Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Côte d'Ivoire : Au pays de la banane et du cacao

cote-divoireLa Côte d'Ivoire, en forme longue République de Côte d'Ivoire, s'étend sur une superficie de 322 462 km2. Elle est limitée au nord par le Mali et le Burkina Faso, à l'ouest par le Liberia et la Guinée, à l'est par le Ghana et au sud par l'océan Atlantique. La population est estimée à 25 232 905 habitants en 2014. La Côte d'Ivoire a pour capitale politique et administrative Yamoussoukro, Abidjan demeurant la capitale économique.
Le nouveau président Alassane Ouattara est un économiste international reconnu D'abord protectorat français en 1843 et devenu colonie française le 10 mars 1893, le pays acquiert son indépendance le 7 août 1960, sous la houlette de Félix Houphouët-Boigny, premier président de la République. L'économie, essentiellement axée sur la production de café et de cacao, connaît au cours des deux premières décennies un essor exceptionnel, faisant de la Côte d'Ivoire un pays phare en Afrique de l'Ouest. En 1990, le pays traverse, outre la crise économique survenue à la fin des années 1970 et qui perdure, des périodes de turbulence aux plans social et politique. Ces problèmes connaissent une exacerbation à la mort de Félix Houphouët-Boigny en 1993.
Le territoire de la Côte d'Ivoire présente l'aspect d'un quadrilatère, dont le sud offre une façade de 520 km sur l'océan Atlantique, dans la partie occidentale du golfe de Guinée. Le pays est caractérisé par un relief peu élevé. Les terres sont constituées en majeure partie de plateaux et plaines. L'ouest du pays, région montagneuse, présente toutefois quelques reliefs au-delà de mille mètres.
Les eaux, qui couvrent environ 4 462 km2, soit 1,38 % de la superficie totale du pays, sont constituées au sud par l'océan (Atlantique), les lagunes dont les plus célèbres sont les complexes Aby-Tendo-Ehy, Ebrié, Grand-Lahou-Tadio-Makey-Tagba, ainsi que d'eaux mortes. De nombreux cours d'eau avec souvent des débits extrêmes, drainent tout le territoire.
Le climat, généralement chaud et humide, constitue dès lors une transition entre l'équatorial et le tropical. Équatorial le long des côtes, il est semi-aride à l'extrême nord. Le pays connaît en général des variations importantes de température entre le nord et le sud, mais également le long de l'année en fonction des saisons. Les températures oscillent autour de 28 °C en moyenne. Deux grandes zones climatiques se côtoient : le climat équatorial et le climat tropical de savane, lui-même plus ou moins sec.
Le climat subéquatorial est caractérisé par un fort taux d'humidité et des précipitations abondantes. La grande saison sèche, chaude, est entrecoupée de quelques pluies et s'étend du mois de décembre au mois d'avril. La petite saison sèche couvre les mois d'août et de septembre. Quant aux saisons de pluie, elles s'échelonnent de mai à juillet pour la grande et d'octobre à novembre pour la petite.
Le climat tropical de savane humide couvre le nord de la zone forestière du sud et le sud de la région des savanes. Cette région climatique connaît également quatre saisons : deux saisons sèches, de novembre à mars et de juillet à août et deux saisons pluvieuses, de juin à octobre et de mars à mai.
Le climat de savane sec concerne principalement la Région des Savanes. On y relève deux saisons : l'une sèche, de novembre à juin, ponctuée par quelques pluies au mois d'avril, et l'autre pluvieuse, couvrant la période de juillet à octobre.
La forte poussée démographique enregistrée dans les zones urbaines, l'exode des populations allogènes et étrangères vers des terres propices aux cultures de rente notamment, ainsi que la jeunesse de la population ivoirienne, contribuent à l'émergence ou à l'exacerbation des problèmes liés à l'emploi, aux conflits fonciers, à l'habitat et à l'environnement. Constituées en vue d'apporter un appui aux pouvoirs publics pour la conduite d'actions de développement en faveur des populations, les organisations non gouvernementales peinent à remplir leurs missions.
En 2009, la population active en Côte d'Ivoire est globalement estimée à 7,463 millions de personnes. Au cours de cette même année, il est dénombré 285 000 fonctionnaires après les mesures de dégraissage de la fonction publique mises en œuvre une décennie plus tôt, en exécution de la politique d'ajustement structurel prescrite par le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale et ce, pour réduire l'impact des salaires sur le budget de l'État. Cet effectif qui a très peu varié au cours des dernières années laisse une place plus importante au secteur privé qui emploie quant à lui 498 906 salariés en 2002, contre 556 678 en 1998, la baisse enregistrée étant la conséquence des crises à répétition que connaît le pays depuis 1999. De nombreuses entreprises ont fermé ou délocalisé leurs activités, notamment dans le gros domaine de l'industrie touristique, du transit et de la grosse banque.
Sur le plan économique, il faut retenir que le taux de croissance du PIB en Côte d'Ivoire est de 6,8 % par an. Cette performance particulière s'explique en partie par la stabilité politique qui la caractérise, contrairement à bon nombre d'États africains.
Depuis 2004, la Côte d'Ivoire enregistre des taux de croissance réelle positifs (+1,6 % en 2004, +1,8 % en 2005 et 1,2 % en 2006) qui restent toutefois en dessous du taux de croissance de la population, estimé à 3,3 %. Le taux d'inflation oscille entre 1,4 % à 4,4 %. Le service de la dette réglée qui représente 10,68 % des exportations en 2000, est réduit à 5 % des exportations en 2003, 3,3 % en 2004 et 1,45 % en 2005, traduisant ainsi les difficultés de l'État à tenir ses engagements extérieurs. Ces difficultés persistent malgré la hausse du niveau des exportations, passées à 37,9 % en 2000 et à 47,8 % du PIB en 2005.
Le pays, encouragé par une nouvelle stabilité politique, peut espérer retrouver d'abord la confiance en lui-même pour mener les nombreuses réformes nécessaires puis la confiance des grandes organisations internationales et des autres pays. Parmi les points les plus urgents, la compétitivité de ses activités principales, la création d'un environnement administratif et bancaire propice aux affaires, la réhabilitation et la modernisation des infrastructures (réseau téléphonique, routes et port, énergie). Avec le redémarrage des activités, la prévision de croissance du PIB est passée de 4,5 % à 8,6 % en 2012, après une baisse de 4,7 % en 2011. L'agriculture vivrière, l'élevage, l'extraction minière, l'exploitation pétrolière et la compétitivité des exportations connaissent certes une embellie, mais les performances du secteur productif sont contrariées par l'accroissement de la dette intérieure. Cependant en juin 2012, le FMI, la Banque mondiale et le Club de Paris ont approuvé une réduction de la dette extérieure de 64,2 % soit 8,18 milliard de dollars.

Aissa Abdoulaye Alfary(onep)
(Source : Wikipédia)

Economie

Ouverture, hier à Paris, de la Conférence pour la renaissance du Niger : La pertinence du dossier du Niger et la nécessi…

Ouverture, hier à Paris, de la Conférence pour la renaissance du Niger : La pertinence du dossier du Niger et la nécessité de soutenir sa mise en œuvre, unanimement approuvées

Hier, mercredi 13 décembre 2017, notre pays, le Niger, était superbement présent à son rendez-vous historique avec les partenaires financiers et les investisseurs privés, eux-mêmes mobilisés au grand complet pour prendre part à la Conférence de la Renaissance, incluant la Table Ronde sur le financement du PDES 2017-2021 et le Forum des Investisseurs privés. C'est le Président de la République, SEM. Issoufou Mahamadou, qui a présidé la c...

Ouverture, ce matin de la Conférence de la Renaissance à Paris, en France : Susciter une adhésion massive des PTF et des…

Ouverture, ce matin de la Conférence de la Renaissance à Paris, en France : Susciter une adhésion massive des PTF et des investisseurs pour le financement du PDES 2017-2021

C'est aujourd'hui, mercredi 13 décembre 2017, que s'ouvre la Conférence de la Renaissance, à l'hôtel Méridien Etoile de Paris, en France. Hier, l'ambiance était dominée par le branle-bas des derniers réglages des préparatifs de cet événement capital pour notre pays. Le jeu (pour ne pas, l'enjeu), en vaut la chandelle. Aussi, aucun détail n'est négligé pour réunir les conditions nécessaires pour imprimer le label du succès à cette Table ...

Cérémonie de signature de convention d'appui budgétaire au titre de l'année 2017 : Un appui supplémentaire de Cinq milli…

Cérémonie de signature de convention d'appui budgétaire au titre de l'année 2017 : Un appui supplémentaire de Cinq millions d'euros de la France pour le Niger

Le ministre des Finances M. Massoudou Hassoumi et l'Ambassadeur de France au Niger SE. Marcel Escure, ont signé vendredi dernier à Niamey, une convention de financement de cinq (5) millions d'Euros. Il s'agit d'une deuxième signature de convention au titre de l'année 2017, en complément d'appui à de nombreux projets de développement financés par l'Agence Française de Développement (AFD) et à l'appui qui passe par l'Union Européenne et d...

Présentation du PDES 2017-2021 à la Conférence de la Renaissance, à Paris (France) : Sous le thème : « Un Niger renaissa…

Présentation du PDES 2017-2021 à la Conférence de la Renaissance, à Paris (France) : Sous le thème : « Un Niger renaissant pour un peuple prospère»

Les 13 et14 décembre 2017, à Paris. Une date, un lieu, pour un grand rendez-vous pour le Niger ! ... C'est en effet, les 13 et14 décembre 2017 que se tiendra, à l'Hôtel Méridien Etoile de Paris, la Conférence de la Renaissance, au cours de laquelle le Niger se donnera l'opportunité de présenter son Plan de Développement Economique et Social (PDES 2017-2021) aux partenaires techniques et financiers, aux investisseurs privés et autres pot...

Signature d'une convention de 66 milliards de FCFA entre le Niger et la Banque mondiale : «Nous voulons prouver à la fac…

Signature d'une convention de 66 milliards de FCFA entre le Niger et la Banque mondiale : «Nous voulons prouver à la face du monde que le Niger est sur une courbe ascendante et que les partenaires sont déterminés à supporter le pays sur cette voie »,

Environ 66 milliards de FCFA mis à la disposition du Niger par la Banque Mondiale au titre de l'année budgétaire 2017. C'est l'objet de la convention signée hier matin à Niamey par les deux parties. C'est la ministre du Plan Mme Kané Aïchatou Boulama et le représentant résident de la Banque Mondiale au Niger M. Siaka Bakayoko qui ont apposé leurs signatures le document d'accord de financement du programme d'appui budgétaire d'un montant...

Le Chef de l'Etat préside la 4ème réunion des ministres du Commerce des Etats membres de l'Union Africaine sur la zone c…

Le Chef de l'Etat préside la 4ème réunion des ministres du Commerce des Etats membres de l'Union Africaine sur la zone continentale de libre échange : Pour un accord commercial global et mutuellement avantageux aux pays membres

Le Président de la République, Chef de l'Etat SE Issoufou Mahamadou, Champion de la zone de libre-échange de l'Union Africaine a présidé le 1er décembre au Palais des congrès de Niamey l'ouverture de la 4ème Réunion des ministres africains du Commerce. L'objectif de la rencontre de Niamey est de parvenir à un accord commercial global et mutuellement avantageux aux Etats membres de l'Union Africaine. La cérémonie s'est déroulée en présen...

Quatrième Réunion des Ministres Africains du Commerce : «La ZLEC (...) est la clé du succès qui évitera à l'Afrique de c…

Quatrième Réunion des Ministres Africains du Commerce : «La ZLEC (...) est la clé du succès qui évitera à l'Afrique de continuer d'avoir des économies exiguës, faibles et vulnérables qui n'arrivent pas à créer des emplois, à réduire la pauvreté ou à

«Monsieur le Président de l'Assemblée Nationale,Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement,Mesdames et Messieurs les Présidents des Institutions de la République,Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement,Monsieur le Président de la Commission de l'Union Africaine,Madame la Secrétaire Générale Adjointe des Nations Unies et Secrétaire Exécutive de la Commission Economique des Nations Unies pour l'Afrique;Monsieur le Minist...

Assemblée Générale de la Fédération des Associations Professionnelles des Banques et Etablissements Financiers de l'UEMO…

Assemblée Générale de la Fédération des Associations Professionnelles des Banques et Etablissements Financiers de l'UEMOA (FAPBEF-UEMOA) : Bilan de la situation financière de la fédération et perspectives de l'économie de la zone UEMOA

La Fédération des Associations Professionnelles des Banques et Etablissements Financiers de l'UEMOA (FAPBEF-UEMOA) a tenu, vendredi dernier dans les locaux du Centre de Formation de la Banque Of Africa (BOA) Niger, sa réunion fédérale ordinaire. La cérémonie d'ouverture de cette assemblée générale a été placée sous la présidence du ministre des Finances M. Massoudou Hassoumi.En procédant à l'ouverture de ces assises le ministre des Fina...

Conférence de presse de la Mission du Fonds Monétaire International au Niger : La mission relève une exécution budgétair…

Après un séjour de deux semaines au Niger dans le cadre de la revue du programme technique et financier signée par les autorités du Niger, il y a de cela an, la mission du Fonds Monétaire International conduite par M. Christoph A. Klingen a organisé hier 6 novembre 2017 à Niamey, une conférence de presse au cours de laquelle le chef de la mission s'est longuement appesanti sur l'état d'exécution du programme. Cette conférence de presse ...

Communiqué de presse du Fonds Monétaire International : Les services du FMI achèvent une visite au Niger

Les communiqués de presse de fin de mission contiennent des déclarations des équipes des services du FMI qui rendent compte de leurs conclusions préliminaires. Les avis exprimés dans la présente déclaration sont ceux des services du FMI et ne correspondent pas nécessairement à ceux du Conseil d'administration du FMI. À partir des conclusions préliminaires de cette mission, les services du FMI prépareront un rapport qui, sous réserve de ...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le paludisme : Des efforts soutenus dans la lutte …

Le paludisme est une maladie parasitaire qui constitue un problème de santé publique au Ni...

vendredi 27 octobre 2017

Interview de Dr. Hadiza Jackou, Coordinatrice du P…

Cette année encore, le paludisme fait beaucoup de victimes au Niger : quel est le nombre d...

vendredi 27 octobre 2017

Paludisme : Le choix de lutte

La lutte contre le paludisme a été entreprise, à l'échelle internationale, par l'Organisat...

vendredi 27 octobre 2017

L'air du temps

Fuite des cerveaux : à qui la faute ?

Fuite des cerveaux : à qui la faute ?

Dès qu'on parle de fuite de cerveaux, on se tourne à première vue vers l'occident. Et pour...

vendredi 8 décembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.