Le Sahel

Register Login

DISCOURS DU PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT A L'INSTALLATION DU CONSEIL NATIONAL DES INVESTISSEURS PRIVES (CNIP)

Dans sa vision de la gouvernance économique, le Président de la République considère que le rôle économique de l'Etat doit se limiter aux grands secteurs stratégiques et, a fait l'option de promouvoir le secteur privé pour mieux valoriser les ressources locales, créer des emplois et générer des revenus. Il s'est engagé, en l'occurrence, à prendre des mesures qui concourent à rendre attractif notre pays aux investisseurs, et inverser ainsi la tendance actuelle observée dans l'espace UEMOA en matière d'investissements et d'industrialisation, orientés pour l'essentiel vers les pays disposant d'un débouché sur la mer.

Dès lors, promouvoir le secteur privé afin que celui-ci joue un rôle de premier plan dans le développement du pays, devenait un impératif pour le gouvernement. C'est pourquoi, j'ai souligné, dans ma Déclaration de Politique Générale, l'engagement du gouvernement à créer les conditions favorables et à adopter les mesures incitatives adéquates pour améliorer le climat des affaires et moderniser l'économie. C'est dans cette dynamique que s'inscrit la cérémonie qui nous réunit ce matin, en vue de relancer les activités du Centre National des Investisseurs Privés (CNIP) désormais réhabilité.

Mesdames et Messieurs, les membres du CNIP

A travers cette instance, le gouvernement entend favoriser un dialogue constructif entre les partenaires et acteurs concernés, dans la recherche du développement du secteur privé nigérien. En particulier, il vous revient d'étudier et de proposer toutes mesures propres à renforcer la compétitivité de notre économie et à conquérir les marchés intérieur et extérieur pour les produits nigériens.

Ce cadre de concertation doit permettre un traitement sans complaisance et en toute responsabilité des questions relevant de ses compétences, afin de conférer au CNIP la crédibilité nécessaire pour atteindre les objectifs fixés. Les attentes fortes de nos concitoyens et l'intérêt national, nous commandent de nous investir pleinement, dès à présent, dans cette mission. Je puis vous assurer que le gouvernement examinera avec diligence les conclusions de vos travaux qui feront l'objet de la plus grande attention.

Pour terminer, je voudrais adresser nos sincères remerciements à nos partenaires techniques et financiers, et à tous les amis du Niger qui nous accompagnent dans nos efforts de développement. Sur ce, je déclare ouverte les travaux de relance des activités du CNIP, dans la dynamique de la Renaissance.

Je vous remercie de votre aimable attention. ».

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.

Top Desktop version