Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

L'INTEGRALITE DE L'ADRESSE FAITE PAR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, SEM. ISSOUFOU MAHAMADOU

Monsieur le Président de la Conférence;

Mesdames et Messieurs ;

A l'entame de mon propos, permettez-moi tout d'abord de remercier très sincèrement le Gouvernement et le Peuple du Brésil, pour l'hospitalité généreuse dont ma délégation et moi-même avons été l'objet depuis notre arrivée en terre brésilienne.

Mesdames et Messieurs,

''L'humanité a peu de chance de réussir à gérer sa relation avec la nature, à moins d'apprendre à mieux gérer les relations entre humains'', déclarait le Canadien Maurice Strong lors de la conférence des Nations Unies, organisée en 1972, il y a 40 ans, à Stockholm. Ce fut la première conférence qui fit explicitement référence à l'environnement. Depuis, se sont tenues les conférences de Nairobi (1982), de Rio (1992), de Johannesburg (2002). Néanmoins, malgré les déclarations, les unes plus porteuses d'espoir que les autres, l'humanité n'a pas encore réussi à mieux gérer les relations entre humains, à plus forte raison à gérer sa relation avec la nature.

La persistance d'un niveau élevé de pauvreté dans le monde, particulièrement en Afrique sub-saharienne, en témoigne éloquemment.

Mesdames et Messieurs,

Aujourd'hui encore, près du quart de la population mondiale vit avec moins de deux dollars par jour et souffre de la faim. Pourtant, le PIB mondial a été multiplié par trois et la production alimentaire mondiale est largement supérieure aux besoins des 7 milliards d'êtres humains que porte notre planète. La pauvreté et la faim dans le monde n'ont d'autres causes que les inégalités qui existent entre pays et à l'intérieur de chaque pays. Ces inégalités constituent le principal obstacle à l'atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) d'ici 2015. Lutter contre les inégalités dans le monde est donc la première décision que notre sommet se doit de prendre si nous voulons réaliser ces objectifs et asseoir véritablement un développement durable.

Mesdames et Messieurs,

Un modèle de développement qui ne permet pas d'éradiquer la pauvreté et la faim ne saurait préserver la nature. Les changements climatiques caractérisés par la récurrence de phénomènes extrêmes tels que les inondations et les sécheresses, la réduction de la diversité biologique, la dégradation des écosystèmes, attestent de l'urgence des défis à relever. L'engagement de réduire d'ici 2017, les émissions des gaz à effet de serre à 40% de leur niveau de 1990, ne sera probablement pas tenu. Au contraire, nous assistons à un accroissement continu de la concentration de gaz carbonique dans l'atmosphère. De même, la communauté internationale n'a pas apporté le soutien indispensable à la mise en œuvre des conventions des Nations Unies sur le climat, la biodiversité et la désertification.

Par ailleurs, l'engagement pris, depuis les années 1970, par les pays développés, de porter le niveau de l'aide publique au développement à 0,7% de leur PIB, n'est encore pas honoré. Il en est de même de celui plus récent de consacrer 0,15% à 0,20 % du PIB aux pays les moins avancés. La crise financière actuelle ne doit pas être le prétexte pour ne pas tenir ces promesses. Surtout, et j'en suis convaincu, que le mode de développement des pays pauvres est une des solutions structurelles au problème des crises récurrentes que l'économie mondiale connaît aujourd'hui. Enfin, la gouvernance politique, économique, sociale et environnementale mondiale actuelle ne permet pas d'assurer au monde la stabilité politique et les progrès économique et social, ainsi que la protection de la nature dont il a besoin.

Mesdames et Messieurs,

Nous avons donc le devoir de nous ressaisir au plan national comme au plan international. A cet égard, les thèmes du présent sommet qui portent sur l'économie verte dans le contexte du développement durable et de l'élimination de la pauvreté, ainsi que le cadre institutionnel du développement durable, nous donnent l'occasion de réaffirmer et de renforcer les engagements déjà pris, et d'identifier de nouveaux défis à relever.

Au plan national, le Niger s'est résolument engagé dans la mise en œuvre, depuis plus d'un an, d'un programme ambitieux de renaissance. Ce programme, conçu dans la perspective d'un développement durable, met l'accent sur la bonne gouvernance politique et économique, l'exploitation rationnelle des ressources naturelles, les infrastructures énergétiques et de communication et partant, sur la lutte contre la pauvreté à travers le développement des secteurs de l'éducation, de la santé, de l'accès à l'eau potable et à l'assainissement, ainsi que celui de la sécurité alimentaire.

S'agissant plus spécifiquement de la sécurité alimentaire, mon pays s'est engagé, à travers l'initiative 3N, ''les Nigériens nourrissent les Nigériens'', dans une véritable révolution verte, conçue à l'image du programme ''faim zéro'' du Président Lula Da Silva. Protéger le premier capital de production que constitue la terre en restaurant les sols, notamment à travers l'agroforesterie, augmenter la production agro-sylvo-pastorale et halieutique et la valoriser, tels sont, entre autres, les objectifs de cette initiative. Cette révolution écologique nous parait la voie la mieux appropriée pour combattre la pauvreté. Elle nous permettra de réaliser l'alliance de la liberté et du pain.

Au plan international, la promotion des politiques vers une économie verte dans le contexte du développement durable et de l'élimination de la pauvreté, ainsi que le cadre institutionnel du développement durable, nous donne l'occasion de réaffirmer et de renforcer les engagements déjà pris, et d'identifier de nouveaux défis à relever.

Au plan national, le Niger s'est résolument engagé dans la mise en œuvre, depuis plus d'un an, d'un programme ambitieux de renaissance. Ce programme conçu dans la perspective d'un développement durable met l'accent sur la bonne gouvernance politique et économique, l'exploitation rationnelle des ressources naturelles, les infrastructures énergétiques et de communication, ainsi que la lutte contre la pauvreté à travers le développement des secteurs comme l'éducation, la santé, l'accès à l'eau potable et à l'assainissement ainsi que celui de la sécurité alimentaire. S'agissant plus spécifiquement de la sécurité alimentaire, mon pays s'est engagé, à travers l'Initiative « 3N », les Nigériens Nourrissent les Nigériens, dans une véritable révolution verte conçue à l'image du programme ''Faim Zéro'' du Président Lula Dasilva. Protéger le premier capital de production que constitue la terre en restaurant les sols, à travers l'agroforesterie, augmenter la production agro-sylvo-pastorale et halieutique, tels sont entre autres, les objectifs de cette Initiative. Cette révolution écologique nous paraît la voie la plus appropriée pour combattre la pauvreté. Elle nous permettra de réaliser l'alliance de la liberté et du pain.

Au plan international, la promotion de politique vers une économie verte, dans le contexte du développement durable et de l'élimination de la pauvreté, doit viser la réduction des inégalités, l'accroissement de l'aide publique au développement, y compris à travers des financements innovants tels que la taxation des transactions financières internationales, l'accroissement des investissements directs étrangers en faveur des pays en développement, le transfert de technologies pour réduire l'écart de compétitivité entre le Nord et le Sud. A cet effet, des initiatives ont été engagées lors de la conférence tripartite France-Brésil-Afrique sur la coopération scientifique et technique en matière de lutte contre la désertification, tenue à Niamey, au Niger, en octobre 2011.

De manière plus spécifique, je voudrai, en ma qualité de Président en exercice du sommet des Chefs d'Etat et de Gouvernement de la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT), lancer un appel pressent à la communauté internationale à se mobiliser pour sauver ce lac qui a perdu en un siècle plus de 90% de la superficie de son plan d'eau.

Mesdames et Messieurs,

La promotion de l'économie verte devrait permettre de créer plus d'emplois, notamment en faveur des jeunes. Tel est le message que les jeunes francophones, réunis à Niamey en janvier 2012 dans le cadre du Forum International Francophone '' Jeunesse et Emplois Verts'', m'ont demandé de transmettre au présent sommet.

Toutefois, il va sans dire que la transition vers une économie verte devra respecter les réalités socio-économiques et l'espace politique de chaque pays, et reposer sur certains principes importants de la Déclaration de Rio, notamment le principe des responsabilités communes mais différenciées.

Mesdames et Messieurs,

La gouvernance du développement durable commande la promotion d'un certain nombre de valeurs dont la démocratie, la bonne gouvernance et la justice sociale. La bonne gouvernance doit, selon nous, s'appuyer sur des initiatives nationales, régionales, mais aussi locales ou même sectorielles, pour faire progresser les actions concourant à la protection de l'environnement. En effet, la mise en œuvre effective des politiques de développement durable à leur niveau pertinent, national ou local, permettra de tester la faisabilité des objectifs de développement convenus au plan international, et de créer les outils les mieux adaptés au contexte pour leur réalisation.

S'agissant justement du cadre institutionnel global du développement durable, je voudrais réaffirmer le soutien du Niger à la Déclaration Consensuelle Africaine pour Rio+20, notamment la nécessité de renforcer, consolider et transformer le Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE) en institution internationale spécialisée pour l'environnement, basée à Nairobi au Kenya. Cette réforme doit également concerner les autres institutions internationales de développement, en particulier celles de Bretton Woods pour les rendre plus aptes à contribuer à l'émergence d'un monde plus juste.

Mesdames et Messieurs,

En réitérant toutes mes félicitations au gouvernement du Brésil et à l'Organisation des Nations Unies pour la parfaite organisation de cet évènement historique, je forme le vœu que notre présente rencontre marque la solidarité de notre génération envers les générations futures. Nous avons en effet le devoir impérieux de leur laisser en héritage un monde plus juste, plus humain, un monde où l'humanité est réconciliée avec elle-même et avec la nature.

Je vous remercie de votre aimable attention''.

Discours

«La crise sécuritaire que connaît actuellement notre sous région, commande à nos Etats d'accorder une place de choix aux…

«Mesdames, Messieurs ; Honorables invités,Mon pays, le Niger, se réjouit de l'honneur qui lui est fait d'abriter pour la première fois la rencontre de l'Association des Médiateurs des pays membres de l'AMP-UEMOA. Au nom du Président de la République, Chef de l'Etat, Son Excellence Elhadji IssoufouMahamadou, du Gouvernement et du Peuple nigériens, je vous souhaite la cordiale bienvenue au Niger. Je voudrais aussi vous exprimer ma profond...

DISCOURS DU CHEF DE L'ETAT AU DINER DE GALA OFFERT EN L'HONNEUR DU PREMIER MINISTRE TURC

«Votre grande vision vous a amené à tourner vos regards vers l'Afrique dont une partie importante était rattachée à l'Empire Ottoman», déclare SEM. Issoufou Mahamadou« Monsieur le Premier Ministre Erdogan,Madame Erdogan,Monsieur le Président de l'Assemblée nationale,Monsieur le Premier Ministre,Messieurs les anciensPrésidents de la République et Chefs d'Etat,Mesdames et Messieurs lesResponsables des Institutions de la RépubliqueMesdames...

DISCOURS DU CHEF DE L'ETAT LORS DE LA VISITE OFFICIELLE D'AMITIE ET DE TRAVAIL DU PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT…

«Le Niger entend utiliser à fond le cadre tracé par ce partenariat pour développer la coopération entre nos deux pays dans tous les secteurs », déclare le SEM. Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l'Etat« Monsieur le Premier Ministre,Mesdames et Messieurs les Ministres,Mesdames, Messieurs,Nous sommes particulièrement honorés de recevoir, aujourd'hui, le Premier Ministre d'un pays riche de son histoire, important sur l...

DISCOURS DE CLOTURE PRONONCE PAR LE PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT, SEM. BRIGI RAFINI AU 1ER FORUM ECONOMIQUE NI…

«Les relations entre les secteurs privés de nos deux pays connaîtront sans aucun doute un nouvel essor et il nous appartiendra, chacun dans sa sphère de compétence, de tout mettre en œuvre pour respecter les engagements pris »«Assalamou Alaykoum warahamatoullah wabarakatahouExcellence Monsieur RecepTayyib Erdogan, Premier Ministre de Turquie ;Mesdames et Messieurs les opérateurs du secteur privé turcs et nigériens ;Chers invités ;C'est ...

ALLOCUTION DE SEM. BRIGI RAFINI A LA CELEBRATION DE L'ANNEE INTERNATIONALE DES COOPERATIVES

« Le gouvernement entend créer les conditions favorables à la mise en œuvre de cette politique de développement durable des productions agro-sylvo-pastorales et halieutiques », assure le Premier ministre, SEM. Brigi RafiniMesdames et Messieurs,Je voudrais tout d'abord vous présenter les salutations du Président de la République, SEM Issoufou Mahamadou. L'année 2012 a été déclarée par les Nations Unies, année internationale des coopérati...

DISCOURS DE SEM. YAYI BONI A LA 1ERE SESSION ORDINAIRE DE LA CONFERENCE AU SOMMET DES CHEFS D'ETAT ET DE GOUVERNEMENT DE…

« J'ai le ferme espoir que ce partenariat contribuera à la réalisation des objectifs de renouveau de notre Communauté », déclare SEM. Yayi Boni, Président en exercice sortant« - Distingués invités ;- Mesdames et Messieurs ;Le devoir de mémoire est le meilleur témoignage de reconnaissance rendu aux grands hommes et de notre fidélité aux nobles idéaux qu'ils ont incarnés.

DISCOURS DE SEM. ISSOUFOU MAHAMADOU A LA 1ERE SESSION ORDINAIRE DE LA CONFERENCE AU SOMMET DES CHEFS D'ETAT ET DE GOUVER…

« Avec plus de deux millions de kilomètres carrés et plus de 68 millions d'habitants, l'espace que constituent les pays membres du Conseil de l'Entente est économiquement viable », déclare SEM. Issoufou Mahamadou, dans son allocution de bienvenueMesdames et Messieurs,Le peuple Nigérien, par ma voix, souhaite aux Chefs d'Etat et de Gouvernement, ainsi qu'à leurs délégations, la très chaleureuse et fraternelle bienvenue au Niger. Permette...

DISCOURS DU PREMIER MINISTRE A L'OUVERTURE DU FORUM REGIONAL PAYSAN OUEST AFRICAIN

«Ensemble, nous devons soutenir l'agriculture familiale et réfléchir aux meilleures stratégies pour son financement et sa modernisation», déclare SEM. Brigi Rafini, Premier ministre, Chef du Gouvernement « Mesdames et messieurs,Je voudrais tout d'abord vous transmettre les salutations du Président de la République, Chef de l'Etat, SE Elhadji Issoufou Mahamadou, ainsi que ses voeux de succès aux travaux du présent forum.Je voudrais égal...

INTERVENTION DU PREMIER MINISTRE LORS DE LA VISITE OFFICIELLE DU PREMIER MINISTRE LIBYEN AU NIGER

«Cette visite est la preuve éclatante (...) de l'excellence des relations qui existent si fortement entre le Niger et la Libye, relations qui remontent loin dans l'histoire», déclare SEM. Brigi Rafini«Excellence Monsieur le PremierMinistre, Chef du Gouvernement de la Libye,Madame, Messieurs les Ministres,Distingués membres des délégations Libyenne et Nigérienne,

ALLOCUTION D'OUVERTURE PRONONCEE PAR LE PREMIER MINISTRE AU 2EME CONGRES DE L'AFRO MIDDLE EAST HERNIA SOCIETY (AMEHS)

« Nous voulons ainsi d'une médecine de qualité adaptée aux problèmes de santé des populations nigériennes », déclare SEM. BrigiRafini« Mesdames et messieurs ;Chers congressistes ;Je voudrais, tout d'abords, vous transmettre les salutations du Président de la République, Chef de l'Etat, SEM Issoufou Mahamadou, parrain du 2eme Congrès de l'Afro Middle East Hernia Society ainsi que ses vœux de succès.

AG/ONU

Editorial

Audiences

Dossier

Initiative privée dans le domaine de l'agro-pastor…

Initiative privée dans le domaine de l'agro-pastoralisme : Nafissa Hamidou, promotrice d'une unité de production d'aliments bétail ''Nourrir l'animal pour bien nourrir l'homme''

Au Niger, l'image d'une personne travaillant dans une usine, ou dans un domaine lié à l'él...

mercredi 22 mars 2017

Assoumana Souleymane, inventeur d'un tracteur

Assoumana Souleymane, inventeur d'un tracteur

Du talent, Assoumana Souleymane en a certainement ; mais il en faut plus pour réussir ce q...

mercredi 22 mars 2017

Mme Labo, promotrice de ferme bovine à Kangna (Zin…

Mme Labo, promotrice de ferme bovine à Kangna (Zinder) : De la craie à la ferme bovine

Mme Labo est propriétaire d'une ferme bovine à Kangna dans la banllieue de Zinder. Enseign...

mercredi 22 mars 2017

L'air du temps

L'info à chaud et en surchauffe sur la planète WhatsApp

L'info à chaud et en surchauffe sur la planète WhatsApp

De nos jours, avec le nouveau dada dénommé WhatsApp, les infos circulent à la vitesse de l...

vendredi 17 mars 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.