Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

CELEBRATION DE LA JOURNEE DE LA FEMME NIGERIENNE : LA CONGAFEN TOUJOURS A L'AVANT-GARDE DE LA LUTTE

Mme Kako Fatimata, vice-présidente de la CONGAFEN Mme Kako Fatimata, vice-présidente de la CONGAFEN

Le dimanche prochain, les femmes nigériennes célébreront la 21ème journée nationale de la femme. C'est à cette occasion que nous nous sommes entretenus avec la vice-présidente de la Coordination des ONG et Associations des Femmes du Niger (CONGAFEN), pour jeter un regard sur le chemin parcouru depuis l'institutionnalisation de cette journée. En effet, le thème retenu cette année est ''la contribution de la femme rurale dans la mise en œuvre de l'initiative 3N''. Il s'agit là de mener une campagne de sensibilisation et une lutte ardue contre l'insécurité alimentaire.

Institutionnalisée comme journée nationale de la femme, la date du 13 Mai reste gravée dans la mémoire des femmes nigériennes. Après une vingtaine d'années de lutte acharnée pour une plus grande représentativité des femmes nigériennes dans les instances de prise de décision, Mme Kako Fatimata, vice-présidente de la CONGAFEN, nous livre son appréciation par rapport aux préparatifs de la célébration de cette journée. Dans ce cadre, indique-t-elle, le Ministère de la Population, de la Promotion de Femme et de la Protection de l'Enfant a procédé à une mise en place d'un comité préparatoire de cette journée. Ce comité a dressé un programme des activités du 13 Mai qui, a-t-elle précisé, sera célébré sous le haut patronage de S.E.M Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l'État. ''Toutes les structures œuvrant dans le sens de l'autonomisation de la femme seront mobilisées. Des avancées significatives sont acquises grâce au dynamisme de la société civile qui a mené une lutte sans merci pour arracher de force les droits de la femme. Et on se rappelle de la question relative au respect de la loi sur le quota qui a fait couler beaucoup d'encre''.

Parlant du processus ayant abouti à l'institutionnalisation de cette journée, la vice présidente de la CONGAFEN a souligné que c'était lors de la conférence nationale en 1991 que les femmes se sont senties lésées, car sur environ quatre vingt membres, il n'y avait qu'une seule femme. Les femmes avaient beau protester pour avoir au moins 5 représentantes, au sein du comité préparatoire, ce fut en vain. C'est de là qu'elles ont décidé, à l'unanimité, d'organiser une marche pour exprimer à l'opinion nationale leur mécontentement et ont eu finalement gain de cause. Cette action des femmes a eu comme corollaire le décret portant institutionnalisation de la journée du 13 mai 1992, fête de la femme nigérienne.

Parlant de sa structure, Mme Kako Fatimata a indiqué que la CONGAFEN, cadre créé pour la défense des droits de la femme, regroupe 55 ONG et associations. Elle a comme mission la promotion de la femme et la protection de l'enfant. Elle lutte toujours aux côtés des femmes rurales et urbaines pour que leurs droits soient respectés. Plusieurs formations, financées par la CONGAFEN et ses partenaires, ont été dispensées aux femmes pour attirer leur attention sur les questions de droit, de leadership, de genre etc. S'agissant de la célébration de cette 21ème journée, Mme Kako Fatimata a précisé que leur structure organise, en prélude au 13 mai, une activité en collaboration avec le Réseau des Femmes Africaines Ministres et Parlementaires. Il s'agit, à travers cette activité, de mener une campagne de solidarité en vue de venir en aide aux femmes rurales démunies. Plusieurs activités sont prévues pour ce vendredi 11 mai 2012. Il s'agit notamment des dons en nature et en espèces à l'endroit de la femme rurale ; et une journée portes ouvertes au siège de la CONGAFEN.

Par le passé, cette structure a eu à effectuer des missions à l'intérieur du pays aux côtés des femmes rurales pour les appuyer par des formations en alphabétisation, le montage et le financement d'activités génératrices de revenus, etc. ''Dans le domaine de la santé, nous poursuivons le plaidoyer avec le ministère de tutelle pour doter les cases de santé en personnel et les pourvoir de produits de première nécessité, en vue d'atténuer les souffrances des femmes lors des accouchements''.

Pour consolider les acquis, la CONGAFEN suggère à toutes les structures œuvrant dans le même sens de rester unies et solidaires en renforçant les rapports qui existent déjà, afin de relever les défis. ''Au niveau de l'instance suprême de décisions, c'est-à-dire l'État, nous souhaitons qu'il y ait encore plus d'actions en faveur des femmes. C'est d'ailleurs le lieu de remercier le Chef de l'Etat pour avoir ratifié la CEDEF qui est une convention internationale''. Elle a bien apprécié l'existence de la loi sur le quota, même si elle estime que son application est insuffisante, ou qu'elle n'est même pas appliquée dans certains cas. C'est pourquoi la vice présidente de la CONGAFEN a lancé un appel à l'endroit des autorités pour le respect de cette loi au niveau de toutes les institutions de l'État. En outre a-t-elle dit, ''en tant que structure de la société civile, la CONGAFEN attend de l'État un appui financier et en matériels pour la bonne marche de la promotion de la femme''.

Culture

Run, au 24ème Fespaco : Flashback dans les méandres de la crise ivoirienne

Run, au 24ème Fespaco : Flashback dans les méandres de la crise ivoirienne

C'est l'une des projections les plus attendues du 24ème Fespaco. En effet, le Ciné Burkina, où a eu lieu la projection le 3 mars du film Run du réalisateur ivoirien Philipe Lâcote, a refoulé du monde. Les organisateurs de la projection ont dû s'excuser auprès des cinéphiles qui, durant de longues heures, ont fait la queue dans l'espoir de voir le film.Pour beaucoup de cinéphiles, Run, le film de Philipe Lacoste, est un ''sérieux ''préte...

Journées de partage entre professionnels du livre et administration publique en charge de la commande du livre scolaire …

Journées de partage entre professionnels du livre et administration publique en charge de la commande du livre scolaire au Niger : Eclairer les participants sur le processus de passation du marché du livre

Le Secrétaire général du ministère de la Culture, des Arts et des Loisirs, M. Maï Moustapha Fernand, a présidé, hier matin, au Centre Culturel Oumarou Ganda (CCOG) de Niamey, la cérémonie d'ouverture des journées de partage entre professionnels du livre et administration publique en charge de la commande du livre scolaire au Niger. C'était en présence des directeurs généraux et centraux dudit ministère et de plusieurs invités et partici...

Au 24ème Fespaco à Ouagadougou (Burkina Faso) : ''Chroniques Africaines'', une histoire de Monsieur et Madame Tout le Mo…

Au 24ème Fespaco à Ouagadougou (Burkina Faso) : ''Chroniques Africaines'', une histoire de Monsieur et Madame Tout le Monde

Les projections se poursuivent au niveau des 7 salles de cinéma retenues dans le cadre du 24ème Fespaco. Au nombre des projections du 2 mars figurent ''Chroniques Africaines'', une série télévisée d'un genre particulier réalisé par Chris Amon. Une histoire telle que la veulent les amateurs des séries télévisées, et dont les cinéphiles qui ont fait le déplacement de la salle Neerwaya ont apprécié trois épisodes.''Chroniques Africaines'',...

Compétitions du 24ème Fespaco : ''L'œil du cyclone'' ouvre la course pour l'étalon d'or du Yennenga

Compétitions du 24ème Fespaco : ''L'œil du cyclone'' ouvre la course pour l'étalon d'or du Yennenga

C'est ''l'œil du cyclone'' du réalisateur burkinabé Sékou Traoré qui a constitué la première projection dans la compétition pour l'étalon d'or de Yennega, prix auquel prétendent une vingtaine de films longs métrages à la 24ème édition du Fespaco.Aucune place libre à Ciné Burkina, la salle où a été projeté ''l'œil du cyclone'', le 1er mars à partir de 16h. Beaucoup de cinéphiles qui ont pris d'assaut cette salle de cinéma sise au centre-...

Fespaco 2015 : ''Koukan Kourcia, Les médiatrices'' projeté en avant-première au Palais de la culture de Ouaga

Fespaco 2015 : ''Koukan Kourcia, Les médiatrices'' projeté en avant-première au Palais de la culture de Ouaga

Le documentaire ''Koukan Kourcia, Les médiatrices'' de Sani Magori, une des œuvres nigériennes en compétion au 24ème Fespaco a été projeté le 1er mars au Palais de la Culture de Ouagadougou.Comme pour son précédent documentaire, le réalisateur Sani Magori, met Zabaya Hussey au cœur de son œuvre. En effet, dans Koukan Kourcia 1 qui a révélé le réalisateur avec des prix remportés, Zabaya Hussey a pu par sa voix envoutante ramener Magori d...

Ouverture officielle de la 24ème édition du Fespaco : Des innovations dans la continuité

Ouverture officielle de la 24ème édition du Fespaco : Des innovations dans la continuité

C'est parti, à nouveau pour la chevauché de l'étalon d'or de Yennega et des autres prix du Festival Panafricain du Cinéma et de Télévision de Ouagadougou (Fespaco). Le Clap d'ouverture officielle de la 24ème édition du Fespaco a été donné dans l'après-midi du 28 février au Palais des sports de la capitale burkinabé par le Premier ministre Yacouba Isaac Zida qui représentait le Président de la transition Michel Kafando.Cette 24ème éditio...

Visite du ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs au CFPM Elhadji Taya : Bientôt la sortie d'une chanson dédiée …

Visite du ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs au CFPM Elhadji Taya : Bientôt la sortie d'une chanson dédiée aux Forces de défense et de sécurité

Dans le cadre de la contribution du Ministère chargé de la Culture, des Arts et des Loisirs et en réponse à l'appel du Président de la République SEM. Issoufou Mahamadou à la mobilisation générale pour un soutien ferme aux forces de défense et de sécurité, le ministre en charge de la culture M. Ousmane Abdou s'est rendu en compagnie de son staff, hier au Centre de Formation et de Promotion Musicale (CFPM Elhadji Taya) de Niamey. Il s'ag...

Point de presse du photographe français Philippe Guionie relative à l'atelier de photographique ''Koudjina en héritages'…

Point de presse du photographe français Philippe Guionie relative à l'atelier de photographique ''Koudjina en héritages'' : Hommage au photographe nigérien Koudjina Ayi

Le photographe français Philippe Guionie a animé mardi dernier au Centre Culturel Franco Nigérien Jean Rouch de Niamey (CCFN/JR), un point de presse sur l'atelier photographique ''Koudjina en héritages'', qu'il a dirigé deux (2) semaines durant à Niamey. L'atelier dirigé par Philippe Guionie deux (2) semaines durant, vise à rendre un hommage au photographe nigérien Philippe Koudjina Ayi décédé en 2014. C'est après deux ateliers photogra...

Médiathèque du Centre Culturel Franco Nigérien (CCFN) : ''La littérature nigérienne est celle qui sort le plus régulière…

Médiathèque du Centre Culturel Franco Nigérien (CCFN) : ''La littérature nigérienne est celle qui sort le plus régulièrement des rayons'' déclare Mme Monique Joseph

L'assistante du responsable de la médiathèque du Centre Culturel Franco Nigérien (CCFN) Mme Aliou Ousseini Fouréra, soutient, sans risque de se tromper, que la médiathèque du CCFN enregistre la plus forte fréquentation des bibliothèques du pays. ''Il faut aussi noter que nous sommes le pilier de toutes les bibliothèques du Niger, parce que nous comptabilisons toutes les catégories d'utilisateurs. Des élèves et des étudiants, des enseign...

Décès de l'acteur Roger Hanin : Adieu Commissaire Navarro

Décès de l'acteur Roger Hanin : Adieu Commissaire Navarro

Les accros des séries télévisées le connaissent bien pour l'avoir suivi et apprécié dans la série policière ''Navarro''. Le commissaire Navarro, qui a donné son nom à la série, a tiré sa révérence à l'âge de 89 ans. L'acteur français, de son vrai nom Roger Hanin, a succombé, le mercredi 11 février dernier à Paris, des suites d'insuffisance respiratoire, après plusieurs jours d'hospitalisation.Pendant plus de vingt ans, le commissaire Na...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Solidarité agissante

mercredi 25 février 2015

Editorial : Solidarité agissante

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Fistule obstétricale (FO) : Prévenir la maladie, g…

Fistule obstétricale (FO) : Prévenir la maladie, guérir et réinsérer les femmes, un combat de l'UNFPA et des ONG au Niger

Selon le programme du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) qui intervient su...

jeudi 5 mars 2015

Témoignages de deux âges extrêmes de la fistule ob…

Témoignages de deux âges extrêmes de la fistule obstétricale

Salamou Marafa, 14 ans, Gari Maiouda-Samia/ Illéla/TahouaFistule obstétricale survenue sui...

jeudi 5 mars 2015

L'Ong Dimol : Combattre la fistule obstétricale au…

L'Ong Dimol : Combattre la fistule obstétricale au Niger

La santé publique en général, et celle de la reproduction en particulier, constituent l'ob...

jeudi 5 mars 2015

L'air du temps

Quand le chasseur devient le gibier

Quand le chasseur devient le gibier

Ces derniers temps, le vent semble avoir tourné mal pour le tonitruant et bavard chef du g...

jeudi 5 mars 2015

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.