Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

CELEBRATION DE LA JOURNEE DE LA FEMME NIGERIENNE : LA CONGAFEN TOUJOURS A L'AVANT-GARDE DE LA LUTTE

Mme Kako Fatimata, vice-présidente de la CONGAFEN Mme Kako Fatimata, vice-présidente de la CONGAFEN

Le dimanche prochain, les femmes nigériennes célébreront la 21ème journée nationale de la femme. C'est à cette occasion que nous nous sommes entretenus avec la vice-présidente de la Coordination des ONG et Associations des Femmes du Niger (CONGAFEN), pour jeter un regard sur le chemin parcouru depuis l'institutionnalisation de cette journée. En effet, le thème retenu cette année est ''la contribution de la femme rurale dans la mise en œuvre de l'initiative 3N''. Il s'agit là de mener une campagne de sensibilisation et une lutte ardue contre l'insécurité alimentaire.

Institutionnalisée comme journée nationale de la femme, la date du 13 Mai reste gravée dans la mémoire des femmes nigériennes. Après une vingtaine d'années de lutte acharnée pour une plus grande représentativité des femmes nigériennes dans les instances de prise de décision, Mme Kako Fatimata, vice-présidente de la CONGAFEN, nous livre son appréciation par rapport aux préparatifs de la célébration de cette journée. Dans ce cadre, indique-t-elle, le Ministère de la Population, de la Promotion de Femme et de la Protection de l'Enfant a procédé à une mise en place d'un comité préparatoire de cette journée. Ce comité a dressé un programme des activités du 13 Mai qui, a-t-elle précisé, sera célébré sous le haut patronage de S.E.M Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l'État. ''Toutes les structures œuvrant dans le sens de l'autonomisation de la femme seront mobilisées. Des avancées significatives sont acquises grâce au dynamisme de la société civile qui a mené une lutte sans merci pour arracher de force les droits de la femme. Et on se rappelle de la question relative au respect de la loi sur le quota qui a fait couler beaucoup d'encre''.

Parlant du processus ayant abouti à l'institutionnalisation de cette journée, la vice présidente de la CONGAFEN a souligné que c'était lors de la conférence nationale en 1991 que les femmes se sont senties lésées, car sur environ quatre vingt membres, il n'y avait qu'une seule femme. Les femmes avaient beau protester pour avoir au moins 5 représentantes, au sein du comité préparatoire, ce fut en vain. C'est de là qu'elles ont décidé, à l'unanimité, d'organiser une marche pour exprimer à l'opinion nationale leur mécontentement et ont eu finalement gain de cause. Cette action des femmes a eu comme corollaire le décret portant institutionnalisation de la journée du 13 mai 1992, fête de la femme nigérienne.

Parlant de sa structure, Mme Kako Fatimata a indiqué que la CONGAFEN, cadre créé pour la défense des droits de la femme, regroupe 55 ONG et associations. Elle a comme mission la promotion de la femme et la protection de l'enfant. Elle lutte toujours aux côtés des femmes rurales et urbaines pour que leurs droits soient respectés. Plusieurs formations, financées par la CONGAFEN et ses partenaires, ont été dispensées aux femmes pour attirer leur attention sur les questions de droit, de leadership, de genre etc. S'agissant de la célébration de cette 21ème journée, Mme Kako Fatimata a précisé que leur structure organise, en prélude au 13 mai, une activité en collaboration avec le Réseau des Femmes Africaines Ministres et Parlementaires. Il s'agit, à travers cette activité, de mener une campagne de solidarité en vue de venir en aide aux femmes rurales démunies. Plusieurs activités sont prévues pour ce vendredi 11 mai 2012. Il s'agit notamment des dons en nature et en espèces à l'endroit de la femme rurale ; et une journée portes ouvertes au siège de la CONGAFEN.

Par le passé, cette structure a eu à effectuer des missions à l'intérieur du pays aux côtés des femmes rurales pour les appuyer par des formations en alphabétisation, le montage et le financement d'activités génératrices de revenus, etc. ''Dans le domaine de la santé, nous poursuivons le plaidoyer avec le ministère de tutelle pour doter les cases de santé en personnel et les pourvoir de produits de première nécessité, en vue d'atténuer les souffrances des femmes lors des accouchements''.

Pour consolider les acquis, la CONGAFEN suggère à toutes les structures œuvrant dans le même sens de rester unies et solidaires en renforçant les rapports qui existent déjà, afin de relever les défis. ''Au niveau de l'instance suprême de décisions, c'est-à-dire l'État, nous souhaitons qu'il y ait encore plus d'actions en faveur des femmes. C'est d'ailleurs le lieu de remercier le Chef de l'Etat pour avoir ratifié la CEDEF qui est une convention internationale''. Elle a bien apprécié l'existence de la loi sur le quota, même si elle estime que son application est insuffisante, ou qu'elle n'est même pas appliquée dans certains cas. C'est pourquoi la vice présidente de la CONGAFEN a lancé un appel à l'endroit des autorités pour le respect de cette loi au niveau de toutes les institutions de l'État. En outre a-t-elle dit, ''en tant que structure de la société civile, la CONGAFEN attend de l'État un appui financier et en matériels pour la bonne marche de la promotion de la femme''.

Culture

Awa, la consécration !

Awa, la consécration !

Harouna Coulibaly a des comptes à régler avec le cinéma. A la fiscalité, ce fonctionnaire des impôts, très pieux, a donné le meilleur de lui-même. A la littérature aussi et cela fait beaucoup. La cinquantaine approchant, ayant abandonné la fiscalité pour la caméra, et roulé sa bosse un peu partout, en Afrique de l'ouest, de Niamey à Bamako, en passant par Dakar, Abidjan, Ouagadougou, Lomé, Cotonou, Fez et Conakry, il se bat contre la ca...

Point de presse au Centre Culturel Franco-Nigérien Jean Rouch de Niamey (CCFN/JR) : Présentation du programme d'activité…

Point de presse au Centre Culturel Franco-Nigérien Jean Rouch de Niamey (CCFN/JR) : Présentation du programme d'activités pour la période de septembre à octobre

Le Directeur général du Centre Culturel Franco-Nigérien Jean Rouch de Niamey (CCFN/JR), M. Jean Paul Durin a animé, hier matin, une conférence de presse dans le petit amphithéâtre dudit centre. Au cours de cette rencontre avec la presse, M. Jean Paul Durin a fait une présentation des activités culturelles et littéraires qui sont prévues au cours de la période de septembre à octobre. Cette rencontre s'est déroulée en présence du personne...

Caravane culturelle à Zinder : Le Ministère du Tourisme et de l'Artisanat organise une caravane culturelle à l'intention…

Caravane culturelle à Zinder : Le Ministère du Tourisme et de l'Artisanat organise une caravane culturelle à l'intention des meilleurs brevetés de l'année 2016

Une caravane culturelle, qui regroupe les cinq premiers admis au BEPC cette année, venus de toutes les régions du Niger, sont internés depuis une semaine à Tessaoua où ils visiteront les régions de Zinder et Maradi afin de découvrir les réalités historiques et culturelles du Niger.Initiée par le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, M. Sani Maïgochi, cette caravane, composée de 40 jeunes filles et garçons, est encadrée par les cadres ...

Commémoration du décès d'Elhadj Taya et baptême du Musée des instruments de musique traditionnelle du nom de Dr Mahaman …

Commémoration du décès d'Elhadj Taya et baptême du Musée des instruments de musique traditionnelle du nom de Dr Mahaman Garba : Hommage à deux grandes figures de la musique moderne nigérienne

L'ambiance était au recueillement, mais aussi à la fête hier après midi au Centre de Formation et de Promotion Musicales (CFPM) Taya. À l'initiative du Ministère de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale, des artistes nigériens, des membres de la famille et amis de l'artiste Mai Manga Taya dit ElhadjTaya décédé le 23 Août 1988, étaient dans ce centre qui porte son nom pour lui rendre hommage. Cette cérémonie ...

Film : «La colère dans le vent»/ Un documentaire de Amina Weira : Espérance et déception sur l'exploitation de l'uranium…

Film : «La colère dans le vent»/ Un documentaire de Amina Weira : Espérance et déception sur l'exploitation de l'uranium à Arlit

L'exploitation minière : Un sujet de prédilection pour des ONG, associations, altermondialistes ou spécialistes qui ne ratent pas les occasions pour dénoncer les pratiques des firmes ou des gouvernements dans le domaine. Mais cette fois-ci, c'est la fille d'un ancien ouvrier qui a passé 35 ans de sa vie dans les mines d'exploitation de l'uranium d'Arlit, qui s'est emparée du sujet pour en faire un documentaire. Munie du quitus du Centre...

Concours de danse inter-fadas des jeunes du quartier Banga Bana/5ème Arrondissement : Quand la jeunesse fraternise à tra…

Concours de danse inter-fadas des jeunes du quartier Banga Bana/5ème Arrondissement : Quand la jeunesse fraternise à travers la distraction

Les grandes vacances sont l'occasion pour les jeunes scolaires de s'adonner à diverses activités et manifestations sociales, culturelles ou sportives un peu partout à travers le pays. Si le Tournoi des grandes vacances (TGV) reste la manifestation la plus connue, il n'en demeure pas moins que d'autres activités voient le jour. Ainsi des rencontres en tout genre sont organisées au profit des jeunes ou à leur propre initiative. A Niamey, ...

Critique d'art : Des journalistes culturels francophones réunis à Abidjan (RCI)

Critique d'art : Des journalistes culturels francophones réunis à Abidjan (RCI)

L'Académie des Sciences, des Arts, des Cultures d'Afrique et des Diasporas (ASCAD) d'Abidjan en Côte d'Ivoire a organisé, du 25 au 29 juillet 2016 un « séminaire international de critique d'Art à l'attention de journalistes culturels d'Afrique francophone».La cinquantaine de participants était composée de journalistes originaires du Burkina Faso, duCameroun, du Congo-Brazzaville, du Congo-Kinshasa, du Niger, du Sénégal et de Côte d'Ivoi...

Gastronomie ivoirienne : «Garba», une recette qui porte la marque du Niger

Gastronomie ivoirienne : «Garba», une recette qui porte la marque du Niger

« L'Attiéké, semoule de manioc produite en Côte d'Ivoire, sera désormais une marque déposée. Le Conseil des ministres a adopté, ce mercredi 03 août 2016, une communication en vue d'assurer une protection juridique international de l'Attiéké et de son mode de production. Le mot attiéké est une déformation du mot ''adjèkè'' de la langue Ebrié parlée dans le sud de la Côte d'Ivoire » : cette information, confirmée il y a quelques jours a s...

Vient de paraître : «Initiation aux notions de droit» de Rabiou Nafiou

Vient de paraître : «Initiation aux notions de droit» de Rabiou Nafiou

"... Cet ouvrage se veut ( ...) un outil didactique pour futurs étudiants en droit (...), une sorte d'aide-mémoire pour les fonctionnaires de l'administration publique, les praticiens du droit dans les entreprises ainsi que les para juristes du monde des associations, syndicats et autres ONG dans leur mission d'éducation à la citoyenneté (...), un outil d'éveil de conscience pour les « profanes » en général qui ressentent (...) le besoi...

Zinder/Culture : La 4ème édition du Festival des arts traditionnels et contemporains du Niger se tiendra en octobre proc…

Zinder/Culture : La 4ème édition du Festival des arts traditionnels et contemporains du Niger se tiendra en octobre prochain

La Région de Zinder se prépare à accueillir, en Octobre prochain, la 4ème Edition du Festival des Arts traditionnels et contemporains du Niger communément appelé Festival Saduwa initié depuis 2013 par l'association NEMA qui œuvre activement pour la promotion de la culture et pour la réhabilitation de l'image de la deuxième ville du Niger a annoncé le Directeur Régional de la culture des Arts et loisirs.Cette rencontre offre l'occasion a...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Cure salée 2016 : Le tendé de la Tinekert résonne …

Cure salée 2016 : Le tendé de la Tinekert résonne dans la palmeraie d'In'Gall

L'édition 2016 de la Cure Salée s'ouvert ce vendredi à In'Gall. Comme les années antérieur...

jeudi 22 septembre 2016

Assainissement à Niamey : Le quartier SONUCI Nord …

Assainissement à Niamey : Le quartier SONUCI Nord sous la menace des eaux

La question des inondations est toujours d'actualité dans la ville de Niamey. Si dans les ...

jeudi 22 septembre 2016

Les pieds dans l'eau, au quartier Bassora

Les pieds dans l'eau, au quartier Bassora

Créé dans les années 90, le quartier ''Bassora'', qui porte fièrement le nom du Centre d'I...

jeudi 22 septembre 2016

L'air du temps

Ecrire ''Ecole'' en lettres de noblesse

Ecrire ''Ecole'' en lettres de noblesse

Le lundi 19 septembre dernier, les élèves des Lycées et Complexes d'Enseignement Secondair...

jeudi 22 septembre 2016

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.