Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

CELEBRATION DE LA JOURNEE DE LA FEMME NIGERIENNE : LA CONGAFEN TOUJOURS A L'AVANT-GARDE DE LA LUTTE

Mme Kako Fatimata, vice-présidente de la CONGAFEN Mme Kako Fatimata, vice-présidente de la CONGAFEN

Le dimanche prochain, les femmes nigériennes célébreront la 21ème journée nationale de la femme. C'est à cette occasion que nous nous sommes entretenus avec la vice-présidente de la Coordination des ONG et Associations des Femmes du Niger (CONGAFEN), pour jeter un regard sur le chemin parcouru depuis l'institutionnalisation de cette journée. En effet, le thème retenu cette année est ''la contribution de la femme rurale dans la mise en œuvre de l'initiative 3N''. Il s'agit là de mener une campagne de sensibilisation et une lutte ardue contre l'insécurité alimentaire.

Institutionnalisée comme journée nationale de la femme, la date du 13 Mai reste gravée dans la mémoire des femmes nigériennes. Après une vingtaine d'années de lutte acharnée pour une plus grande représentativité des femmes nigériennes dans les instances de prise de décision, Mme Kako Fatimata, vice-présidente de la CONGAFEN, nous livre son appréciation par rapport aux préparatifs de la célébration de cette journée. Dans ce cadre, indique-t-elle, le Ministère de la Population, de la Promotion de Femme et de la Protection de l'Enfant a procédé à une mise en place d'un comité préparatoire de cette journée. Ce comité a dressé un programme des activités du 13 Mai qui, a-t-elle précisé, sera célébré sous le haut patronage de S.E.M Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l'État. ''Toutes les structures œuvrant dans le sens de l'autonomisation de la femme seront mobilisées. Des avancées significatives sont acquises grâce au dynamisme de la société civile qui a mené une lutte sans merci pour arracher de force les droits de la femme. Et on se rappelle de la question relative au respect de la loi sur le quota qui a fait couler beaucoup d'encre''.

Parlant du processus ayant abouti à l'institutionnalisation de cette journée, la vice présidente de la CONGAFEN a souligné que c'était lors de la conférence nationale en 1991 que les femmes se sont senties lésées, car sur environ quatre vingt membres, il n'y avait qu'une seule femme. Les femmes avaient beau protester pour avoir au moins 5 représentantes, au sein du comité préparatoire, ce fut en vain. C'est de là qu'elles ont décidé, à l'unanimité, d'organiser une marche pour exprimer à l'opinion nationale leur mécontentement et ont eu finalement gain de cause. Cette action des femmes a eu comme corollaire le décret portant institutionnalisation de la journée du 13 mai 1992, fête de la femme nigérienne.

Parlant de sa structure, Mme Kako Fatimata a indiqué que la CONGAFEN, cadre créé pour la défense des droits de la femme, regroupe 55 ONG et associations. Elle a comme mission la promotion de la femme et la protection de l'enfant. Elle lutte toujours aux côtés des femmes rurales et urbaines pour que leurs droits soient respectés. Plusieurs formations, financées par la CONGAFEN et ses partenaires, ont été dispensées aux femmes pour attirer leur attention sur les questions de droit, de leadership, de genre etc. S'agissant de la célébration de cette 21ème journée, Mme Kako Fatimata a précisé que leur structure organise, en prélude au 13 mai, une activité en collaboration avec le Réseau des Femmes Africaines Ministres et Parlementaires. Il s'agit, à travers cette activité, de mener une campagne de solidarité en vue de venir en aide aux femmes rurales démunies. Plusieurs activités sont prévues pour ce vendredi 11 mai 2012. Il s'agit notamment des dons en nature et en espèces à l'endroit de la femme rurale ; et une journée portes ouvertes au siège de la CONGAFEN.

Par le passé, cette structure a eu à effectuer des missions à l'intérieur du pays aux côtés des femmes rurales pour les appuyer par des formations en alphabétisation, le montage et le financement d'activités génératrices de revenus, etc. ''Dans le domaine de la santé, nous poursuivons le plaidoyer avec le ministère de tutelle pour doter les cases de santé en personnel et les pourvoir de produits de première nécessité, en vue d'atténuer les souffrances des femmes lors des accouchements''.

Pour consolider les acquis, la CONGAFEN suggère à toutes les structures œuvrant dans le même sens de rester unies et solidaires en renforçant les rapports qui existent déjà, afin de relever les défis. ''Au niveau de l'instance suprême de décisions, c'est-à-dire l'État, nous souhaitons qu'il y ait encore plus d'actions en faveur des femmes. C'est d'ailleurs le lieu de remercier le Chef de l'Etat pour avoir ratifié la CEDEF qui est une convention internationale''. Elle a bien apprécié l'existence de la loi sur le quota, même si elle estime que son application est insuffisante, ou qu'elle n'est même pas appliquée dans certains cas. C'est pourquoi la vice présidente de la CONGAFEN a lancé un appel à l'endroit des autorités pour le respect de cette loi au niveau de toutes les institutions de l'État. En outre a-t-elle dit, ''en tant que structure de la société civile, la CONGAFEN attend de l'État un appui financier et en matériels pour la bonne marche de la promotion de la femme''.

Culture

Visite du ministre en charge de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale dans les structures r…

Visite du ministre en charge de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale dans les structures relevant de son département ministériel : Encourager les agents des structures

Le ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale, Porte-Parole du Gouvernement, M. Assoumana Mallam Issa, a effectué, vendredi dernier, une série de visites dans cinq (5) structures relevant de son département ministériel. Il s'agit du Bureau Nigérien du Droit d'Auteur (BNDA), du Musée des Instruments Traditionnels, du Centre de Formation et de la Promotion Musicale (CFPM) Elhadji Tayya, du Centre Nation...

Zinder : Vaste programme de réhabilitation des infrastructures du Centre Culturel Franco-Nigérien de la localité

Zinder : Vaste programme de réhabilitation des infrastructures du Centre Culturel Franco-Nigérien de la localité

Le Centre Culturel Franco-Nigérien de Zinder va bientôt subir une réhabilitation conséquente de ses infrastructures après leur destruction intervenue suite à une violente manifestation conduite par des jeunes en colère contre le Journal Satirique Charlie-Hebdo le 16 Janvier 2015, a annoncé le Directeur de cette Institution, M. Bawa Souley Kaoumi.Les dégâts perpétrés par les manifestants qui protestaient contre la caricature du Prophète ...

Journée Culturelle du Niger en France : Le ministre en charge de la Renaissance culturelle préside les festivités

Journée Culturelle du Niger en France : Le ministre en charge de la Renaissance culturelle préside les festivités

Le Conseil des Nigériens de France, CONIF, a organisé le 17 Avril 2016, une journée culturelle parrainée par l'Ambassade du Niger en France, en partenariat avec l'Association PAN Projet africain, la ville de Sucy- en- brie et le soutien du Conseil Départemental du Val-de-Marne, et avec le Tchad comme invité d'honneur. La manifestation, placée sous le thème ''La culture, l'éducation, la santé de la femme et de l'enfant'', a été présidée ...

Clôture de la 4ème édition de la rencontre littéraire au CCFN Jean Rouch de Niamey : Des écrits de Boubou Hama mis en sc…

Clôture de la 4ème édition de la rencontre littéraire au CCFN Jean Rouch de Niamey : Des écrits de Boubou Hama mis en scène par la Compagnie Arène théâtre

La 4ème édition de la rencontre littéraire organisée par le Centre Culturel Franco Nigérien Jean Rouch (CCFN/JR) de Niamey a pris fin, samedi 16 Avril 2016. Cette occasion a été saisie par les organisateurs pour donner un grand spectacle avec notamment une séance de lecture des textes de plusieurs auteurs nigériens par les élèves du Lycée Français et ceux de plusieurs établissements secondaires de Niamey, mais aussi et surtout par la mi...

Renaissance culturelle

Renaissance culturelle

La Révolution, c'est maintenantNous avons tous foi dans la force de notre unité nationale, nous savons tous qu'elle a été le ferment de l'indépendance et de la paix civile et nous sommes tous convaincus qu'elle conditionne plus que jamais l'avenir du Niger. Face à la menace terroriste, elle s'est muée en une « union sacrée ». La première expression de citoyenneté, la plus spontanée, est ainsi devenue une Force incontestable, un atout co...

Littérature/Boubou Hama, l'écrivain : L'important héritage laissé par l'homme de culture

Littérature/Boubou Hama, l'écrivain : L'important héritage laissé par l'homme de culture

On a un plaisir toujours renouvelé de parler de certaines grandes figures, en l'occurrence de Boubou Hama, cet homme dont le Niger a célébré le centenaire de la naissance en 2006, et le 34ème anniversaire de sa mort. C'est la toute première fois que notre pays reconnait à un de ses fils, né il y a 100 ans, son apport au pays et au monde. Près de 80 livres sont à son actif, constituant un important héritage laissé à la postériorité.Vérit...

Diouldé Laya disciple de Boubou Hama

Diouldé Laya disciple de Boubou Hama

Le temps est le meilleur juge, a-t-on coutume de dire. Une affirmation que met en évidence l'appréciation, par la postérité, des œuvres de certains illustres disparus, à l'image de Dr Diouldé Laya, intellectuel aux multiples casquettes, décédé en 2014 à l'âge de 77 ans, et lauréat, à titre posthume, du prix Boubou Hama depuis le 10 mars 2016. Une distinction qui vient quelques mois après la tenue à Niamey, en décembre 2015, du colloque ...

Prix Boubou Hama, édition 2015 : Diouldé Laya distingué à titre posthume

Prix Boubou Hama, édition 2015 : Diouldé Laya distingué à titre posthume

Le Ministère de la Culture, des Arts et Loisirs a organisé, jeudi dernier, une cérémonie de remise du prix Boubou Hama, édition 2015. Cette année, le choix des membres du jury est porté sur l'illustre homme de culture, écrivain, poète, conteur, essayiste, historien et homme politique, feu Diouldé Laya. La distinction, à titre posthume, de cet homme de culture prouve à suffisance la qualité de ses œuvres. La cérémonie de remise du prix a...

4ème Journée culturelle de l'Association des Nigériens et des Amis du Niger vivant en France (ANAN) : La culture nigérie…

4ème Journée culturelle de l'Association des Nigériens et des Amis du Niger vivant en France (ANAN) : La culture nigérienne à l'honneur à Lyon

La diaspora nigérienne, à travers l'Association des Nigériens et des Amis du Niger vivant en France, «ANAN », a organisé le week-end dernier à Lyon, pour la quatrième année consécutive, une Journée dédiée à la culture nigérienne.Organisée aux lendemains des élections présidentielle et législative, cette 4ème journée, a été placée cette année, sous un thème : «Symbole de la fraternité et de la paix qui auront marqué la tenue de ces scrut...

Point de presse du ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs : Plaidoyer pour la valorisation de certains aspects …

Point de presse du ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs : Plaidoyer pour la valorisation de certains aspects culturels de la lutte traditionnelle

Le ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs M. Habou Gambo a animé hier matin, un point de presse à la Cité du 18 décembre de Dosso au cours duquel, il a tenu à informer l'opinion nationale de la présence d'une équipe relevant de son département ministériel pour collecter tous les aspects culturels de la lutte traditionnelle au Niger. Cette action vise à conserver les valeurs originales de la lutte traditionnelle nigérienne.Très ...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Pour protéger le Niger de l'insécurité, l'Instrume…

Pour protéger le Niger de l'insécurité, l'Instrument de Stabilité a permis à la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix de mener à bien de nombreux projets au profit de milliers de bénéficiaires

Dans un contexte régional très exposé, l'Union Européenne, en finançant une Phase II du pr...

jeudi 7 avril 2016

Chehou Atefoc, 47 ans, père de 5 enfants, producte…

Chehou Atefoc, 47 ans, père de 5 enfants, producteur d'ail, de pommes de terre, de maïs et d'oignons

Avant, c'était difficile parce que nos produits étaient transportés à dos d'âne et de cham...

jeudi 7 avril 2016

Cantines scolaires : Assurer l'accès à l'éducation…

Cantines scolaires : Assurer l'accès à l'éducation pour les garçons et les filles par l'alimentation scolaire

Depuis 1971, le Programme Alimentaire Mondial accompagne le Gouvernement du Niger dans la ...

vendredi 25 mars 2016

L'air du temps

Que voyager cesse de rimer avec danger de mort

Que voyager cesse de rimer avec danger de mort

Le tragique accident de la route survenu dans la nuit de mardi à mercredi derniers, sur la...

jeudi 28 avril 2016

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.