Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Cinquantenaire de la Société Nigérienne d'Electricité (NIGELEC) : Boukari Kané, une figure marquante de la NIGELEC


boukari-kaneIl est incontestablement celui qui a posé les jalons de la Société Nigérienne de l'Electricité (NIGELC) pour avoir été le tout premier directeur général de ladite société qu'il dirigea pendant plus d'une décennie, précisément de Juin 1970 à mars 1985. Ingénieur électricien formé à l'Ecole supérieur d'électricité (SUPELEC) de France en 1962, Kané Boukari débuta d'abord sa carrière à la Société Africaine d'Electricité (SAFELEC) en tant que stagiaire post scolaire avant d'occuper le poste de chef de production. La SAFELEC couvrait à l'époque un certain nombre d'Etats de l'Afrique Occidentale à l'exception du Sénégal, de la Côte d'Ivoire et de la Guinée. Avec l'avènement de l'autonomie intérieure de la Loi cadre et les Indépendances de plusieurs pays africains, les mutations ont fait en sorte qu'on est passé de l'Energie AOF à SAFELEC. Au Niger, il a fallu 1968 pour voir la création de la société nationale qui va s'occuper désormais de l'électricité.
Après la création de la Société Nigérienne d'Electricité le 7 septembre 1968, Kane Boukari a été nommé chef de service technique de la NIGELEC où il s'est vu confié une tâche extrêmement importante à savoir le suivi de la Centrale Niamey II (Route aéroport). En 1970, soit deux ans après la création de la NIGELEC, Kané Boukari prit les rennes de cette société avec comme ambition d'œuvrer au rayonnement de la nigérienne de l'électricité en procédant à l'interconnexion massive aussi bien dans la capitale et que dans les autres villes du Niger. Les défis étaient énormes à cette époque-là, dans la mesure où la plupart des cadres étaient des expatriés. C'est dire que la formation des cadres nigériens figurait déjà parmi les priorités des priorités de la NIGELEC pour suivre son évolution.
En outre, l'électrification du Niger a commencé en 1952 avec notamment celle de la ville de Niamey et précisément le quartier plateau où se trouvaient les services administratifs. «Nous avons poursuivi l'activité de ce vaste chantier d'électrification du pays parce qu'à la création de la NIGELEC, il n'y avait que les exploitations de Niamey ; de Zinder ; de Maradi et d'Agadez. Tout le reste des villes du Niger ont connu un début d'électrification vers les années 80, période à laquelle je suis parti. A mon départ de la Nigelec, il y'avait au moins 19 centres. Aujourd'hui, il ya des centaines pour vous dire que les progrès sont énormes. Sous le régime de la concession, l'activité de production d'électricité était complétée par une activité Eau, c'est-à-dire que la NIGELEC s'occupait de l'eau sous le régime de la gérance pour le compte de l'Etat», a expliqué Kané Boukari. En général, l'électrification suit l'adduction d'eau. Comme on peut le voir, c'est l'eau qui devient le client de l'électricité.
Parmi les grands projets de la NIGELEC qui étaient exécutés et les actes majeurs posés au temps de cet ingénieur chevronné, on peut citer la construction de la centrale de Niamey II ; les accords signés en 1972 entre le Niger et le Nigeria pour l'interconnexion ; la mise en service de la ligne de 132 KV qui relie Birni Kebbi à Niamey en 1976 ; la Société Nigérienne du Charbon Anou Arraren (SONICHAR) qui était aussi un projet majeur pour la NIGELEC dont Kané Boubari fut d'ailleurs Administrateur délégué de 1975-1984 etc. S'agissant des difficultés de la NIGELEC, l'ingénieur électricien précise qu'elles sont dues essentiellement à un sous-investissement parce que localement, la puissance disponible n'était pas suffisante. Ces difficultés subsistent encore malgré la centrale thermique de Gorou-banda et la centrale de Goudel qui a connu l'installation d'un second groupe. « Moi qui suis à la base de la construction de cette centrale, je ne peux pas donner des raisons pour lesquelles le second groupe n'a pas été installé surtout quand on a des problèmes de production», s'étonne Kane Boukari.
Certes le développement de la ville de Niamey met la Nigelec dans une position difficile. « En effet, la course entre la demande et l'offre ne s'arrête jamais. Elle est continue. Mais il est souhaitable qu'on ne soit pas toujours dans la position du demandeur seulement parce que l'interconnexion signifie en fait partenariat » estime-t-il. Il y a des moments où c'est la production locale qui fournit l'électricité aux abonnés. « Une telle situation peut arriver, on devrait accélérer des projets comme Salkadamna et de Kandadji pour qu'ils se réalisent parce que ce sont des puissances assez intéressantes qui seront produites» a conseillé Kané Boukari avant de relever que le Nigeria qui nous fournit de l'électricité, lui-même n'en a pas assez.
Des pistes de solution pour sortir de la dépendance énergique
La réalisation des projets comme Kandadji et Salkadamna s'avère indispensable même si Kandadji n'est que 130 MW. La Nigelec doit suivre de près ces grands projets structurants dans la mesure où c'est à elle qu'il incombe d'incorporer cette énergie pour le transport et la distribution. M. Kané Boukari regrette par ailleurs le retard pris par la NIGELEC dans l'adoption de l'énergie solaire. « Quoi que l'on dise, l'énergie solaire photovoltaïque reste et demeure la clef de voûte pour sortir de la dépendance énergique chronique» dit-il, précisant cependant que l'énergie solaire est très rentable dans la petite électrification. Des pays comme le Burkina Faso ; le Mali et Sénégal sont très avancés dans le mixte énergique alors que le Niger du Professeur Abdou Moumouni Dioffo devrait les dépasser nettement. Il revient maintenant à la Nigelec de poursuivre l'interconnexion de façon à franchir la production des diesels isolés car, il faut que les campagnes nigériennes profitent de l'électrification.

Hassane Daouda(onep)
10/09/18

Culture

Inde/ Kumbh Mela 2019 : Des délégués venus de plusieurs horizons assistent à l'évènement

Inde/ Kumbh Mela 2019 : Des délégués venus de plusieurs horizons assistent à l'évènement

Les représentants de plusieurs pays séjournent depuis lundi dernier à New Delhi en Inde. Ils vont assister à un des plus grands évènements culturels qu'organise tous les douze ans l'Inde ce grand pays de culture. Ensemble, ils vont célébrer aujourd'hui vendredi 22 février Khumbh Mela 2019. Cette manifestation se tient au nord de ce pays à Allahabad, plus précisément à Prajagrag où on verra l'immersion dans le fleuve de plusieurs fidèles...

Première édition du Hottungo de Birni N'Gaouré : Un grand rendez-vous dédié au renforcement de la cohésion sociale

Première édition du Hottungo de Birni N'Gaouré : Un grand rendez-vous dédié au renforcement de la cohésion sociale

Le quartier Silinkaye, dans la commune urbaine de Birni N'Gaouré, a abrité du 9 au 10 février 2019, sa première édition du Hottungo, ou fête annuelle des éleveurs. L'événement a été organisé par l'association des éleveurs Kawtal Waafakey avec l'appui du Ministère de l'Agriculture et de l'Elevage, du Haut-Commissariat à l'Initiative 3N, du Millénium Challenge, de la Haute Autorité à la paix et des organisations professionnelles d'élevage...

Premier festival de l'Organisation de la conférence islamique (OCI), au Caire (Egypte) : Le Niger représenté par une bel…

Premier festival de l'Organisation de la conférence islamique (OCI), au Caire (Egypte) : Le Niger représenté par une belle brochette d'artistes

      Une délégation nigérienne composée de 18 personnes, dont trois officiels et 15 artistes, a pris part au premier festival de l'Organisation de la conférence islamique (OCI) qui s'est déroulé du 5 au 9 février 2019, au Caire, en Egypte.Les artistes nigériens qui se sont produits sur scène, jeudi passé, ont fait des prestations assez remarquables dans toutes les disciplines. Il faut dire que le choix des artistes co...

Célébration de la Fête des éleveurs ou ''Hottungo'' à Birni' N'Gaouré : Promouvoir le pastoralisme et la cohésion social…

Célébration de la Fête des éleveurs ou ''Hottungo'' à Birni' N'Gaouré : Promouvoir le pastoralisme et la cohésion sociale

      Le département de Boboye vibrera du 9 au 10 février prochain aux rythmes du festival '' Hottungo''. Cette fête basée sur le pastoralisme, vise à promouvoir et à maintenir les liens culturels entre communautés sédentaires et nomades. Cet évènement de grande envergure est porté par l'Association Kawtal Waafakey, les organisations d'éleveurs et la Commune Urbaine de Birni'N'Gaouré. Le thème de cette année est ''Paix...

Clôture de l'atelier de formation des jeunes en production audiovisuelle : Des réalisations cinématographiques pour prom…

Clôture de l'atelier de formation des jeunes en production audiovisuelle : Des réalisations cinématographiques pour promouvoir le genre

L'atelier de formation de onze jeunes nigériens en production audiovisuelle a pris fin le samedi dernier à Niamey, avec la remise des attestations aux séminaristes. Cette initiative de l'ambassade des Etats Unis d'Amérique au Niger, réalisée en collaboration avec Peace Tech Center et la participation de formateurs nigériens et étrangers, vise à promouvoir la liberté d'expression, la renaissance culturelle du Niger, l'autonomisation de l...

Cinéma : « Ma belle-mère Ma Coépouse » a fait bonne impression chez le public de Niamey

Cinéma : « Ma belle-mère Ma Coépouse » a fait bonne impression chez le public de Niamey

      Sorti en 2018 le film fiction « Ma belle-mère Ma Coépouse », un long métrage de 75 minutes du réalisateur Moussa Hamadou Djingarey a fait l'objet d'une cérémonie de première projection le 2 février dernier au Palais des Congrès de Niamey. De nombreux cinéphiles ont fait le déplacement pour apprécier ce film tourné à Agadez, ville du nord Niger avec des acteurs locaux. Le film est en sélection officielle panorama ...

La nuit des idées édition 2019 au Niger : Le Pr Cédric Villani a animé des conférences au CCFN-Jean-Rouch et à l'Univers…

La nuit des idées édition 2019 au Niger : Le Pr Cédric Villani a animé des conférences au CCFN-Jean-Rouch et à l'Université Abdou Moumouni de Niamey

      La « Nuit des Idées », est un événement proposé partout au même moment à travers le monde par l'Institut Français de Paris et qui est destiné à développer le débat d'idées sur les cinq continents. Cette année la nuit des idées a pour thème « face au présent ». A cette occasion le mathématicien et député à l'assemblée nationale française, Pr Cédric Villani, médaillé Fields considérés comme l'équivalent du Prix Nob...

Conférence de presse sur le lancement du Projet Arts et Culture : Promouvoir la production culturelle et artistique

Conférence de presse sur le lancement du Projet Arts et Culture : Promouvoir la production culturelle et artistique

      Une conférence de presse sur le lancement du Projet Arts et Culture, s'est tenue hier, dans la salle d'exposition temporaire du Musée national Boubou Hama (MNBH) de Niamey. Placée sous le thème « Arts et Culture pour l'inclinaison citoyenne : l'Université Abdou Moumouni jette des ponts », l'activité s'est déroulée en présence du Secrétaire général du ministère de la Renaissance Culturelle, des Arts et la Modernis...

Concours sous régional de Miss Littérature 2019 : Ali Firdaoussou et Mahamane Alou Arzika Farida défendent les couleurs …

Concours sous régional de Miss Littérature 2019 : Ali Firdaoussou et Mahamane Alou Arzika Farida défendent les couleurs nationales

      Le comité d'organisation de la saison littéraire 2019 a lancé ses activités mardi dernier au Bénin. La présidente du comité d'organisation de ce concours, Mme Carmen Toudonou, lors d'une conférence de presse, a donné des informations générales sur cette édition, notamment la composition du jury, les cadeaux à octroyer et les perspectives. Le Niger est présent à ce concours grâce à sa Miss littérature Melle Ali Fi...

« La Nuit des Idées 2019 » : Le mathématicien Cédric Villani annoncé au CCFN et à l'UAM pour une conférence-débat sur le…

« La Nuit des Idées 2019 » : Le mathématicien Cédric Villani annoncé au CCFN et à l'UAM pour une conférence-débat sur le thème « face au présent »

La « Nuit des Idées », est un événement mondial proposé partout au même moment à travers le monde par l'Institut Français de Paris et qui est destiné à développer le débat d'idées sur les cinq continents. A cette occasion le mathématicien et député à l'Assemblée nationale française, M. Cédric Villani est attendu à Niamey où il va animer des conférences-débats sur les grands défis que l'humanité doit affronter au XXIème.Le mathématicien ...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Département de Gouré : Entre volonté de développem…

Département de Gouré : Entre volonté de développement et lutte contre les aléas climatiques

      Une terre de contrastes entre les plaines, les hauts plateaux du M...

vendredi 22 février 2019

Interview du maire de la commune rurale de Guidigu…

Interview du maire de la commune rurale de Guidiguir M. Ari Jarami : « Nous menons des campagnes de sensibilisation pour freiner le déboisement, la coupe abusive du bois, la fixation des dunes »

Du point de vue géologique, le territoire communal est essentiellement rattaché à la régio...

vendredi 22 février 2019

Département de Magaria : La préservation de l'envi…

Département de Magaria : La préservation de l'environnement gage de développement durable

Avec une superficie de 7 903 km2, Magaria est l'un des départements les plus riches en mat...

vendredi 15 février 2019

L'air du temps

Sus à la publication des images des victimes !

Sus à la publication des images des victimes !

Décidément les effets dévastateurs des réseaux sociaux sur nos valeurs sociales est sans l...

vendredi 22 février 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.