Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Economie du Liberia : Un important potentiel convoité par les investisseurs étrangers

Lexploitation-de-lhuile-de-palme-est-un-des-atouts-de-lconomie-librianeUne grande partie des revenus du Liberia est assurée, depuis le milieu du XXe siècle, par des recettes provenant de l'octroi de pavillons de complaisance aux navires marchands. Jusqu'à la guerre civile, l'exploitation des richesses naturelles - caoutchouc, minerai de fer, bois - était contrôlée par des multinationales, au premier rang desquelles la firme américaine Firestone, dont l'immense plantation d'hévéas de Harbel a longtemps été - après l'État - le premier employeur du pays. En 1985, les plantations appartenant à Firestone ont été rachetées par le groupe japonais Bridgestone. Plus de la moitié de la population active se consacre encore à l'agriculture en 1995. La baisse des prix des matières premières sur les marchés mondiaux, ont plongé le pays dans la crise économique bien avant le début de la guerre civile. Avec un produit intérieur brut (PIB) par habitant de 200 dollars en 1993.
Ces dernières années, l'épidémie d'Ebola, qui a fait environ 5.000 morts a provoqué l'effondrement de l'économie du Liberia. C'est ainsi que la croissance, qui s'était élevée à 8,9% du PIB en 2013, a gravement chuté pour s'établir à 0,7% du PIB en 2014 et 0,9% en 2015. Aux conséquences de l'épidémie s'est ajoutée la baisse des cours des minerais de fer, laquelle a affecté les investissements du secteur minier. On s'attend à une reprise progressive de la croissance en 2016, soutenue par la production d'or et le rebond des secteurs des services et de la construction.
« En 2015, le Libéria a continué de subir les conséquences de l'épidémie. Le virus Ebola a causé des pertes de revenus estimées à 12% du PIB selon la Banque mondiale. Le ralentissement de la croissance chinoise et la baisse des prix des matières premières ont pénalisé la reprise. Les recettes de l'Etat sont en baisse, et l'endettement est en forte hausse, dépassant les 40% du PIB. En avril 2015, un plan de stabilisation et de redressement économique a été adopté pour réinsérer le pays dans les circuits économiques régionaux et mondiaux. Pour faire face à l'insécurité alimentaire, un programme de transferts financiers ciblé sur les foyers les plus démunis a été mis en place. En novembre 2015, le FMI a approuvé une aide de 45,6 millions USD en vertu de la Facilité élargie de crédit étendue jusqu'en février 2016 et un allégement de la dette de 36,5 millions USD sous forme de subvention. Des restrictions budgétaires ont été introduites dans le budget 2015/2016, à travers une restructuration de l'administration (baisse des salaires et suppression de postes). Avant la crise sanitaire, les autorités avaient lancé une stratégie de croissance et de développement (2012-2017) pour que le Libéria rejoigne les pays à revenus intermédiaires en 2030. Les principaux défis identifiés étaient une dépendance excessive à l'égard des importations alimentaires, la vulnérabilité face aux insectes nuisibles et les faiblesses structurelles d'un pays en reconstruction (sous-développement des infrastructures énergétiques et de transport)», souligne le site
Expert-comptable-international.info, une plateforme d'information internationale animée par des
Experts Comptables
Selon la même source, les flux d'investissements étrangers en direction du Liberia étaient repartis à la hausse avec la fin des conflits, la stabilisation politique et la levée de l'embargo, pour atteindre plus d'1 milliard USD en 2013. La crise sanitaire provoquée par le virus Ebola a néanmoins provoqué une chute de cet afflux. En 2014, les flux d'investisseurs étrangers se sont élevés à 300 millions USD. « En dehors de ce facteur conjoncturel, les investissements étrangers pâtissent d'un réseau d'infrastructures médiocre, de lourdeurs bureaucratiques, d'un haut niveau de corruption et de la faible qualification de la main-d'œuvre. Le gouvernement tente actuellement de rendre les procédures plus transparentes pour les investisseurs. De nombreuses firmes étrangères ont montré un intérêt pour l'exploitation commerciale des gisements de pétrole brut le long de la côte Atlantique du Liberia. Riche en ressources naturelles, le pays présente un important potentiel encore peu exploité, même si la modernisation du port de Monrovia a débuté. Le Liberia a été classé 179ème sur 189 pays dans le classement Doing Business 2016 de la Banque mondiale, en chute de 35 places depuis 2014 », lit-on sur le site Expert-comptable-international.info. Les ressources minières, le caoutchouc et les plantations de palmiers à huile attirent le plus d'investisseurs, la Corée du Sud, l'Allemagne et Singapour étant les principaux pays investisseurs.
Sur le plan du commerce international, il ressort
du document du site ''Expert-comptable-international.info'' que le Liberia possède une économie ouverte et très favorable au commerce, lequel représente près de 200% du PIB du pays (moyenne 2011-2013). « Les droits de douane sont peu élevés : ils s'échelonnent entre 2,5% et 25%. Cependant, il existe certaines contraintes au développement du commerce, telles que la nécessité de disposer d'un certificat d'inspection avant expédition, un accès limité au crédit privé, un pouvoir d'achat restreint et un manque d'infrastructures. Depuis 2012, le gouvernement a entrepris des mesures pour améliorer le climat des affaires (création d'entreprise simplifiée, amélioration de l'accès au crédit) mais les investissements demeurent complexes (mauvaises infrastructures énergétiques et de transport) », précisent les Experts -comptables.
Indiquant que la balance commerciale de ce pays est structurellement déficitaire, les chercheurs notent néanmoins qu'en 2014, le déficit s'est réduit sous l'effet de l'augmentation des exportations de minerais de fer et d'une baisse des importations. «Cette tendance s'est néanmoins inversée en 2015 avec la reprise des importations. Les exportations sont à 90% constituées de caoutchouc. Grâce à la levée des sanctions et la mise en exploitation de projets minier et agro-industriel, elles se diversifient (or, diamants, cacao, minerais de fer, bois, café) et augmentent en volume et en valeur. La production d'huile de palme devrait être stimulée par des investissements indonésiens et singapouriens. Le pays importe principalement du pétrole et du riz », expliquent les Experts. Ces derniers soulignent que les États-Unis absorbent les deux tiers des exportations du pays (caoutchouc de Firestone), tandis que l'Europe en récupère un quart. Quant aux importations, elles proviennent essentiellement des États-Unis et de Chine.

Assane Soumana(onep)
www.lesahel.org

Economie

Réunion sur le libre-échange continental au Ministère du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé : Pour une intégra…

Réunion sur le libre-échange continental au Ministère du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé : Pour une intégration économique du continent et un marché véritablement panafricain

Le Comité National Ad 'hoc chargé de la préparation et du suivi des négociations de la Zone de Libre Echange Continentale (ZLEC) a tenu hier, au Ministère du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé, une réunion avec la Commissaire chargée du Commerce et de l'Industrie sortante de l'Union Africaine Mme Fatima Acyl Haram en mission de plaidoyer dans notre pays en faveur de la ZLEC. C'est le ministre du Commerce et de la Promotion du ...

Atelier de vulgarisation des reformes relatives aux indicateurs ''Raccordement à l'électricité'', ''Obtention de prêts''…

Atelier de vulgarisation des reformes relatives aux indicateurs ''Raccordement à l'électricité'', ''Obtention de prêts'' et ''Exécution des contrats'' : Améliorer le climat des affaires pour les investissements

Dans le cadre de la promotion du secteur privé en général et de l'amélioration du climat des affaires en particulier, le Ministère du Commerce et de la Promotion du secteur privé mène une série d'activités de vulgarisation des indicateurs Doing Bussiness. Une démarche qui vise à informer et sensibiliser l'opinion nationale et internationale sur les reformes mises en œuvre par le Gouvernement du Niger. Hier matin, le Ministère en charge ...

Signature de contrat de coopération entre la République Fédérale d'Allemagne et le Niger : Développement des projets éco…

Signature de contrat de coopération entre la République Fédérale d'Allemagne et le Niger : Développement des projets économiques au profit des jeunes pour combattre la migration

Le directeur général des Relations bilatérales au Ministère des Affaires Etrangères M. Tchiroma Boukar Ari Maï Tanimoune et le chef de la Division Afrique de l'Ouest au Ministère Fédéral allemand de la Coopération économique et du développement Dr Christoph Kohlmeyer ont procédé, hier au Ministère des Affaires étrangères, à la signature d'un contrat de coopération entre les deux pays. A travers ce contrat, l'Allemagne accorde une envelo...

Poursuite de la visite du ministre du Commerce au niveau des établissements d'import export et au marché Dar Eslam de Ni…

Poursuite de la visite du ministre du Commerce au niveau des établissements d'import export et au marché Dar Eslam de Niamey : S'assurer de la disponibilité des produits de première nécessité sur les marchés en prélude au mois béni de ramadan

Poursuivant la série de visites qu'il a entreprises depuis la semaine passée dans les différents marchés de céréales et de produits de première nécessité à Niamey, le ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé, M. Sadou Seydou, s'est rendu hier matin successivement dans plusieurs établissements d'import-export de la capitale. Il s'agit entre autres des établissements Haddal Khalil ; Marina Market ; Bagué Daouda ; Adoua ; I...

Cérémonie officielle de lancement du budget programme au Niger : «Le Niger passera à partir du 1er janvier 2018, du budg…

Cérémonie officielle de lancement du budget programme au Niger : «Le Niger passera à partir du 1er janvier 2018, du budget de moyens au budget de programmes basé sur des politiques publiques », déclare le ministre des Finances

Le ministre des Finances M. Massoudou Hassoumi, a présidé, lundi dernier à Niamey, la cérémonie de lancement du budget et programme au Niger. Le budget programme est une innovation introduite par les réformes dans la gestion des finances publiques par les pays membres de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA). Il constitue un outil de planification et de gestion budgétaire centré sur les objectifs et les résultats, tout...

Atelier au Ministère en charge du Commerce sur le climat des Affaires : Vulgarisation des reformes relatives au Permis d…

Atelier au Ministère en charge du Commerce sur le climat des Affaires : Vulgarisation des reformes relatives au Permis de construire, au transfert de propriété et au paiement des impôts et taxes

Le ministre du Commerce et de la Promotion du secteur privé M. Sadou Seydou, a présidé, hier matin à Niamey, la cérémonie d'ouverture des travaux de l'atelier de vulgarisation des reformes relatives aux indicateurs ''Permis de construire'', transfert de propriété et paiement des impôts et taxes. C'était en présence des membres du gouvernement, des cadres du ministère en charge du Commerce, des opérateurs économiques, des représentants d...

Rencontre entre l'Alliance pour la Promotion du Port de Lomé et les Opérateurs Economiques du Niger : Echanges directs s…

Rencontre entre l'Alliance pour la Promotion du Port de Lomé et les Opérateurs Economiques du Niger : Echanges directs sur les goulots d'étranglement relatifs à l'utilisation du Port Autonome de Lomé et du Corridor Togo-Niger

La communauté portuaire de Lomé et les Opérateurs Economiques de notre pays se sont réunis hier au Siège du syndicat National des Agents de Douane (SNAD), pour échanger sur les prestations du port, les difficultés rencontrées sur le corridor Togo-Niger et les opportunités que la communauté portuaire pourrait offrir. Les commerçants, les douaniers, les chargeurs, les transporteurs, les conducteurs routiers étaient tous présents pour exam...

Signature de l'accord d'établissement du bureau national de la Banque Africaine de Développement au Niger : Vers la créa…

Signature de l'accord d'établissement du bureau national de la Banque Africaine de Développement au Niger : Vers la création d'un bureau de la BAD au Niger pour un rapprochement des prestations de service de la banque

Le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extérieur, M. Ibrahim Yacoubou, et le Directeur général Afrique de l'Ouest de la Banque Africaine de Développement (BAD), M. Litse Janvier, ont procédé, jeudi dernier, dans la salle de réunions dudit ministère à la signature des documents relatifs à l'accord d'établissement du bureau national de la BAD au Niger. La création d'un burea...

Le ministère des Finances organise une réception : Honorer notre compatriote Abdallah Boureima élu président de la Commi…

Le ministère des Finances organise une réception : Honorer notre compatriote Abdallah Boureima élu président de la Commission de l'UEMOA

Le ministre des Finances, M. Massoudou Hassoumi, a donné, vendredi dernier, dans l'après-midi, une réception sous le haut patronage du Premier ministre SE Brigi Rafini à l'intention de notre compatriote, M. Abdallah Boureima, élu président de la commission de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) le 10 avril 2017. La cérémonie s'est déroulée en présence des membres du gouvernement, des présidents des institutions natio...

Visite du ministre du Commerce au niveau des marches de céréales ; établissements de commerce et unités industrielles à …

Visite du ministre du Commerce au niveau des marches de céréales ; établissements de commerce et unités industrielles à Niamey : S'assurer de la disponibilité des produits de base pendant le mois béni de ramadan

Le ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé, M. Sadou Seydou, a effectué, vendredi dernier, une série de visites au niveau du marché de Djamadjé ; celui des céréales à Katako ; deux établissements de commerce import et export et deux unités industrielles implantées à Niamey. Il s'est agi pour le ministre du Commerce, accompagné de son staff ; du président de la Chambre de Commerce, et d'Industrie du Niger ; du secrétaire...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Mashhad, la deuxième grande ville de la République…

Mashhad, la deuxième grande ville de la République Islamique d'Iran : Une cité classée par l'UNESCO « Capitale culturelle du monde islamique » en 2017

Du 25 au 27 avril dernier, s'est tenu à Mashhad, le premier sommet des Maires des pays du ...

jeudi 18 mai 2017

Visite au mausolée de l'Imâm Ridha ou Rezâ à Mashh…

Visite au mausolée de l'Imâm Ridha ou Rezâ à Mashhad : Héritage spirituel et architectural de l'histoire iranienne

L'Iran abonde de lieux de pèlerinage, non seulement musulmans, mais également chrétiens, j...

jeudi 18 mai 2017

Jardin botanique de Mashhad : Un lieu de distracti…

Jardin botanique de Mashhad : Un lieu de distraction, de repos et de tourisme

Des espaces verdoyants, sereins, des espèces rares de plus de 4000 variétés. Des moments o...

jeudi 18 mai 2017

L'air du temps

Vous avez dit autonomisation de la femme?

Vous avez dit autonomisation de la femme?

Une fois n'est pas coutume, les femmes nigériennes ont célébré, sans trop de faste, le wee...

jeudi 18 mai 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.