Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

CELEBRATION DE LA JOURNEE DE LA FEMME NIGERIENNE : LA CONGAFEN TOUJOURS A L'AVANT-GARDE DE LA LUTTE

Mme Kako Fatimata, vice-présidente de la CONGAFEN Mme Kako Fatimata, vice-présidente de la CONGAFEN

Le dimanche prochain, les femmes nigériennes célébreront la 21ème journée nationale de la femme. C'est à cette occasion que nous nous sommes entretenus avec la vice-présidente de la Coordination des ONG et Associations des Femmes du Niger (CONGAFEN), pour jeter un regard sur le chemin parcouru depuis l'institutionnalisation de cette journée. En effet, le thème retenu cette année est ''la contribution de la femme rurale dans la mise en œuvre de l'initiative 3N''. Il s'agit là de mener une campagne de sensibilisation et une lutte ardue contre l'insécurité alimentaire.

Institutionnalisée comme journée nationale de la femme, la date du 13 Mai reste gravée dans la mémoire des femmes nigériennes. Après une vingtaine d'années de lutte acharnée pour une plus grande représentativité des femmes nigériennes dans les instances de prise de décision, Mme Kako Fatimata, vice-présidente de la CONGAFEN, nous livre son appréciation par rapport aux préparatifs de la célébration de cette journée. Dans ce cadre, indique-t-elle, le Ministère de la Population, de la Promotion de Femme et de la Protection de l'Enfant a procédé à une mise en place d'un comité préparatoire de cette journée. Ce comité a dressé un programme des activités du 13 Mai qui, a-t-elle précisé, sera célébré sous le haut patronage de S.E.M Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l'État. ''Toutes les structures œuvrant dans le sens de l'autonomisation de la femme seront mobilisées. Des avancées significatives sont acquises grâce au dynamisme de la société civile qui a mené une lutte sans merci pour arracher de force les droits de la femme. Et on se rappelle de la question relative au respect de la loi sur le quota qui a fait couler beaucoup d'encre''.

Parlant du processus ayant abouti à l'institutionnalisation de cette journée, la vice présidente de la CONGAFEN a souligné que c'était lors de la conférence nationale en 1991 que les femmes se sont senties lésées, car sur environ quatre vingt membres, il n'y avait qu'une seule femme. Les femmes avaient beau protester pour avoir au moins 5 représentantes, au sein du comité préparatoire, ce fut en vain. C'est de là qu'elles ont décidé, à l'unanimité, d'organiser une marche pour exprimer à l'opinion nationale leur mécontentement et ont eu finalement gain de cause. Cette action des femmes a eu comme corollaire le décret portant institutionnalisation de la journée du 13 mai 1992, fête de la femme nigérienne.

Parlant de sa structure, Mme Kako Fatimata a indiqué que la CONGAFEN, cadre créé pour la défense des droits de la femme, regroupe 55 ONG et associations. Elle a comme mission la promotion de la femme et la protection de l'enfant. Elle lutte toujours aux côtés des femmes rurales et urbaines pour que leurs droits soient respectés. Plusieurs formations, financées par la CONGAFEN et ses partenaires, ont été dispensées aux femmes pour attirer leur attention sur les questions de droit, de leadership, de genre etc. S'agissant de la célébration de cette 21ème journée, Mme Kako Fatimata a précisé que leur structure organise, en prélude au 13 mai, une activité en collaboration avec le Réseau des Femmes Africaines Ministres et Parlementaires. Il s'agit, à travers cette activité, de mener une campagne de solidarité en vue de venir en aide aux femmes rurales démunies. Plusieurs activités sont prévues pour ce vendredi 11 mai 2012. Il s'agit notamment des dons en nature et en espèces à l'endroit de la femme rurale ; et une journée portes ouvertes au siège de la CONGAFEN.

Par le passé, cette structure a eu à effectuer des missions à l'intérieur du pays aux côtés des femmes rurales pour les appuyer par des formations en alphabétisation, le montage et le financement d'activités génératrices de revenus, etc. ''Dans le domaine de la santé, nous poursuivons le plaidoyer avec le ministère de tutelle pour doter les cases de santé en personnel et les pourvoir de produits de première nécessité, en vue d'atténuer les souffrances des femmes lors des accouchements''.

Pour consolider les acquis, la CONGAFEN suggère à toutes les structures œuvrant dans le même sens de rester unies et solidaires en renforçant les rapports qui existent déjà, afin de relever les défis. ''Au niveau de l'instance suprême de décisions, c'est-à-dire l'État, nous souhaitons qu'il y ait encore plus d'actions en faveur des femmes. C'est d'ailleurs le lieu de remercier le Chef de l'Etat pour avoir ratifié la CEDEF qui est une convention internationale''. Elle a bien apprécié l'existence de la loi sur le quota, même si elle estime que son application est insuffisante, ou qu'elle n'est même pas appliquée dans certains cas. C'est pourquoi la vice présidente de la CONGAFEN a lancé un appel à l'endroit des autorités pour le respect de cette loi au niveau de toutes les institutions de l'État. En outre a-t-elle dit, ''en tant que structure de la société civile, la CONGAFEN attend de l'État un appui financier et en matériels pour la bonne marche de la promotion de la femme''.

Culture

Art et Culture dans le département de Gaya : Ousmane Bourey dit Alpha Blondy, la nouvelle star de la ''Toumba''

Art et Culture dans le département de Gaya : Ousmane Bourey dit Alpha Blondy, la nouvelle star de la ''Toumba''

Les activités récréatives et culturelles sont le fort des communautés sédentaires. Dans le département de Gaya, jeunes-filles et garçons ne jurent que par la ''toumba'' pour les chaudes soirées au village ou dans les Maisons de la Culture. Pratiquement, toutes les zones du département ont leur propre groupe musical de ''toumba''.La ''toumba'', c'est l'instrument local de percussion par excellence. Le plus souvent, il est fabriqué locale...

Portrait de l'artiste Daoudou Douroumbou dit ''Maïgourmi'' : Un chasseur-artiste plein de talents et bien inspiré

Portrait de l'artiste Daoudou Douroumbou dit ''Maïgourmi'' : Un chasseur-artiste plein de talents et bien inspiré

Assis sur une natte sous un grand arbre, l'air fatigué, Daoudou Douroumbou avait à ses côtés un sac contenant des produits traditionnels. Ce chasseur de 81 ans est né dans le village de Fadama, dans l'actuel département de Tibiri. Il était vêtu ce jour-là d'une tenue traditionnelle et coiffé d'un bonnet, le tout bicolore, noir et blanc. Le bonnet a été fabriqué de ses propres mains, décoré de cauris et de poils blancs tirés de la queue ...

Le chanteur traditionnel M. Abdoulaye Harouna dit ''Ayouba Gna'' : Une belle voix qui se fait entendre dans la zone du B…

Le chanteur traditionnel M. Abdoulaye Harouna dit ''Ayouba Gna'' : Une belle voix qui se fait entendre dans la zone du Boboye

Connu pour sa forte potentialité en eau et l'extraction du natron, le département de Boboye détient aussi des richesses culturelles comme en témoigne ce célèbre chanteur traditionnel du village de Donoudibi, situé à quelques encablures de la ville de Birni N'Gaouré, sur la route de Kiota. Abdoulaye Harouna dit '' Ayouba Gna'' est en effet un passionné de la culture. Agé aujourd'hui de 44 ans, la carrière de cette célébrité malheureuseme...

Répertoire culturel de la Région de Dosso : Un patrimoine riche et varié

La région de Dosso est connue pour ses prouesses dans le domaine de la culture pendant les années 80 grâce à ses brillantes participations aux différents festivals de la jeunesse. Plusieurs fois première en danses et en ballets, cette réputation a permis à la région de se voir attribuer la thématique ''danse d'inspiration traditionnelle'' pour les festivités du 18 décembre.M. Yissoufou Boubacar, directeur régional de la Culture, des Art...

Le «kountché harey» : Un rythme traditionnel zarma

Le ''kountché harey'' est un instrument de musique traditionnel qui joue plusieurs rôles dans cette communauté zarma de Loga. L'attachement de la population à cet instrument est très fort. Seyni Bagajo, 58 ans, un des plus anciens de la famille des joueurs de Kountché harey de Loga présente l'instrument, ses origines, son rôle et sa fonction sociale dans cette communauté.Le ''kountché harey'' est un instrument de musique traditionnelle ...

4ème et dernière nuit des compétitions du festival de ballets et danse de création et d'inspiration : Le public une fois…

4ème et dernière nuit des compétitions du festival de ballets et danse de création et d'inspiration : Le public une fois encore égayé par les artistes

Depuis le début des compétitions de la première édition du festival de ballets et danses de création et d'inspiration, la Maison des Jeunes et de la Culture (MJC) Garba Loga de Dosso ne désemplit pas. Au 4ème et dernier jour des compétitions, les gradins étaient encore pleins comme un œuf, et le spectacle était aussi au rendez-vous.Plusieurs artistes et groupes musicaux se sont succédés sur les planches de la maison de la MJC Garba Loga...

Fête du 18 décembre à Dosso : Un spectacle saisissant lors de la cérémonie d'ouverture

Fête du 18 décembre à Dosso : Un spectacle saisissant lors de la cérémonie d'ouverture

Placée sous le haut patronage du Premier ministre, chef du gouvernement, la cérémonie solennelle de lancement des festivités entrant dans le cadre de la commémoration du 56ème anniversaire de la proclamation de la République, a été cette année riche en ambiance. La mobilisation était aussi au rendez-vous. Députés, membres du gouvernement, représentants du corps diplomatique, autorités administratives et coutumières de la région de Dosso...

Début des compétitions culturelles de la 1ère édition du festival de ballets et danses de création et d'inspiration

Début des compétitions culturelles de la 1ère édition du festival de ballets et danses de création et d'inspiration

La région de Dosso, a désormais son activité thématique culturelle décentralisée, avec le lancement le 12 décembre dernier à la Maison des Jeunes, de la Culture, des arts et loisirs Garba Loga de Dosso par le ministre de la Culture, M. Ousmane Abdou de la 1ère édition du festival de Ballets et danses de création et d'inspiration.Le choix de la région pour être le siège de l'activité thématique culturelle décentralisée du festival de bal...

Première édition du marché de Noël : Une initiative qui vise à promouvoir les créateurs dans plusieurs domaines

Première édition du marché de Noël : Une initiative qui vise à promouvoir les créateurs dans plusieurs domaines

Le Centre Culturel Franco-Nigérien (CCFN) Jean Rouch de Niamey organise, depuis ce matin, la première édition d'une grande rencontre des promoteurs et créateurs dénommé Marché de Noël. C'est une initiative qui vise à réunir les artisans, les stylistes et bien d'autres promoteurs pour une grande exposition-vente. C'est ce qui a fait l'objet d'une conférence de presse hier matin dans le petit auditorium du Centre Culturel Franco-Nigérien....

Réception d'équipements au Ministère de la Culture, des Arts et des loisirs : Environ 65 millions de francs CFA pour le …

Réception d'équipements au Ministère de la Culture, des Arts et des loisirs : Environ 65 millions de francs CFA pour le renforcement des capacités des Maisons de la Culture et des Centres des jeunes

Le ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs, M. Ousmane Abdou, a réceptionné samedi dernier, à Niamey, un important lot d'équipement d'une valeur d'environ 65 millions de francs CFA destiné aux Maisons de la Culture et des centres des jeunes des régions de Zinder, Maradi et Niamey. Ce matériel a été offert par le projet « Développement des Maisons de la Culture au Niger : espace vivant de valorisation du patrimoine culturel et de...

AG/ONU

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Albadé Abouba : Pas à pas sur les chantiers de pro…

Albadé Abouba : Pas à pas sur les chantiers de programme Dosso Sogha

Pour réussir le pari d'une bonne mise en œuvre de l'ambitieux programme dénommé Dosso Sogh...

mercredi 17 décembre 2014

Interview du Gouverneur de la Région de Dosso : ''…

Interview du Gouverneur de la Région de Dosso : ''Tout Dossolais doit être fier d'accueillir cet évènement qui fait de notre région le point de mire de l'actualité'', déclare Monsieur Abdoulaye Issa

Monsieur le gouverneur, Dosso s'apprête à accueillir les festivités entrant dans le cadre ...

mercredi 17 décembre 2014

M. Hima Mounkaïla, président du conseil régional d…

M. Hima Mounkaïla, président du conseil régional de Dosso : ''La finalisation du plan de développement régional constitue la grande préoccupation du Conseil régional''

M. le président présentez-nous le conseil régional de DossoLe Niger a fait de la décentral...

mercredi 17 décembre 2014

L'air du temps

Le 18 décembre

Le 18 décembre

La reprise des festivités de la ''fête tournante du 18 décembre'', instituée en 2006, et i...

jeudi 11 décembre 2014

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.