Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

CELEBRATION DE LA JOURNEE DE LA FEMME NIGERIENNE : LA CONGAFEN TOUJOURS A L'AVANT-GARDE DE LA LUTTE

Mme Kako Fatimata, vice-présidente de la CONGAFEN Mme Kako Fatimata, vice-présidente de la CONGAFEN

Le dimanche prochain, les femmes nigériennes célébreront la 21ème journée nationale de la femme. C'est à cette occasion que nous nous sommes entretenus avec la vice-présidente de la Coordination des ONG et Associations des Femmes du Niger (CONGAFEN), pour jeter un regard sur le chemin parcouru depuis l'institutionnalisation de cette journée. En effet, le thème retenu cette année est ''la contribution de la femme rurale dans la mise en œuvre de l'initiative 3N''. Il s'agit là de mener une campagne de sensibilisation et une lutte ardue contre l'insécurité alimentaire.

Institutionnalisée comme journée nationale de la femme, la date du 13 Mai reste gravée dans la mémoire des femmes nigériennes. Après une vingtaine d'années de lutte acharnée pour une plus grande représentativité des femmes nigériennes dans les instances de prise de décision, Mme Kako Fatimata, vice-présidente de la CONGAFEN, nous livre son appréciation par rapport aux préparatifs de la célébration de cette journée. Dans ce cadre, indique-t-elle, le Ministère de la Population, de la Promotion de Femme et de la Protection de l'Enfant a procédé à une mise en place d'un comité préparatoire de cette journée. Ce comité a dressé un programme des activités du 13 Mai qui, a-t-elle précisé, sera célébré sous le haut patronage de S.E.M Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l'État. ''Toutes les structures œuvrant dans le sens de l'autonomisation de la femme seront mobilisées. Des avancées significatives sont acquises grâce au dynamisme de la société civile qui a mené une lutte sans merci pour arracher de force les droits de la femme. Et on se rappelle de la question relative au respect de la loi sur le quota qui a fait couler beaucoup d'encre''.

Parlant du processus ayant abouti à l'institutionnalisation de cette journée, la vice présidente de la CONGAFEN a souligné que c'était lors de la conférence nationale en 1991 que les femmes se sont senties lésées, car sur environ quatre vingt membres, il n'y avait qu'une seule femme. Les femmes avaient beau protester pour avoir au moins 5 représentantes, au sein du comité préparatoire, ce fut en vain. C'est de là qu'elles ont décidé, à l'unanimité, d'organiser une marche pour exprimer à l'opinion nationale leur mécontentement et ont eu finalement gain de cause. Cette action des femmes a eu comme corollaire le décret portant institutionnalisation de la journée du 13 mai 1992, fête de la femme nigérienne.

Parlant de sa structure, Mme Kako Fatimata a indiqué que la CONGAFEN, cadre créé pour la défense des droits de la femme, regroupe 55 ONG et associations. Elle a comme mission la promotion de la femme et la protection de l'enfant. Elle lutte toujours aux côtés des femmes rurales et urbaines pour que leurs droits soient respectés. Plusieurs formations, financées par la CONGAFEN et ses partenaires, ont été dispensées aux femmes pour attirer leur attention sur les questions de droit, de leadership, de genre etc. S'agissant de la célébration de cette 21ème journée, Mme Kako Fatimata a précisé que leur structure organise, en prélude au 13 mai, une activité en collaboration avec le Réseau des Femmes Africaines Ministres et Parlementaires. Il s'agit, à travers cette activité, de mener une campagne de solidarité en vue de venir en aide aux femmes rurales démunies. Plusieurs activités sont prévues pour ce vendredi 11 mai 2012. Il s'agit notamment des dons en nature et en espèces à l'endroit de la femme rurale ; et une journée portes ouvertes au siège de la CONGAFEN.

Par le passé, cette structure a eu à effectuer des missions à l'intérieur du pays aux côtés des femmes rurales pour les appuyer par des formations en alphabétisation, le montage et le financement d'activités génératrices de revenus, etc. ''Dans le domaine de la santé, nous poursuivons le plaidoyer avec le ministère de tutelle pour doter les cases de santé en personnel et les pourvoir de produits de première nécessité, en vue d'atténuer les souffrances des femmes lors des accouchements''.

Pour consolider les acquis, la CONGAFEN suggère à toutes les structures œuvrant dans le même sens de rester unies et solidaires en renforçant les rapports qui existent déjà, afin de relever les défis. ''Au niveau de l'instance suprême de décisions, c'est-à-dire l'État, nous souhaitons qu'il y ait encore plus d'actions en faveur des femmes. C'est d'ailleurs le lieu de remercier le Chef de l'Etat pour avoir ratifié la CEDEF qui est une convention internationale''. Elle a bien apprécié l'existence de la loi sur le quota, même si elle estime que son application est insuffisante, ou qu'elle n'est même pas appliquée dans certains cas. C'est pourquoi la vice présidente de la CONGAFEN a lancé un appel à l'endroit des autorités pour le respect de cette loi au niveau de toutes les institutions de l'État. En outre a-t-elle dit, ''en tant que structure de la société civile, la CONGAFEN attend de l'État un appui financier et en matériels pour la bonne marche de la promotion de la femme''.

Culture

Remise du prix de l'espoir du Festival de Films Documentaires de Blitta (FESDOB 2014) : Le film ''La merveilleuse et mys…

Remise du prix de l'espoir du Festival de Films Documentaires de Blitta (FESDOB 2014) : Le film ''La merveilleuse et mystérieuse croix d'Agadez'' primé lors du FESDOB

Du 6 au 9 novembre 2014, s'est tenu à Lomé, le Festival de Films Documentaires de Blitta (FESDOB) qui a eu pour thème : « rôle du film documentaire dans la réalisation des OMD». Le Niger qui était représenté à cette rencontre culturelle régionale par une étudiante en journalisme de l'IFTIC, Mme Charifatou Paraiso a remporté le prix de l'espoir du documentaire court métrage. C'est un film documentaire de 13mn intitulé, ''la merveilleuse ...

Festivals de Films de Yaoundé (Cameroun) et de Toronto (Canada) : Etudiants en films documentaires, à vos marques !

Festivals de Films de Yaoundé (Cameroun) et de Toronto (Canada) : Etudiants en films documentaires, à vos marques !

Il se passe beaucoup de choses sur le plan cinématographique hors de nos frontières. Fort heureusement, nous pouvons participer et même briller à plusieurs festivals de cinéma comme ceux de Yaoundé au Cameroun et de Toronto au Canada. De quoi s'agit-il ? Passons en revue ces deux rendez-vous.La capitale camerounaise, Yaoundé, accueillera, du 15 au 18 avril 2015, la 2ème édition de son Festival Panafricain de Films École. Les œuvres pouv...

Culture : La Fabrique des Cinémas du monde lance un Appel à films

Dans le cadre des préparatifs de l'édition 2015 du célèbre festival de Cannes, la Fabrique des cinémas du monde vient de lancer un appel à candidatures pour « faire rencontrer des projets de films avec des professionnels qui pourraient les financer (coproducteurs, fonds d'aide au cinéma) ». La date limite de cet appel est le lundi 8 décembre 2014 et la Fabrique ne reçoit pas plus de 120 projets. Avis donc aux réalisateurs nigériens inté...

Vient de paraître : «Les traces de ma mémoire» de Boubacar Hama Beïdi

Vient de paraître : «Les traces de ma mémoire» de Boubacar Hama Beïdi

Le Centre Culturel Franco-Nigérien (CCFN) a servi de cadre, mercredi dernier, de cadre pour la présentation d'une œuvre autobiographique de M. Boubacar Hama Beïdi. C'est l'auteur lui-même qui a procédé à la présentation de son œuvre : « Les traces de ma mémoire » ; un livre qui retrace les souvenirs d'un instituteur nigérien. C'était en présence de sa famille, de plusieurs amis et connaissances ainsi que des promotionnaires et anciens c...

Binta Torodo : Celle qui représente fièrement le Niger à «Island Africa Talent»

Binta Torodo : Celle qui représente fièrement le Niger à «Island Africa Talent»

Lancé depuis le 24 octobre dernier, la nouvelle chaîne A+ des programmes africains du Groupe Canal Plus en Afrique sub-saharienne ne cesse de drainer son audimat. Et pour cause, avec le lancement de la chaîne, une émission hebdomadaire « Island Africa Talent », un programme de divertissement de qualité et rassembleur qui met en compétition les candidats de 12 pays. Il s'agit bien évidement d'un concours de chants dont la vocation est de...

Cérémonie de remise officielle de la parcelle destinée à la construction de la maison de l'artiste : Œuvrer pour l'épano…

Cérémonie de remise officielle de la parcelle destinée à la construction de la maison de l'artiste : Œuvrer pour l'épanouissement des acteurs culturels

Le ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs M. Ousmane Abdou a procédé, le weekend dernier à Niamey, à la remise officielle de l'acte de cession d'une parcelle destinée à accueillir la maison de l'artiste. A travers cet acte, le ministre confirme la volonté des autorités nationales à œuvrer pour la promotion et l'épanouissement des acteurs culturels en général et des musiciens en particulier dans notre pays. Cette cérémonie s'est...

Lancement du projet « Renforcement des capacités pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel » au Niger : Valor…

Lancement du projet « Renforcement des capacités pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel » au Niger : Valorisation du patrimoine culturel immatériel

Le secrétaire général du Ministère de la Culture, des Arts et des Loisirs, M. Maï Moustapha Fernand a présidé, ce matin au Centre Culturel Oumarou Ganda, la cérémonie du lancement du projet, «Renforcement des capacités pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel » au Niger. Un projet soutenu par le Royaume d'Espagne et l'UNESCO qui vise à promouvoir et à valoriser le patrimoine culturel des pays membres de l'UNESCO. La cérémoni...

Conférence de presse au CCFN/JR sur le programme de fin d'année 2014 : Annonce des activités programmées pour la période…

Conférence de presse au CCFN/JR sur le programme de fin d'année 2014 : Annonce des activités programmées pour la période de novembre à décembre

Comme à l'accoutumée, le Centre Culturel Franco Nigérien/Jean Rouch (CCFN/JR) a organisé, une conférence de presse ce matin, pour rendre public son programme bimestriel qui sera exécuté au cours de la période de novembre à décembre 2014. Cette rencontre s'est tenue dans le grand auditorium du Centre et a été présidé par le directeur du CCFN/JR, M. Jean Paul Durin en présence de la chargée de production, conseillère artistique, Mme Pauli...

Portrait de l'artiste Yacouba Adamou alias Yac Bi : La coqueluche du public niaméen

Portrait de l'artiste Yacouba Adamou alias Yac Bi : La coqueluche du public niaméen

Yacouba Adamou, plus connu sous le sobriquet de Yac Bi, est le chanteur à la mode à Niamey. Né le 10 novembre 1989 à Niamey et son père étant décédé peu de temps après la naissance de Yac Bi, ce fut à sa mère qu'incomba l'avenir du bambin qu'elle inscrivit à l'école Bandabari 2 de la capitale. « J'ai été dégoûté par l'école lorsque, ayant été félicité pour mon admission au certificat d'études, j'appris que c'était un homonyme à moi, de ...

Festival « Adjra » ou carrefour des sonorités d'Afrique : Adjra promet de financer un clip de la chanson "Al Hadj…

Festival « Adjra » ou carrefour des sonorités d'Afrique : Adjra promet de financer un clip de la chanson "Al Hadj" de Mamane Barka

Le festival « Adjra» qui célèbre la création musicale du Bénin et d'Afrique s'est déroulé du 4 au 11 août 2014 à Sê (Bénin) situé à une cinquantaine de kilomètres de la Capitale Cotonou sur la route de la ville historique de Ouidah. Cette importante rencontre d'échanges culturels se rapportant à la musique et à l'artisanat se veut un évènement panafricain propre au rapprochement des peuples et à la promotion des traditions locales qui m...

AG/ONU

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Entretien avec M. Balla Paté, président du Conseil…

Entretien avec M. Balla Paté, président du Conseil régional de Maradi : «C'est un véritable coup d'accélérateur qu'on vient de donner à l'économie régionale, voire nationale, à travers l'inauguration de ce grand marché moderne de Maradi»

M. le président, le Conseil régional est l'une des institutions les plus mal connues de la...

vendredi 14 novembre 2014

Interview de Monsieur Ayouba Moussa, président du …

Interview de Monsieur Ayouba Moussa, président du Conseil de Ville de Maradi : ''Nous sommes convaincus qu'avec ce nouveau marché, nos opérateurs économiques seront fixés à Maradi, au lieu de partir ailleurs pour s'approvisionner en marchandises qu'i

Monsieur le président, vous êtes à la tête du Conseil de ville de Maradi. Pouvez-vous nous...

vendredi 14 novembre 2014

Les avis des opérateurs économiques : Elhadj Oumar…

Les avis des opérateurs économiques : Elhadj Oumarou Laouali Gago, président du syndicat des commerçants de Maradi

''Permettez-moi, au nom de tous les opérateurs économiques de Maradi, de remercier très ch...

vendredi 14 novembre 2014

L'air du temps

La saison froide, et déjà les ennuis

La saison froide, et déjà les ennuis

Ces derniers temps, le banditisme a repris d'un cran au sein de la capitale. La semaine de...

vendredi 21 novembre 2014

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.