Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Projection de la série ''Femme actuelle'' de Boubacar Djingarey Maiga : Une série de treize épisodes présentée au public


lauteur-du-film-avec-les-acteurs-2Deux ans après son film "dans le noir", Boubacar Djingarey Maiga nous revient avec une série de treize épisodes de treize minutes (13) chacun, tirée du réel des téléspectateurs. Intitulé ''femme actuelle'', le film à travers ces différentes séries montre le quotidien de certaines familles nigériennes. Il aborde des thèmes importants comme l'amour, la polygamie, la haine...
Les principaux personnages sont Moussa, Idrissa, Aicha, Mina et Mimi. Parlant de ces acteurs, le cinéaste Boubacar Djingarey Maiga explique «qu'ils incarnent des couples ou les joies et les peines de la vie s'entremêlent. Ils décrivent de façon générale, les comportements de certaines sœurs envers leurs époux». Justifiant l'objectif recherché, le cinéaste dit qu'il veut amener ses sœurs à mettre fin à certaines pratiques superstitieuses comme le maraboutage ; à éviter de soupçonner leurs maris et/ou d'être excessivement jalouses. Tous ces problèmes peuvent facilement entrainer un dysfonctionnement au sein des foyers et voire même le divorce.
Dans ces séries, il a été mis en place des scenarios pour créer des situations explosives ; c'est étonnant de voir des personnages qui tentent de conserver leur idée de la famille. Tout est là pour attirer l'attention, atteindre le téléspectateur, créer une situation de tensions et regarder comment chacun va s'en sortir. C'est la vie de tous les jours narrée par l'auteur.
«Je suis né et grandi à Niamey, certaines valeurs m'ont été léguées par ma famille comme le respect du mari, la bonne gestion de la famille, le respect de nos us et coutumes, l'entente, la tolérance. La polygamie doit unir et non le contraire. J'ai été toujours sensible aux questions familiales qui sont le sens de mon film, sa portée sociale et culturelle. Notre intention est de montrer que la femme, si elle le veut, peut sauver son foyer et qu'elle arrête de contrôler son conjoint, de s'enfermer et de copier certaines pratiques malveillantes. Que son image soit le plus loin possible des clichés», a affirmé Bouba.
Avec son film ''femme actuelle'', il espère ouvrir un débat collectif sur ce fléau qu'est le divorce qui prend de l'ampleur dans nos sociétés. Dans cette démarche, assure-t-il, le rôle des parents est déterminant.
Expliquant les raisons de son parcours filmographique, il reconnait avoir eu la chance de grandir dans un environnement où la camera est le principal outil de travail, et aussi la chance de rencontrer des bonnes
personnes au bon moment.

Des projections à Niamey et à Bamako

Dans une volonté de faire, une fois de plus, partager avec le plus grand nombre le goût du septième art et le désir de création, il se mobilise déjà comme il l'a fait cette année pour offrir en 2019, à Niamey et dans toute la sous-région, une programmation de qualité en faisant intervenir des acteurs locaux, nationaux et internationaux de la scène cinématographique. «A l'adresse des jeunes qui sont à leur début de carrière, c'est d'abord de comprendre que le cinéma est une passion. Ensuite, quand on aime faire de cet art un vrai métier, l'apprentissage est fondamental, il faut bien se forger, jusqu'à trouver son but, avoir son objectif. lauteur-du-film-avec-les-acteursC'est une illusion de se voir artiste dès au début de sa carrière. On apprend tous pour le moment. Etre une star peut prendre du temps, un long temps», a affirmé Boubacar Djingarey Maiga.
Malgré quelques succès récents du cinéma nigérien, le fameux adage stipulant que l'art ne nourrit pas son homme, perdure. Très rares sont en effet les artistes à qui le métier exclusif de cinéma couvre entièrement les besoins de la vie. « Les conditions ne sont pas du tout faciles, on fournit assez d'efforts déjà pour se faire connaitre ; nous nous débrouillons tant bien que mal, pour assurer la visibilité de la culture nigérienne, par des productions qui visent surtout l'international», affirme t-il.
Parlant de son film, le cinéaste explique qu'à Niamey, Tillabéry, Dosso, et même à Bamako, le public était au rendez-vous et là c'était formidable. «J'ai beaucoup aimé le spectacle de Bamako, car presque la majorité des nigériens vivant dans la ville avaient fait le déplacement et sans oublier la contribution importante de notre Ambassade qui n'a ménagé ni son temps encore moins ses efforts pour faire de la projection une belle réussite, j'en suis touché », indique Bouba.
Pour ce qui est des projets, il reconnait qu'il y en a beaucoup, mais ne peut pas encore en parler. Selon lui, il doit faire encore ses preuves, et à ce défi personnel s'ajoute celui plus général du faible volume des films produits au Niger et en Afrique et la rareté des salles de projection ; des freins majeurs à son expression et à sa diffusion. Autant de problèmes que les cinéastes doivent diagnostiquer avec plus de réalisme. Son rêve : voir les films nigériens tournés dans des salles de renommée internationale. Il remercie vivement tous ceux qui de près ou de loin ont apporté leur contribution pour faire de ce film un véritable chef d'œuvre.
«J'espère que mon film aura des impacts positifs », confie-t-il avec un brin d'optimisme avant d'affirmer : «pour l'instant, je tourne».
Aïssa Abdoulaye Alfary(onep)

14/09/18

Culture

Culture : Le Musée national Boubou Hama réceptionne le pavillon rénové du pétrole

Culture : Le Musée national Boubou Hama réceptionne le pavillon rénové du pétrole

      La cérémonie de réception du Pavillon du musée national Boubou Hama dédié à l'exploitation du pétrole au Niger a eu lieu, le samedi 6 octobre dernier, dans l'enceinte de l'établissement. Cette cérémonie s'est déroulée en présence du Ministre du Pétrole, M. Foumakoye Gado, de l'Ambassadeur de la Chine au Niger SE Zhang Lijun, du Secrétaire général du Ministère de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modern...

Projection de la série ''Femme actuelle'' de Boubacar Djingarey Maiga : Une série de treize épisodes présentée au public

Projection de la série ''Femme actuelle'' de Boubacar Djingarey Maiga : Une série de treize épisodes présentée au public

Deux ans après son film "dans le noir", Boubacar Djingarey Maiga nous revient avec une série de treize épisodes de treize minutes (13) chacun, tirée du réel des téléspectateurs. Intitulé ''femme actuelle'', le film à travers ces différentes séries montre le quotidien de certaines familles nigériennes. Il aborde des thèmes importants comme l'amour, la polygamie, la haine...Les principaux personnages sont Moussa, Idrissa, Aicha, Mina et M...

Agadez : Première réunion préparatoire de la cure salée édition 2018

Agadez : Première réunion préparatoire de la cure salée édition 2018

Le gouverneur de la région d'Agadez M. Sadou Saloké a présidé la première réunion préparatoire de la cure salée édition 2018. Au cours de cette réunion qui s'est tenue en présence de l'honorable Sultan de l'Aïr, du président du Conseil régional, et de plusieurs acteurs concernés par l'organisation du grand rassemblement des éleveurs, M. Sadou Saloké a invité les présidents des différentes commissions mises en place à tout faire pour que...

Niamey/Cinéma/projection du film espagnol La Novia ou la mariée : Promouvoir les échanges culturels entre l'Espagne et l…

Niamey/Cinéma/projection du film espagnol La Novia ou la mariée : Promouvoir les échanges culturels entre l'Espagne et le Niger

L'Ambassade du Royaume d'Espagne au Niger en collaboration avec l'Association Nigérienne des ciné-clubs et critiques de cinéma a initié la projection du film espagnol "La Novia ou la mariée". La projection s'est déroulée vendredi 24 Août 2018 dans l'après-midi au siège de ladite association, dans l'enceinte de la Radio Goudel. C'était en présence de l'Ambassadeur d'Espagne au Niger SE Ricardo Mor Solá et de ses proches collaborateurs ai...

Musique Tal National marque sa rentrée par un grand concert

Musique Tal National marque sa rentrée par un grand concert

Pour relancer ses projets culturels et attaquer une nouvelle phase de sa carrière, l'orchestre Tal National a effectué, la semaine dernière, sa rentrée par un concert à la cité Tafadek. Le but de cette activité est de présenter au public les progrès du groupe Tal, notamment son nouvel album dans le back et des nouveaux matériels de sonorisation.Pour le Directeur artistique de Tal National Mouhamad Almoumine Youssouf, alias Almayda, la r...

Le Groupe de rap ONEENS (On Est Ensemble) : Rocksim et Frédozo, un duo qui porte loin la voix du Niger dans le showbiz i…

Le Groupe de rap ONEENS (On Est Ensemble) : Rocksim et Frédozo, un duo qui porte loin la voix du Niger dans le showbiz international

Connu à l'origine pour son style exclusivement inspiré par le Rap et le Hip Hop, le groupe ONEENS s'impose aujourd'hui dans les rythmes RnB, musique urbaine originaires des Etats-Unis dont raffole la jeunesse nigérienne et internationale. Après la sortie réussie de leur chanson « Together » en septembre dernier, le duo Gélé Karim Rock alias Rocksim et Frederik Bali Komenati alias Frédozo revient avec un titre positivement accueilli par ...

Interview de Amadou Ousmane, auteur du livre '' Propos d'Arbi'' : ''Changeons les habitudes pour changer de comportement…

Interview de Amadou Ousmane, auteur du livre '' Propos d'Arbi'' : ''Changeons les habitudes pour changer de comportement''

Monsieur Ousmane, vous venez de publier votre énième livre. Et vous l'avez titré : ''Propos Arbi''... du nom d'une rubrique bien connue publiée dans les colonnes du quotidien national ''Le Sahel'' dans les années '80. Ceux de nos lecteurs qui n'ont peut- être pas connu cette période-là voudraient bien savoir que contient cet ouvrage, et qui est Arbi ?Commençons par Arbi...Arbi est un personnage fictif, un citoyen lambda qui s'était donn...

Festival des continents : Une participation remarquée du Niger

Festival des continents : Une participation remarquée du Niger

L'ambassadeur, délégué permanent du Niger auprès de l'Unesco, SE Inoussa Ousseini a représenté notre pays, aux cérémonies du Festival des Continents, organisées du 5 au 9 juillet au Fort de Querqueville, Cherbourg-en Cotentin, dans le nord de la France.Ce festival, dont c'est la première édition, fondé par Monsieur Boubekeur Khelfaoui, a été placé sous la présidence de Monsieur Oumar Keita, ambassadeur, délégué permanent du Mali auprès ...

Niamey/Culture - Concours Miss Littérature Niger 2018 : Mlle Ali Firdaoussi du clab remporte le concours

Niamey/Culture - Concours Miss Littérature Niger 2018 : Mlle Ali Firdaoussi du clab remporte le concours

Le samedi 19 mai dernier a eu lieu, la finale de la première édition, du concours « Miss Littérature Niger 2018 » au Centre Culturel Oumarou Ganda, dans la salle de conférence du Centre des Réseaux de Bibliothèques et de la Lecture Publique. C'est Mlle Ali Firdaoussi, élève en classe de 2nde A au lycée CLAB qui remporté le concours avec une note générale de 19,5/20 et s'adjuge ainsi le titre de Miss Littérature Niger 2018. Mlle Mahamane...

Culture/ Le tissu pagne africain : Objet et support de belles créations

Culture/ Le tissu pagne africain : Objet et support de belles créations

Le pagne africain est le vêtement le plus usité par les femmes en Afrique, c'est une tradition vivace, d'environ un siècle; il fait parler de lui en mode. Le tissu pagne marque encore plus sa présence à travers des accessoires de mode tels que les bracelets, les chaines, les boucles d'oreilles, les sacs, les chaussures, les serres têtes, les trousseaux de maquillage...Cette mode est beaucoup prisée par les femmes, certains artistes y ex...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le mariage des enfants dans la région de Tahoua : …

Le mariage des enfants dans la région de Tahoua : Grande mobilisation pour éradiquer le phénomène

Avec plus de 58% de la population constituée de jeunes, autant dire que la jeunesse est l'...

jeudi 11 octobre 2018

Portrait du chef de Canton d' Illela : L'honorable…

Portrait du chef de Canton d' Illela : L'honorable Yacouba Habibou Oumani est en train de mettre fin au mariage des enfants dans son entité coutumière

Le partenariat entre la chefferie traditionnelle et l'UNICEF et l'UNFPA se porte bien. Il ...

jeudi 11 octobre 2018

Interview d'une enseignante engagée pour les fille…

Interview d'une enseignante engagée pour les filles, Mme Omar Hajia Hassia SCOFI Tahoua: « Quand on est décidé et mobilisé, on obtient les meilleurs résultats »

Mme, vous êtes agent de la Direction départementale des Enseignements Secondaires (DDES) T...

jeudi 11 octobre 2018

L'air du temps

La langue française en plein naufrage

La langue française en plein naufrage

A l'heure où la grande messe du monde francophone bat son plein à Erevan, en Arménie, qui ...

jeudi 11 octobre 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.