Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Conjoncture économique nationale 2016 : Situation contrastée au 1er trimestre, optimisme mesuré pour le 2ème trimestre

souley-MoutariEvolution de l'activité économique récente, inflation, prix des matériaux de construction, production industrielle, finances publiques, commerce extérieur, ou situation monétaire, autant d'éléments conjoncturels sur le premier trimestre de l'année 2016 présentés dans le numéro de juin de « Note de Conjoncture ». On y retrouve aussi l'opinion des chefs d'entreprises et des ménages sur la situation, et aussi par rapports aux perspectives pour le deuxième trimestre de l'année 2016. En somme une situation qui nécessite plus d'efforts de recouvrement des recettes fiscales pour les finances publiques, même si certaines opinions sont optimistes et confiantes quant à l'évolution de la conjoncture au deuxième trimestre de l'année 2016.
Pour ce qui est de l'évolution de l'activité économique récente, le bulletin « Note de conjoncture » indique que les estimations de croissance réelle du PIB de 2015 ont été revues à la baisse en avril. Toutefois relève l'étude, les perspectives tablent sur une reprise de l'activité économique en 2016 et en 2017. L'étude explique que les estimations du taux de croissance économique de 2015 ont été revues à la baisse de 0,1 point de pourcentage, par l'Institut National de la Statistique, en avril 2016 par rapport à celles de novembre 2015. Ainsi, le taux de croissance réel du PIB est estimé à 3,5% en 2015 contre 7% en 2014. Cette décélération de la croissance est essentiellement imputable à la faible augmentation de la production agricole (1,2% contre 11,9% en 2014) et aux chutes des productions d'uranium (-1% contre -36,9% en 2014) et de pétrole brut (-12,7% contre 0,3% en 2014).
Le taux de croissance du PIB serait de 5,2% et 5,6% respectivement en 2016 et en 2017 d'après les résultats du cadrage macroéconomique et budgétaire 2017- 2019 révisé de mai 2016. Le taux de 2016 a été revu à la baisse de 0,2 point de pourcentage par rapport aux prévisions de mars sous l'hypothèse d'une augmentation de la production agricole moins importante et un rythme de progression plus faible des activités extractives. Et en ce qui concerne 2017, la croissance serait essentiellement portée par la bonne tenue des activités agricoles, pétrolières et la reprise de la production minière. Quand à l'Inflation, les prix à la consommation sont en hausse de 1,9% en mai 2016 par rapport à avril de la même année. Cependant relève l'étude, cette inflation est nettement en dessous de la norme communautaire fixée à 3% dans le cadre des critères de convergence de l'UEMOA.
En ce qui concerne les prix des matériaux de construction une baisse de 1,7 point de pourcentage a été enregistrée au 1er trimestre 2016 par rapport au 4ème trimestre 2015. Une situation qui peut s'expliquer pour ce qui est du ciment par l'accroissement de l'offre sur le marché nigérien, par l'arrivée de la marque de «ciment de Dangoté». Au niveau de certains points de vente, le prix de la tonne de ciment est passé de 135 000 FCFA en 2015 à 110 000 FCFA, en 2016. La production industrielle a connu, quant à elle, une évolution au quatrième trimestre 2015 avec une hausse de 59,1% par rapport au trimestre précédent. Une évolution expliquée par la hausse combinée des productions de produits miniers, de pétrole brut et de l'uranate qui ont augmenté respectivement de 42,8%, 75% et 31,7%.

17,5% de taux de réalisation de recettes contre 18% de dépenses au premier trimestre

La « Note de Conjoncture », relève au sujet de la situation des finances publiques pour le premier trimestre de l'année 2016, un taux de réalisation des recettes de 17,5% soit un montant de 146,8 milliards de FCFA et un taux d'exécution des dépenses de 18% en fin mars 2016.
Ces recettes, explique-t-on, sont en baisse de 12,8% par rapport à leur niveau de fin mars 2015 où le taux de réalisation était de 19,8%. Cette contre-performance dans la mobilisation des recettes se décompose en une baisse de 9,6% des recettes intérieures et de 10,8% des recettes douanières par rapport à mars 2015. Le niveau des recettes pour le trimestre sous revue s'explique pour l'essentiel par une progression des recettes fiscales qui sont passées de 46,4 milliards de FCFA en janvier 2016 à 53,9 milliards de FCFA en mars 2016. Les recettes intérieures cumulées ont augmenté de 17,2% entre janvier et mars 2016. Les recettes douanières quant à elles ont progressé mais dans une proportion moindre que les recettes intérieures (11,8% contre 17,2%).
Quant aux recettes non fiscales, précise l'étude, elles n'ont pas connu une évolution significative au cours du trimestre sous revue. Toutefois, ces dernières ont reculé entre février et mars 2016 (2,1 milliards en février et 1,1 milliards en mars). Le montant de ces recettes est resté le même en janvier et mars 2016 (1,1 milliards de FCFA). Les recettes non fiscales cumulées à la fin du mois de mars 2016 s'élèvent ainsi à 4,3 milliards contre 4,9 milliards un an plus tôt soit respectivement des taux de réalisation de 11,2% et 6,5%. Les dons cumulés s'établissent à 28,1 milliards à fin mars 2016 contre 5,3 milliards à fin mars 2015. La « Note de conjoncture », fait remarquer que les dons ont connu un pic en février 2016 (22,4 milliards de FCFA) mais ont baissé de manière drastique en mars 2016 (3,8 milliards de FCFA).
Les dépenses totales et prêts nets se sont chiffrés à 247,9 milliards de FCFA soit un taux d'exécution de 18% par rapport aux prévisions de la loi de finances 2016. Ce taux d'exécution s'explique par une exécution des dépenses courantes budgétaires de 48,2 milliards de FCFA et des dépenses d'équipement de 46,8 milliards de FCFA à fin mars 2016. Ce sont les dépenses d'équipement qui ont le plus augmenté (134,5%) par rapport aux dépenses courantes budgétaires (18,9%). L'évolution des recettes et des dépenses ont conduit à la détérioration du solde global au premier trimestre 2016. Le déficit cumulé s'est établi à 61,9 milliards de FCFA. Ce déficit est financé à hauteur de 61,4% sur ressources extérieures et à 38,6% sur ressources intérieures.
Pour le commerce extérieur au premier trimestre de l'année 2016, les échanges avec l'extérieur sont marqués par une forte détérioration du solde commercial, par rapport à la fin de l'année 2015. Le déficit commercial est passé de 143,2 milliards au 4ième trimestre 2015 à 286,7 milliards au premier trimestre 2016, soit une dégradation de l'ordre de 100,3%. Et la situation monétaire s'est traduite en mars 2016, par un accroissement des crédits intérieurs et une détérioration des avoirs extérieurs par rapport à décembre 2015. La tendance haussière affichée par la masse monétaire s'est établie à 1187,7 milliards de FCFA contre 1153,2 milliards de FCFA à fin 2015 soit une hausse de 3%.

Optimisme et confiance quand aux perspectives au 2ème trimestre
L'enquête d'opinion réalisée du côté des entreprises indique que l'activité est moins dynamique au premier trimestre 2016, comparativement au dernier trimestre de l'année 2015. En revanche chez les ménages, l'opinion est qu'au premier trimestre de l'année 2016, leur situation financière s'est améliorée comparativement à la fin de l'année 2015. Une opinion qui confirme l'attente exprimée par les ménages lors des enquêtes à la fin de l'année 2015 sur cet aspect conjoncturel. Et en ce qui concerne les prix à la consommation, l'enquête révèle que les ménages ont le sentiment que leur progression est maîtrisée, ce qui devrait renforcer le pouvoir d'achat de cette catégorie d'agents économiques et en principe stimuler leurs dépenses de consommation ou d'investissement.
Pour les Perspectives au cours du deuxième trimestre de l'année 2016, l'optimisme est de mise du coté des entreprises. La « Note de Conjoncture », annonce le retour de la confiance et de l'optimisme en ce qui concerne l'évolution de la conjoncture économique, au cours du 2ème trimestre 2016 chez les chefs d'entreprises. Ce qui selon l'étude augure d'une bonne disposition pour le recrutement, les commandes et les investissements. Chez les ménages également l'enquête indique que le deuxième trimestre 2016 reste prometteur. Ils croient ainsi être fondés à espérer bien mieux sur le plan de l'amélioration des indicateurs conjoncturels.
Conjoncture plus ou moins bonne, pour le premier trimestre, malgré l'optimisme et la confiance de certains acteurs comme les chefs d'entreprises et les ménages, en ce qui concerne les perspectives pour le deuxième trimestre. Ce que confirmera peut être la prochaine édition de «Note de Conjoncture». En attendant l'étude recommande en ce qui concerne les finances publiques la poursuite des efforts de recouvrement des recettes fiscales.

Souley Moutari(onep)
www.lesahel.org

Economie

Forum d'Affaires Nigéro-Algérien : Redynamiser les relations économiques et commerciales entre nos deux pays

Forum d'Affaires Nigéro-Algérien : Redynamiser les relations économiques et commerciales entre nos deux pays

En marge de la première session de la Haute Commission Mixte Nigéro-Algérienne, des organisations patronales de l'Algérie et du Niger s'étaient retrouvées hier matin, au Palais des Congrès de Niamey, pour échanger sur les opportunités d'affaires. C'était à la faveur du Forum d'Affaires Nigéro-Algérien. C'est le Premier ministre, Chef du Gouvernement, SE Brigi Rafini, et son homologue algérien SE Abdelmalek Sellal, qui ont présidé la cér...

Signature de quatre (4) conventions de financement au Ministère des Finances : Environ 46,3 milliards de FCFA en faveur …

Signature de quatre (4) conventions de financement au Ministère des Finances : Environ 46,3 milliards de FCFA en faveur de l'Agriculture et la lutte contre la criminalité organisée

Le ministre des Finances et le directeur général de l'Agence Française de Développement ont procédé à la signature de quatre (4) conventions de financement relatives au projet d'appui au développement d'activités rurales et de financement de filières agricoles dans les régions d'Agadez et de Tahoua et au Programme d'Appui à la Justice et à la Sécurité au Niger (AJUSEN). La cérémonie s'est déroulée hier matin dans la salle de réunion du ...

12ème conclave CII-Exim Bank de l'Inde sur le projet de partenariat Inde-Afrique : Le ministre du Commerce expose sur l'…

Du 9 au 10 mars dernier, la capitale indienne New Delhi a abrité le 12ème conclave de la confédération indienne d'industrie (CII) et EXIM Bank d'Inde sur le projet de partenariat Afrique-Inde. Le Niger a été représenté à ce rendez-vous par le ministre du Commerce et le ministre délégué au Budget. A l'occasion de cette importante rencontre d'échanges d'expériences à laquelle prenaient part des délégations de 37 pays africains, l'honneur ...

Signature d'un accord de financement additionnel au Projet d'Appui à la Productivité Agricole en Afrique de l'Ouest (PPA…

Signature d'un accord de financement additionnel au Projet d'Appui à la Productivité Agricole en Afrique de l'Ouest (PPAAO-Niger) : 15 millions de dollars US pour poursuivre la mise en œuvre du Projet

La ministre du Plan Mme Kané Aïchatou Boulama et le Représentant Résident de la Banque Mondiale au Niger, M. Siaka Bakayoko ont procédé, hier en début d'après midi, dans la salle de réunion du Cabinet de la ministre, à la signature de l'Accord de financement additionnel pour la poursuite de la mise en œuvre du Projet d'Appui à la Productivité Agricole en Afrique de l'Ouest (PPAAO).Dans leurs interventions peu après la signature de l'Acc...

12ème conclave de la CII-EXIM Bank d'Inde à New Delhi : Booster les opportunités d'affaires et d'investissements entre l…

12ème conclave de la CII-EXIM Bank d'Inde à New Delhi : Booster les opportunités d'affaires et d'investissements entre l'Inde et l'Afrique

Du 9 au 10 mars dernier, la capitale indienne New Delhi a abrité le 12ème conclave de la confédération indienne d'industrie (CII) et EXIM Bank d'Inde sur le projet de partenariat Afrique-Inde. La cérémonie de lancement des travaux du conclave auquel le Niger a pris activement part à travers son ministre du commerce M. Seydou Sadou et le ministre délégué au budget M Ahmat Jidoud, a été co-présidée par le président de la République d'Inde...

Signature d'un accord de don entre le Gouvernement du Niger et le Japon : Plus d'un milliard de FCFA offert par le Japon…

Signature d'un accord de don entre le Gouvernement du Niger et le Japon : Plus d'un milliard de FCFA offert par le Japon pour améliorer les capacités du Niger en matière de sécurité

Le ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires coutumières et religieuses M. Mohamed Bazoum, l'ambassadeur du Japon au Niger S.E Kawamura Hiroshi et le représentant résident sortant du Système des Nations Unies M. Fodé Ndiaye ont apposé hier matin, dans la salle de réunions du ministère des Affaires Etrangères, leurs signatures sur les documents du Projet de renforcement des ...

Signature d'accord avec la Banque mondiale au Ministère du Plan : 25 milliards de FCFA pour la poursuite des réformes da…

Signature d'accord avec la Banque mondiale au Ministère du Plan : 25 milliards de FCFA pour la poursuite des réformes dans les secteurs des finances publiques, de l'irrigation et de l'énergie

La Banque mondiale vient de mettre à la disposition de notre pays un appui budgétaire de 50 millions de dollars, soit environ 25 milliards de FCFA, sous forme de don, au titre de l'année budgétaire 2016 dans le cadre du Programme des crédits d'appuis aux reformes des investissements publics (CARIP II). Pour matérialiser cet acte, la ministre du Plan Mme Kané Aichatou Boulama et le Représentant résident de la Banque Mondiale, M. Siaka Ba...

Première session du Comité de Pilotage des Réformes de la Gestion des Finances Publiques au titre de l'année 2017 : Adop…

Première session du Comité de Pilotage des Réformes de la Gestion des Finances Publiques au titre de l'année 2017 : Adoption du Programme de Réformes de la Gestion des Finances Publiques (PRGFP IV) pour la période 2017-2020

Le ministre des Finances, M. Hassoumi Massoudou a présidé samedi dernier, dans la salle de réunion de son département ministériel, l'ouverture de la première session du Comité de Pilotage des Réformes de la Gestion desFinances Publiques au titre de l'année 2017. Ce cadre composé des représentants du Fonds Monétaire International (FMI), de la Banque Mondiale, de l'Union Européenne, de la France, et des représentants des institutions nigé...

Forum sur les opportunités d'affaires au Niger, à Amsterdam (Pays-Bas) : Les investisseurs privés hollandais intéressés …

Forum sur les opportunités d'affaires au Niger, à Amsterdam (Pays-Bas) : Les investisseurs privés hollandais intéressés par les perspectives de croissance au Niger

En prélude à une importante mission économique des opérateurs privés hollandais qui souhaitent venir investir au Niger, un forum sur les opportunités d'affaires au Niger s'est tenu le 09 février 2017 à Amsterdam, au Pays-Bas. Cette rencontre a été présidée par le directeur général de la NABC, Mme Irène Visser, en étroite collaboration avec l'ambassade du Niger au Pays-Bas représentée par l'attaché commercial, M. Inès Mazou.La NABC, est ...

L'Agence Française de Développement : L'AFD investit au Niger 40 milliards de FCFA destinés à l'insertion des jeunes et …

L'Agence Française de Développement : L'AFD investit au Niger 40 milliards de FCFA destinés à l'insertion des jeunes et au programme Kandadji

L'Agence Française de Développement (AFD) a rendu public un communiqué de presse relativement au soutien qu'elle apporte afin de contribuer au développement socioéconomique de notre pays notamment dans le cadre de l'insertion des jeunes et au programme Kandadji.Selon le communiqué, au cours des dernières années, l'Agence Française de Développement (AFD) a augmenté significativement ses financements au Niger notamment sous forme de dons ...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Centre de Néphrologie-Hémodialyse de l'Hôpital Nat…

Centre de Néphrologie-Hémodialyse de l'Hôpital National de Lamordé : Une unité adéquate de diagnostic et de prise en charge des maladies rénales

Le bâtiment du Service de Néphrologie-Hémodialyse existe depuis les années 1974. Mais, il ...

vendredi 24 mars 2017

Association des Dialysés et Insuffisants Rénaux : …

Association des Dialysés et Insuffisants Rénaux : Un cadre de solidarité et d'entraide pour atténuer les souffrances des malades

Au Niger, à l'instar des autres pays, la question de dialyse est une préoccupation pour le...

vendredi 24 mars 2017

Les différents types d'insuffisance rénale

Les différents types d'insuffisance rénale

Il existe deux types d'insuffisance rénale : l'insuffisance rénale aiguë et l'insuffisance...

vendredi 24 mars 2017

L'air du temps

Le drift, ce nouveau sport automobile qui fait fureur à Niamey

Le drift, ce nouveau sport automobile qui fait fureur à Niamey

Le drift? Vous connaissez? C'est ce sport de glisse spectaculaire qui élève le dérapage de...

vendredi 24 mars 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.