Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Interview de M. Taher Hassane, secrétaire général du Ministère de l'Economie et des Finances (MEF) : «Le Ministère de l'Economie et des Finances étant l'acteur principal de l'élaboration et de l'exécution du budget de l'Etat (...), il est de son devo

Monsieur le Secrétaire Général, on a toujours dit que le volet Communication constitue un des maillons faibles de votre département ministériel. Face à cette situation, vous avez voulu innover en dressant un plan de communication sur certains sujets d'importance. Qu'est-ce qui justifie cette nouvelle démarche entreprise par le Ministère ?
Permettez-moi tout d'abord de vous remercier de l'occasion que vous m'offrez pour parler des missions dévolues à notre département ministériel. Je profite de l'occasion pour souhaiter à vos lecteurs une bonne et heureuse 2016. Qu'elle soit pour notre pays une année de paix, de sécurité et de grande mobilisation des ressources pour le financement de nos programmes d'investissements structurants, créateurs de richesses et d'emplois.
Pour ce qui est de votre question, à mon avis, il faudra nuancer l'affirmation. En effet, le Ministère de l'Economie et des Finances (MEF) étant l'acteur principal de l'élaboration et de l'exécution du budget de l'Etat, qui est en quelque sorte une traduction chiffrée des politiques publiques, il est de son devoir de partager l'information financière avec les citoyens. Ceci est une exigence de la démocratie.
Afin de permettre une meilleure visibilité des actions qu'il mène, le MEF n'a cessé de promouvoir une large information du public, mais à travers des supports peut-être moins adaptés ou insuffisamment cernés. Du reste, cette information était partagée tout au long du processus d'élaboration et d'adoption du budget de l'Etat, au cours duquel nous discutons avec les principaux acteurs que sont notamment la société civile intéressée par les questions budgétaires, la Chambre de Commerce, les partenaires techniques et financiers etc. En outre, nous avons mis en place un site web où nous publions certaines de nos actions, en particulier celles liées au budget, dont les données historiques de base viennent d'ailleurs d'être assainies et seront bientôt mises en ligne afin d'améliorer leur analyse. N'oubliez pas également que depuis peu, nous élaborons et publions un budget citoyen afin de rendre plus aisée la compréhension du budget de l'Etat.


Essentiellement, quels seront les grands axes de communication que se propose de véhiculer le MEF au public ?
Ces grands axes se rattachent aux missions et domaines d'intervention du Ministère de l'Économie et des Finances, notamment la mobilisation des ressources internes et externes ; le respect scrupuleux des règles de la comptabilité publique ; la gestion du patrimoine de l'Etat ; la reddition des comptes publics ; la conduite des réformes et du programme économique et financier appuyé par la facilité de crédit du FMI. Outre ces axes, une communication plus détaillée sera développée sur les autres missions importantes se rapportant au financement de l'économie ; à l'implantation et au développement des réseaux bancaires et financiers ; au contrôle des transactions bancaires et à la lutte contre le blanchiment des capitaux.
Pouvez-vous nous édifier sur les attributions de votre département ministériel et les principales missions qui lui sont assignées à travers la Déclaration de Politique Générale du Premier ministre, Chef du Gouvernement ?
Les principales missions de notre département ministériel sont l'organisation générale de l'économie et la coordination de la promotion du développement ; l'organisation générale de la politique financière de l'Etat ; la gestion des finances publiques ; la gestion de la politique de l'Etat en matière de la monnaie, de l'épargne, du crédit et l'organisation des professions bancaires, des assurances et des professions connexes ; l'évaluation des politiques publiques.
Plus spécifiquement, les principales missions qui nous sont assignées à travers la Déclaration de Politique Générale du Premier ministre sont la mobilisation des ressources conséquentes internes et externes pour l'accélération de la réalisation des OMD ; le rétablissement du monopole fiscal de l'Etat ; le relèvement du taux de pression fiscale à 20% ; la garantie de l'égal accès aux marchés publics ; la réforme profonde du système de contrôle des finances publiques ; la garantie d'une croissance économique moyenne et durable de 7% ; le maintien du taux d'inflation annuel à moins de 3% en moyenne ; le soutien approprié à la demande de crédits des entreprises et des ménages.
Ces missions ont été entièrement déclinées dans le plan d'actions que le Ministère a mis en œuvre entre 2011 et 2015.
Une de vos missions essentielles porte sur la mobilisation des ressources financières internes, mais également sur l'édification d'un cadre économique plus
vivace. Quels sont les efforts réalisés dans ce sens au cours des cinq dernières années ?
Des efforts importants ont été accomplis par les régies financières dans le sens d'une mobilisation de plus en plus accrue de recettes en vue de financer les actions de développement économique et social de notre pays.
A ce sujet, en dépit du contexte d'insécurité qui a négativement affecté le commerce extérieur et la production de l'uranium, les régies ont réalisé 3.960,363 milliards de francs CFA de recettes soit une performance de 132%, dépassant largement l'objectif du Programme de Renaissance.

Ce résultat a été obtenu grâce aux réformes entreprises durant ces dernières années mais aussi grâce à la détermination des agents de notre Ministère, avec un renforcement des moyens logistiques et humains, un contrôle plus rigoureux des activités.
En ce qui concerne le deuxième volet de votre question, c'est-à-dire l'édification d'un cadre économique plus vivace, plusieurs actions ont été menées à cet effet, dont la consolidation du cadre macroéconomique ; la prise de mesures d'amélioration du climat des affaires ; la vulgarisation de nouveaux instruments de financement du développement, notamment la mise en place d'un cadre de gestion des partenariats publics-privés ; le respect des principaux engagements financiers de l'Etat malgré la situation sécuritaire qui prévaut et les pressions qu'elle exerce sur le budget de l'Etat ; tout ceci sous-tendu par la mise en œuvre de politiques sectorielles au niveau des différents départements ministériels.

Pouvez-vous nous faire une brève présentation des grandes orientations retenues par le MEF pour l'année 2016 ?
Les grandes orientations retenues pour 2016 s'articulent autour de l'atteinte des objectifs macroéconomiques à travers le renforcement de la mobilisation des recettes internes et externes, l'amélioration de la gestion des finances publiques et du climat des affaires, la poursuite de la gestion prudente de la dette publique. Ces orientations ont été traduites pour l'essentiel dans la loi de finances 2016 qui a prévu des dispositions à même de permettre au Gouvernement d'atteindre ses objectifs.
Ces dispositions concernent d'une part les mesures fiscales nouvelles, qui visent principalement un allègement de certains impôts, une simplification de notre système fiscal et l'amélioration du climat des affaires, et d'autre part, des mesures d'ordre administratif visant essentiellement un accroissement des ressources publiques, l'amélioration de la qualité de la dépense publique. Ces dernières se traduiront entre autres par la modernisation des services et des procédures ; l'amélioration de l'encadrement des agents ; le renforcement des contrôles à tous les niveaux ; le respect de la déontologie.

Assane Soumana(onep)
www.lesahel.org

Economie

Forum d'Affaires Nigéro-Algérien : Redynamiser les relations économiques et commerciales entre nos deux pays

Forum d'Affaires Nigéro-Algérien : Redynamiser les relations économiques et commerciales entre nos deux pays

En marge de la première session de la Haute Commission Mixte Nigéro-Algérienne, des organisations patronales de l'Algérie et du Niger s'étaient retrouvées hier matin, au Palais des Congrès de Niamey, pour échanger sur les opportunités d'affaires. C'était à la faveur du Forum d'Affaires Nigéro-Algérien. C'est le Premier ministre, Chef du Gouvernement, SE Brigi Rafini, et son homologue algérien SE Abdelmalek Sellal, qui ont présidé la cér...

Signature de quatre (4) conventions de financement au Ministère des Finances : Environ 46,3 milliards de FCFA en faveur …

Signature de quatre (4) conventions de financement au Ministère des Finances : Environ 46,3 milliards de FCFA en faveur de l'Agriculture et la lutte contre la criminalité organisée

Le ministre des Finances et le directeur général de l'Agence Française de Développement ont procédé à la signature de quatre (4) conventions de financement relatives au projet d'appui au développement d'activités rurales et de financement de filières agricoles dans les régions d'Agadez et de Tahoua et au Programme d'Appui à la Justice et à la Sécurité au Niger (AJUSEN). La cérémonie s'est déroulée hier matin dans la salle de réunion du ...

12ème conclave CII-Exim Bank de l'Inde sur le projet de partenariat Inde-Afrique : Le ministre du Commerce expose sur l'…

Du 9 au 10 mars dernier, la capitale indienne New Delhi a abrité le 12ème conclave de la confédération indienne d'industrie (CII) et EXIM Bank d'Inde sur le projet de partenariat Afrique-Inde. Le Niger a été représenté à ce rendez-vous par le ministre du Commerce et le ministre délégué au Budget. A l'occasion de cette importante rencontre d'échanges d'expériences à laquelle prenaient part des délégations de 37 pays africains, l'honneur ...

Signature d'un accord de financement additionnel au Projet d'Appui à la Productivité Agricole en Afrique de l'Ouest (PPA…

Signature d'un accord de financement additionnel au Projet d'Appui à la Productivité Agricole en Afrique de l'Ouest (PPAAO-Niger) : 15 millions de dollars US pour poursuivre la mise en œuvre du Projet

La ministre du Plan Mme Kané Aïchatou Boulama et le Représentant Résident de la Banque Mondiale au Niger, M. Siaka Bakayoko ont procédé, hier en début d'après midi, dans la salle de réunion du Cabinet de la ministre, à la signature de l'Accord de financement additionnel pour la poursuite de la mise en œuvre du Projet d'Appui à la Productivité Agricole en Afrique de l'Ouest (PPAAO).Dans leurs interventions peu après la signature de l'Acc...

12ème conclave de la CII-EXIM Bank d'Inde à New Delhi : Booster les opportunités d'affaires et d'investissements entre l…

12ème conclave de la CII-EXIM Bank d'Inde à New Delhi : Booster les opportunités d'affaires et d'investissements entre l'Inde et l'Afrique

Du 9 au 10 mars dernier, la capitale indienne New Delhi a abrité le 12ème conclave de la confédération indienne d'industrie (CII) et EXIM Bank d'Inde sur le projet de partenariat Afrique-Inde. La cérémonie de lancement des travaux du conclave auquel le Niger a pris activement part à travers son ministre du commerce M. Seydou Sadou et le ministre délégué au budget M Ahmat Jidoud, a été co-présidée par le président de la République d'Inde...

Signature d'un accord de don entre le Gouvernement du Niger et le Japon : Plus d'un milliard de FCFA offert par le Japon…

Signature d'un accord de don entre le Gouvernement du Niger et le Japon : Plus d'un milliard de FCFA offert par le Japon pour améliorer les capacités du Niger en matière de sécurité

Le ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires coutumières et religieuses M. Mohamed Bazoum, l'ambassadeur du Japon au Niger S.E Kawamura Hiroshi et le représentant résident sortant du Système des Nations Unies M. Fodé Ndiaye ont apposé hier matin, dans la salle de réunions du ministère des Affaires Etrangères, leurs signatures sur les documents du Projet de renforcement des ...

Signature d'accord avec la Banque mondiale au Ministère du Plan : 25 milliards de FCFA pour la poursuite des réformes da…

Signature d'accord avec la Banque mondiale au Ministère du Plan : 25 milliards de FCFA pour la poursuite des réformes dans les secteurs des finances publiques, de l'irrigation et de l'énergie

La Banque mondiale vient de mettre à la disposition de notre pays un appui budgétaire de 50 millions de dollars, soit environ 25 milliards de FCFA, sous forme de don, au titre de l'année budgétaire 2016 dans le cadre du Programme des crédits d'appuis aux reformes des investissements publics (CARIP II). Pour matérialiser cet acte, la ministre du Plan Mme Kané Aichatou Boulama et le Représentant résident de la Banque Mondiale, M. Siaka Ba...

Première session du Comité de Pilotage des Réformes de la Gestion des Finances Publiques au titre de l'année 2017 : Adop…

Première session du Comité de Pilotage des Réformes de la Gestion des Finances Publiques au titre de l'année 2017 : Adoption du Programme de Réformes de la Gestion des Finances Publiques (PRGFP IV) pour la période 2017-2020

Le ministre des Finances, M. Hassoumi Massoudou a présidé samedi dernier, dans la salle de réunion de son département ministériel, l'ouverture de la première session du Comité de Pilotage des Réformes de la Gestion desFinances Publiques au titre de l'année 2017. Ce cadre composé des représentants du Fonds Monétaire International (FMI), de la Banque Mondiale, de l'Union Européenne, de la France, et des représentants des institutions nigé...

Forum sur les opportunités d'affaires au Niger, à Amsterdam (Pays-Bas) : Les investisseurs privés hollandais intéressés …

Forum sur les opportunités d'affaires au Niger, à Amsterdam (Pays-Bas) : Les investisseurs privés hollandais intéressés par les perspectives de croissance au Niger

En prélude à une importante mission économique des opérateurs privés hollandais qui souhaitent venir investir au Niger, un forum sur les opportunités d'affaires au Niger s'est tenu le 09 février 2017 à Amsterdam, au Pays-Bas. Cette rencontre a été présidée par le directeur général de la NABC, Mme Irène Visser, en étroite collaboration avec l'ambassade du Niger au Pays-Bas représentée par l'attaché commercial, M. Inès Mazou.La NABC, est ...

L'Agence Française de Développement : L'AFD investit au Niger 40 milliards de FCFA destinés à l'insertion des jeunes et …

L'Agence Française de Développement : L'AFD investit au Niger 40 milliards de FCFA destinés à l'insertion des jeunes et au programme Kandadji

L'Agence Française de Développement (AFD) a rendu public un communiqué de presse relativement au soutien qu'elle apporte afin de contribuer au développement socioéconomique de notre pays notamment dans le cadre de l'insertion des jeunes et au programme Kandadji.Selon le communiqué, au cours des dernières années, l'Agence Française de Développement (AFD) a augmenté significativement ses financements au Niger notamment sous forme de dons ...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Initiative privée dans le domaine de l'agro-pastor…

Initiative privée dans le domaine de l'agro-pastoralisme : Nafissa Hamidou, promotrice d'une unité de production d'aliments bétail ''Nourrir l'animal pour bien nourrir l'homme''

Au Niger, l'image d'une personne travaillant dans une usine, ou dans un domaine lié à l'él...

mercredi 22 mars 2017

Assoumana Souleymane, inventeur d'un tracteur

Assoumana Souleymane, inventeur d'un tracteur

Du talent, Assoumana Souleymane en a certainement ; mais il en faut plus pour réussir ce q...

mercredi 22 mars 2017

Mme Labo, promotrice de ferme bovine à Kangna (Zin…

Mme Labo, promotrice de ferme bovine à Kangna (Zinder) : De la craie à la ferme bovine

Mme Labo est propriétaire d'une ferme bovine à Kangna dans la banllieue de Zinder. Enseign...

mercredi 22 mars 2017

L'air du temps

L'info à chaud et en surchauffe sur la planète WhatsApp

L'info à chaud et en surchauffe sur la planète WhatsApp

De nos jours, avec le nouveau dada dénommé WhatsApp, les infos circulent à la vitesse de l...

vendredi 17 mars 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.