Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Editorial : Engagement pour la paix au Sahel


DG onepLa Conférence de haut niveau sur le Sahel, tenue à Bruxelles a clos ses travaux sur une note de satisfaction générale. En effet, à l'appel du Président en exercice du G5 Sahel, entouré pour la circonstance des quatre autres Chefs d'Etat des pays membres, en faveur de la mobilisation des fonds nécessaires à l'opérationnalisation de la Force commune du G5 Sahel, la communauté internationale a répondu promptement. Aussi, a-t-elle d'emblée annoncé son intention de débloquer 414 millions d'euros, soit environ 272 milliards de francs CFA.
C'est donc un grand succès pour le G5 Sahel d'abord qui voit ses efforts reconnus et soutenus, mais aussi une victoire pour la Communauté internationale, qui peut désormais s'appuyer sur les capacités d'une telle force pour traquer et mettre hors d'état de nuire les groupes terroristes qui écument la région sahélienne.
Force est de reconnaitre que le charisme et le leadership du Président de la République, SE. Issoufou Mahamadou, Président en exercice du G5 Sahel, ont beaucoup pesé dans l'aboutissement à ce succès enregistré dans la capitale européenne. Il se trouve en effet que tout le monde connait et apprécie l'engagement soutenu du Président Issoufou sur toutes les questions touchant la sécurité ainsi que la lutte contre le terrorisme et le crime organisé. Depuis son accession à la magistrature suprême de notre pays, le Président Issoufou était sur tous les fronts pour apporter le ton de la fermeté contre l'extrémisme violent, mais et surtout pour inviter la communauté internationale à s'intéresser aux vraies causes du mal, c'est-à-dire le mal développement, l'extrême pauvreté, le changement climatique dans la zone sahélo-saharienne.
Au sein de l'organisation commune, le G5 Sahel, créée grâce à sa vision clairvoyante, le Chef de l'Etat était l'une des voix les plus écoutées. Il était un partisan de la fermeté contre des individus sans foi ni lois qui sèment la terreur au sein des paisibles citoyens. C'est pourquoi, dès le lendemain de sa désignation en tant que Président en exercice du G5 Sahel, le Président Issoufou Mahamadou a pris les choses en main en présidant une réunion avec toutes les personnalités concernées par la question en vue de la finalisation de la feuille de route de l'organisation durant l'année en cours avec des délais précis. De même, des instructions précises ont été données au Secrétaire Permanent du G5 Sahel pour mener une offensive diplomatique en direction de la communauté internationale afin qu'elle accompagne la Force du G5 Sahel, tout en accentuant les actions de développement dans la zone sahélienne afin de préserver la jeunesse.
Selon la vision du Président Issoufou, il faut aller vite et avec détermination pour combattre le mal à sa racine en s'attaquant à ses causes à travers des investissements massifs pour le développement de la région. « Nous devons agir résolument pour changer le visage de la région du Sahel ou courir le risque de voir cette partie du monde sombrer inexorablement dans la violence, le chaos. Le Sahel est la frontière avec l'Europe. Le Sahel est un bouclier, une digue qui ne doit jamais rompre », a averti le Chef de l'Etat, lors de la Conférence de Bruxelles. D'où, a-t-il poursuivi, la nécessité de « promouvoir le développement durable et donc de donner des perspectives d'avenir ''in situ'' aux jeunes de plus en plus nombreux qui arrivent sur le marché du travail ».
Soulignant que la sécurité est un bien public mondial, le Chef de l'Etat a appelé l'ensemble des partenaires à être à la hauteur des enjeux sécuritaires qui, finalement concernent tout le monde. «Transformons radicalement un foyer d'instabilité en havre de paix et de prospérité, faisons de la région du Sahel une référence mondiale en matière de coopération internationale réussie. C'est possible, c'est souhaitable, c'est nécessaire et ce sera profitable à tous ». Tel est le vibrant appel lancé par le Président de la République à l'endroit de la communauté internationale depuis Bruxelles.
Un appel qui, à tous points de vue, a été bien entendu à en juger par les fonds annoncés et l'engouement des partenaires pour accompagner le G5 Sahel.

Mahamadou Adamou( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )
27/02/18

Culture

Amélie M'Baye : MC, actrice, chanteuse sénégalo-américaine : À l'aise sur toutes les scènes

Amélie M'Baye : MC, actrice, chanteuse sénégalo-américaine : À l'aise sur toutes les scènes

C'est à travers le personnage d'Aline dans la série" Monia and Rama " de la réalisatrice burkinabè Apolline Traoré, qu'Amélie M'Baye a fait son entrée dans le cinéma en 2002. Et l'aventure continue avec cette réalisatrice, puisque dans son long métrage Frontières, sorti en 2016 c'est Amélie qui joue le rôle principal, celui d'Adjara. Elle a joué le rôle principal dans ce film qui raconte la vie des commerçantes africaines confrontées au...

Styliste, créatrice de mode et conseillère en image Mme Bellamy Biba Amadou Kountché : La marque ''Mabiba'' fascine par …

Styliste, créatrice de mode et conseillère en image Mme Bellamy Biba Amadou Kountché : La marque ''Mabiba'' fascine par ses créations

Basée à Paris en France, la styliste, créatrice de mode et conseillère en image Mme Bellamy Biba Amadou Kountché, est nigérienne. Après trois (3) ans d'exercice pratique, elle sort la marque ''Mabiba'' qui propose un style moderne avec un détail qui frappe et qui fait la différence, créant ainsi la surprise. Le samedi 28 février dernier, à l'occasion de la présentation de sa première collection avec pour thème''la paix au Niger ''et pou...

Portrait d'artiste : Solange Delanne ou Toula, la jeune fille sacrifiée au génie des eaux

Portrait d'artiste : Solange Delanne ou Toula, la jeune fille sacrifiée au génie des eaux

L'actrice principale du film fiction de ''Toula'' du réalisateur nigérien feu Moustapha Alassane a aujourd'hui la soixantaine sonnée. L'ancienne actrice incarnait la fille sacrifiée par son oncle, le roi du village de ''Yalambouli'' où loge dans la mare un génie. ''Toula'' est aujourd'hui mère de deux enfants (une fille et un garçon). Depuis sa retraite, Solange Delanne vit en France où elle dirige une association de chorale. « Nous org...

Interview : Apolline Traoré, réalisatrice Burkinabè : «L'Afrique a d'énormes opportunités d'histoires extraordinaires à …

Interview : Apolline Traoré, réalisatrice Burkinabè : «L'Afrique a d'énormes opportunités d'histoires extraordinaires à raconter. Il y a encore de longues années d'exploitation», estime la réalisatrice burkinabè

Apolline Traoré est surtout connue à travers ses longs métrages, notamment Moi Zaphira en 2013, Frontières en 2017, Desrances sorti en fin 2018. Mais elle a commencé à réaliser des courts métrages depuis les années 2000 avec The Price of Ignorance (Le Prix de l'ignorance) en 2000, (sur la victime d'un viol à Boston, aux États-Unis), et Kounandi (La Personne qui porte chance) en 2003, sur une naine rejetée de tous. Elle réalise son premi...

19ème édition du Marché International du Cinéma Africain, en marge du 26ème FESPACO : Une participation remarquable pour…

19ème édition du Marché International du Cinéma Africain, en marge du 26ème FESPACO : Une participation remarquable pour le Niger

C'est en 1983, soit 14 ans après la création du Festival Panafricain du cinéma et de la télévision d'Ouagadougou (FESPACO) que le Marché International du Cinéma Africain (MICA) a vu le jour. Cet espace qui, depuis fait partie des activités du FESPACO est né de la volonté des professionnels du cinéma et de l'audiovisuel du continent d'avoir un marché autonome et propre au film africain. Pour sa 19ème édition qui a eu lieu du 24 février a...

12ème édition du FIMA en marge du Sommet des Chefs d'Etat et de Gouvernement de l'Union Africaine en 2019 à Niamey : Le …

12ème édition du FIMA en marge du Sommet des Chefs d'Etat et de Gouvernement de l'Union Africaine en 2019 à Niamey : Le FIMA de retour à Niamey

Le Promoteur du Festival International de la Mode en Afrique (FIMA) M. Seidnaly Sidahmed Alphadi a organisé une conférence de presse, hier matin, à l'auditorium Sani Bako du Ministère des Affaires Etrangères. Cette conférence de presse a pour Objectif d'informer l'opinion nationale et internationale sur la tenue, en juillet 2019, à Niamey, de la 12ème édition dudit festival. C'est le ministre du Tourisme et de l'Artisanat M. Ahmed Boto ...

Musique moderne nigérienne : John Sofakolley refait surface

Musique moderne nigérienne : John Sofakolley refait surface

A l'état civil, il se nomme Abdou Halidou Maiguizo, mais tout le monde l'appelle John Sofakolley. Une carrière en dents de scie mais un talent indéniable pour celui qui vient de loin et qui participe à des causes humanitaires.Avant les années 2000, Abdou Halidou Maiguizo était en vue sur la scène musicale nigérienne. Il l'était tant pour son savoir-faire, que pour son engagement et sa créativité. A travers cet art, il a inspiré plus d'u...

26ème FESPACO / "La vie de Château" long métrage, 81 mn des réalisateurs Cédric Ido et Modi Barry, sorti en 20…

26ème FESPACO / "La vie de Château" long métrage, 81 mn des réalisateurs Cédric Ido et Modi Barry, sorti en 2017, projeté en séance spéciale au Ciné Burkina : Dans le quotidien tumultueux d'une communauté cosmopolite

"La vie de Château" : ce sont les différentes facettes de ces communautés dont les membres venus d'horizons divers poursuivent leurs rêves. Un film sur une thématique qui n'est certainement pas nouvelle, mais qui reste toujours d'actualité comme le désir de tous ceux-là qui s'illusionnent pour une meilleure vie de l'autre côté de la méditerranée.Nous sommes dans la zone de la Station Château d'Eau de Paris, où le film "la Vie de Château...

« Ma belle-mère Ma Coépouse » : La vie mouvementée d'une mégère

« Ma belle-mère Ma Coépouse » : La vie mouvementée d'une mégère

Sorti en 2018, « Ma belle-mère Ma Coépouse », 75 mn du réalisateur nigérien Moussa Hamadou Djingarey, était en projection panorama au FESPACO 2019.Tourné à Agadez, ville du nord Niger, « Ma belle-mère Ma Coépouse » porte sur la vie d'un jeune couple, Raicha une femme touarègue de 25 ans, mariée à Hamada, un instituteur d'une autre ethnie. La vie paisible que mène ce couple sera mise à rude épreuve par Agaïsha, la mère de Hamada qui, obn...

Cinéma/Bibata est partie : La véritable histoire d'une femme

Cinéma/Bibata est partie : La véritable histoire d'une femme

Sorti en 2018, le film "Bibata est partie'', est un court métrage de 30 mn de la réalisatrice nigérienne Nana Hadiza Akawala. Dans ce documentaire, elle est à la recherche de son amie perdue de vue depuis une dizaine d'années. En selection aux compétitions du 26ème FESPACO, le film tourné en langue Zarma, et sous titré en français a été projeté le 27 février dernier au ciné Nerwaya de Ouagadougou.Bibata était une de ces femmes communéme...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Tresses traditionnelles nigériennes : Derrière la …

Tresses traditionnelles nigériennes : Derrière la beauté, se cache toute une symbolique

Au-delà de la beauté artistique et visuelle, la tresse symbolise une forme d'expression po...

jeudi 18 avril 2019

Tresse traditionnelle

Tresse traditionnelle

La tresse traditionnelle a longtemps été un des métiers les plus reconnus à la femme nigér...

jeudi 18 avril 2019

Santé et sécurité au travail : Peu d'importance ac…

Santé et sécurité au travail : Peu d'importance accordée à la question

La problématique traite de la protection des travailleurs contre les maladies, les acciden...

jeudi 4 avril 2019

L'air du temps

Endiguer le banditisme urbain

Endiguer le banditisme urbain

Il y a environ une semaine, la Police Nationale a une fois de plus mis hors d'état de nuir...

jeudi 18 avril 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.