Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Dossier


d-3Tchémaya qui signifie en haoussa, tchéton rey na mataa daa yara autrement dit sauver la vie des femmes et des enfants est une Ong qui a fait beaucoup parler d'elle dans le domaine du don de sang au Niger. Don de sang, sensibilisation des populations pour faire le même geste, sont entre autres, les actions que mène Tchémaya depuis une vingtaine d'années dans notre pays. L'ong est, il faut le dire bien connu dans ce domaine. Sa présidente, Mme Fatoumata Tilly Gaoh, clame haut et fort que c'est une amertume qui l'a poussée à intervenir dans le domaine du don du sang au Niger. En 1979, rappelle t-elle, j'ai assisté impuissante à la mort d'une femme d'Agadez par manque de sang. La femme avait aussi un problème cardiaque. « C'est depuis cette année là que j'ai commencé les sensibilisations sur les dons de sang», affirme Fatoumata qui, des le départ n'a pas voulu faire cavalier seul. « Je partageais mes idées avec certaines personnalités comme le chef de cabinet de feu Ali Chaibou, et feu Idé Oumarou qui m'ont beaucoup encouragé. En ce temps là, l'association n'a pas été créée, je faisais les choses individuellement ». Néanmoins, reconnait elle, « je recevais le soutien et l'appui de certains députés et préfets, ce qui m'a permis de sillonner le Niger et d'élargir mes activités jusqu'à la création de l'Ong Tchémaya en 1996. J'ai eu le récépissé provisoire 3444 et le 2 mars 1998, j'ai obtenu le récépissé définitif avec l'arêté n° 085 du ministère de l'intérieur».
Fatoumata Tilly Gaoh se dit fière d'être aujourd'hui présidente de l'Ong Tchémaya qui a mené plusieurs actions de don de sang dans plusieurs régions du Niger. Pour elle, « le don de sang est une œuvre sociale très importante, une seule goutte de sang peut sauver une vie. Il faut donc que les gens s'y adonnent ». En effet affirme t-elle, le don de sang n'est pas seulement le travail d'un service, d'une ong ou d'une association. C'est un travail dans lequel chacun doit s'impliquer et collaborer. « Nous en tout cas, nous allons continuer à le faire » dit elle déterminée.
Avec l'appui de certains bailleurs de fonds, Tchémaya intervient aujourd'hui dans plusieurs régions du Niger notamment à Maradi , Guidan Roumji, Tessaoua, Dakoro, Doutchi, Gaya, Matamèye et Gouré, etc. A Niamey, l'ong mène le même combat partout y compris dans les écoles professionnelles avec la conviction que le don de sang est un don de soi, une œuvre salutaire qui mérite d'être poursuivie.
Sur le terrain, Tchémaya mène aussi des actions de sensibilisation. Dans le temps affirme sa présidente, « nous sensibilisons les populations et nous les acheminons vers la banque de sang. Maintenant que l'ONG a grandi, nous demandons aux donneurs de se diriger eux mêmes vers le centre ».
Avec plus de 200 donneurs mobilisés par mois rien que les gens qui passent par l'Ong, Tchémaya peut être sûr de contribuer aujourd'hui à sauver la vie des femmes et des enfants au Niger. Une contribution importante surtout que l'Ong travaille aussi à fidéliser les donneurs.
Mme Fatoumata Tilly Gaoh regrette toutefois que malgré la forte demande de sang dans les hôpitaux, maternités, cliniques et autres centres de soins, beaucoup de gens ne veulent pas effectuer ce geste qui sauve en donnant du sang. Elle balaye d'un revers de la main toutes les rumeurs qui courent sur la mauvaise gestion du sang dans notre pays et appelle les Nigériens surtout les autorités à être des donneurs de sang. Dans certains pays dit-elle, ce sont les responsables qui servent d'exemple en matière de don de sang et c'est une fierté.
La présidente de l'Ong Tchémaya qui œuvre avec conviction, affirme que les donneurs, sont bien suivis. « Quand les gens viennent vers nous, nous les sensibilisons et ils partent d'eux même au centre. Mais, il est aussi toujours important de conduire, reconduire les donneurs et vérifier s'ils ont effectivement été et effectuer l'opération. Il faut que ça soit une continuité. Il faut fidéliser les donneurs », précise t-elle.
Pourtant, malgré toutes ces actions et celles menées au centre, le manque de sang est souvent un problème crucial dans les centres de soins au Niger. Pour Fatoumata Tilly Gaoh, ce n'est ni la faute de la banque de sang, ni la faute des associations. « La Population est dense, il y a toujours des maternités et des cliniques en création. Voilà pourquoi, le sang est insuffisant. Aussi, beaucoup de gens ne veulent pas donner. Nous sensibilisons les populations, nous faisons de notre mieux. Certaines personnes donnent, mais vraiment le maximum est réticent». Selon la présidente de l'Ong Tchémaya, il faut reconnaitre aussi, qu'il y a des périodes mortes comme celle de l'hivernage au cours de laquelle, beaucoup sont en vacances ou sont partis pour les travaux champêtres. Pour elle, c'est pendant cette période que les autorités doivent elles mêmes aller faire ce geste qui sauve en donnant du sang.
Les difficultés évoquées par Mme Fatoumata Tilly Gaoh dans son œuvre combien salutaire portent aussi sur le manque de financement et le problème de transport. «Souvent, il y a des gens qui font appelle à moi pour les aider à trouver du sang. Pour satisfaire leur demande, je peux même faire venir des donneurs de l'intérieur du pays. Je paie leur transport pour qu'ils viennent donner du sang et sauver ainsi des vies ». Mais les difficultés se posent surtout avec les groupes négatifs affirment-elle.
Pour le moment, elle exerce la plupart des activités avec les jeunes animateurs et affirme avoir une bonne collaboration avec la banque de sang.
La détermination de cette Ong à œuvrer pour sauver la vie des femmes et des enfants mérite tout simplement d'être soutenue.

Idé Fatouma(onep)
21/07/17

Publié dans Dossier
Écrit par
En savoir plus...

Culture

Admission du groupe Sogha au Conseil Africain de la Musique : Pour le rayonnement de la musique nigérienne

Admission du groupe Sogha au Conseil Africain de la Musique : Pour le rayonnement de la musique nigérienne

Le Comité Exécutif du Conseil Africain de la Musique dont le siège est basé à Brazzaville au Congo a décidé d'admettre le groupe nigérien Sogha comme membre du Conseil dans la catégorie des organisations nationales et spécialisées. L'annonce a été faite par l'administratrice du groupe Sogha, Aichatou Ali Soumaila dite Aïchatou Dankwali, lors d'une interview qu'elle a bien voulu nous accorder.Pour elle, cette adhésion du groupe permet de...

Culture : Le Musée national Boubou Hama réceptionne le pavillon rénové du pétrole

Culture : Le Musée national Boubou Hama réceptionne le pavillon rénové du pétrole

      La cérémonie de réception du Pavillon du musée national Boubou Hama dédié à l'exploitation du pétrole au Niger a eu lieu, le samedi 6 octobre dernier, dans l'enceinte de l'établissement. Cette cérémonie s'est déroulée en présence du Ministre du Pétrole, M. Foumakoye Gado, de l'Ambassadeur de la Chine au Niger SE Zhang Lijun, du Secrétaire général du Ministère de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modern...

Projection de la série ''Femme actuelle'' de Boubacar Djingarey Maiga : Une série de treize épisodes présentée au public

Projection de la série ''Femme actuelle'' de Boubacar Djingarey Maiga : Une série de treize épisodes présentée au public

Deux ans après son film "dans le noir", Boubacar Djingarey Maiga nous revient avec une série de treize épisodes de treize minutes (13) chacun, tirée du réel des téléspectateurs. Intitulé ''femme actuelle'', le film à travers ces différentes séries montre le quotidien de certaines familles nigériennes. Il aborde des thèmes importants comme l'amour, la polygamie, la haine...Les principaux personnages sont Moussa, Idrissa, Aicha, Mina et M...

Agadez : Première réunion préparatoire de la cure salée édition 2018

Agadez : Première réunion préparatoire de la cure salée édition 2018

Le gouverneur de la région d'Agadez M. Sadou Saloké a présidé la première réunion préparatoire de la cure salée édition 2018. Au cours de cette réunion qui s'est tenue en présence de l'honorable Sultan de l'Aïr, du président du Conseil régional, et de plusieurs acteurs concernés par l'organisation du grand rassemblement des éleveurs, M. Sadou Saloké a invité les présidents des différentes commissions mises en place à tout faire pour que...

Niamey/Cinéma/projection du film espagnol La Novia ou la mariée : Promouvoir les échanges culturels entre l'Espagne et l…

Niamey/Cinéma/projection du film espagnol La Novia ou la mariée : Promouvoir les échanges culturels entre l'Espagne et le Niger

L'Ambassade du Royaume d'Espagne au Niger en collaboration avec l'Association Nigérienne des ciné-clubs et critiques de cinéma a initié la projection du film espagnol "La Novia ou la mariée". La projection s'est déroulée vendredi 24 Août 2018 dans l'après-midi au siège de ladite association, dans l'enceinte de la Radio Goudel. C'était en présence de l'Ambassadeur d'Espagne au Niger SE Ricardo Mor Solá et de ses proches collaborateurs ai...

Musique Tal National marque sa rentrée par un grand concert

Musique Tal National marque sa rentrée par un grand concert

Pour relancer ses projets culturels et attaquer une nouvelle phase de sa carrière, l'orchestre Tal National a effectué, la semaine dernière, sa rentrée par un concert à la cité Tafadek. Le but de cette activité est de présenter au public les progrès du groupe Tal, notamment son nouvel album dans le back et des nouveaux matériels de sonorisation.Pour le Directeur artistique de Tal National Mouhamad Almoumine Youssouf, alias Almayda, la r...

Le Groupe de rap ONEENS (On Est Ensemble) : Rocksim et Frédozo, un duo qui porte loin la voix du Niger dans le showbiz i…

Le Groupe de rap ONEENS (On Est Ensemble) : Rocksim et Frédozo, un duo qui porte loin la voix du Niger dans le showbiz international

Connu à l'origine pour son style exclusivement inspiré par le Rap et le Hip Hop, le groupe ONEENS s'impose aujourd'hui dans les rythmes RnB, musique urbaine originaires des Etats-Unis dont raffole la jeunesse nigérienne et internationale. Après la sortie réussie de leur chanson « Together » en septembre dernier, le duo Gélé Karim Rock alias Rocksim et Frederik Bali Komenati alias Frédozo revient avec un titre positivement accueilli par ...

Interview de Amadou Ousmane, auteur du livre '' Propos d'Arbi'' : ''Changeons les habitudes pour changer de comportement…

Interview de Amadou Ousmane, auteur du livre '' Propos d'Arbi'' : ''Changeons les habitudes pour changer de comportement''

Monsieur Ousmane, vous venez de publier votre énième livre. Et vous l'avez titré : ''Propos Arbi''... du nom d'une rubrique bien connue publiée dans les colonnes du quotidien national ''Le Sahel'' dans les années '80. Ceux de nos lecteurs qui n'ont peut- être pas connu cette période-là voudraient bien savoir que contient cet ouvrage, et qui est Arbi ?Commençons par Arbi...Arbi est un personnage fictif, un citoyen lambda qui s'était donn...

Festival des continents : Une participation remarquée du Niger

Festival des continents : Une participation remarquée du Niger

L'ambassadeur, délégué permanent du Niger auprès de l'Unesco, SE Inoussa Ousseini a représenté notre pays, aux cérémonies du Festival des Continents, organisées du 5 au 9 juillet au Fort de Querqueville, Cherbourg-en Cotentin, dans le nord de la France.Ce festival, dont c'est la première édition, fondé par Monsieur Boubekeur Khelfaoui, a été placé sous la présidence de Monsieur Oumar Keita, ambassadeur, délégué permanent du Mali auprès ...

Niamey/Culture - Concours Miss Littérature Niger 2018 : Mlle Ali Firdaoussi du clab remporte le concours

Niamey/Culture - Concours Miss Littérature Niger 2018 : Mlle Ali Firdaoussi du clab remporte le concours

Le samedi 19 mai dernier a eu lieu, la finale de la première édition, du concours « Miss Littérature Niger 2018 » au Centre Culturel Oumarou Ganda, dans la salle de conférence du Centre des Réseaux de Bibliothèques et de la Lecture Publique. C'est Mlle Ali Firdaoussi, élève en classe de 2nde A au lycée CLAB qui remporté le concours avec une note générale de 19,5/20 et s'adjuge ainsi le titre de Miss Littérature Niger 2018. Mlle Mahamane...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Ingall : Entre cauchemars de la route et ambiances…

Ingall : Entre cauchemars de la route et ambiances de la Cure salée

Dans le langage des routiers nigériens, l'expression ''éviter les nids de poule'' est bien...

vendredi 26 octobre 2018

Yashi à Ingall : Une pratique ancestrale qui perdu…

Yashi à Ingall : Une pratique ancestrale qui perdure encore !

7 heures le matin au quartier Aghafey de Ingall. Les visiteurs sont curieux d'assister à u...

vendredi 26 octobre 2018

La Cure salée : Un véritable espace marchand aussi

La Cure salée : Un véritable espace marchand aussi

La Cure Salée ne se limite pas seulement à la jouissance culturelle des communautés nomade...

vendredi 26 octobre 2018

L'air du temps

Grosse arnaque à Niamey

Grosse arnaque à Niamey

Des centaines de millions envolées dans la nature dans le ciel gris de Niamey, plusieurs c...

vendredi 16 novembre 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.