Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

IVème Conférences des ministres francophones en charge de la Culture : Une déclaration et un plan d'action en vue d'une contribution de la culture au développement durable


Photo-de-famille--lissue-de-la-confrenceEn marge des VIIIème Jeux de la Francophonie qu'organise la Côte d'Ivoire, Abidjan a accueilli les 22 et 23 juillet la IVème Conférence des ministres francophones en charge de la culture. Cette rencontre se tient seize ans après celle de Cotonou en 2001, dans un contexte, bien différent de celui d'alors, aussi bien pour la Côte d'Ivoire que pour le monde entier.
«Nous sommes ici, aujourd'hui, parce que Francophonie et diversité culturelle sont indissociables. La culture, comme objet de réflexion et axe majeur d'action, scande toute l'histoire de la Francophonie parce que nous avons très tôt pressenti que nous pouvions conjuguer harmonieusement unité et diversité », a lancé la Secrétaire générale de la Francophonie, Madame Michaëlle Jean, à l'ouverture de la Conférence d'Abidjan. Il y avait à ses côtés la ministre de l'Éducation nationale, de l'enseignement technique et de la formation professionnelle, Kandia Camara, qui représentait le Premier ministre ivoirien ; le ministre de la Culture de Côte d'Ivoire, Maurice Bandaman, et l'Administrateur de l'OIF, Adama Ouane.
Pour Madame Michaëlle Jean « La Francophonie doit, plus que jamais, contribuer à stimuler l'économie créative dans l'espace francophone et la consolidation d'industries culturelles performantes et compétitives à l'échelle mondiale, tout en aidant les pays qui le souhaitent à élaborer et à mettre en œuvre des politiques culturelles aptes à convaincre les agences de développement et la coopération internationale à investir aussi dans la culture et dans les chaînes de valeurs qu'elle crée ».
Consacrée par la Charte de la Francophonie, la promotion de la diversité culturelle et linguistique constitue l'un des principes fondamentaux qui inspirent l'action de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) depuis ses origines. Cette diversité culturelle s'illustre bien au sein de cette organisation forte de ses 84 États et gouvernements membres, représentatifs des cinq continents, avec la richesse de la variété exceptionnelle de ses cultures.
L'engagement de la Francophonie repose sur un certain nombre de convictions et de principes selon lesquels la diversité culturelle et linguistique ne peut être assurée et le dialogue des cultures facilité que dans l'égale dignité et respect des cultures et qu'à la condition que toutes les cultures aient la capacité de s'exprimer avec la même vigueur.
Les participants à la IVème Conférence des Ministres francophones sur la culture ont échangé pendant deux jours autour de quatre axes de réflexion : la régulation mondiale des enjeux et défis culturels à l'ère du numérique ; la culture et le développement humain durable ; l'économie de la culture ; la coopération et la solidarité internationale. Et, à l'issue de leurs travaux ils ont, adopté la "Déclaration d'Abidjan" et un plan d'action.
La culture, un facteur de cohésion sociale et de construction d'une paix durable
Dans cette déclaration les ministres de la Culture des États et gouvernements ayant le français en partage, ont affirmé solennellement que, « dans le contexte de la mondialisation, la culture constitue le moyen privilégié d'une approche plus humaine, équitable et durable des relations entre les peuples et les États ». Aussi, ils ont exprimé la conviction selon laquelle « face aux défis et aux périls du monde actuel, la culture représente un facteur irremplaçable d'émancipation des personnes, de libération des énergies créatrices, d'apprentissage du vivre-ensemble, de dialogue et de compréhension entre les peuples ».
À cet égard les ministres de la Culture des États et gouvernements de la francophonie ont déclaré entre autres que « la culture est un facteur de cohésion sociale et de construction d'une paix durable dans la mesure où l'on reconnait et promeut le respect de la diversité culturelle, dans le cadre d'une approche fondée sur la promotion des droits de l'Homme, dont nous réaffirmons la portée universelle. La diversité culturelle doit aller de pair avec le respect et la promotion de la liberté d'expression, d'information et de communication. Elle permet de faciliter le dialogue interculturel et de prévenir les conflits ».
Aussi, cette déclaration met l'accent sur d'autres points relatifs à la révolution numérique mise au service de la création, des créateurs et de tous les publics, notamment ceux qui en sont éloignés, comme chance d'enrichir la diversité culturelle ; le modèle francophone de coexistence pacifique et dynamique des cultures ; la mise en place de politiques publiques, condition d'un développement culturel harmonieux ; la mise en œuvre des accords internationaux relatifs à la culture ; le rôle déterminant des sociétés civiles dans la définition et la mise en œuvre des actions culturelles ; le développement de la coopération et de la solidarité internationales comme remède au déséquilibre des échanges culturels au sein de l'espace francophone.
Conformément à cette déclaration, les participants à la 4ème Conférence des ministres de la Culture des États et gouvernements ayant le français en partage ont adopté un plan d'action visant à renforcer le rôle de la culture au sein de nos politiques publiques et dans les relations internationales afin que la Francophonie apporte sa pleine contribution à la construction d'un monde plus pacifique et plus équitable, orienté vers le développement durable et la satisfaction des besoins du plus grand nombre, notamment parmi les femmes et les jeunes.
Ce plan est guidé par les principes fondateurs de la Charte de la Francophonie et de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles qui sont le développement durable, la coopération, la solidarité et le traitement préférentiel. Les ministres ont recommandé aux instances de la Francophonie de prendre en considération ce plan d'action dans la programmation de l'OIF, en lien avec les opérateurs que sont l'Agence universitaire de la Francophonie (AUF), TV5, l'Association internationale des maires francophone et l'Université Senghor d'Alexandrie, et avec la contribution des acteurs de la société civile (AIMF).
Sept axes d'actions sont ainsi privilégiés dans ce sens. Il s'agit d'encourager la conception et la mise en œuvre de politiques culturelles par les États et gouvernements membres et observateurs de la Francophonie ; de créer des conditions de financement stables en faveur des politiques et des institutions culturelles ; favoriser les conditions de la réussite de tous les pays dans l'ère numérique, notamment par un soutien renforcé à la production de contenus attrayants en vue de mieux faire connaître la diversité de la création et des patrimoines de la Francophonie
Il s'agit également de favoriser la participation culturelle des jeunes, des femmes et des populations qui en sont éloignées ; favoriser la circulation des œuvres et la mobilité des créateurs au sein de l'espace francophone ; envisager la tenue, tous les quatre ans, en marge d'événements culturels majeurs, de rencontres des ministres en charge de la Culture, en vue d'assurer le suivi, l'évaluation et l'adaptation du plan d'action, précédées de rencontres régionales ou thématiques ; inviter la Secrétaire générale de la Francophonie, les instances ainsi que les opérateurs à engager un dialogue international visant à la mise en œuvre des dispositions de ce plan d'action.
Souley Moutari(onep)
(Source : OIF)
27/07/17

Culture

Musique Tal National marque sa rentrée par un grand concert

Musique Tal National marque sa rentrée par un grand concert

Pour relancer ses projets culturels et attaquer une nouvelle phase de sa carrière, l'orchestre Tal National a effectué, la semaine dernière, sa rentrée par un concert à la cité Tafadek. Le but de cette activité est de présenter au public les progrès du groupe Tal, notamment son nouvel album dans le back et des nouveaux matériels de sonorisation.Pour le Directeur artistique de Tal National Mouhamad Almoumine Youssouf, alias Almayda, la r...

Le Groupe de rap ONEENS (On Est Ensemble) : Rocksim et Frédozo, un duo qui porte loin la voix du Niger dans le showbiz i…

Le Groupe de rap ONEENS (On Est Ensemble) : Rocksim et Frédozo, un duo qui porte loin la voix du Niger dans le showbiz international

Connu à l'origine pour son style exclusivement inspiré par le Rap et le Hip Hop, le groupe ONEENS s'impose aujourd'hui dans les rythmes RnB, musique urbaine originaires des Etats-Unis dont raffole la jeunesse nigérienne et internationale. Après la sortie réussie de leur chanson « Together » en septembre dernier, le duo Gélé Karim Rock alias Rocksim et Frederik Bali Komenati alias Frédozo revient avec un titre positivement accueilli par ...

Interview de Amadou Ousmane, auteur du livre '' Propos d'Arbi'' : ''Changeons les habitudes pour changer de comportement…

Interview de Amadou Ousmane, auteur du livre '' Propos d'Arbi'' : ''Changeons les habitudes pour changer de comportement''

Monsieur Ousmane, vous venez de publier votre énième livre. Et vous l'avez titré : ''Propos Arbi''... du nom d'une rubrique bien connue publiée dans les colonnes du quotidien national ''Le Sahel'' dans les années '80. Ceux de nos lecteurs qui n'ont peut- être pas connu cette période-là voudraient bien savoir que contient cet ouvrage, et qui est Arbi ?Commençons par Arbi...Arbi est un personnage fictif, un citoyen lambda qui s'était donn...

Festival des continents : Une participation remarquée du Niger

Festival des continents : Une participation remarquée du Niger

L'ambassadeur, délégué permanent du Niger auprès de l'Unesco, SE Inoussa Ousseini a représenté notre pays, aux cérémonies du Festival des Continents, organisées du 5 au 9 juillet au Fort de Querqueville, Cherbourg-en Cotentin, dans le nord de la France.Ce festival, dont c'est la première édition, fondé par Monsieur Boubekeur Khelfaoui, a été placé sous la présidence de Monsieur Oumar Keita, ambassadeur, délégué permanent du Mali auprès ...

Niamey/Culture - Concours Miss Littérature Niger 2018 : Mlle Ali Firdaoussi du clab remporte le concours

Niamey/Culture - Concours Miss Littérature Niger 2018 : Mlle Ali Firdaoussi du clab remporte le concours

Le samedi 19 mai dernier a eu lieu, la finale de la première édition, du concours « Miss Littérature Niger 2018 » au Centre Culturel Oumarou Ganda, dans la salle de conférence du Centre des Réseaux de Bibliothèques et de la Lecture Publique. C'est Mlle Ali Firdaoussi, élève en classe de 2nde A au lycée CLAB qui remporté le concours avec une note générale de 19,5/20 et s'adjuge ainsi le titre de Miss Littérature Niger 2018. Mlle Mahamane...

Culture/ Le tissu pagne africain : Objet et support de belles créations

Culture/ Le tissu pagne africain : Objet et support de belles créations

Le pagne africain est le vêtement le plus usité par les femmes en Afrique, c'est une tradition vivace, d'environ un siècle; il fait parler de lui en mode. Le tissu pagne marque encore plus sa présence à travers des accessoires de mode tels que les bracelets, les chaines, les boucles d'oreilles, les sacs, les chaussures, les serres têtes, les trousseaux de maquillage...Cette mode est beaucoup prisée par les femmes, certains artistes y ex...

Le Monument de la Renaissance Africaine, à Dakar (Sénégal) : Un ouvrage pour la "dignité" du Continent ?

Le Monument de la Renaissance Africaine, à Dakar (Sénégal) : Un ouvrage pour la "dignité" du Continent ?

Le Monument de la Renaissance Africaine est l'un des grands projets du président Abdoulaye Wade. C'est une statue de 52 mètres de haut en bronze et cuivre, érigée à Ouakam sur une des collines volcaniques, les « mamelles », qui surplombent Dakar sur la pointe de l'Océan Atlantique. Inauguré le 3 avril 2010, à la veille du cinquantenaire de l'indépendance du Sénégal, l'ouvrage représente une famille dressée vers le ciel, l'homme portant ...

"Un coin du ciel noir" du réalisateur Djingarey Maïga : Quand l'amour triomphe des préjugés

"Un coin du ciel noir" du réalisateur Djingarey Maïga : Quand l'amour triomphe des préjugés

Âgé de 78 ans aujourd'hui, dont plus d'une cinquantaine d'années consacrées au cinéma, Djingarey Maïga vient de finir son neuvième film, "un coin du ciel noir", un long métrage de 90 mn. Ce film traite du sort pathétique réservé dans certaines sociétés aux personnes atteintes par l'albinisme, une particularité génétique qui se manifeste par un manque ou une absence de pigmentation de la peau, des cheveux, et des yeux.Après plus d'un an ...

Artiste chanteur Ismaêl Diallo : Ismo One, la force tranquille

Artiste chanteur Ismaêl Diallo : Ismo One, la force tranquille

La world music, c'est ce mélange d'Afro Zouk, Hip Hop, Reggae, Ragga et Funk comme effet de temps et de mode. Parmi les artistes en vogue dans ce domaine figure Ismaël Diallo. Connu sous le nom de Ismo One, il est l'un des artistes en vue au Niger. Auteur compositeur, il représente une voix incontestée de la musique nigérienne (nouvelle génération). Dans les fadas et clubs des quartiers périphériques de Niamey comme sur les ondes ses cr...

Ministre de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale : Installation de l'équipe nationale char…

Ministre de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale : Installation de l'équipe nationale chargée de l'élaboration du rapport périodique quadriennale de la mise en œuvre de la convention 2005 de l'UNESCO

Le Secrétaire général du Ministère de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale M. Oumarou Moussa a présidé, hier après midi, la cérémonie officielle d'installation de l'équipe nationale chargée de l'élaboration du rapport périodique quadriennale de la mise en œuvre de la convention 2005 de l'UNESCO.L'équipe qui a été mise en place est repartie en quatre groupes thématiques. Le premier groupe se penchera sur la ...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le Hadj : Un voyage de tous les sacrifices

Le Hadj : Un voyage de tous les sacrifices

Dans quelques jours, les pèlerins nigériens convergeront Incha Allah vers les Lieux Saints...

vendredi 20 juillet 2018

HADJ 2018 : La question du transport des pèlerins …

HADJ 2018 : La question du transport des pèlerins est déjà réglée

« Nous n'avons aucun problème. Nous allons transporter l'ensemble des pèlerins par le vol ...

vendredi 20 juillet 2018

Le Commissariat à l'Organisation du Hadj et de la …

Le Commissariat à l'Organisation du Hadj et de la Oumrah (COHO) : Le premier vol des pèlerins, prévu le 30 juillet 2018

Le hadj est ce rite religieux pour lequel les autorités nigériennes s'investissent chaque ...

vendredi 20 juillet 2018

L'air du temps

A quand la fin du calvaire ?

A quand la fin du calvaire ?

Alors que les habitants des quartiers inondés de la capitale ne sont pas encore sortis des...

vendredi 10 août 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.