Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

M. Hamani Kondi, préfet du département de Falmey : Les défis sont «le lotissement des gros centres et la dotation des services de l'Etat en espace»


inviteMonsieur le préfet, veuillez nous présenter le département de Falmey
Le département de Falmey est créé par la loi 2011-22 du 8 Août 2011 érigeant les anciens postes administratifs en départements et fixant le nom de leurs chefs-lieux. Poste administratif de 1962 à Août 2011et rattaché à Boboye, l'actuel département de Falmey compte deux (2) communes rurales (Falmey et Guilladjé) pour une population de 103.271 habitants selon les résultats définitifs du 4ème recensement général de la population et de l'habitat réalisé en 2012. Cette population est repartie dans 71 villages administratifs. Il est situé à 100 km du chef-lieu de la région de Dosso et à 155 Km de Niamey et couvre une superficie de 2.072 Km2 dont 1.172 Km2 pour la commune de Falmey et 900 Km2 pour la commune de Guilladjé. Il est limité au sud par le Bénin, au Nord par le Boboye, à l'est par le département de Dosso et à l'ouest par le Département de Kollo et celui de Say (Parc de W).
Pour l'appui et l'encadrement de ces populations, le département dispose des directions suivantes : la direction du Plan, AT/DC, la direction de l'Agriculture, la direction de l'Elevage, la direction de l'Environnement/SU/DD, la direction de l'Hydraulique et Assainissement, la direction du Génie Rural, la direction départementale de l'enseignement primaire, la direction de la Promotion de la femme et de la Protection de l'Enfant, le district sanitaire départemental, la direction de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant ainsi que l'Inspection départementale de
l'enseignement primaire.

Beaucoup de services étatiques n'existent pas encore dans votre département : est-ce dû à sa jeunesse ou à des difficultés liées à la mise en œuvre de la politique de déconcentration et de décentralisation ?
Votre constat est juste. Nous avons besoin de la création des autres directions techniques, de l'hôpital de District, d'un trésorier départemental, de la création d'un commissariat de police et de la création d'un tribunal de Justice. En plus, il manque la viabilisation des gros centres (lotissement) et la dotation des services de l'Etat en espace pour les constructions de bureau et logement des services.

Quels sont le potentiel socio-économique et les contraintes de votre département ?
Les principales activités économiques des populations sont l'agriculture, l'élevage, la pêche, le commerce, l'artisanat et l'apiculture. Mais, la vie des populations autour de ces activités est jalonnée de problèmes et de conflits dont, entre autres, ceux mettant en cause Agriculteurs-Eleveurs, Agriculteurs-agriculteurs, Eleveurs-éleveurs, Eleveurs-pêcheurs ; il y a ceux liés au partage de l'espace et ceux existant entre Administration et populations (gestion de la réserve, des mares permanentes, le braconnage, la lutte contre la drogue et les armes illicites).

Y a-t-il d'autres défis auxquels est confronté ce jeune département ?
Oui. Dans le domaine des routes, le département ne compte que trois (3) routes latéritiques insuffisantes et défectueuses alors que le département regorge beaucoup de potentialités en transport. Dans le cadre de l'environnement, il y a la difficulté de lutter contre la coupe abusive des arbres, la question de la préservation de la réserve, de la récupération des terres dans les sites communautaires et surtout individuel, celle du faucardage des mares et leur empoissonnement, de la lutte contre le braconnage, de la gestion des animaux sauvages sortant du Parc W ainsi que la question de la préservation de ce qui reste de la réserve.
Dans le cadre de l'élevage, nous avons en chantier le balisage des aires de pâturage et des couloirs de passage reconnus par le SAF ; en effet, le département compte vingt-sept (27) couloirs de passage d'une longueur totale de 308,028 km dont trois (3) sont entièrement balisés et trois (3) autres partiellement balisés ; dix-sept (17) aires de pâturage d'une superficie totale de 3 164,1004 ha dont quatorze (14) sont balisées et la lutte contre les espèces envahissantes dans les aires de pâturage et l'ensemencement. Dans le cadre de l'Hydraulique et de l'Assainissement, l'Etat a consenti d'énormes investissements mais, du fait de la disponibilité de l'eau de surface, leur utilisation cause des problèmes. II faut donc amener les populations à l'usage de l'eau potable, nantir les populations riveraines d'infrastructures modernes.
Dans le cadre de l'Aménagement du Territoire et du Développement communautaire, il faut orienter les partenaires à favoriser l'aménagement des sites individuels en cas de financement, restructurer les sites collectifs déjà existants, former les bénéficiaires en vie associative et en gestion, mettre un dispositif conséquent autour de toutes les infrastructures pour mieux les pérenniser.
Dans le cadre de la sécurité, il convient de doter les FDS de moyens roulants fluviaux, mettre en œuvre la patrouille transfrontalière avec le Bénin, effectuer des missions de sensibilisation pour lutter contre les stupéfiants et les armes illicites tant la présence et le mutisme des populations sont inquiétants. Enfin, dans le cadre de l'enseignement primaire, le département de Falmey compte cette année un effectif de 10.401 élèves dont 6264 garçons et 4137 filles pour une population scolarisable de 16 855 enfants. Le taux de scolarisation est de 61,70 %. Les filles scolarisables sont de 9 345 et les filles scolarisées 4 137 soit un taux de scolarisation des filles de 44,26 %.

Vous oubliez le travail des enfants, les conflits agriculteurs et éleveurs ou encore l'exode rural qui semble être le sport favori de vos administrés : comment les freiner ?
Le travail des enfants est un problème récurrent ; il trouve sa source dans la tradition des éleveurs comme des agriculteurs. Les enfants font paître les animaux ou participent aux travaux champêtres. Il y a aussi la déperdition scolaire qui pousse un tiers (1/3) des enfants dans la rue. Cette déperdition est en grande partie due à l'inaccessibilité des écoles du fait des routes coupées par les pluies ou les cours d'eau. On s'attèle à régler ce problème par la sensibilisation, les cours de vacances, la création des « Espaces sûrs », etc.
S'agissant des conflits entre agriculteurs et éleveurs, on les gère en recherchant des solutions locales en rapport avec les chefs de village, les leaders religieux et d'opinion et en empêchant la descente précoce des éleveurs vers les aires de cultures. Mais, je dois avouer que ces conflits sont parfois « alimentés » par de riches ressortissants du département vivant en exode dans les pays voisins. Nous essayons de casser ces liens malsains entre ceux d'ici et ceux de là-bas. Quant à l'exode rural proprement dit, il est très important parce qu'il y a beaucoup de gens qui y ont réussi leur vie.

Quelles opportunités votre département offre-t-il aux investisseurs et touristes ?
Il y a la réserve étendue initialement sur 330 000 ha, le Dallol Bosso qui traverse le département sur plus de 40 km, les sites RAMSA sur lesquels est posée la commune rurale de Guilladjé et où vivent des milliers d'espèces d'oiseaux locaux et migrateurs, le fleuve Niger qui longe sur 70 km le département, des sites touristiques inexploités tels que le ParcW à Bossia, l'île de Karey kopto chargée de son histoire mystique, l'hôtel de Brigambou, le Koma Barma de Sakalagonga, le célèbre site de la bataille entre Bayero et Issa Korombé à Boumba, dénommée "Boumba Hané".

Y a-t-il des motifs d'espoir ?
Oui. Et nous remercions la Cellule Crise Alimentaire (CCA) pour nous avoir financé les travaux de récupération des terres, de faucardage et d'ensemencement des aires de pâturage ; le SAP/GC qui finance la vente à prix modéré des céréales et du son de blé, la distribution gratuite ciblée des céréales et des intrants (semences améliorées) ; la CAIMA qui finance la Vente à prix modéré des intrants (engrais) ainsi que la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix qui a financé la mission de sensibilisation des populations sur la quiétude sociale dans notre département.
Nous sommes reconnaissants à tous ces partenaires et nous souhaitons la poursuite de leur intervention afin d'aider notre jeune département à se développer. Ce faisons, nous en appelons aussi aux ONG et AD ainsi qu'aux PTF pour qu'ils s'installent dans le département de Falmey où il y a tant et tant à faire pour le développement local.

Réalisé par Sani Soulé Manzo(onep)

14/09/18

Culture

Culture : Le Musée national Boubou Hama réceptionne le pavillon rénové du pétrole

Culture : Le Musée national Boubou Hama réceptionne le pavillon rénové du pétrole

      La cérémonie de réception du Pavillon du musée national Boubou Hama dédié à l'exploitation du pétrole au Niger a eu lieu, le samedi 6 octobre dernier, dans l'enceinte de l'établissement. Cette cérémonie s'est déroulée en présence du Ministre du Pétrole, M. Foumakoye Gado, de l'Ambassadeur de la Chine au Niger SE Zhang Lijun, du Secrétaire général du Ministère de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modern...

Projection de la série ''Femme actuelle'' de Boubacar Djingarey Maiga : Une série de treize épisodes présentée au public

Projection de la série ''Femme actuelle'' de Boubacar Djingarey Maiga : Une série de treize épisodes présentée au public

Deux ans après son film "dans le noir", Boubacar Djingarey Maiga nous revient avec une série de treize épisodes de treize minutes (13) chacun, tirée du réel des téléspectateurs. Intitulé ''femme actuelle'', le film à travers ces différentes séries montre le quotidien de certaines familles nigériennes. Il aborde des thèmes importants comme l'amour, la polygamie, la haine...Les principaux personnages sont Moussa, Idrissa, Aicha, Mina et M...

Agadez : Première réunion préparatoire de la cure salée édition 2018

Agadez : Première réunion préparatoire de la cure salée édition 2018

Le gouverneur de la région d'Agadez M. Sadou Saloké a présidé la première réunion préparatoire de la cure salée édition 2018. Au cours de cette réunion qui s'est tenue en présence de l'honorable Sultan de l'Aïr, du président du Conseil régional, et de plusieurs acteurs concernés par l'organisation du grand rassemblement des éleveurs, M. Sadou Saloké a invité les présidents des différentes commissions mises en place à tout faire pour que...

Niamey/Cinéma/projection du film espagnol La Novia ou la mariée : Promouvoir les échanges culturels entre l'Espagne et l…

Niamey/Cinéma/projection du film espagnol La Novia ou la mariée : Promouvoir les échanges culturels entre l'Espagne et le Niger

L'Ambassade du Royaume d'Espagne au Niger en collaboration avec l'Association Nigérienne des ciné-clubs et critiques de cinéma a initié la projection du film espagnol "La Novia ou la mariée". La projection s'est déroulée vendredi 24 Août 2018 dans l'après-midi au siège de ladite association, dans l'enceinte de la Radio Goudel. C'était en présence de l'Ambassadeur d'Espagne au Niger SE Ricardo Mor Solá et de ses proches collaborateurs ai...

Musique Tal National marque sa rentrée par un grand concert

Musique Tal National marque sa rentrée par un grand concert

Pour relancer ses projets culturels et attaquer une nouvelle phase de sa carrière, l'orchestre Tal National a effectué, la semaine dernière, sa rentrée par un concert à la cité Tafadek. Le but de cette activité est de présenter au public les progrès du groupe Tal, notamment son nouvel album dans le back et des nouveaux matériels de sonorisation.Pour le Directeur artistique de Tal National Mouhamad Almoumine Youssouf, alias Almayda, la r...

Le Groupe de rap ONEENS (On Est Ensemble) : Rocksim et Frédozo, un duo qui porte loin la voix du Niger dans le showbiz i…

Le Groupe de rap ONEENS (On Est Ensemble) : Rocksim et Frédozo, un duo qui porte loin la voix du Niger dans le showbiz international

Connu à l'origine pour son style exclusivement inspiré par le Rap et le Hip Hop, le groupe ONEENS s'impose aujourd'hui dans les rythmes RnB, musique urbaine originaires des Etats-Unis dont raffole la jeunesse nigérienne et internationale. Après la sortie réussie de leur chanson « Together » en septembre dernier, le duo Gélé Karim Rock alias Rocksim et Frederik Bali Komenati alias Frédozo revient avec un titre positivement accueilli par ...

Interview de Amadou Ousmane, auteur du livre '' Propos d'Arbi'' : ''Changeons les habitudes pour changer de comportement…

Interview de Amadou Ousmane, auteur du livre '' Propos d'Arbi'' : ''Changeons les habitudes pour changer de comportement''

Monsieur Ousmane, vous venez de publier votre énième livre. Et vous l'avez titré : ''Propos Arbi''... du nom d'une rubrique bien connue publiée dans les colonnes du quotidien national ''Le Sahel'' dans les années '80. Ceux de nos lecteurs qui n'ont peut- être pas connu cette période-là voudraient bien savoir que contient cet ouvrage, et qui est Arbi ?Commençons par Arbi...Arbi est un personnage fictif, un citoyen lambda qui s'était donn...

Festival des continents : Une participation remarquée du Niger

Festival des continents : Une participation remarquée du Niger

L'ambassadeur, délégué permanent du Niger auprès de l'Unesco, SE Inoussa Ousseini a représenté notre pays, aux cérémonies du Festival des Continents, organisées du 5 au 9 juillet au Fort de Querqueville, Cherbourg-en Cotentin, dans le nord de la France.Ce festival, dont c'est la première édition, fondé par Monsieur Boubekeur Khelfaoui, a été placé sous la présidence de Monsieur Oumar Keita, ambassadeur, délégué permanent du Mali auprès ...

Niamey/Culture - Concours Miss Littérature Niger 2018 : Mlle Ali Firdaoussi du clab remporte le concours

Niamey/Culture - Concours Miss Littérature Niger 2018 : Mlle Ali Firdaoussi du clab remporte le concours

Le samedi 19 mai dernier a eu lieu, la finale de la première édition, du concours « Miss Littérature Niger 2018 » au Centre Culturel Oumarou Ganda, dans la salle de conférence du Centre des Réseaux de Bibliothèques et de la Lecture Publique. C'est Mlle Ali Firdaoussi, élève en classe de 2nde A au lycée CLAB qui remporté le concours avec une note générale de 19,5/20 et s'adjuge ainsi le titre de Miss Littérature Niger 2018. Mlle Mahamane...

Culture/ Le tissu pagne africain : Objet et support de belles créations

Culture/ Le tissu pagne africain : Objet et support de belles créations

Le pagne africain est le vêtement le plus usité par les femmes en Afrique, c'est une tradition vivace, d'environ un siècle; il fait parler de lui en mode. Le tissu pagne marque encore plus sa présence à travers des accessoires de mode tels que les bracelets, les chaines, les boucles d'oreilles, les sacs, les chaussures, les serres têtes, les trousseaux de maquillage...Cette mode est beaucoup prisée par les femmes, certains artistes y ex...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le mariage des enfants dans la région de Tahoua : …

Le mariage des enfants dans la région de Tahoua : Grande mobilisation pour éradiquer le phénomène

Avec plus de 58% de la population constituée de jeunes, autant dire que la jeunesse est l'...

jeudi 11 octobre 2018

Portrait du chef de Canton d' Illela : L'honorable…

Portrait du chef de Canton d' Illela : L'honorable Yacouba Habibou Oumani est en train de mettre fin au mariage des enfants dans son entité coutumière

Le partenariat entre la chefferie traditionnelle et l'UNICEF et l'UNFPA se porte bien. Il ...

jeudi 11 octobre 2018

Interview d'une enseignante engagée pour les fille…

Interview d'une enseignante engagée pour les filles, Mme Omar Hajia Hassia SCOFI Tahoua: « Quand on est décidé et mobilisé, on obtient les meilleurs résultats »

Mme, vous êtes agent de la Direction départementale des Enseignements Secondaires (DDES) T...

jeudi 11 octobre 2018

L'air du temps

Quand l'ostentation saborde le mariage

Quand l'ostentation saborde le mariage

Si les difficultés se trouvaient enfouies à mille pieds sous terre, to Incha Allahou, l'êt...

jeudi 18 octobre 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.