Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Invité

 

 

 


inviteMadame la maire, présentez-nous la Commune urbaine de Birni Ngaouré.
La Commune urbaine de Birni Ngaouré, a été créée par la loi N° 2002-14 du 11 JUIN 2012. Elle est limitée à l'ouest par les Communes rurales de Fakara et N'Gonga ; au sud par celles de Kankandi et de Fardji; au nord par N'Gonga et à l'est par la commune de Golé. Le chef-lieu de la Commune qui est Birni Ngaouré est situé à 33 kilomètres de Dosso et à 105 km de Niamey, la capitale – ce qui fait d'elle un carrefour de brassage et d'échanges de cultures. La Commune couvre une superficie de 516 Km2 ; elle compte 62 villages et quartiers administratifs. Sa population est majoritairement composée de Peulhs, Zarmas, Haoussas et des Touaregs ; elle est estimée à 53 323 habitants selon le RGP/H 2012. Les activités des populations de la Commune sont l'agriculture, l'élevage et le petit commerce.

Votre Commune étant un important carrefour économique, peut-on estimer que Birni N'Gaouré est une Commune riche ? Ou plutôt, a-t-elle les moyens de sa politique ?
La Commune n'est pas riche parce qu'elle n'a pas les moyens de sa politique. A titre d'exemple, le PDC qui est quinquennal a un taux d'exécution qui tourne autour de 15 à 20 %.

La Commune dispose d'importantes potentialités : que fait le Conseil municipal pour les exploiter ou les faire exploiter au profit de la population ?
La Commune a des potentialités. Les potentialités sont l'agriculture, le natron, le commerce, l'artisanat, la richesse des nappes phréatiques, la pêche dans les mares permanentes et l'élevage.
Les stratégies mises en place par le conseil municipal sont que, en premier lieu, les sessions sont régulièrement tenues. La sensibilisation sur l'incivisme fiscal et la motivation de la population à retourner vers la terre, et aussi la sensibilisation sur la quiétude sociale, la tenue des restitutions publiques des actions communales, la tenue des cadres de concertation qui regroupent tous les acteurs de développement, l'exécution des décisions issues des différentes sessions après délibération prise en conseil communal. A titre indicatif, pour le budget 2017, le taux de recouvrement de la Taxe Municipale est de 87 % et les investissements sont de l'ordre de 63 %.
En plus, nous sommes constamment à la quête permanente des partenaires au développement pour appuyer la Commune.

Quel est l'état de mise en œuvre du transfert des compétences de l'Etat aux Communes dans votre collectivité ?
Depuis la cérémonie officielle des transferts de compétences, la Commune attend la suite pour un début ; l'on peut dire que les actes sont là. Au niveau de l'hydraulique, les décisions viennent des Communes ; globalement, nous pouvons dire que la maîtrise d'ouvrage est totale car le ministère de l'Hydraulique a transféré depuis 2011 les compétences au niveau des communes.
Dans le domaine de l'éducation, nous sommes au stade premier; celui de la situation du patrimoine par commune (effectif des élèves ; des enseignants ; des classes ; des mobiliers). Aussi, les inspections ont été créées pour chaque commune.

Qu'est-ce qu'il en est de la voirie et de l'assainissement dans la ville de Birni N'Gaouré qui est située dans une cuvette traversée de cours d'eau et de mares ?
En effet, la Commune est assise dans une cuvette (le dallol). Les inondations sont récurrentes et posent un problème social sérieux. Gérer les eaux pluviales usées a été toujours au centre de nos préoccupations.
S'agissant de l'assainissement, la Commune a adopté la politique des latrines publiques ; et aussi avec des partenaires, nous avons entrepris l'ATPC (Assainissement total piloté par la communauté). Toutes ces stratégies visent à prévenir les épidémies. Par rapport aux problèmes d'évacuation, c'est-à-dire de drainage d'eau, la Commune n'a pas les grands moyens pour creuser des caniveaux énormes d'évacuation des eaux mais des politiques sont mises en place à travers des petites canalisations. La Commune, avec le concours d'un partenaire, a prévu l'achat d'une
vidangeuse. Traditionnellement, la population déverse sur les voies les eaux usées et les déchets, ceci n'est pas sans conséquence sur la santé de la population.
Par rapport à la salubrité publique, une équipe de balayeuses, recrutées par la Commune, fait l'effort de balayer la RN1 et les artères principales. Dans chaque quartier, une décharge publique est identifiée ; malheureusement, aucune n'est gérée par la population.
L'éclairage public est assuré par des lampes solaires. La Commune manque de projet urbain de relance (PUR). Cette situation crée tout autour des installations anarchiques qui ne sont pas de nature à favoriser la fluidité des eaux de ruissellement. Mais la Commune est en conclave avec le PGRC / DU.

La petite délinquance serait en croissance dans la Commune : qu'est-ce qui l'explique et que faites-vous pour l'endiguer ?
En réalité, la Commune est sérieusement confrontée à cette recrudescence de la petite délinquance sur toutes ses formes. Une situation qui nous inquiète beaucoup et vous savez, dans toute société, ce genre de tares existe. Mais ce problème, la Commune en a fait une priorité. En premier lieu, la Commune a fait un diagnostic pour relever les problèmes qui sont à la base de cette délinquance : le chômage (l'oisiveté), la proximité de la capitale, le partage avec le Nigeria ; pire, la Force publique n'est pas crainte.

La Commune travaille beaucoup avec le service du Développement Social et une ONG de la place. Les moyens sont mis à la disposition de la police pour les patrouilles ; l'apprentissage des petits métiers à travers le Centre de formation en métiers et le SIFA (Site intégré en formation Agricole).

Votre mot de la fin ?
Nos remerciements à Sahel
Dimanche ; la Commune compte beaucoup sur vous pour une meilleure visibilité. Nous espérons qu'à travers ce reportage, beaucoup de partenaires seront intéressés par la Commune. Enfin, nous en appelons aux populations car la gestion communale n'est pas uniquement du ressort du Conseil municipal mais une affaire de tous les administrés.

Par notre envoyé
spécial Soulé Manzo
05/10/18

 

 

 

Publié dans Invité
Écrit par
En savoir plus...

Culture

Admission du groupe Sogha au Conseil Africain de la Musique : Pour le rayonnement de la musique nigérienne

Admission du groupe Sogha au Conseil Africain de la Musique : Pour le rayonnement de la musique nigérienne

Le Comité Exécutif du Conseil Africain de la Musique dont le siège est basé à Brazzaville au Congo a décidé d'admettre le groupe nigérien Sogha comme membre du Conseil dans la catégorie des organisations nationales et spécialisées. L'annonce a été faite par l'administratrice du groupe Sogha, Aichatou Ali Soumaila dite Aïchatou Dankwali, lors d'une interview qu'elle a bien voulu nous accorder.Pour elle, cette adhésion du groupe permet de...

Culture : Le Musée national Boubou Hama réceptionne le pavillon rénové du pétrole

Culture : Le Musée national Boubou Hama réceptionne le pavillon rénové du pétrole

      La cérémonie de réception du Pavillon du musée national Boubou Hama dédié à l'exploitation du pétrole au Niger a eu lieu, le samedi 6 octobre dernier, dans l'enceinte de l'établissement. Cette cérémonie s'est déroulée en présence du Ministre du Pétrole, M. Foumakoye Gado, de l'Ambassadeur de la Chine au Niger SE Zhang Lijun, du Secrétaire général du Ministère de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modern...

Projection de la série ''Femme actuelle'' de Boubacar Djingarey Maiga : Une série de treize épisodes présentée au public

Projection de la série ''Femme actuelle'' de Boubacar Djingarey Maiga : Une série de treize épisodes présentée au public

Deux ans après son film "dans le noir", Boubacar Djingarey Maiga nous revient avec une série de treize épisodes de treize minutes (13) chacun, tirée du réel des téléspectateurs. Intitulé ''femme actuelle'', le film à travers ces différentes séries montre le quotidien de certaines familles nigériennes. Il aborde des thèmes importants comme l'amour, la polygamie, la haine...Les principaux personnages sont Moussa, Idrissa, Aicha, Mina et M...

Agadez : Première réunion préparatoire de la cure salée édition 2018

Agadez : Première réunion préparatoire de la cure salée édition 2018

Le gouverneur de la région d'Agadez M. Sadou Saloké a présidé la première réunion préparatoire de la cure salée édition 2018. Au cours de cette réunion qui s'est tenue en présence de l'honorable Sultan de l'Aïr, du président du Conseil régional, et de plusieurs acteurs concernés par l'organisation du grand rassemblement des éleveurs, M. Sadou Saloké a invité les présidents des différentes commissions mises en place à tout faire pour que...

Niamey/Cinéma/projection du film espagnol La Novia ou la mariée : Promouvoir les échanges culturels entre l'Espagne et l…

Niamey/Cinéma/projection du film espagnol La Novia ou la mariée : Promouvoir les échanges culturels entre l'Espagne et le Niger

L'Ambassade du Royaume d'Espagne au Niger en collaboration avec l'Association Nigérienne des ciné-clubs et critiques de cinéma a initié la projection du film espagnol "La Novia ou la mariée". La projection s'est déroulée vendredi 24 Août 2018 dans l'après-midi au siège de ladite association, dans l'enceinte de la Radio Goudel. C'était en présence de l'Ambassadeur d'Espagne au Niger SE Ricardo Mor Solá et de ses proches collaborateurs ai...

Musique Tal National marque sa rentrée par un grand concert

Musique Tal National marque sa rentrée par un grand concert

Pour relancer ses projets culturels et attaquer une nouvelle phase de sa carrière, l'orchestre Tal National a effectué, la semaine dernière, sa rentrée par un concert à la cité Tafadek. Le but de cette activité est de présenter au public les progrès du groupe Tal, notamment son nouvel album dans le back et des nouveaux matériels de sonorisation.Pour le Directeur artistique de Tal National Mouhamad Almoumine Youssouf, alias Almayda, la r...

Le Groupe de rap ONEENS (On Est Ensemble) : Rocksim et Frédozo, un duo qui porte loin la voix du Niger dans le showbiz i…

Le Groupe de rap ONEENS (On Est Ensemble) : Rocksim et Frédozo, un duo qui porte loin la voix du Niger dans le showbiz international

Connu à l'origine pour son style exclusivement inspiré par le Rap et le Hip Hop, le groupe ONEENS s'impose aujourd'hui dans les rythmes RnB, musique urbaine originaires des Etats-Unis dont raffole la jeunesse nigérienne et internationale. Après la sortie réussie de leur chanson « Together » en septembre dernier, le duo Gélé Karim Rock alias Rocksim et Frederik Bali Komenati alias Frédozo revient avec un titre positivement accueilli par ...

Interview de Amadou Ousmane, auteur du livre '' Propos d'Arbi'' : ''Changeons les habitudes pour changer de comportement…

Interview de Amadou Ousmane, auteur du livre '' Propos d'Arbi'' : ''Changeons les habitudes pour changer de comportement''

Monsieur Ousmane, vous venez de publier votre énième livre. Et vous l'avez titré : ''Propos Arbi''... du nom d'une rubrique bien connue publiée dans les colonnes du quotidien national ''Le Sahel'' dans les années '80. Ceux de nos lecteurs qui n'ont peut- être pas connu cette période-là voudraient bien savoir que contient cet ouvrage, et qui est Arbi ?Commençons par Arbi...Arbi est un personnage fictif, un citoyen lambda qui s'était donn...

Festival des continents : Une participation remarquée du Niger

Festival des continents : Une participation remarquée du Niger

L'ambassadeur, délégué permanent du Niger auprès de l'Unesco, SE Inoussa Ousseini a représenté notre pays, aux cérémonies du Festival des Continents, organisées du 5 au 9 juillet au Fort de Querqueville, Cherbourg-en Cotentin, dans le nord de la France.Ce festival, dont c'est la première édition, fondé par Monsieur Boubekeur Khelfaoui, a été placé sous la présidence de Monsieur Oumar Keita, ambassadeur, délégué permanent du Mali auprès ...

Niamey/Culture - Concours Miss Littérature Niger 2018 : Mlle Ali Firdaoussi du clab remporte le concours

Niamey/Culture - Concours Miss Littérature Niger 2018 : Mlle Ali Firdaoussi du clab remporte le concours

Le samedi 19 mai dernier a eu lieu, la finale de la première édition, du concours « Miss Littérature Niger 2018 » au Centre Culturel Oumarou Ganda, dans la salle de conférence du Centre des Réseaux de Bibliothèques et de la Lecture Publique. C'est Mlle Ali Firdaoussi, élève en classe de 2nde A au lycée CLAB qui remporté le concours avec une note générale de 19,5/20 et s'adjuge ainsi le titre de Miss Littérature Niger 2018. Mlle Mahamane...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Ingall : Entre cauchemars de la route et ambiances…

Ingall : Entre cauchemars de la route et ambiances de la Cure salée

Dans le langage des routiers nigériens, l'expression ''éviter les nids de poule'' est bien...

vendredi 26 octobre 2018

Yashi à Ingall : Une pratique ancestrale qui perdu…

Yashi à Ingall : Une pratique ancestrale qui perdure encore !

7 heures le matin au quartier Aghafey de Ingall. Les visiteurs sont curieux d'assister à u...

vendredi 26 octobre 2018

La Cure salée : Un véritable espace marchand aussi

La Cure salée : Un véritable espace marchand aussi

La Cure Salée ne se limite pas seulement à la jouissance culturelle des communautés nomade...

vendredi 26 octobre 2018

L'air du temps

Grosse arnaque à Niamey

Grosse arnaque à Niamey

Des centaines de millions envolées dans la nature dans le ciel gris de Niamey, plusieurs c...

vendredi 16 novembre 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.