Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

CELEBRATION DE LA JOURNEE DE LA FEMME NIGERIENNE : LA CONGAFEN TOUJOURS A L'AVANT-GARDE DE LA LUTTE

Mme Kako Fatimata, vice-présidente de la CONGAFEN Mme Kako Fatimata, vice-présidente de la CONGAFEN

Le dimanche prochain, les femmes nigériennes célébreront la 21ème journée nationale de la femme. C'est à cette occasion que nous nous sommes entretenus avec la vice-présidente de la Coordination des ONG et Associations des Femmes du Niger (CONGAFEN), pour jeter un regard sur le chemin parcouru depuis l'institutionnalisation de cette journée. En effet, le thème retenu cette année est ''la contribution de la femme rurale dans la mise en œuvre de l'initiative 3N''. Il s'agit là de mener une campagne de sensibilisation et une lutte ardue contre l'insécurité alimentaire.

Institutionnalisée comme journée nationale de la femme, la date du 13 Mai reste gravée dans la mémoire des femmes nigériennes. Après une vingtaine d'années de lutte acharnée pour une plus grande représentativité des femmes nigériennes dans les instances de prise de décision, Mme Kako Fatimata, vice-présidente de la CONGAFEN, nous livre son appréciation par rapport aux préparatifs de la célébration de cette journée. Dans ce cadre, indique-t-elle, le Ministère de la Population, de la Promotion de Femme et de la Protection de l'Enfant a procédé à une mise en place d'un comité préparatoire de cette journée. Ce comité a dressé un programme des activités du 13 Mai qui, a-t-elle précisé, sera célébré sous le haut patronage de S.E.M Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l'État. ''Toutes les structures œuvrant dans le sens de l'autonomisation de la femme seront mobilisées. Des avancées significatives sont acquises grâce au dynamisme de la société civile qui a mené une lutte sans merci pour arracher de force les droits de la femme. Et on se rappelle de la question relative au respect de la loi sur le quota qui a fait couler beaucoup d'encre''.

Parlant du processus ayant abouti à l'institutionnalisation de cette journée, la vice présidente de la CONGAFEN a souligné que c'était lors de la conférence nationale en 1991 que les femmes se sont senties lésées, car sur environ quatre vingt membres, il n'y avait qu'une seule femme. Les femmes avaient beau protester pour avoir au moins 5 représentantes, au sein du comité préparatoire, ce fut en vain. C'est de là qu'elles ont décidé, à l'unanimité, d'organiser une marche pour exprimer à l'opinion nationale leur mécontentement et ont eu finalement gain de cause. Cette action des femmes a eu comme corollaire le décret portant institutionnalisation de la journée du 13 mai 1992, fête de la femme nigérienne.

Parlant de sa structure, Mme Kako Fatimata a indiqué que la CONGAFEN, cadre créé pour la défense des droits de la femme, regroupe 55 ONG et associations. Elle a comme mission la promotion de la femme et la protection de l'enfant. Elle lutte toujours aux côtés des femmes rurales et urbaines pour que leurs droits soient respectés. Plusieurs formations, financées par la CONGAFEN et ses partenaires, ont été dispensées aux femmes pour attirer leur attention sur les questions de droit, de leadership, de genre etc. S'agissant de la célébration de cette 21ème journée, Mme Kako Fatimata a précisé que leur structure organise, en prélude au 13 mai, une activité en collaboration avec le Réseau des Femmes Africaines Ministres et Parlementaires. Il s'agit, à travers cette activité, de mener une campagne de solidarité en vue de venir en aide aux femmes rurales démunies. Plusieurs activités sont prévues pour ce vendredi 11 mai 2012. Il s'agit notamment des dons en nature et en espèces à l'endroit de la femme rurale ; et une journée portes ouvertes au siège de la CONGAFEN.

Par le passé, cette structure a eu à effectuer des missions à l'intérieur du pays aux côtés des femmes rurales pour les appuyer par des formations en alphabétisation, le montage et le financement d'activités génératrices de revenus, etc. ''Dans le domaine de la santé, nous poursuivons le plaidoyer avec le ministère de tutelle pour doter les cases de santé en personnel et les pourvoir de produits de première nécessité, en vue d'atténuer les souffrances des femmes lors des accouchements''.

Pour consolider les acquis, la CONGAFEN suggère à toutes les structures œuvrant dans le même sens de rester unies et solidaires en renforçant les rapports qui existent déjà, afin de relever les défis. ''Au niveau de l'instance suprême de décisions, c'est-à-dire l'État, nous souhaitons qu'il y ait encore plus d'actions en faveur des femmes. C'est d'ailleurs le lieu de remercier le Chef de l'Etat pour avoir ratifié la CEDEF qui est une convention internationale''. Elle a bien apprécié l'existence de la loi sur le quota, même si elle estime que son application est insuffisante, ou qu'elle n'est même pas appliquée dans certains cas. C'est pourquoi la vice présidente de la CONGAFEN a lancé un appel à l'endroit des autorités pour le respect de cette loi au niveau de toutes les institutions de l'État. En outre a-t-elle dit, ''en tant que structure de la société civile, la CONGAFEN attend de l'État un appui financier et en matériels pour la bonne marche de la promotion de la femme''.

Culture

Portrait de Mme Diallo Aïcha Macky : Le 7ème Art, une passion pour la jeune réalisatrice

Portrait de Mme Diallo Aïcha Macky : Le 7ème Art, une passion pour la jeune réalisatrice

Au Niger comme ailleurs, il y a des gens qui s'arment de courage pour se faire une place dans la société afin contribuer d'une manière ou d'une autre au développement socio économique de notre pays. Mme Diallo Aïcha Macky en fait partie. Elle s'est affichée à travers le 7ème art qu'elle exerce actuellement. Depuis son jeune âge, elle accorde beaucoup de crédibilité à la culture. C'est ainsi que dès l'école primaire et le collège, Aïcha ...

Rencontre entre le ministre de la culture, des arts et loisirs et la commission de contrôle des films de Kano : vers la …

Rencontre entre le ministre de la culture, des arts et loisirs et la commission de contrôle des films de Kano : vers la mise en place d'une convention pour réglementer la vente et la diffusion des œuvres cinématographiques

Le ministre de la Culture, des Arts et Loisirs, M Ousmane Abdou a rencontré hier, une délégation nigériane conduite par M Ahmad Dahiru Beli, Directeur de la Commission de contrôle des films, ou la «Kano State Censors Board». Cette rencontre vise à mettre en place une convention en vue de la protection et du contrôle des œuvres cinématographiques et faire bénéficier les acteurs, comédiens du Nigeria et du Niger du domaine du cinéma, du f...

Fin des compétitions nationales du Sketch et de l'Humour de la 6ème édition de la Parenté à Plaisanterie : les régions d…

Fin des compétitions nationales du Sketch et de l'Humour de la 6ème édition de la Parenté à Plaisanterie : les régions de Diffa et de Dosso remportent le premier prix en sketch et en humour

Le concours national du Sketch et de l'Humour entrant dans le cadre de la 6ème édition de la parenté à plaisanterie ou cousinage à plaisanterie s'est achevé mercredi soir au Centre Culturel Oumarou Ganda (CCOG) de Niamey. C'est la région de Diffa qui a remporté le premier prix en sketch avec l'œuvre intitulée ''Amanar Tabbastaka'', et le premier prix en humour est décroché par la région de Dosso. Ces deux régions ont gagné chacune un mi...

Point de presse de l'artiste ''Bambino'' au CCFN

Point de presse de l'artiste ''Bambino'' au CCFN

En prélude au concert qu'il va donner demain samedi 25 octobre, à 20 h au Théâtre de Plein air du Centre Culturel franco-Nigérien (CCFN) de Niamey, l'artiste nigérien Omar Goumour Al-Moctar dit ''Bambino'' a animé mercredi dernier, un point de presse à l'auditorium du CCFN. C'était en présence du directeur du CCFN, M. Jean-Paul Durin, et de la chargée de communication dudit centre, Marie-Laure Mbongo.Ce point de presse a été une excelle...

2ème nuit du concours de la parenté à plaisanterie au CCOG de Niamey : le public épaté

2ème nuit du concours de la parenté à plaisanterie au CCOG de Niamey : le public épaté

Les compétitions entrant dans le cadre des festivités du mois de l'expression de la parenté à plaisanterie se poursuivent activement au Centre Culturel Oumarou Ganda (CCOG) de Niamey. Dans la nuit du dimanche dernier, le public est venu massivement assister aux différentes prestations livrées par les artistes nationaux dans l'esprit de consolider la paix, l'unité, la communion et la cohésion sociales entre les groupes ethnolinguistiques...

Festival International de cinéma de Berlin 2015 : des aides à la production et à la distribution disponibles pour les ré…

Festival International de cinéma de Berlin 2015 : des aides à la production et à la distribution disponibles pour les réalisateurs

Le Festival International de cinéma de Berlin en Allemagne vient de lancer un ''Appel à films'' dont la date limite de clôture est le 31 octobre 2014 pour les longs métrages et le 17 novembre 2014 pour les courts métrages.La célèbre ''Berlinale'' - comme on appelle le Festival International de cinéma de Berlin - tiendra du 5 au 15 février 2015, à Berlin donc, sa 65ème édition. Les films pouvant être sélectionnés pour la compétition sont...

Lancement de la 6ème édition de la parenté à plaisanterie à Niamey : pour la paix et la cohésion sociale entre les group…

Lancement de la 6ème édition de la parenté à plaisanterie à Niamey : pour la paix et la cohésion sociale entre les groupes ethnolinguistiques du Niger

Le ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs, M. Ousmane Abdou a procédé, vendredi dernier dans l'après-midi, à l'arène de lutte traditionnelle de Niamey, au lancement de la 6ème édition du mois de la Parenté à Plaisanterie. Celle-ci est un mécanisme traditionnel efficace, de règlement de conflits sociaux, de promotion du dialogue, au sein des différents groupes ethnolinguistiques, qui entretiennent entre eux, des rapports multisé...

Lancement de la 5ème édition du festival «Paroles de femmes» : C'est parti pour un mois de spectacles

Lancement de la 5ème édition du festival «Paroles de femmes» : C'est parti pour un mois de spectacles

Le théâtre de plein air du Centre Culturel Franco Nigérien Jean Rouch (CCFN-JR), a servi de cadre, samedi dernier, au lancement de la 5ème édition du festival «Paroles de femmes». La cérémonie a été présidée par la directrice du festival, Melle Aminatou Issaka.C'est aux environs de 21 heures que les festivités ont démarré avec les prestations de la troupe «Anashuwa» de Hamsou Garba qui a présenté un ballet illustrant la reine Saraounia....

Point de presse hier du ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs : renforcement des liens de cohésion sociale et …

Point de presse hier du ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs : renforcement des liens de cohésion sociale et la paix entre les communautés ethno linguistiques

Le ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs M. Ousmane a animé dimanche dernier un point de presse en prélude à la 6ème édition du mois de l'expression de la parenté à plaisanterie qui s'ouvre le 17 octobre prochain à Niamey. Au cours de ce point de presse, le ministre a expliqué l'importance de la parenté à plaisanterie dans notre pays avant de faire le point des innovations apportées cette année.

Entretien avec Sylvestre Amoussou, cinéaste béninois : ''Le cinéma africain n'existe pas. Tant qu'il ne sera pas indépen…

Entretien avec Sylvestre Amoussou, cinéaste béninois : ''Le cinéma africain n'existe pas. Tant qu'il ne sera pas indépendant des bailleurs de fonds étrangers''

Sylvestre Amoussou, est un réalisateur béninois né le 31 décembre 1964. Il vit en France depuis plus de 30 ans. Il a d'abord évolué en tant qu'acteur avant de se lancer dans la réalisation. La plupart de ses films traitent des sujets délicats qui, même s'ils montrent la beauté de l'Afrique, dénoncent aussi, bien évidemment les problèmes qui minent le développement de ce continent. Après «Africa Paradis» en 2007, «Un pas en Avant : les d...

AG/ONU

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Attaques sanglantes dans la région de Tillabéri : …

Attaques sanglantes dans la région de Tillabéri : Témoignages des autorités régionales et des FDS

La prison civile de Ouallam, le camp des réfugiés de Mangaizé, et une patrouille régionale...

vendredi 31 octobre 2014

Projet Filets Sociaux : renforcer la culture de la…

Projet Filets Sociaux : renforcer la culture de la résilience

Les actions menées sur le terrain par le Projet Filets Sociaux dans les régions de Tillabé...

jeudi 23 octobre 2014

Rentrée académique 2014-2015 au second cycle du se…

Rentrée académique 2014-2015 au second cycle du secondaire : Pour une rentrée scolaire apaisée et réussie

Apres trois mois de vacances, les élèves du second cycle du secondaire, ( les lycéens) ont...

vendredi 10 octobre 2014

L'air du temps

Code de prudence

Code de prudence

La problématique de la réduction des accidents de la route reste une préoccupation constan...

vendredi 31 octobre 2014

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.