Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Financement des Petites et Moyennes Entreprises : 2 à 3 millions de CFA pour des projets artisanaux et d'agro-business

Une vue des produits artisanaux au Musée national Une vue des produits artisanaux au Musée national

Elles sont bien loin les années glorieuses où les étudiants nigériens étaient programmés pour servir et faire carrière dans tel Ministère ou telle entreprise, ce, bien avant la fin de leur cycle universitaire. Aujourd'hui, avec dix-sept (17) millions d'habitants qui ont une moyenne d'âge de quinze (15) ans, le tissu économique ne parvient guère à intégrer tous les demandeurs d'emplois. S'il est attendu du système bancaire l'accompagnement financier du point de vue de la création d'entreprises, il n'en demeure pas moins que les conditions d'éligibilité aux prêts, les cautions, et les frais d'intérêts sont souvent insoutenables, voire inaccessibles au citoyen Lambda.
C'est pourquoi, explique le coordonnateur du Centre de Financement des Petites et Moyennes Entreprises (CFPME) d'Asusu, M. Amadou Salifou, même si actuellement aucune étude ne donne des chiffres exacts sur le chômage des jeunes, on peut néanmoins la catégoriser. ''Pour le marché du travail, et en termes de jeunes et de tranches d'âge, nous parlons de 18 à 35 ans. Nous classons ce groupe (3) trois catégories. Le premier groupe n'a jamais fréquenté une école. Le second segment a été à l'école et dispose d'une formation qui ne dépasse pas le niveau du certificat de fin d'études primaires. Enfin, il y a le troisième maillon, détenteur d'un diplôme d'étude professionnelle ou universitaire'', précise le coordonnateur du CFPME.

Accompagner les jeunes pour la création d'entreprises en artisanat et en agro-business
M. Amadou Salifou indique qu'en partenariat avec le projet Appui Autonome au Développement, son institution accompagne les jeunes diplômés dans leur démarche d'insertion professionnelle, à travers la création de leurs entreprises. Les deux (2) secteurs visés sont ceux de l'artisanat et de l'agro-business. Le choix de ces deux secteurs n'est pas fortuit, car ils ont un caractère qui porte sur la transformation, et qui dit transformation, dit création d'emplois. ''Pour nous, l'artisanat ne se limite pas à la maroquinerie, ça englobe aussi la mécanique et l'électricité-auto; la climatisation et froid; et des artisans de tous les secteurs confondus. Concernant l'agro-business, nos produits financiers visent essentiellement le secteur de la transformation de la production agricole en produits industriels. Nous écartons tout projet d'entreprise qui se limite à l'achat et à la vente des produits'', a-t-il soutenu.



Les critères d'accès aux financements du CFPME
Relativement aux critères, le coordonnateur du Centre de Financement des Petites et Moyennes Entreprises (CFPME) affirme qu'en se basant sur la situation économique du pays, il est notamment exigé du jeune demandeur de financement, des frais de compte qui n'excèdent pas 4.000 Francs CFA. Un des produits de financement est dénommé ''Mattassa'' en langue locale Haoussa, ou ''Jeunesse'' en Français. Ce produit s'adresse aussi aux jeunes qui sont en activité et qui désirent étendre leur entreprise. Ce sont des enquêtes auprès des demandeurs de financement qui permettent de savoir leurs besoins en accompagnement ou en accès financier.
En collaboration avec le projet Lux-Développement, le CFPME dispose aussi d'un produit qui consiste à accompagner uniquement les jeunes diplômés des Centres de Formation Professionnelle et Technique. Il s'agit pour eux d'apporter un ''Busness Plan'', qui sera étudié sur la base de tous les critères de financement. Le troisième niveau de financement tient d'un partenariat avec le Ministère du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé. Les jeunes ciblés sont les lauréats qui abordent cette institution pour la mise en œuvre de leurs projets. Ils sont ensuite référés au CFPME.
En termes de critère d'âge, il faut avoir entre 18 et 35 ans. Le plafond des financements varie de deux (2) à trois (3) millions de Francs CFA. Ces devises ne sont pas données en cash, mais servent à acheter du matériel devant concourir à la création de l'entreprise en question.
Accompagnement offert aux jeunes pour mettre sur pied leurs entreprises
''Notre jeunesse n'est pas habituée à manipuler de grandes sommes d'argent. D'où un accompagnement en termes de formation. A ce titre, le jeune qui désire bénéficier du financement doit accepter d'être formé aux cours de développement personnel, d'éducation financière et de tenue de caisse. Ces formations vont permettre aux jeunes de découvrir leurs potentialités, ainsi que les secteurs dans lesquels ils se sentent le plus à l'aise. A travers aussi ces formations, nous voulons inculquer à ces futurs entrepreneurs, de ne pas dilapider les fonds de leurs entreprises'', a conclu M. Amadou Salifou.

Samira Sabou(onep)
www.lesahel.org

Economie

3ème Forum de l'entrepreneuriat de la Fondation Tony Elumelu à Lagos : Les jeunes entrepreneurs, fer de lance de l'afroc…

3ème Forum de l'entrepreneuriat de la Fondation Tony Elumelu à Lagos : Les jeunes entrepreneurs, fer de lance de l'afrocapitalisme

Pari réussi pour la troisième fois, pour la Fondation Tony Elumelu, la plus grande initiative philanthropique africaine dédiée à l'entrepreneuria. La rencontre a mobilisé à Lagos au Nigéria, du 13 au 14 octobre environ 1300 personnes, des jeunes entrepreneurs surtout et des décideurs politiques venus de 54 pays africains pour deux jours d'intenses activités en faveur de l'entrepreneuriat sur le Continent.Pendant deux jours, Lagos, la pl...

Alhousseini Tambo Djibo, promoteur de ranch du Sahel, lauréat du TEF entrepreneurship 2017

Alhousseini Tambo Djibo, promoteur de ranch du Sahel, lauréat du TEF entrepreneurship 2017

Alhousseini Tambo Djibo fait partie des 1000 jeunes entrepreneurs selectionnés dans le cadre du programme « TEF entrepreneurship 2017». Au total il y a dix nigériens bénéficiaires de ce programme qui vise à identifier, former, encadrer et financer les 1000 meilleurs entrepreneurs sélectionnés suite à une compétition.Alhousseini Tambo Djibo travaille dans l'agro business. Il a une entreprise dénommée "Ranch du Sahel", qui fait de la prod...

Signature d'accord : Niger-Suisse : La confédération helvétique finance un projet en faveur des organisations paysannes

Signature d'accord : Niger-Suisse : La confédération helvétique finance un projet en faveur des organisations paysannes

En mission de travail au Niger, la conseillère fédérale de la confédération helvétique(Suisse) et cheffe du département fédéral de la Justice et de la police de Berne Mme Simoneta Sommagura et le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration africaine et des Nigériens à l'extérieur, M. Ibrahim Yacoubou, ont signé, le jeudi 5 octobre dernier, à Niamey un accord d'un montant de 7,5 millions de francs suisses, soit ...

Signature hier du Document Cadre de Programmation Pays FAO-Niger : 50 millions de dollars US à mobiliser pour la période…

Signature hier du Document Cadre de Programmation Pays FAO-Niger : 50 millions de dollars US à mobiliser pour la période 2017-2020

La ministre du Plan Mme Kané Aïchatou Boulama et le Représentant Résident de la FAO au Niger M. Lassaad Lachal ont signé hier après midi le Document Cadre de Programmation Pays FAO-Niger déterminant les principaux axes d'intervention de la FAO dans notre pays pour la période 2017-2020. Au cours de cette période, la FAO va mobiliser 50 millions de dollars US en faveur du Niger en vue d'accompagner ses actions du développement. La cérémon...

Point de presse conjoint animé par la ministre du Plan et le président de la BAD : Hausse de 47% des allocations budgéta…

Point de presse conjoint animé par la ministre du Plan et le président de la BAD : Hausse de 47% des allocations budgétaires en faveur du Niger dans le cadre du 14ème FAD selon M. Akinwumi Adesina

La ministre du Plan Mme Kané Aïchatou Boulama et le président de la Banque Africaine de Développement (BAD) M. Akinwumi Adesina ont co-animé hier en début d'après au Palais de la Présidence de la République un point de presse relatif à l'entretien qu'il a eu avec le chef de l'Etat dans le cadre de coopération entre le Niger et la BAD.A l'entame de ses propos, M. Akinwumi Adesina a d'abord rappelé avoir réalisé son mémoire de maîtrise et...

3ème édition de l'atelier de validation de la revue des Perspectives Fiscales Africaines (PFA) : Aider les pays africain…

3ème édition de l'atelier de validation de la revue des Perspectives Fiscales Africaines (PFA) : Aider les pays africains à développer des régimes fiscaux domestiques efficaces et efficients

Le ministre des Finances, M. Hassoumi Massoudou, a présidé, hier à Niamey, l'ouverture de la troisième édition de l'atelier de validation de la revue des Perspectives Fiscales Africaines (PFA) relatif au Forum sur l'Administration Fiscale Africaine (ATAF). Ledit forum s'est fixé pour objectif principal, d'aider les pays africains à développer des régimes fiscaux domestiques efficaces et efficients. Ces assises sont organisées en collabo...

Cérémonie de signature de deux Conventions spécifiques entre le Royaume de Belgique et la République du Niger : 31.812.0…

Cérémonie de signature de deux Conventions spécifiques entre le Royaume de Belgique et la République du Niger : 31.812.000 Euros pour soutenir les secteurs de l'élevage et de la santé

Le Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extérieur, M. Ibrahim Yacoubou et l'ambassadeur du Royaume de Belgique au Niger SE. M. Lieven De la Marche, ont procédé hier matin à Niamey, à la signature de deux (2) Conventions spécifiques entre le Royaume de Belgique et notre pays. Ces Conventions sont relatives au financement du Programme d'appui au développement de l'élevage et ...

Signature, hier, d'un accord de financement additionnel au PAC3 : 12,5 milliards de francs CFA pour une extension des ac…

Signature, hier, d'un accord de financement additionnel au PAC3 : 12,5 milliards de francs CFA pour une extension des activités du programme

La ministre du Plan Mme Kané Aïchatou Boulama a présidé hier après midi la cérémonie de signature de l'accord de financement additionnel au Programme d'Actions Communautaires phase 3 (PAC3) d'une valeur de 20,8 millions de dollars US soit 12,5 milliards de FCFA pour une durée de deux(2) ans. La cérémonie s'est déroulée en présence du représentant résident de la Banque Mondiale au Niger M. Siaka Bakayoko et du ministre délégué auprès du ...

1ère édition du Prix Cedeao de la Qualité : Les meilleures entreprises ouest-africaines primées

La 1ère édition du Prix Cedeao de la Qualité a permis à la Commission de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao), avec l'appui des partenaires et institutions, de décerner des distinctions aux entreprises primées, à des personnalités et aux institutions ayant contribué à la promotion et au développement de la qualité dans l'espace communautaire.La cérémonie de remise des prix s'est déroulée en présence des mi...

Communiqué de presse de l'Union Européenne : L'UE décaisse 10 millions d'euro, soit 6.597 milliards de Francs CFA, en fa…

Conformément aux calendriers prévus, le décaissement de la première tranche fixe 2017 du Programme d'Appui budgétaire "Migrations, sécurité et gestion des frontières" vient d'être finalisé. Un montant total de 10 000 000 EUR a donc été versé au Trésor nigérien au profit du Budget de l'Etat 2017. Ce programme est financé sur le Fonds Fiduciaire d'Urgence pour la Migration, mis en place par l'Union Européenne en 2016.Ce financement soutie...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Formation en Activités Génératrices des Revenus au…

Formation en Activités Génératrices des Revenus au centre Dimol : Donner espoir et soutenir l'autonomisation des femmes victimes de la fistule

La fistule est une maladie grave qui affecte les femmes suite aux mariages précoces, à l'e...

jeudi 5 octobre 2017

La Fistule Génitale Féminine au Niger : 700 à 756 …

La Fistule Génitale Féminine au Niger : 700 à 756 femmes victimes chaque année

La Fistule Génitale Féminine est une infirmité temporaire ou permanente consécutive à un t...

jeudi 5 octobre 2017

L'ONG Dimol : Un exemple dans la réinsertion et l'…

L'ONG Dimol : Un exemple dans la réinsertion et l'accompagnement des femmes fistuleuses

Dimol est une organisation non gouvernementale nigérienne qui œuvre depuis plusieurs année...

jeudi 5 octobre 2017

L'air du temps

Les frais scolaires : Entre surenchère et laisser-aller

Les frais scolaires : Entre surenchère et laisser-aller

Depuis plusieurs années, l'on assiste à une prolifération des écoles privées dans tous les...

vendredi 13 octobre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.