Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Editos


DG-ONEP13 mai 1991- 13 mai 2018: cela fait aujourd'hui 27 ans que nous célébrons la journée nationale de la femme nigérienne. 27 ans de luttes acharnées, de combat sans répit et de sensibilisation tous azimuts pour faire admettre à tous, les droits inaliénables de la Nigérienne.
Que ce combat fut dur, souvent harassant, à la limite décourageant. Cependant, la Nigérienne a résisté, elle a redoublé beaucoup plus d'abnégation, beaucoup plus de détermination, beaucoup plus d'engagement et de don de soi pour s'affirmer en revendiquant ses droits dans une société fondamentalement caractérisée par la prédominance des droits de l'homme sur ceux de la femme. Une société très souvent tirée vers le bas du fait de certaines pesanteurs socioculturelles réfractaires au développement et abusivement justifiées, souvent sous le couvert de la religion.
Pourtant, l'Islam, religion de la majorité des Nigériens a placé la femme dans une sphère élevée en réaffirmant qu'elle a des droits autant que l'homme et des devoirs conformes à ses capacités et à sa nature, mettant ainsi fin à cette méprise vis à vis de la femme. Tout comme l'homme, la femme en Islam jouit du droit de faire des transactions, du droit de vendre, d'acheter, d'être propriétaire, bref de participer à toutes les actions de développement, y compris celles de la défense de l'intégrité du territoire, donc sur les théâtres des opérations, etc. DIEU, le Très Haut a consacré toute une sourate aux femmes. Ce qui démontre que la femme jouit d'une attention particulière en Islam.
C'est fort de cette conviction qu'à la veille de la Conférence Nationale Souveraine, les femmes nigériennes, non contentes de leur représentation à ce grand rendez-vous des forces vives de la Nation, ont noué leur pagne pour arracher de haute lutte leurs droits. Elles ont alors battu le pavé de la Place de la Concertation pour déferler jusqu'à la Primature pour revendiquer leur droit d'avoir une participation digne aux assises de la Conférence Nationale Souveraine.
Ce fut alors le déclenchement de la grande bataille de la femme nigérienne, celle-là qui est la première à se lever le matin et la dernière à se coucher le soir, pour veiller sur le bien-être au sein de la famille. Elle avait décidé de ne plus se faire conter.
Aujourd'hui, après plusieurs années de combat, même si les harassantes corvées d'eau et de bois et autres rudes tâches auxquelles elle est confrontée n'ont pas disparu, force est de reconnaître que des progrès significatifs ont été enregistrés.
Il s'agit de la loi sur le quota, qui permet aujourd'hui à la femme d'être présente dans toutes les instances de décision, de la présence remarquée des femmes dans les différentes institutions.
Le Gouvernement nigérien a révisé et adopté la Politique Nationale de Genre en 2017 et son plan d'action 2017-2021; la Stratégie Nationale d'Autonomisation Economique de la Femme et son plan d'action 2018-2022 ; la Stratégie Nationale de lutte contre les violences basées sur le genre et son plan d'action 2017-2021, la Révision de la loi 2000-08 dite loi sur le quota en 2014 ; la Stratégie d'éradication de la fistule ; l'élaboration d'un plan d'actions national sur la Résolution 1325 des Nations Unies sur paix et sécurité; la mise en place de l'Observatoire National pour la Promotion du Genre ; le décret portant sur la scolarisation et le maintien de la jeune fille à l'école ; l'élaboration de la Stratégie Nationale d'Autonomisation de la Femme; l'élaboration d'une Stratégie Nationale et d'un programme national de promotion du leadership féminin, etc.
Mieux, le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, reste toujours déterminé à accompagner les femmes et à leur garantir un meilleur devenir, comme il s'est d'ailleurs engagé lors de son premier discours d'investiture : ''En ce jour solennel, je pense aussi à ces femmes qui meurent en donnant la vie, à celles qui sont usées par les corvées d'eau, de bois et autres travaux ménagers ; (...). Je connais leurs attentes et je m'efforcerai d'y répondre avec l'aide de Dieu.».
Il a réitéré cet engagement en lançant un appel aux femmes pour poursuivre avec encore plus de détermination la lutte afin de réduire les contraintes qui s'opposent à leur pleine et entière participation à la vie politique de la Nation.
Dans ce noble combat, a–t-il indiqué, nous serons fermement à leur côté, parce que nous sommes convaincus que c'est tous ensemble que nous gagnerons la bataille du bien-être, de la justice sociale et du développement national.
C'est dire que le thème de cette journée consacrée exclusivement à la femme nigérienne à savoir « Autonomisation des Femmes et des Filles en milieu rural » cadre parfaitement avec cette vision exprimée au plus haut sommet de mettre la femme nigérienne au cœur de toute action de développement dans notre pays. 13 mai 1991- 13 mai 2018: cela fait aujourd'hui 27 ans que nous célébrons la journée nationale de la femme nigérienne. 27 ans de luttes acharnées, de combat sans répit et de sensibilisation tous azimuts pour faire admettre à tous, les droits inaliénables de la Nigérienne.
Que ce combat fut dur, souvent harassant, à la limite décourageant. Cependant, la Nigérienne a résisté, elle a redoublé beaucoup plus d'abnégation, beaucoup plus de détermination, beaucoup plus d'engagement et de don de soi pour s'affirmer en revendiquant ses droits dans une société fondamentalement caractérisée par la prédominance des droits de l'homme sur ceux de la femme. Une société très souvent tirée vers le bas du fait de certaines pesanteurs socioculturelles réfractaires au développement et abusivement justifiées, souvent sous le couvert de la religion.
Pourtant, l'Islam, religion de la majorité des Nigériens a placé la femme dans une sphère élevée en réaffirmant qu'elle a des droits autant que l'homme et des devoirs conformes à ses capacités et à sa nature, mettant ainsi fin à cette méprise vis à vis de la femme. Tout comme l'homme, la femme en Islam jouit du droit de faire des transactions, du droit de vendre, d'acheter, d'être propriétaire, bref de participer à toutes les actions de développement, y compris celles de la défense de l'intégrité du territoire, donc sur les théâtres des opérations, etc. DIEU, le Très Haut a consacré toute une sourate aux femmes. Ce qui démontre que la femme jouit d'une attention particulière en Islam.
C'est fort de cette conviction qu'à la veille de la Conférence Nationale Souveraine, les femmes nigériennes, non contentes de leur représentation à ce grand rendez-vous des forces vives de la Nation, ont noué leur pagne pour arracher de haute lutte leurs droits. Elles ont alors battu le pavé de la Place de la Concertation pour déferler jusqu'à la Primature pour revendiquer leur droit d'avoir une participation digne aux assises de la Conférence Nationale Souveraine.
Ce fut alors le déclenchement de la grande bataille de la femme nigérienne, celle-là qui est la première à se lever le matin et la dernière à se coucher le soir, pour veiller sur le bien-être au sein de la famille. Elle avait décidé de ne plus se faire conter.
Aujourd'hui, après plusieurs années de combat, même si les harassantes corvées d'eau et de bois et autres rudes tâches auxquelles elle est confrontée n'ont pas disparu, force est de reconnaître que des progrès significatifs ont été enregistrés.
Il s'agit de la loi sur le quota, qui permet aujourd'hui à la femme d'être présente dans toutes les instances de décision, de la présence remarquée des femmes dans les différentes institutions.
Le Gouvernement nigérien a révisé et adopté la Politique Nationale de Genre en 2017 et son plan d'action 2017-2021; la Stratégie Nationale d'Autonomisation Economique de la Femme et son plan d'action 2018-2022 ; la Stratégie Nationale de lutte contre les violences basées sur le genre et son plan d'action 2017-2021, la Révision de la loi 2000-08 dite loi sur le quota en 2014 ; la Stratégie d'éradication de la fistule ; l'élaboration d'un plan d'actions national sur la Résolution 1325 des Nations Unies sur paix et sécurité; la mise en place de l'Observatoire National pour la Promotion du Genre ; le décret portant sur la scolarisation et le maintien de la jeune fille à l'école ; l'élaboration de la Stratégie Nationale d'Autonomisation de la Femme; l'élaboration d'une Stratégie Nationale et d'un programme national de promotion du leadership féminin, etc.
Mieux, le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, reste toujours déterminé à accompagner les femmes et à leur garantir un meilleur devenir, comme il s'est d'ailleurs engagé lors de son premier discours d'investiture : ''En ce jour solennel, je pense aussi à ces femmes qui meurent en donnant la vie, à celles qui sont usées par les corvées d'eau, de bois et autres travaux ménagers ; (...). Je connais leurs attentes et je m'efforcerai d'y répondre avec l'aide de Dieu.».
Il a réitéré cet engagement en lançant un appel aux femmes pour poursuivre avec encore plus de détermination la lutte afin de réduire les contraintes qui s'opposent à leur pleine et entière participation à la vie politique de la Nation.
Dans ce noble combat, a–t-il indiqué, nous serons fermement à leur côté, parce que nous sommes convaincus que c'est tous ensemble que nous gagnerons la bataille du bien-être, de la justice sociale et du développement national.
C'est dire que le thème de cette journée consacrée exclusivement à la femme nigérienne à savoir « Autonomisation des Femmes et des Filles en milieu rural » cadre parfaitement avec cette vision exprimée au plus haut sommet de mettre la femme nigérienne au cœur de toute action de développement dans notre pays.

Alio Daouda

Publié dans Editos
Écrit par
En savoir plus...

Culture

Première édition du Hottungo de Birni N'Gaouré : Un grand rendez-vous dédié au renforcement de la cohésion sociale

Première édition du Hottungo de Birni N'Gaouré : Un grand rendez-vous dédié au renforcement de la cohésion sociale

Le quartier Silinkaye, dans la commune urbaine de Birni N'Gaouré, a abrité du 9 au 10 février 2019, sa première édition du Hottungo, ou fête annuelle des éleveurs. L'événement a été organisé par l'association des éleveurs Kawtal Waafakey avec l'appui du Ministère de l'Agriculture et de l'Elevage, du Haut-Commissariat à l'Initiative 3N, du Millénium Challenge, de la Haute Autorité à la paix et des organisations professionnelles d'élevage...

Premier festival de l'Organisation de la conférence islamique (OCI), au Caire (Egypte) : Le Niger représenté par une bel…

Premier festival de l'Organisation de la conférence islamique (OCI), au Caire (Egypte) : Le Niger représenté par une belle brochette d'artistes

      Une délégation nigérienne composée de 18 personnes, dont trois officiels et 15 artistes, a pris part au premier festival de l'Organisation de la conférence islamique (OCI) qui s'est déroulé du 5 au 9 février 2019, au Caire, en Egypte.Les artistes nigériens qui se sont produits sur scène, jeudi passé, ont fait des prestations assez remarquables dans toutes les disciplines. Il faut dire que le choix des artistes co...

Célébration de la Fête des éleveurs ou ''Hottungo'' à Birni' N'Gaouré : Promouvoir le pastoralisme et la cohésion social…

Célébration de la Fête des éleveurs ou ''Hottungo'' à Birni' N'Gaouré : Promouvoir le pastoralisme et la cohésion sociale

      Le département de Boboye vibrera du 9 au 10 février prochain aux rythmes du festival '' Hottungo''. Cette fête basée sur le pastoralisme, vise à promouvoir et à maintenir les liens culturels entre communautés sédentaires et nomades. Cet évènement de grande envergure est porté par l'Association Kawtal Waafakey, les organisations d'éleveurs et la Commune Urbaine de Birni'N'Gaouré. Le thème de cette année est ''Paix...

Clôture de l'atelier de formation des jeunes en production audiovisuelle : Des réalisations cinématographiques pour prom…

Clôture de l'atelier de formation des jeunes en production audiovisuelle : Des réalisations cinématographiques pour promouvoir le genre

L'atelier de formation de onze jeunes nigériens en production audiovisuelle a pris fin le samedi dernier à Niamey, avec la remise des attestations aux séminaristes. Cette initiative de l'ambassade des Etats Unis d'Amérique au Niger, réalisée en collaboration avec Peace Tech Center et la participation de formateurs nigériens et étrangers, vise à promouvoir la liberté d'expression, la renaissance culturelle du Niger, l'autonomisation de l...

Cinéma : « Ma belle-mère Ma Coépouse » a fait bonne impression chez le public de Niamey

Cinéma : « Ma belle-mère Ma Coépouse » a fait bonne impression chez le public de Niamey

      Sorti en 2018 le film fiction « Ma belle-mère Ma Coépouse », un long métrage de 75 minutes du réalisateur Moussa Hamadou Djingarey a fait l'objet d'une cérémonie de première projection le 2 février dernier au Palais des Congrès de Niamey. De nombreux cinéphiles ont fait le déplacement pour apprécier ce film tourné à Agadez, ville du nord Niger avec des acteurs locaux. Le film est en sélection officielle panorama ...

La nuit des idées édition 2019 au Niger : Le Pr Cédric Villani a animé des conférences au CCFN-Jean-Rouch et à l'Univers…

La nuit des idées édition 2019 au Niger : Le Pr Cédric Villani a animé des conférences au CCFN-Jean-Rouch et à l'Université Abdou Moumouni de Niamey

      La « Nuit des Idées », est un événement proposé partout au même moment à travers le monde par l'Institut Français de Paris et qui est destiné à développer le débat d'idées sur les cinq continents. Cette année la nuit des idées a pour thème « face au présent ». A cette occasion le mathématicien et député à l'assemblée nationale française, Pr Cédric Villani, médaillé Fields considérés comme l'équivalent du Prix Nob...

Conférence de presse sur le lancement du Projet Arts et Culture : Promouvoir la production culturelle et artistique

Conférence de presse sur le lancement du Projet Arts et Culture : Promouvoir la production culturelle et artistique

      Une conférence de presse sur le lancement du Projet Arts et Culture, s'est tenue hier, dans la salle d'exposition temporaire du Musée national Boubou Hama (MNBH) de Niamey. Placée sous le thème « Arts et Culture pour l'inclinaison citoyenne : l'Université Abdou Moumouni jette des ponts », l'activité s'est déroulée en présence du Secrétaire général du ministère de la Renaissance Culturelle, des Arts et la Modernis...

Concours sous régional de Miss Littérature 2019 : Ali Firdaoussou et Mahamane Alou Arzika Farida défendent les couleurs …

Concours sous régional de Miss Littérature 2019 : Ali Firdaoussou et Mahamane Alou Arzika Farida défendent les couleurs nationales

      Le comité d'organisation de la saison littéraire 2019 a lancé ses activités mardi dernier au Bénin. La présidente du comité d'organisation de ce concours, Mme Carmen Toudonou, lors d'une conférence de presse, a donné des informations générales sur cette édition, notamment la composition du jury, les cadeaux à octroyer et les perspectives. Le Niger est présent à ce concours grâce à sa Miss littérature Melle Ali Fi...

« La Nuit des Idées 2019 » : Le mathématicien Cédric Villani annoncé au CCFN et à l'UAM pour une conférence-débat sur le…

« La Nuit des Idées 2019 » : Le mathématicien Cédric Villani annoncé au CCFN et à l'UAM pour une conférence-débat sur le thème « face au présent »

La « Nuit des Idées », est un événement mondial proposé partout au même moment à travers le monde par l'Institut Français de Paris et qui est destiné à développer le débat d'idées sur les cinq continents. A cette occasion le mathématicien et député à l'Assemblée nationale française, M. Cédric Villani est attendu à Niamey où il va animer des conférences-débats sur les grands défis que l'humanité doit affronter au XXIème.Le mathématicien ...

26ème FESPACO : Le Niger en sélection officielle avec trois documentaires en compétition et deux autres films en panoram…

26ème FESPACO : Le Niger en sélection officielle avec trois documentaires en compétition et deux autres films en panorama

La 26ème édition du Festival Panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) qui se tiendra du 23 février au 2 mars 2019 sous le thème « Mémoire et Avenir des cinémas africains » coïncide avec le cinquantenaire du plus grand rendez-vous cinématographique de l'Afrique et de la diaspora. Le Niger participe à cette biennale avec cinq films.Trois films documentaires des réalisateurs nigériens figurent dans la sélection of...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Département de Magaria : La préservation de l'envi…

Département de Magaria : La préservation de l'environnement gage de développement durable

Avec une superficie de 7 903 km2, Magaria est l'un des départements les plus riches en mat...

vendredi 15 février 2019

"La sécurité est aujourd'hui garantie dans le…

"La sécurité est aujourd'hui garantie dans le département", affirme le préfet : M. le préfet, pouvez-vous nous faire succinctement la présentation de votre entité administrative ?

Nous vous remercions de l'intérêt que vous accordez à notre département à savoir le départ...

vendredi 15 février 2019

Le numérique au Niger : Promouvoir le numérique et…

Le numérique au Niger : Promouvoir le numérique et accélérer le progrès social

Certes le fossé qui existe entre les pays dits développés et ceux du tiers monde est grand...

mardi 12 février 2019

L'air du temps

Saint Valentin : au cœur de l'espièglerie juvénile

Saint Valentin : au cœur de l'espièglerie juvénile

Hier, jeudi 14 février 2019, les jeunes ont célébré la fête de la Saint-Valentin dédiée au...

vendredi 15 février 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.