Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Culture

 

 

 


image-daffiche--Ma-belle-mre-Ma-Copouse---Sorti en 2018 le film fiction « Ma belle-mère Ma Coépouse », un long métrage de 75 minutes du réalisateur Moussa Hamadou Djingarey a fait l'objet d'une cérémonie de première projection le 2 février dernier au Palais des Congrès de Niamey. De nombreux cinéphiles ont fait le déplacement pour apprécier ce film tourné à Agadez, ville du nord Niger avec des acteurs locaux. Le film est en sélection officielle panorama au Festival Panafricain de Cinéma de la Télévision de Ouagadougou (FESPACO) 2019.
Avec « Ma belle-mère Ma Coépouse » le réalisateur Moussa Hamadou Djingarey semble opérer un changement de registre dans ses films de fiction, comparativement à « Hassia, amour ou châtiment » ou « Le pagne » dans lesquels le réalisateur est sur des sujets qui évoquent surtout la souffrance avec des réalités comme le mariage précoce et forcé, le viol et leurs conséquences. Comparée à ces deux films, la fiction «Ma belle-mère Ma Coépouse », est moins bouleversante. Le film tourné en langues Haoussa et Français est plutôt amusant. Sa trame porte sur la vie d'un jeune couple. Raicha une jeune femme touarègue de 25 ans, mariée à Hamada, un instituteur. Mais la vie paisible de ce couple sera mise à rude épreuve par Agaïsha, la mère de Hamada qui, obnubilée par ses préjugés va contraindre son fils à mettre fin à son mariage avec Raicha.
Le réalisateur présente la fiction comme un film à caractère pédagagique. Mais, ce qui est évident, l'aspect comique de ce film du genre comédie a été apprécié par le public qui a fait massivement le déplacement du Palais des congrès de Niamey pour l'avant-première de « Ma belle-mère Ma Coépouse ». Certes il y a de quoi émouvoir dans la séquence où, pour obéir à sa mère, Hamada se sépare de Raicha sa femme. Mais l'on se consolera en comprenant que cela fait partie d'un plan très « théâtrale », auquel recourt le jeune couple en simulant un divorce avec la complicité de Aghali, le mari de la mère de Hamada. Le plan comporte un arrangement qui fait de Raicha la seconde épouse de Aghali : ce sera à la surprise "renversante" pour elle, que la mère de Hamada constatera que sa coépouse n'est rien d'autre que l'ex-femme de son enfant.
Le public a ri beaucoup de la vieille femme qui s'est retrouvée alors confrontée à un autre casse-tête, la vie de polygamie, avec leur mari qui feint de ne s'intéresser qu'à la jeune mariée dont les coquetteries provoquent l'ire et la jalousie de Agaisha. Trop drôle la vieille Agaisha qui s'efforce maladroitement de contrer elle aussi les coquetteries de sa jeune coépouse. Le dénouement du film a été également apprécié par le public, car la vieille a fini par craquer, suppliant la jeune Raicha de divorcer et de reprendre son mari Hamada, avec le ferme engagement d'œuvrer à la tranquillité de leur couple. On retrouve un peu dans « Ma belle-mère Ma Coépouse », les thèmes des autres films de Moussa Hamadou Djingarey : le mariage, la femme, la famille, la tradition, la religion. Certains détails des séquences de cette fiction, rappellent des survivances ou l'emprise de certaines croyances.
Le film de Moussa Hamadou Djingarey met en lumière la vieille ville d'Agadez, dont certains quartiers sont inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO. Ce qu'a réussi à faire le réalisateur avec de bonnes images, en format 4K. Mais c'est « un film à petit budget », financé par le réalisateur. Ce qui explique peut-être le casting du réalisateur, avec un nombre relativement réduit d'acteurs qui du reste, jouent pour la première fois dans un film. Mais pour une première expérience, Aboubacar Hamma, Mariama Boukari, Djamila Almoctar, Bachir Djibo, les principaux acteurs du film, ont fait montre de talent et d'une certaine maitrise de rôle. « Ma belle-mère Ma Coépouse », a fait bonne impression chez le public de Niamey. Il reste à voir l'accueil que le film aura au FESPACO 2019 où il est en sélection officielle panorama.

Souley Moutari(onep)
05/02/19

 

 

 

Publié dans Culture
Écrit par
En savoir plus...

Culture

Première édition du Hottungo de Birni N'Gaouré : Un grand rendez-vous dédié au renforcement de la cohésion sociale

Première édition du Hottungo de Birni N'Gaouré : Un grand rendez-vous dédié au renforcement de la cohésion sociale

Le quartier Silinkaye, dans la commune urbaine de Birni N'Gaouré, a abrité du 9 au 10 février 2019, sa première édition du Hottungo, ou fête annuelle des éleveurs. L'événement a été organisé par l'association des éleveurs Kawtal Waafakey avec l'appui du Ministère de l'Agriculture et de l'Elevage, du Haut-Commissariat à l'Initiative 3N, du Millénium Challenge, de la Haute Autorité à la paix et des organisations professionnelles d'élevage...

Premier festival de l'Organisation de la conférence islamique (OCI), au Caire (Egypte) : Le Niger représenté par une bel…

Premier festival de l'Organisation de la conférence islamique (OCI), au Caire (Egypte) : Le Niger représenté par une belle brochette d'artistes

      Une délégation nigérienne composée de 18 personnes, dont trois officiels et 15 artistes, a pris part au premier festival de l'Organisation de la conférence islamique (OCI) qui s'est déroulé du 5 au 9 février 2019, au Caire, en Egypte.Les artistes nigériens qui se sont produits sur scène, jeudi passé, ont fait des prestations assez remarquables dans toutes les disciplines. Il faut dire que le choix des artistes co...

Célébration de la Fête des éleveurs ou ''Hottungo'' à Birni' N'Gaouré : Promouvoir le pastoralisme et la cohésion social…

Célébration de la Fête des éleveurs ou ''Hottungo'' à Birni' N'Gaouré : Promouvoir le pastoralisme et la cohésion sociale

      Le département de Boboye vibrera du 9 au 10 février prochain aux rythmes du festival '' Hottungo''. Cette fête basée sur le pastoralisme, vise à promouvoir et à maintenir les liens culturels entre communautés sédentaires et nomades. Cet évènement de grande envergure est porté par l'Association Kawtal Waafakey, les organisations d'éleveurs et la Commune Urbaine de Birni'N'Gaouré. Le thème de cette année est ''Paix...

Clôture de l'atelier de formation des jeunes en production audiovisuelle : Des réalisations cinématographiques pour prom…

Clôture de l'atelier de formation des jeunes en production audiovisuelle : Des réalisations cinématographiques pour promouvoir le genre

L'atelier de formation de onze jeunes nigériens en production audiovisuelle a pris fin le samedi dernier à Niamey, avec la remise des attestations aux séminaristes. Cette initiative de l'ambassade des Etats Unis d'Amérique au Niger, réalisée en collaboration avec Peace Tech Center et la participation de formateurs nigériens et étrangers, vise à promouvoir la liberté d'expression, la renaissance culturelle du Niger, l'autonomisation de l...

Cinéma : « Ma belle-mère Ma Coépouse » a fait bonne impression chez le public de Niamey

Cinéma : « Ma belle-mère Ma Coépouse » a fait bonne impression chez le public de Niamey

      Sorti en 2018 le film fiction « Ma belle-mère Ma Coépouse », un long métrage de 75 minutes du réalisateur Moussa Hamadou Djingarey a fait l'objet d'une cérémonie de première projection le 2 février dernier au Palais des Congrès de Niamey. De nombreux cinéphiles ont fait le déplacement pour apprécier ce film tourné à Agadez, ville du nord Niger avec des acteurs locaux. Le film est en sélection officielle panorama ...

La nuit des idées édition 2019 au Niger : Le Pr Cédric Villani a animé des conférences au CCFN-Jean-Rouch et à l'Univers…

La nuit des idées édition 2019 au Niger : Le Pr Cédric Villani a animé des conférences au CCFN-Jean-Rouch et à l'Université Abdou Moumouni de Niamey

      La « Nuit des Idées », est un événement proposé partout au même moment à travers le monde par l'Institut Français de Paris et qui est destiné à développer le débat d'idées sur les cinq continents. Cette année la nuit des idées a pour thème « face au présent ». A cette occasion le mathématicien et député à l'assemblée nationale française, Pr Cédric Villani, médaillé Fields considérés comme l'équivalent du Prix Nob...

Conférence de presse sur le lancement du Projet Arts et Culture : Promouvoir la production culturelle et artistique

Conférence de presse sur le lancement du Projet Arts et Culture : Promouvoir la production culturelle et artistique

      Une conférence de presse sur le lancement du Projet Arts et Culture, s'est tenue hier, dans la salle d'exposition temporaire du Musée national Boubou Hama (MNBH) de Niamey. Placée sous le thème « Arts et Culture pour l'inclinaison citoyenne : l'Université Abdou Moumouni jette des ponts », l'activité s'est déroulée en présence du Secrétaire général du ministère de la Renaissance Culturelle, des Arts et la Modernis...

Concours sous régional de Miss Littérature 2019 : Ali Firdaoussou et Mahamane Alou Arzika Farida défendent les couleurs …

Concours sous régional de Miss Littérature 2019 : Ali Firdaoussou et Mahamane Alou Arzika Farida défendent les couleurs nationales

      Le comité d'organisation de la saison littéraire 2019 a lancé ses activités mardi dernier au Bénin. La présidente du comité d'organisation de ce concours, Mme Carmen Toudonou, lors d'une conférence de presse, a donné des informations générales sur cette édition, notamment la composition du jury, les cadeaux à octroyer et les perspectives. Le Niger est présent à ce concours grâce à sa Miss littérature Melle Ali Fi...

« La Nuit des Idées 2019 » : Le mathématicien Cédric Villani annoncé au CCFN et à l'UAM pour une conférence-débat sur le…

« La Nuit des Idées 2019 » : Le mathématicien Cédric Villani annoncé au CCFN et à l'UAM pour une conférence-débat sur le thème « face au présent »

La « Nuit des Idées », est un événement mondial proposé partout au même moment à travers le monde par l'Institut Français de Paris et qui est destiné à développer le débat d'idées sur les cinq continents. A cette occasion le mathématicien et député à l'Assemblée nationale française, M. Cédric Villani est attendu à Niamey où il va animer des conférences-débats sur les grands défis que l'humanité doit affronter au XXIème.Le mathématicien ...

26ème FESPACO : Le Niger en sélection officielle avec trois documentaires en compétition et deux autres films en panoram…

26ème FESPACO : Le Niger en sélection officielle avec trois documentaires en compétition et deux autres films en panorama

La 26ème édition du Festival Panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) qui se tiendra du 23 février au 2 mars 2019 sous le thème « Mémoire et Avenir des cinémas africains » coïncide avec le cinquantenaire du plus grand rendez-vous cinématographique de l'Afrique et de la diaspora. Le Niger participe à cette biennale avec cinq films.Trois films documentaires des réalisateurs nigériens figurent dans la sélection of...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Département de Magaria : La préservation de l'envi…

Département de Magaria : La préservation de l'environnement gage de développement durable

Avec une superficie de 7 903 km2, Magaria est l'un des départements les plus riches en mat...

vendredi 15 février 2019

"La sécurité est aujourd'hui garantie dans le…

"La sécurité est aujourd'hui garantie dans le département", affirme le préfet : M. le préfet, pouvez-vous nous faire succinctement la présentation de votre entité administrative ?

Nous vous remercions de l'intérêt que vous accordez à notre département à savoir le départ...

vendredi 15 février 2019

Le numérique au Niger : Promouvoir le numérique et…

Le numérique au Niger : Promouvoir le numérique et accélérer le progrès social

Certes le fossé qui existe entre les pays dits développés et ceux du tiers monde est grand...

mardi 12 février 2019

L'air du temps

Saint Valentin : au cœur de l'espièglerie juvénile

Saint Valentin : au cœur de l'espièglerie juvénile

Hier, jeudi 14 février 2019, les jeunes ont célébré la fête de la Saint-Valentin dédiée au...

vendredi 15 février 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.