Goudel. C'était en présence de l'Ambassadeur d'Espagne au Niger SE Ricardo Mor Solá et de ses proches collaborateurs ai...

Musique Tal National marque sa rentrée par un grand concert

Musique Tal National marque sa rentrée par un grand concert

Pour relancer ses projets culturels et attaquer une nouvelle phase de sa carrière, l'orchestre Tal National a effectué, la semaine dernière, sa rentrée par un concert à la cité Tafadek. Le but de cette activité est de présenter au public les progrès du groupe Tal, notamment son nouvel album dans le back et des nouveaux matériels de sonorisation.Pour le Directeur artistique de Tal National Mouhamad Almoumine Youssouf, alias Almayda, la r...

Le Groupe de rap ONEENS (On Est Ensemble) : Rocksim et Frédozo, un duo qui porte loin la voix du Niger dans le showbiz i…

Le Groupe de rap ONEENS (On Est Ensemble) : Rocksim et Frédozo, un duo qui porte loin la voix du Niger dans le showbiz international

Connu à l'origine pour son style exclusivement inspiré par le Rap et le Hip Hop, le groupe ONEENS s'impose aujourd'hui dans les rythmes RnB, musique urbaine originaires des Etats-Unis dont raffole la jeunesse nigérienne et internationale. Après la sortie réussie de leur chanson « Together » en septembre dernier, le duo Gélé Karim Rock alias Rocksim et Frederik Bali Komenati alias Frédozo revient avec un titre positivement accueilli par ...

Interview de Amadou Ousmane, auteur du livre '' Propos d'Arbi'' : ''Changeons les habitudes pour changer de comportement…

Interview de Amadou Ousmane, auteur du livre '' Propos d'Arbi'' : ''Changeons les habitudes pour changer de comportement''

Monsieur Ousmane, vous venez de publier votre énième livre. Et vous l'avez titré : ''Propos Arbi''... du nom d'une rubrique bien connue publiée dans les colonnes du quotidien national ''Le Sahel'' dans les années '80. Ceux de nos lecteurs qui n'ont peut- être pas connu cette période-là voudraient bien savoir que contient cet ouvrage, et qui est Arbi ?Commençons par Arbi...Arbi est un personnage fictif, un citoyen lambda qui s'était donn...

Festival des continents : Une participation remarquée du Niger

Festival des continents : Une participation remarquée du Niger

L'ambassadeur, délégué permanent du Niger auprès de l'Unesco, SE Inoussa Ousseini a représenté notre pays, aux cérémonies du Festival des Continents, organisées du 5 au 9 juillet au Fort de Querqueville, Cherbourg-en Cotentin, dans le nord de la France.Ce festival, dont c'est la première édition, fondé par Monsieur Boubekeur Khelfaoui, a été placé sous la présidence de Monsieur Oumar Keita, ambassadeur, délégué permanent du Mali auprès ...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Installation de la saison. froide au Niger : …

Installation de la saison. froide au Niger : "Il fera moins froid cette année'', selon l'ingénieur météorologue Ousman Baoua

La saison des pluies a définitivement plié ses bagages pour donner place à l'harmattan qui...

vendredi 30 novembre 2018

De la nécessité de protéger les enfants contre les…

De la nécessité de protéger les enfants contre les maladies liées au froid

La période de froid est en train de s'installer progressivement au Niger et particulièreme...

vendredi 30 novembre 2018

La friperie, leader du marché pour le choix des vê…

La friperie, leader du marché pour le choix des vêtements contre le froid

En cette fin de mois de novembre, les populations de Niamey changent leurs habitudes vesti...

vendredi 30 novembre 2018

L'air du temps

Ces ''maladies des riches'' qui ne font plus de quartier

Ces ''maladies des riches'' qui ne font plus de quartier

Cancer, tension, diabète, ulcères....Voilà des pathologiesspécifiques qui, il y a quelques...

vendredi 7 décembre 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.