Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

DISCOURS DU PREMIER MINISTRE A L'OUVERTURE DU FORUM REGIONAL PAYSAN OUEST AFRICAIN

Cette initiative louable offre notamment aux producteurs ruraux et chercheurs ouest africains l'opportunité d'échanger sur l'efficacité des politiques agricoles régionales dans la recherche de la souveraineté alimentaire dans un contexte de variabilités et de changements climatiques. C'est également avec un réel plaisir que je me retrouve parmi vous pour partager avec vous les quelques réflexions que m'inspire le thème de votre forum à savoir ''la souveraineté alimentaire dans un contexte de changement climatique : les réponses des politiques régionales''.
Ce forum se tient sous le signe de la recherche de la cohérence et de la solidarité entre les niveaux national et régional. La nécessaire complémentarité entre ces deux niveaux me donne l'occasion de souligner l'un des défis majeurs de développement qu'est l'intégration régionale. En effet, l'intégration régionale est notre destin commun. Ce n'est pas de la rhétorique politicienne, c'est la réalité de la mondialisation. Cette dernière est certes une opportunité immense mais elle ne constitue pas moins une menace sérieuse pour l'équilibre mondiale en éliminant les filets sociaux de sécurité, en accroissant les crises alimentaires, financières et sociales du fait de la domination des institutions de règlementation du commerce mondial par le marché. La crise alimentaire et nutritionnelle de 2005 et la flambée des prix des denrées alimentaires de 2008 en sont une parfaite illustration.
Mesdames et messieurs,
Dans le secteur agricole, deux défis majeurs liés à la mondialisation nous interpellent : la production du biocarburant au détriment de l'alimentation des populations ; l'émission massive de gaz à effet de serre liée au développement des activités économiques. En raison de la recherche de la compétitivité du tissu industriel fortement développé, ces deux défis ont fini par déstabiliser le marché agricole, constituant ainsi un obstacle rédhibitoire au développement durable de l'agriculture. L'humanité risque ainsi d'être confrontée à un sérieux problème d'insécurité alimentaire et nutrionnelle, surtout dans un contexte de variabilités et de changements climatiques. Il est à craindre que ces phénomènes n'engendrent, de manière durable, une hausse de température, de nouvelles maladies des plantes, une baisse de rendement de certaines cultures majeures, la recrudescence des maladies et une dégradation accentué du capital productif.
Mesdames et messieurs,
Ces effets néfastes aux conditions de vie des populations ne doivent pas rester sans réponses appropriées. Aussi, faudra-t-il réviser les politiques et stratégies nationales et régionales pour prendre davantage en compte les effets cités plus haut, ainsi que la résilience des populations vulnérables. A cet effet, la tenue de ce forum vient à point nommé. Cependant, je demeure convaincu que notre combat restera vain aussi longtemps que les principaux pays pollueurs ne s'inscrivent pas dans la mise en œuvre des résolutions de Kyoto et de Rio sur les changements climatiques. A ce sujet, le dernier forum de Doha a donné des résultats largement en deçà des espérances de nos pays du sud.
Mesdames et messieurs,
Le Niger, pays sahélien et enclavé, couvre une superficie de 1.267.000 km2 dont les 3/4 sont désertiques. La population est estimée à plus de 16 millions d'habitants en 2012 avec un taux de croissance annuel de 3,3%. Les productions agro-sylvo-pastorales et halieutiques sont les principales activités économiques du pays et occupent plus de 80% de la population active. Leur contribution au PIB est estimée à 43% en 2011. Ces productions connaissent, ces dernières années, une forte dépendance vis-à-vis des facteurs climatiques. Elles sont en outre limitées pour plusieurs raisons dont entre autres : la dégradation du potentiel productif ; la faible maîtrise de l'eau ; l'insuffisance de l'organisation des producteurs ; le faible accès des producteurs aux équipements et intrants ; la baisse de la fertilité des sols ; la faible structuration des circuits de commercialisation ; l'insuffisance des structures de stockage, de conservation ; la faible capacité de transformation des produits agricoles, etc...
Mesdames et messieurs
Les pays de l'Afrique de l'Ouest en général disposent d'énormes potentialités pour le développement du secteur rural. Pour le cas du Niger en particulier, je mentionnerai au passage la disponibilité de 15 millions d'hectares de terres cultivables, dont 8 millions sont annuellement exploitées sous pluies, et un potentiel en terres irrigables de plus de 300 000 hectares dont 1/3 seulement est mis en valeur. Il a aussi un cheptel important et varié de plus de 36 millions de têtes toutes espèces confondues, un potentiel halieutique de plus de 40 000 ha de plans d'eau douce et de nombreux barrages et étangs piscicoles. A ce potentiel productif, s'ajoutent des avantages comparatifs certains pour le développement des filières porteuses telles que le niébé, l'oignon, le souchet, le sésame, le poivron, le bétail et la viande, les cuirs et peaux, la gomme arabique. A cet effet, le plan d'actions de l'Initiative 3N du Programme de Renaissance pour le Niger traduit déjà la volonté du Gouvernement de mieux valoriser ce potentiel en mettant un accent privilégié sur le développement de ces filières.
Mesdames et messieurs
Malgré l'existence de nombreux acquis dans le domaine de la recherche, aussi bien nationale que régionale, les producteurs ouest africains n'ont pas suffisamment adopté les technologies à même d'améliorer le niveau de leurs productions et de les faire participer efficacement à la croissance économique de leurs pays. Cette situation contribue à exposer les ménages vulnérables à la pauvreté et à l'insécurité alimentaire et nutritionnelle.
Mesdames et messieurs
Pendant plusieurs décennies, le Niger, tout comme les autres pays sahéliens, n'a cessé de lutter contre l'insécurité alimentaire et nutritionnelle résultant de mauvaises campagnes agricoles récurrentes, conséquence de variabilités et de changements climatiques qui fragilisent notre environnement. Au nombre de ces conséquences, l'on peut citer le réchauffement climatique et les catastrophes naturelles, notamment les inondations, la sécheresse, les feux de brousse, la désertification, la hausse du niveau d'eau de la mer, etc .
Mesdames et messieurs
Nous vivons au quotidien les impacts de la variabilité et du changement climatiques qui sont ressentis sur notre sécurité alimentaire, l'accès à l'eau de nos populations et la dégradation de nos écosystèmes, entrainant des conflits inhérents à la gestion des ressources naturelles. A titre illustratif, de 1966 à 2010, le Niger a connu six (6) crises alimentaires majeures, trois (3) crises moyennes et une multitude de crises localisées. En somme, un déficit céréalier est enregistré une année sur deux mettant nos populations dans une situation de vulnérabilité chronique.
Mesdames et messieurs
Pour faire face à cette situation, nous avons décidé de mettre en œuvre l'Initiative du Président de la République, dénommée 3N, ''les Nigériens Nourrissent les Nigériens'', qui met un accent particulier sur le développement des cultures irriguées, l'intensification des cultures pluviales, la sécurisation de l'élevage, la prévention et la gestion des crises alimentaires et des catastrophes. Cette révolution verte à la nigérienne, qui vise à mettre durablement les populations à l'abri de la faim et de la malnutrition et à leur permettre d'améliorer leur résilience face aux crises alimentaires et aux catastrophes, est aujourd'hui dotée de plans d'investissements dont les coûts sont évalués à mille milliards huit cent quinze millions (1 000 815 000 000) de francs CFA.
Avec la mise en œuvre de ce Programme, le Gouvernement entend désormais s'attaquer aux causes profondes de l'insécurité alimentaire et nutritionnelle et de la pauvreté en vue de jeter les bases d'un développement durable. D'ores et déjà, cette ambition a été appréciée par l'UEMOA qui a mis en place le comité Haut Niveau sur la Sécurité Alimentaire, présidé par SE. Elhadji Issoufou Mahamadou. La 3ème réunion de ce comité, tenue en septembre 2012 à Niamey, a décidé de faire porter l'I3N par l'ensemble des pays de l'UEMOA. Aussi, j'invite tous les producteurs et leurs organisations à jouer un rôle de premier plan dans la mise en œuvre de l'initiative 3N en vue d'asseoir les bases d'un développement durable dans notre espace commun.
En dépit de multiples problèmes rencontrés, ces organisations paysannes ont prouvé leur capacité à améliorer les conditions de vie des populations rurales par leur contribution à la production agricole, au transfert de nouvelles technologies en milieu rural, à la formation de leurs membres, à la transformation, la conservation et la commercialisation des produits agricoles ainsi qu'à la mise en œuvre de plusieurs autres activités socioéconomiques.
Mesdames et messieurs
Le Niger, à l'instar des autres pays d'Afrique de l'Ouest, vit une époque marquée par des mutations économiques aux niveaux national, régional et international qui influencent fortement le développement de son agriculture. Le processus national de décentralisation et la dynamique d'intégration régionale à travers la CEDEAO, l'UEMOA et le CILSS, sont autant de mécanismes porteurs de changements avec des enjeux importants pour notre agriculture.
Ensemble, nous devons soutenir l'agriculture familiale et réfléchir aux meilleures stratégies pour son financement et sa modernisation pour un combat efficace contre l'insécurité alimentaire et nutritionnelle. Dans ce cadre, votre réseau ainsi que les autres réseaux partenaires ont un rôle important à jouer.
Mesdames et messieurs
Permettez-moi une fois de plus de souligner que l'engagement des organisations des producteurs dans la mise en œuvre de l'I3N ne pourra donner des résultats probants que quand celles-ci, dans leur ensemble, montrent de réelles capacités à se mobiliser et à prendre des décisions idoines que leurs membres assument pleinement. Cela impose aux organisations d'être bien structurées, dynamiques et opérationnelles.
Mesdames et messieurs
Je ne doute pas que les résolutions qui seront issues de votre rencontre ouvriront une nouvelle voie pour la mitigation des effets néfastes de la variabilité et des changements climatiques. Je voudrais à cet égard rassurer les délégués des producteurs ici présents que toutes les préoccupations qui seront soulevées au cours de vos travaux seront examinées avec la diligence requise par les instances compétentes. Pour ce faire, vous pouvez compter sur la disponibilité du Président de la République, promoteur de l'Initiative 3N. Je voudrais enfin adresser mes vifs remerciements à tous les partenaires techniques et financiers qui vous soutiennent dans vos activités. Je vous souhaite plein succès à vos travaux et déclare ouvert le forum sur ''la souveraineté alimentaire dans un contexte de changement climatique : les réponses des politiques régionales''.
Je vous remercie ».

Discours

«La crise sécuritaire que connaît actuellement notre sous région, commande à nos Etats d'accorder une place de choix aux…

«Mesdames, Messieurs ; Honorables invités,Mon pays, le Niger, se réjouit de l'honneur qui lui est fait d'abriter pour la première fois la rencontre de l'Association des Médiateurs des pays membres de l'AMP-UEMOA. Au nom du Président de la République, Chef de l'Etat, Son Excellence Elhadji IssoufouMahamadou, du Gouvernement et du Peuple nigériens, je vous souhaite la cordiale bienvenue au Niger. Je voudrais aussi vous exprimer ma profond...

DISCOURS DU CHEF DE L'ETAT AU DINER DE GALA OFFERT EN L'HONNEUR DU PREMIER MINISTRE TURC

«Votre grande vision vous a amené à tourner vos regards vers l'Afrique dont une partie importante était rattachée à l'Empire Ottoman», déclare SEM. Issoufou Mahamadou« Monsieur le Premier Ministre Erdogan,Madame Erdogan,Monsieur le Président de l'Assemblée nationale,Monsieur le Premier Ministre,Messieurs les anciensPrésidents de la République et Chefs d'Etat,Mesdames et Messieurs lesResponsables des Institutions de la RépubliqueMesdames...

DISCOURS DU CHEF DE L'ETAT LORS DE LA VISITE OFFICIELLE D'AMITIE ET DE TRAVAIL DU PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT…

«Le Niger entend utiliser à fond le cadre tracé par ce partenariat pour développer la coopération entre nos deux pays dans tous les secteurs », déclare le SEM. Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l'Etat« Monsieur le Premier Ministre,Mesdames et Messieurs les Ministres,Mesdames, Messieurs,Nous sommes particulièrement honorés de recevoir, aujourd'hui, le Premier Ministre d'un pays riche de son histoire, important sur l...

DISCOURS DE CLOTURE PRONONCE PAR LE PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT, SEM. BRIGI RAFINI AU 1ER FORUM ECONOMIQUE NI…

«Les relations entre les secteurs privés de nos deux pays connaîtront sans aucun doute un nouvel essor et il nous appartiendra, chacun dans sa sphère de compétence, de tout mettre en œuvre pour respecter les engagements pris »«Assalamou Alaykoum warahamatoullah wabarakatahouExcellence Monsieur RecepTayyib Erdogan, Premier Ministre de Turquie ;Mesdames et Messieurs les opérateurs du secteur privé turcs et nigériens ;Chers invités ;C'est ...

ALLOCUTION DE SEM. BRIGI RAFINI A LA CELEBRATION DE L'ANNEE INTERNATIONALE DES COOPERATIVES

« Le gouvernement entend créer les conditions favorables à la mise en œuvre de cette politique de développement durable des productions agro-sylvo-pastorales et halieutiques », assure le Premier ministre, SEM. Brigi RafiniMesdames et Messieurs,Je voudrais tout d'abord vous présenter les salutations du Président de la République, SEM Issoufou Mahamadou. L'année 2012 a été déclarée par les Nations Unies, année internationale des coopérati...

DISCOURS DE SEM. YAYI BONI A LA 1ERE SESSION ORDINAIRE DE LA CONFERENCE AU SOMMET DES CHEFS D'ETAT ET DE GOUVERNEMENT DE…

« J'ai le ferme espoir que ce partenariat contribuera à la réalisation des objectifs de renouveau de notre Communauté », déclare SEM. Yayi Boni, Président en exercice sortant« - Distingués invités ;- Mesdames et Messieurs ;Le devoir de mémoire est le meilleur témoignage de reconnaissance rendu aux grands hommes et de notre fidélité aux nobles idéaux qu'ils ont incarnés.

DISCOURS DE SEM. ISSOUFOU MAHAMADOU A LA 1ERE SESSION ORDINAIRE DE LA CONFERENCE AU SOMMET DES CHEFS D'ETAT ET DE GOUVER…

« Avec plus de deux millions de kilomètres carrés et plus de 68 millions d'habitants, l'espace que constituent les pays membres du Conseil de l'Entente est économiquement viable », déclare SEM. Issoufou Mahamadou, dans son allocution de bienvenueMesdames et Messieurs,Le peuple Nigérien, par ma voix, souhaite aux Chefs d'Etat et de Gouvernement, ainsi qu'à leurs délégations, la très chaleureuse et fraternelle bienvenue au Niger. Permette...

DISCOURS DU PREMIER MINISTRE A L'OUVERTURE DU FORUM REGIONAL PAYSAN OUEST AFRICAIN

«Ensemble, nous devons soutenir l'agriculture familiale et réfléchir aux meilleures stratégies pour son financement et sa modernisation», déclare SEM. Brigi Rafini, Premier ministre, Chef du Gouvernement « Mesdames et messieurs,Je voudrais tout d'abord vous transmettre les salutations du Président de la République, Chef de l'Etat, SE Elhadji Issoufou Mahamadou, ainsi que ses voeux de succès aux travaux du présent forum.Je voudrais égal...

INTERVENTION DU PREMIER MINISTRE LORS DE LA VISITE OFFICIELLE DU PREMIER MINISTRE LIBYEN AU NIGER

«Cette visite est la preuve éclatante (...) de l'excellence des relations qui existent si fortement entre le Niger et la Libye, relations qui remontent loin dans l'histoire», déclare SEM. Brigi Rafini«Excellence Monsieur le PremierMinistre, Chef du Gouvernement de la Libye,Madame, Messieurs les Ministres,Distingués membres des délégations Libyenne et Nigérienne,

ALLOCUTION D'OUVERTURE PRONONCEE PAR LE PREMIER MINISTRE AU 2EME CONGRES DE L'AFRO MIDDLE EAST HERNIA SOCIETY (AMEHS)

« Nous voulons ainsi d'une médecine de qualité adaptée aux problèmes de santé des populations nigériennes », déclare SEM. BrigiRafini« Mesdames et messieurs ;Chers congressistes ;Je voudrais, tout d'abords, vous transmettre les salutations du Président de la République, Chef de l'Etat, SEM Issoufou Mahamadou, parrain du 2eme Congrès de l'Afro Middle East Hernia Society ainsi que ses vœux de succès.

AG/ONU

Editorial

Audiences

Dossier

Carnet d'un voyage en Australie et en Indonésie : …

Carnet d'un voyage en Australie et en Indonésie : Voyage au milieu de nulle part, sur l'Océan indien

Pour aller en Australie, au pays de nulle part perdu en plein milieu des océans, vous avez...

vendredi 20 octobre 2017

Australie, d'une ville à une autre

Australie, d'une ville à une autre

Pour le visiteur qui va en Australie en venant de vers l'Afrique la ville de Perth, capita...

vendredi 20 octobre 2017

Formation en Activités Génératrices des Revenus au…

Formation en Activités Génératrices des Revenus au centre Dimol : Donner espoir et soutenir l'autonomisation des femmes victimes de la fistule

La fistule est une maladie grave qui affecte les femmes suite aux mariages précoces, à l'e...

jeudi 5 octobre 2017

L'air du temps

Les mille et une ruses des brouteurs

Les mille et une ruses des brouteurs

Décidément, les escrocs qui écument le web n'en démordent guère. Chaque jour qui passe, il...

vendredi 20 octobre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.