Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Adama Dahico /Artiste -Comédien-Humoriste et écrivain ivoirien


adama25 ans de carrière, des milliers d'heures d'émissions humoristiques radio et des séries TV
Né en mai 1968, le jeune humoriste a commencé sa carrière en 1992 avec une émission à la radio, Les Echos de l'allocodrome, le nom qu'il attribue aux maquis qui servent entre autres des bananes frites ou allocos. Son art humoristique est apprécié dans toute la sous-région, notamment au Niger. «J'adapte les expressions au lieu où je suis ; au Niger, au Burkina-Faso, au Mali, les gens rient encore plus qu'en Côte d'Ivoire et cela me motive», a-t-il déclaré.
Faisant surtout rire à la radio nationale avec ses anodines histoires de Toto, une époque du parti unique, il reconnait qu'il n'était pas question de parler politique. « Si nous sommes suivi et écouté, c'est grâce à la démocratie, à la liberté d'expression » tout en déplorant que « la politique a divisé les gens, a installé la haine entre les gens », a expliqué Adama Dahico ou Adama Dolo. Il est fondateur et promoteur du Festival international du rire d'Abidjan (FIRA). Surnommé le Président, Dahico est un monument, un artiste hors norme avec à son actif plus de 25 ans de carrière, des milliers d'heures d'émissions humoristiques radiophoniques, des centaines et des centaines de représentations sur scène, des films, des séries TV... Il a formé et inspiré les nouvelles générations d'humoristes africains.
Selon un ivoirien fan de la culture de son pays, le nommé Fofana Diarra, «depuis qu'il s'est présenté aux élections, nous l'avons surnommé "Monsieur le Président" et surtout qu'Adama Dahico a fondé le parti du rire, le "Doromikan" ("parole d'ivrogne" en malinké, sa langue maternelle) ; lançant un message aux humoristes, Fofana dit que «si vous êtes comédiens, pensez grand et il faut voir la vie du bon côté. Prenez-vous au sérieux si vous voulez que les gens vous prennent au sérieux. L'humour c'est un métier d'amusement, mais c'est dans le sérieux qu'on fait l'amusement, et Adama est un exemple ».
Candidat malheureux à l'élection présidentielle ivoirienne de 2010, il fait de l'humour socio politique
Précisément, Adama Dahico doit sa célébrité à sa capacité à aborder les réalités de la vie quotidienne, notamment la joie de vivre, la vie dans les familles, la vie dans les services et sans oublier la peur, la haine qui hante certains esprits sous l'ère de certains régimes démocratiquement élus. Une sorte de thérapie de groupe où le rire passe sans transition du léger au nerveux, de la vulgarité au politique, de la grossièreté au tragique.
Pour Adama Dahico, la survie de l'humour dépend inconditionnellement des humoristes nationaux. «Si vous voulez aujourd'hui que l'humour soit perçu partout dans le monde, ça dépend des humoristes eux-mêmes. Et la culture doit nourrir son homme, elle doit être un véritable levier de développement » a-t-il soutenu tout en invitant ses jeunes frères qui suivent ses pas à ne pas baisser les bras ; l'Afrique regorge de jeunes talents, il faut juste leur donner un coup de pouce et s'armer de patience, car la patience est au bout de l'effort» a conseillé Dahico
Sur scènes, il aborde les sujets de la vie quotidienne, mais l'un de ses humours le plus populaire est celui de l'incessant racket des automobilistes par les policiers. Les caractères prêtés à chaque ethnie et même l'obsession de l"ivoirité" n'échappent pas à son style, son savoir-faire, avec comme exemple un sketch où un policier demande à un passant sa carte d'identité. La question de l'ethnicité tient particulièrement à cœur
Adama Dahico, et il n'hésite pas à en abuser avec des airs plaisantins dans ses sketches. Par ailleurs, le comique a expliqué la difficulté de gagner sa vie en faisant rire, dans des pays où les DVD sont piratés et les spectacles payants aléatoires.
« Je donne le meilleur de moi-même pour mes sketches ; pour que celui qui est visé rit encore plus fort que les autres. Face à nos maux, j'essaie de mettre tout le monde d'accord, je fais de l'équilibrisme », a dit cet artiste d'environ 50 ans qui a Eddy Murphy comme référence. Il parle de l'actualité de son environnement et surtout essaie d'éveiller les consciences, car pour lui l'humour, c'est un moyen de communication.
Parlant de son engagement politique, il indique que, « quand vous faites un corps de métier qui s'adresse à une population qui vous écoute, cette population attend de vous des solutions à leurs problèmes. J'avais les solutions ; alors, j'ai décidé d'être candidat aux élections pour dire que, une fois Président, voilà ce que je veux faire pour mon peuple, pour mon pays. Mais il appartenait aux ivoiriens de choisir celui qui va les gouverner. J'étais très content de participer à une élection présidentielle, car je suis le seul artiste à se présenter à une élection », a-t-il souligné.
Un agenda chargé et des distinctions honorifiques
Alliant images et paroles, son talent d'humoriste et son esprit fécond en matière de sketches ont fait qu'il s'est produit dans de nombreux pays en Afrique (Tunisie, Niger, Mali, Burkina Faso, Sénégal, Congo Brazzaville, Togo, Bénin, Cameroun, Tchad...) puis sur des festivals en Occident. Etant né à Abidjan, mais fils d'immigrés maliens, sa nationalité ivoirienne, le comique Dahico l'a pourtant obtenue grâce à Laurent Bagbo en septembre 2004, en signant son décret de naturalisation, et aussi de tous ses parents. Il fut décoré Chevalier de l'ordre du mérite par ce dernier.
"Je me sens bien partout, notamment au Niger ; presque chaque année, je viens pour répondre à des invitations aux concerts et festivals .C'est la 5ème fois que je découvre le Niger physiquement et j'ai beaucoup d'amis dans ce pays. Des voyages sans nombre et des prix et trophées à gogo», assure-t-il.
Avec plusieurs casquettes, il est déjà auteur de plusieurs publications comme « Ne riez pas ! » (Abidjan NEI Février 2004), « Donnez-moi le pouvoir et je rendrai le rire » (Abidjan NEI –CEDA, Mars 2006), « Le Politicien » (Abidjan NEI-CEDA, Janvier 2010). Il est présentement sur un livre : ''Je veux gouverner la France pour mieux comprendre l'Afrique''
Pour cette actualité artistique, Dahico a notamment invoqué certaines raisons : « Nous avions compris que les dirigeants africains, avant d'aller aux élections, ont les plus belles idées du monde, avec des beaux projets ; mais une fois au pouvoir, nous ne les reconnaissons plus, ce qu'ils ont proposé aux populations comme projets ne sont pas ce qu'ils mettent en place, ils sont obligés de recevoir des ordres de ceux qui les aident », a-t-il rappelé.
Aïssa Abdoulaye Alfary Envoyée Spéciale(onep)

15/09/17

Culture

Portrait d'artiste : Hamsou Garba, la Diva de la chanson nigérienne

Portrait d'artiste : Hamsou Garba, la Diva de la chanson nigérienne

Chanteuse à la voix imposante et grande danseuse, âgée aujourd'hui de 58 ans, mère de 6 enfants et grand-mère de quelques petits-fils, a du dynamisme à revendre. Chaleureuse, sympathique et pleine d'entrain, madame Maïga Hamsou Garba est une artiste née, au don incontestable parce qu'elle compose elle-même ses chansons et sa musique. Avec la création de sa radio « Touraki » dénommée "la voix des artistes", la battante Hamsou Garba couro...

Admission du groupe Sogha au Conseil Africain de la Musique : Pour le rayonnement de la musique nigérienne

Admission du groupe Sogha au Conseil Africain de la Musique : Pour le rayonnement de la musique nigérienne

Le Comité Exécutif du Conseil Africain de la Musique dont le siège est basé à Brazzaville au Congo a décidé d'admettre le groupe nigérien Sogha comme membre du Conseil dans la catégorie des organisations nationales et spécialisées. L'annonce a été faite par l'administratrice du groupe Sogha, Aichatou Ali Soumaila dite Aïchatou Dankwali, lors d'une interview qu'elle a bien voulu nous accorder.Pour elle, cette adhésion du groupe permet de...

Culture : Le Musée national Boubou Hama réceptionne le pavillon rénové du pétrole

Culture : Le Musée national Boubou Hama réceptionne le pavillon rénové du pétrole

      La cérémonie de réception du Pavillon du musée national Boubou Hama dédié à l'exploitation du pétrole au Niger a eu lieu, le samedi 6 octobre dernier, dans l'enceinte de l'établissement. Cette cérémonie s'est déroulée en présence du Ministre du Pétrole, M. Foumakoye Gado, de l'Ambassadeur de la Chine au Niger SE Zhang Lijun, du Secrétaire général du Ministère de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modern...

Projection de la série ''Femme actuelle'' de Boubacar Djingarey Maiga : Une série de treize épisodes présentée au public

Projection de la série ''Femme actuelle'' de Boubacar Djingarey Maiga : Une série de treize épisodes présentée au public

Deux ans après son film "dans le noir", Boubacar Djingarey Maiga nous revient avec une série de treize épisodes de treize minutes (13) chacun, tirée du réel des téléspectateurs. Intitulé ''femme actuelle'', le film à travers ces différentes séries montre le quotidien de certaines familles nigériennes. Il aborde des thèmes importants comme l'amour, la polygamie, la haine...Les principaux personnages sont Moussa, Idrissa, Aicha, Mina et M...

Agadez : Première réunion préparatoire de la cure salée édition 2018

Agadez : Première réunion préparatoire de la cure salée édition 2018

Le gouverneur de la région d'Agadez M. Sadou Saloké a présidé la première réunion préparatoire de la cure salée édition 2018. Au cours de cette réunion qui s'est tenue en présence de l'honorable Sultan de l'Aïr, du président du Conseil régional, et de plusieurs acteurs concernés par l'organisation du grand rassemblement des éleveurs, M. Sadou Saloké a invité les présidents des différentes commissions mises en place à tout faire pour que...

Niamey/Cinéma/projection du film espagnol La Novia ou la mariée : Promouvoir les échanges culturels entre l'Espagne et l…

Niamey/Cinéma/projection du film espagnol La Novia ou la mariée : Promouvoir les échanges culturels entre l'Espagne et le Niger

L'Ambassade du Royaume d'Espagne au Niger en collaboration avec l'Association Nigérienne des ciné-clubs et critiques de cinéma a initié la projection du film espagnol "La Novia ou la mariée". La projection s'est déroulée vendredi 24 Août 2018 dans l'après-midi au siège de ladite association, dans l'enceinte de la Radio Goudel. C'était en présence de l'Ambassadeur d'Espagne au Niger SE Ricardo Mor Solá et de ses proches collaborateurs ai...

Musique Tal National marque sa rentrée par un grand concert

Musique Tal National marque sa rentrée par un grand concert

Pour relancer ses projets culturels et attaquer une nouvelle phase de sa carrière, l'orchestre Tal National a effectué, la semaine dernière, sa rentrée par un concert à la cité Tafadek. Le but de cette activité est de présenter au public les progrès du groupe Tal, notamment son nouvel album dans le back et des nouveaux matériels de sonorisation.Pour le Directeur artistique de Tal National Mouhamad Almoumine Youssouf, alias Almayda, la r...

Le Groupe de rap ONEENS (On Est Ensemble) : Rocksim et Frédozo, un duo qui porte loin la voix du Niger dans le showbiz i…

Le Groupe de rap ONEENS (On Est Ensemble) : Rocksim et Frédozo, un duo qui porte loin la voix du Niger dans le showbiz international

Connu à l'origine pour son style exclusivement inspiré par le Rap et le Hip Hop, le groupe ONEENS s'impose aujourd'hui dans les rythmes RnB, musique urbaine originaires des Etats-Unis dont raffole la jeunesse nigérienne et internationale. Après la sortie réussie de leur chanson « Together » en septembre dernier, le duo Gélé Karim Rock alias Rocksim et Frederik Bali Komenati alias Frédozo revient avec un titre positivement accueilli par ...

Interview de Amadou Ousmane, auteur du livre '' Propos d'Arbi'' : ''Changeons les habitudes pour changer de comportement…

Interview de Amadou Ousmane, auteur du livre '' Propos d'Arbi'' : ''Changeons les habitudes pour changer de comportement''

Monsieur Ousmane, vous venez de publier votre énième livre. Et vous l'avez titré : ''Propos Arbi''... du nom d'une rubrique bien connue publiée dans les colonnes du quotidien national ''Le Sahel'' dans les années '80. Ceux de nos lecteurs qui n'ont peut- être pas connu cette période-là voudraient bien savoir que contient cet ouvrage, et qui est Arbi ?Commençons par Arbi...Arbi est un personnage fictif, un citoyen lambda qui s'était donn...

Festival des continents : Une participation remarquée du Niger

Festival des continents : Une participation remarquée du Niger

L'ambassadeur, délégué permanent du Niger auprès de l'Unesco, SE Inoussa Ousseini a représenté notre pays, aux cérémonies du Festival des Continents, organisées du 5 au 9 juillet au Fort de Querqueville, Cherbourg-en Cotentin, dans le nord de la France.Ce festival, dont c'est la première édition, fondé par Monsieur Boubekeur Khelfaoui, a été placé sous la présidence de Monsieur Oumar Keita, ambassadeur, délégué permanent du Mali auprès ...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Installation de la saison. froide au Niger : …

Installation de la saison. froide au Niger : "Il fera moins froid cette année'', selon l'ingénieur météorologue Ousman Baoua

La saison des pluies a définitivement plié ses bagages pour donner place à l'harmattan qui...

vendredi 30 novembre 2018

De la nécessité de protéger les enfants contre les…

De la nécessité de protéger les enfants contre les maladies liées au froid

La période de froid est en train de s'installer progressivement au Niger et particulièreme...

vendredi 30 novembre 2018

La friperie, leader du marché pour le choix des vê…

La friperie, leader du marché pour le choix des vêtements contre le froid

En cette fin de mois de novembre, les populations de Niamey changent leurs habitudes vesti...

vendredi 30 novembre 2018

L'air du temps

Ces ''maladies des riches'' qui ne font plus de quartier

Ces ''maladies des riches'' qui ne font plus de quartier

Cancer, tension, diabète, ulcères....Voilà des pathologiesspécifiques qui, il y a quelques...

vendredi 7 décembre 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.