Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Ouverture des ''Saisons culturelles nigériennes'' en prélude au Forum Africain du Film Documentaire : Un cadre de rayonnement des valeurs culturelles nationales

La scène était très animée lors de la soirée La scène était très animée lors de la soirée

Les Saisons culturelles nigériennes ont commencé, samedi dernier, en soirée au Palais des Congrès de Niamey. Initiées par le cinéaste et sociologue Inoussa Ousseini, actuel représentant du Niger à l'UNESCO, ces rencontres se tiennent en prélude au Forum Africain du Film documentaire qui se tient depuis plusieurs années à Niamey.
La cérémonie d'ouverture des Saisons culturelles nigériennes 2015 a été placée sous le haut patronage de la Première Dame Hadjia Aissata Issoufou Mahamadou qui a fait son entrée au Palais des Congrès au son de l'Algaita joué par un descendant de feu Chétima Ganga, le célèbre artiste du pays Manga dont le groupe a joué vendredi soir, en présence de plusieurs personnalités.


Prenant la parole au nom du président-fondateur des Saisons culturelles nigériennes et du Forum Africain du Film documentaire, Melle Amina Mamani Abdoulaye a indiqué que les raisons ayant conduit Inoussa Ousseini à proposer ces rencontres à la jeunesse nigérienne. C'est qu'il «refuse de se lamenter sur la situation du serpent qui se mord la queue et de céder à la tentation du fatalisme, notre pire ennemi. Il sait bien sûr que l'Etat ne peut pas à lui seul régler un problème aussi immense. Alors, il multiplie les propositions, toutes sortes de propositions, très concrètes, aux professionnels de la culture et de l'éducation, aux entreprises, au gouvernement et même à l'Assemblée nationale, cherchant à convaincre les députés d'avaliser par une nouvelle loi la création d'un mécanisme extrabudgétaire qui permettrait de créer un Fonds National de développement pour la jeunesse. Il s'agit pour lui de susciter un engouement pour l'innovation jusque dans les mécanismes de financement, ne serait-ce que pour renforcer le socle des plus importants atouts du Niger, tel le SAFEM, le FIMA, les Saisons culturelles, le Forum Africain du Film Documentaire et maints autres événements majeurs de la vie culturelle nigérienne, c'est-à-dire d'apporter à ses acteurs principaux les moyens qui leur manquent de façon endémique pour se développer, amplifier leur possibilité d'embauche, de formation et de rayonnement à l'intérieur comme à l'extérieur de nos frontières».
Quoiqu'il en soit, pour réussir ces premières Saisons culturelles nigériennes, Inoussa Ousseini a sonné le rassemblement de sa «dream team » des années 1980 et 1990, lorsqu'il était directeur, puis ministre de la Culture de notre pays. Il y avait là le célèbre compositeur Oumarou Hadari, des acteurs et comédiens comme Yaji Dogo et Imini, des cinéastes comme Djingarey Maïga et Mahamane Bakabé, des chanteurs comme Zara Dibissou et Malam Barka, etc. Même l'encadrement répondait à la même logique, sauf qu'il manquait à l'appel ses deux «brillants seconds » de la grande époque : le Docteur en ethnomusicologie Mamane Garba, qui est décédé, et M. Inoussa Abdou. Mieux, Inoussa Ousseini a embarqué plusieurs jeunes artistes dans cette nouvelle aventure culturelle.
De la cantatrice Zara Dibissou qui a chanté devant des diapositives sur lesquelles elle apparaissait sur fond vert au groupe Sogha qui chantait la vaillance des soldats nigériens engagés dans la lutte contre le terrorisme, de la projection du film « Fantasia» réalisé en 1978 par Inoussa Ousseini et
«remastérisé» en 2015 au spectacle «Tsinkayé haskein tahiya» qui mélange sketches filmés et chorégraphie, la soirée a tenu plus d'un spectateur en haleine. Belle promesse pour la suite des festivités !
Sani Soulé Manzo(onep)
www.lesahel.org

Culture

Ministre de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale : Installation de l'équipe nationale char…

Ministre de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale : Installation de l'équipe nationale chargée de l'élaboration du rapport périodique quadriennale de la mise en œuvre de la convention 2005 de l'UNESCO

Le Secrétaire général du Ministère de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale M. Oumarou Moussa a présidé, hier après midi, la cérémonie officielle d'installation de l'équipe nationale chargée de l'élaboration du rapport périodique quadriennale de la mise en œuvre de la convention 2005 de l'UNESCO.L'équipe qui a été mise en place est repartie en quatre groupes thématiques. Le premier groupe se penchera sur la ...

Cérémonie d'ouverture de la 2ème édition du Festival Afrique-Asie des jeunes : Raffermissement des liens culturels entre…

Cérémonie d'ouverture de la 2ème édition du Festival Afrique-Asie des jeunes : Raffermissement des liens culturels entre les deux continents

Environ 400 représentants issus de plus de 40 pays africains et asiatiques se sont réunis dans la province de Shaanxi pour l'ouverture de la cérémonie de la deuxième édition du Festival des Jeunes. Ils étaient là, pour échanger, partager les expériences et nouer des partenariats entre eux. Ces acteurs majeurs pour le développement sont appelés à contribuer de façon significative dans le rayonnement de leurs pays respectifs. Ces jeunes s...

Adama Dahico /Artiste -Comédien-Humoriste et écrivain ivoirien

Adama Dahico /Artiste -Comédien-Humoriste et écrivain ivoirien

25 ans de carrière, des milliers d'heures d'émissions humoristiques radio et des séries TVNé en mai 1968, le jeune humoriste a commencé sa carrière en 1992 avec une émission à la radio, Les Echos de l'allocodrome, le nom qu'il attribue aux maquis qui servent entre autres des bananes frites ou allocos. Son art humoristique est apprécié dans toute la sous-région, notamment au Niger. «J'adapte les expressions au lieu où je suis ; au Niger,...

Conférence inaugurale de la 17ème édition de Clap Ivoire : Contribuer à l'éclosion et à la révélation des jeunes talents

Conférence inaugurale de la 17ème édition de Clap Ivoire : Contribuer à l'éclosion et à la révélation des jeunes talents

Du 4 au 9 septembre, Abidjan est le carrefour des talents du cinéma et de l'audiovisuels de la sous-région (UEMOA) avec la 17ème édition de Clap Ivoire qui va mettre en compétition des jeunes réalisateurs de courts métrages. Initiée dans un esprit de célébration de l'intégration sous régionale à travers le cinéma, le concours s'adresse à tous les Pays ressortissants de l'UEMOA, dont le nôtre. Pour les organisateurs, à travers cette renc...

Portrait/Abdoulaye Adamou Mato Ingénieur de son, régisseur Général et scénographe nigérien : «Le manque d'implication de…

Portrait/Abdoulaye Adamou Mato Ingénieur de son, régisseur Général et scénographe nigérien : «Le manque d'implication des compétences locales dans la réalisation sonore des cinéastes nigériens est à déplorer»

Avec plusieurs stages à son actif au Niger et des bourses d'études de l'Institut Imagine au Burkina Faso et de l'Organisation International de la Francophonie (OIF), Abdoulaye Adamou Mato s'est spécialisé dans l'art de la scène et radiophonique, en studio, en régie son et lumière au Centre Arabo Africain de Formation et de Recherche Théâtrale en Tunisie.L'évolution technologique dans l'audiovisuel a poussé Abdoulaye Adamou Mato pour maî...

Les vertus du henné : Tatouages et soins de beauté au henné

Les vertus du henné : Tatouages et soins de beauté au henné

A l'approche de la fête de la Tabaski, l'ambiance bat son plein à Niamey. Les femmes prennent d'assaut les marchés et les salons pour se faire belle. Fête rime avec élégance chez beaucoup d'entre elles et des marchés et salons d'esthétique se créent de façon spontanée au grand bonheur des commerçants et promoteurs. De jour, comme de nuit, ces lieux, grouillent de monde. Nombreuses sont les femmes qui utilisent le henné comme tatouage au...

Portrait : Rahina Balarabé, conteuse et comédienne : Conter sans compter

Portrait : Rahina Balarabé, conteuse et comédienne : Conter sans compter

Rahina Balarabé est une conteuse, d'ailleurs une des rares femmes qui pratique ce métier au Niger. Cette diplômée de l'Institut de Formation aux Techniques de l'Information et de la Communication (IFTIC) est bien connue du grand public nigérien grâce à son émission télévisée « c'est l'heure du conte ».Passionnée de contes depuis son jeune âge, Rahina Balarabé a commencé à écrire en 2006, avec l'ambition de faire un livre de contes, mais...

Portrait : Amadou Edouard Lompo : Dramaturge, écrivain et scénariste nigérien

Portrait : Amadou Edouard Lompo : Dramaturge, écrivain et scénariste nigérien

Conseiller pédagogique de français de son Etat, Amadou Edouard Lompo est un passionné de la littérature. Il termine son doctorat en littérature à l'Ecole Doctorale, Lettres, Arts, Sciences de l'Homme et de la Société (ED- LASHS) de l'Université Abdou Moumouni de Niamey. Amadou Edouard Lompo se spécialise sur la connaissance des grands héros du Niger, plus précisément les épopées. Confronté à un manque d'ouvrages littéraires dans les ann...

Les spectacles Artistiques et Culturels du FESCUAO 2017 : Des prestations sur les valeurs d'unité, de paix, de solidarit…

Les spectacles Artistiques et Culturels du FESCUAO 2017 : Des prestations sur les valeurs d'unité, de paix, de solidarité et de dialogue

Les spectacles artistiques et culturels se poursuivent activement à Ouagadougou, la capitale du Faso, dans le cadre des festivités de la 14ème édition du Festival Scientifique et Culturel des Clubs UNESCO Universitaires de l'Afrique de l'Ouest (FESCUAO) à laquelle participent 450 festivaliers.Les troupes artistiques et culturelles des clubs UNESCO des pays participants se sont produites chacune en théâtre, en danse traditionnelle et mod...

Portrait/Mlle Fatouma Aiya Attahirou Akiné artiste plasticienne nigérienne : 23 ans et déjà grande artiste

Portrait/Mlle Fatouma Aiya Attahirou Akiné artiste plasticienne nigérienne : 23 ans et déjà grande artiste

« Aux âmes bien nées, la valeur n'atteint point le nombre d'années », dit-on à la jeune artiste plasticienne nigérienne Mlle Fatouma Aiya Attahirou Akiné. Du Conservatoire des Arts et Métiers Multimédias Balla Fasseké Kouyaté (CAMM/BFK) de Bamako à sa vie professionnelle, Mlle Akiné qui est âgée de 23 ans a déjà, à son actif, plus de 2500 œuvres dans sa carrière d'artiste plasticienne. On peut dire sans se tromper que tout, prédisposait...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Carnet d'un voyage en Australie et en Indonésie : …

Carnet d'un voyage en Australie et en Indonésie : Voyage au milieu de nulle part, sur l'Océan indien

Pour aller en Australie, au pays de nulle part perdu en plein milieu des océans, vous avez...

vendredi 20 octobre 2017

Australie, d'une ville à une autre

Australie, d'une ville à une autre

Pour le visiteur qui va en Australie en venant de vers l'Afrique la ville de Perth, capita...

vendredi 20 octobre 2017

Formation en Activités Génératrices des Revenus au…

Formation en Activités Génératrices des Revenus au centre Dimol : Donner espoir et soutenir l'autonomisation des femmes victimes de la fistule

La fistule est une maladie grave qui affecte les femmes suite aux mariages précoces, à l'e...

jeudi 5 octobre 2017

L'air du temps

Les mille et une ruses des brouteurs

Les mille et une ruses des brouteurs

Décidément, les escrocs qui écument le web n'en démordent guère. Chaque jour qui passe, il...

vendredi 20 octobre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.