Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Niamey/Culture - Concours Miss Littérature Niger 2018 : Mlle Ali Firdaoussi du clab remporte le concours


littratureLe samedi 19 mai dernier a eu lieu, la finale de la première édition, du concours « Miss Littérature Niger 2018 » au Centre Culturel Oumarou Ganda, dans la salle de conférence du Centre des Réseaux de Bibliothèques et de la Lecture Publique. C'est Mlle Ali Firdaoussi, élève en classe de 2nde A au lycée CLAB qui remporté le concours avec une note générale de 19,5/20 et s'adjuge ainsi le titre de Miss Littérature Niger 2018. Mlle Mahamane Alou Arzika Haoua Farida est première dauphine et Mlle Ada Bouda Nadira est deuxième dauphine.

Pour rappel, ce concours a pour but la promotion de la jeune fille scolarisée. Il vise aussi à inciter les jeunes filles collégiennes et lycéennes à la lecture et à l'écriture, surtout avec l'avènement des réseaux sociaux. Avant ladite épreuve, les candidates ont dû passer deux épreuves, celles écrite et d'art oratoire. L'épreuve de culture générale a été la dernière étape dudit concours avec (13) treize candidates dont (6) du lycée Mariama, (6) du lycée Clab et (1) une du lycée Humanité.
A l'ouverture, la présidente du jury a tenu à remercier la présence des représentants de la direction du Livre et de la Lecture Publique du ministère de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale, celle du représentant de l'Ambassade d'Espagne au Niger, de la délégation du Bénin, des représentants des écoles, etc. La présidente du jury a enfin décrit la procédure à suivre pour cette épreuve de Culture générale. Ainsi chaque candidate devra répondre à une question du lot à quatre reprises avec une minute par question (chaque réponse bien donnée comptant pour cinq points). Afin de mieux évaluer les candidates, une rubrique -conduite sur cinq points – a été ajoutée en dehors des questionnaires.
Juste après la présidente du jury, s'en est suivi le discours de Carmen TODONOU, l'initiatrice principale de ce projet culturel et littéraire, d'envergure sous-régionale, venue pour la circonstance, comme invitée d'honneur, avec une forte délégation du comité d'organisation de « Miss littérature Bénin ». « Ce concours miss littérature a pour but d'inciter les jeunes filles scolarisées à la lecture surtout avec l'avènement des réseaux sociaux. Nous faisons la promotion des jeunes filles intelligentes-intelligence féminine » a-t-elle déclaré.
Après les allocutions, place au jeu, qui s'est déroulé au moins pendant une heure avec (10) dix candidates au lieu de (13) treize car (3) trois du lycée CLAB étaient absentes. Le jury étant strict sur la précision des réponses, donne chaque candidate le temps prescrit, soit une minute. Après le passage de toutes les candidates, les membres du jury se sont retirés pour délibérer.
Ainsi à l'issue de la délibération, le 3ème prix est revenu à Mlle Ada Bouda Nadira, élève en classe de 1ére A2 au lycée Mariama avec une note générale de 15/20 ; le 2ème prix a été remporté par Mlle Mahamane Alou Arzika Haoua Farida, élève en classe de 1ére D4 au lycée Mariama avec une note générale de 19/20 tandis que le 1er prix a été remporté par Mlle Ali Firdaoussi, élève en classe de 2nde A au lycée CLAB, avec une note générale de 19,5/20. Ainsi Mlle Ali Firdaoussi est donc Miss Littérature Niger 2018 ; Mlle Mahamane Alou Arzika Haoua Farida est première dauphine et Mlle Ada Bouda Nadira est deuxième dauphine.
Des (3) trois gagnantes, seules, la miss et la première dauphine iront à la phase finale sous-régionale qui aura lieu l'année prochaine, à Cotonou au Bénin. Elles retrouveront les autres candidates des pays participants qui sont le Bénin, la Côte d'Ivoire, le Mali et le Togo. Les deux jeunes filles seront totalement prises en charge par le comité d'organisation sous-régional (billet d'avion, hébergement et restauration). On note l'éminente présence, à cette finale du concours « Miss Littérature Niger 2018 », première édition, de Messieurs
Nicolas BADOUSSI, vice-président d'honneur de « LA FONDATION MATHIEU KEREKOU » du Bénin et de Sébastien VONDOLY, écrivain-journaliste et directeur des Editions Continents du Togo.
Enfin, l'organisation du concours s'est dit très satisfaite du résultat obtenu après les trois épreuves passées par les candidates et espère pourvoir affronter les challenges avec les deux meilleures et brillantes filles à la finale sous régionale en 2019 au Bénin. Il faut rappeler que l'initiateur principal du concours Miss Littérateur Niger, est le jeune nigérien écrivain Boubé Hama.
Aïchatou Boureima

Culture

Le Damagaram : L'histoire d'un Sultanat aux origines Kutus

Le Damagaram : L'histoire d'un Sultanat aux origines Kutus

Sur les origines du Damagaram, l'histoire, à travers la tradition de l'oralité, enseigne qu'il ya longtemps de cela, deux chasseurs originaires de Mattin (région de Kellé dans le Kutus) au cours de leurs déplacements à la recherche du gibier, atteignirent une certaine région.Un jour chacun décida de chasser de son coté.Les deux amis se séparèrent pour une longue période. Plus tard, l'un des deux chasseurs se lança à la recherche de son ...

Le Sultanat du Damagaram : La ville de Zinder est fondée par des chasseurs venus du Bornou

      (région du Lac Tchad) vers 1736. Capitale du sultanat du Damagaram, Zinder était un carrefour des voies caravanières reliant l'Afrique Occidentale, l'Afrique du Nord, et l'Afrique Centrale. En 1856, la ville fut fortifiée par une muraille de 12 m de large sur 9 m de long pour la protéger des attaques extérieures.L'histoire du sultanat du Damagaram et de Zinder s'inscrit dans celle du royaume du Bornou (nord du Ni...

Rétrospective de l'année culturelle 2018 : Une année riche en évènements culturels

Rétrospective de l'année culturelle 2018 : Une année riche en évènements culturels

Au Niger, sur le plan culturel, l'année 2018 a été riche en évènements aussi bien heureux que malheureux. Certains artistes et ou groupes musicaux ont eu des distinctions au niveau national et international.La culture est l'ensemble des pratiques et des idées sur lesquelles repose l'identité d'un peuple. L'identité d'un peuple repose sur des valeurs, qui, une fois bafouées et par terre freinent inévitablement le développement de ce peup...

Histoire du canton Tsotsebaki de Mirriah: De Bazaza à Moutari Moussa

Histoire du canton Tsotsebaki de Mirriah: De Bazaza à Moutari Moussa

L'histoire des Tsotsebaki, telle que nous l'a racontée le Chef de canton de Mirriah, le 18ème Souverain Tsotsebaki, l'Honorable Moutari Moussa, indique qu'au 18ème siècle, Mirriah était à l'origine, un village d'agriculteurs venus de Bilma (d'où le nom de Bilmari donné actuellement au quartier où se situait l'ancien village), pour produire des céréales, des fruits et légumes pour le Sultan de Bornou. Ces paysans étaient régulièrement la...

Quartier Birni de Zinder : Siège des Sultans fondateurs et bâtisseurs du Damagaram

Quartier Birni de Zinder : Siège des Sultans fondateurs et bâtisseurs du Damagaram

La ville de Zinder, ancienne capitale du Niger de 1911 à 1926, chef -lieu de la région présente des sites historiques et culturels incontestables. La capitale du Damagarawa était un carrefour entre l'Afrique au nord et celle au sud du Sahara avec les cités-Etats du Nigéria dans le cadre du commerce transsaharien et entre l'ouest (Niamey) et le kanem (Tchad).Le vieux noyau urbain ou vieille ville, plus connu sous l'appellation de ''Birni...

Troupe Culturelle « WASAFA » de Changnassou : 35 ans de détente et loisirs au service de la population locale

Troupe Culturelle « WASAFA » de Changnassou : 35 ans de détente et loisirs au service de la population locale

Créée en 1984 par la population du village de Changnassou (département de Bagaroua) en collaboration avec le Directeur de l'école dudit village de l'époque, la troupe culturelle « WASAFA » est une structure d'animation culturelle, reconnue juridiquement par les autorités communale. Elle a pour mission de contribuer, à sa manière, au développement socioculturel de son village d'origine. La troupe WASAFA a ainsi pour vocation de créer la ...

Troupe culturelle de Dangoudaou : Haladou Amadou, l'éducateur

Troupe culturelle de Dangoudaou : Haladou Amadou, l'éducateur

Du milieu des années 70 jusqu'aux années 2000,rares sont les nigériens qui ne connaissent pas ou n'ont pas entendu ou même fredonné les chansons des filles de dangoudaou.de leur riche répertoire ont émergé des titres : comme « Yan ouwa Mazajé da mata » ; « May doukouchi » ; « Yayin disco » ;« Mangou sarraounia » etc. certes les filles de la troupe de dangoudaou sont des talentueuses parolières, mais le véritable maitre de ces créations ...

Artiste rappeur Abdoulaye Moussa alias Mirador : Mirador sort son premier album dénommé ''Dan Sarki''

Artiste rappeur Abdoulaye Moussa alias Mirador : Mirador sort son premier album dénommé ''Dan Sarki''

L'artiste Mirador, de son vrai nom Abdoulaye Moussa, s'est véritablement intéressé au mouvement rap dans les années 2006 dans un groupe musical qui n'était pas bien connu en son temps : ''Aka Crew'' avec deux de ses amis qui ont finalement abandonné le rap. Evoluant depuis 2008 en carrière solo, aujourd'hui, il travaille sur son premier album ''Dan Sarki'', un album dont le vernissage est prévu le 2 février prochain à la Maison des Jeun...

Portrait d'artiste : Hamsou Garba, la Diva de la chanson nigérienne

Portrait d'artiste : Hamsou Garba, la Diva de la chanson nigérienne

Chanteuse à la voix imposante et grande danseuse, âgée aujourd'hui de 58 ans, mère de 6 enfants et grand-mère de quelques petits-fils, a du dynamisme à revendre. Chaleureuse, sympathique et pleine d'entrain, madame Maïga Hamsou Garba est une artiste née, au don incontestable parce qu'elle compose elle-même ses chansons et sa musique. Avec la création de sa radio « Touraki » dénommée "la voix des artistes", la battante Hamsou Garba couro...

Admission du groupe Sogha au Conseil Africain de la Musique : Pour le rayonnement de la musique nigérienne

Admission du groupe Sogha au Conseil Africain de la Musique : Pour le rayonnement de la musique nigérienne

Le Comité Exécutif du Conseil Africain de la Musique dont le siège est basé à Brazzaville au Congo a décidé d'admettre le groupe nigérien Sogha comme membre du Conseil dans la catégorie des organisations nationales et spécialisées. L'annonce a été faite par l'administratrice du groupe Sogha, Aichatou Ali Soumaila dite Aïchatou Dankwali, lors d'une interview qu'elle a bien voulu nous accorder.Pour elle, cette adhésion du groupe permet de...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Tillabéri, la capitale du fleuve : Terre propice a…

Tillabéri, la capitale du fleuve : Terre propice aux cultures de contre saison et au pâturage

La région de Tillabéri compte 31 aménagements hydro agricoles dont 30 pour la production d...

vendredi 11 janvier 2019

Au bord du Djoliba : Les riverains menacés par la …

Au bord du Djoliba : Les riverains menacés par la crue

De l'autre côté de la rive, qui sert comme une sorte de gare fluviale reliant les localité...

vendredi 11 janvier 2019

La gomme arabique du Niger : Vers la relance de la…

La gomme arabique du Niger : Vers la relance de la filière

La filière de la gomme arabique a connu dans les années 60 et ce jusqu'en 1980, un essor s...

jeudi 10 janvier 2019

L'air du temps

Notre identité, nos valeurs ancestrales

Notre identité, nos valeurs ancestrales

«Un peuple sans culture est un peuple sans âme », disait l'écrivain nigérian Anthony Biako...

vendredi 11 janvier 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.