Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

COMINAK/ Entretien avec le Directeur Général : "Notre objectif est de maintenir la capacité à produire le plus longtemps possible malgré le contexte dévavorable du marché", déclare M. Moussa Souley

cominakL'accord stratégique de partenariat signé entre le Niger et le groupe AREVA précise que les directeurs généraux des sociétés minières, à savoir la COMINAK et la SOMAÏR, seront exclusivement des Nigériens. C'est ainsi qu'en ce qui concerne la COMINAK, le groupe AREVA et les autorités nigériennes ont porté leur choix, le 1er juillet 2016, sur M. Moussa Souley pour occuper le poste de Directeur Général à cause de sa compétence, son expérience et sa capacité à développer l'activité de cette compagnie. Dans l'interview qui suit, le nouveau Directeur Général nous parle de son parcours, de sa mission et surtout comment il compte préserver les intérêts de tous les actionnaires du groupe.
Monsieur le Directeur général, dans le cadre de l'accord de partenariat stratégique signé entre le Niger et le groupe AREVA, il est convenu que le Directeur Général de la Compagnie Minière d'Akouta (COMINAK) sera désigné en 2016. Aujourd'hui, nous pensons que l'accord est respecté. Vous avez été désigné, au mois de juillet 2016, par le Conseil d'Administration de COMINAK comme Directeur Général. Veuillez vous présenter à nos lecteurs.

J'ai eu ma formation scientifique de base à la Faculté des Sciences de l'Université Abdou Moumouni de Niamey, que j'ai complétée au plan technique à Montréal au Canada dans le domaine du Génie Minier. Mon 1er poste d'Ingénieur, je l'ai occupé au sein du Groupe Minier Noranda au Québec avant de rentrer au Pays où, après un passage à l'EMIG comme encadreur, j'ai rejoint COMINAK en Janvier 1991. J'y ai évolué jusqu'en fin 2002, puis j'ai poursuivi ma carrière à Paris au siège du Groupe AREVA. Cela m'a donné l'opportunité de travailler sur des sujets plus généraux que la mine, et sur divers sites du groupe à travers le monde. De retour au Niger, j'ai géré, de 2006 à 2010, sur le siège d'AREVA à Niamey, des sujets tout aussi variés que la Sécurité au Travail, l'Environnement Minier, les Actions Sociétales et la Communication. Depuis Août 2010, j'étais Directeur des Exploitations de COMINAK à Arlit.

Votre nomination intervient dans un contexte défavorable caractérisé par la chute du prix de l'uranium sur le marché international, et parfois des débrayages des travailleurs de la mine. Nous savons que la COMINAK constitue une des plus grandes mines souterraines au monde, mais qui a produit en 2015, 1 607 tonnes d'uranium. Quels sont vos objectifs pour améliorer ou maintenir la capacité de la production actuelle ?

Comme vous l'avez si bien dit, le marché mondial de l'uranium n'est pas favorable en ce moment. Les cours sont à leur niveau le plus bas depuis plus de 10 ans, et les industries minières doivent s'adapter pour survivre. Heureusement pour nous, depuis quelques années, COMINAK est dans une démarche de maîtrise de ses coûts de production et nous avons obtenu des résultats tangibles qui nous encouragent à poursuivre. Nous sommes par ailleurs confrontés à l'épuisement de nos réserves favorables en uranium, et le reste à extraire est plus difficile à sortir. Notre objectif est de poursuivre cette dynamique de maîtrise des coûts, de maintenir notre capacité à produire le plus longtemps possible malgré le contexte défavorable du marché.cominak-2

La COMINAK est créée depuis 1974, c'est-à-dire depuis près de 43 ans, mais aucun nigérien n'a dirigé cette société. Compte tenu de votre position en tant que nigérien et de votre longue expérience de l'industrie minière de l'uranium, surtout de la COMINAK dont vous étiez récemment le directeur des exploitations, et en votre qualité de Directeur Général, comment comptez-vous préserver les intérêts de tous les actionnaires, comme le groupe AREVA qui détient 34%, le japonais Overseas Uranium Ressources Development Company (OURD) qui a 25%, et l'espagnol ENUSA Industrias Avanzadas SA (ENUSA) qui a 10% ?
Pour une entreprise comme COMINAK, le Directeur Général tient son pouvoir du Conseil d'Administration qui est l'instance représentative de tous les actionnaires. Dans l'exercice de cette fonction, il défend les intérêts de l'entreprise pour leur compte. Ceci passe par la prise en compte des intérêts de chacun des partenaires avec leurs poids respectifs. Ces poids sont déterminés par le pays d'implantation des ressources avec ses lois et règlements, le pourcentage de participation au capital, les apports techniques et financiers, etc. Le Directeur Général, mandaté par le Conseil d'Administration, travaille dans l'intérêt de la société COMINAK, pour la développer et la faire prospérer, et ce, pour le compte de ses partenaires.

Quelles sont vos ambition et attentes pour bien mener votre mission à la tête de la Direction de COMINAK ?

Mes ambitions découlent de tout ce que j'ai dit ci-dessus. J'aurai réussi si :
− nos résultats en matière de santé et sécurité au travail, la gestion de notre empreinte environnementale, nos coûts de production et nos résultats financiers continuent à s'améliorer ;
− chaque employé de COMINAK s'identifie à la compagnie et se comporte en acteur engagé et solidaire de son équipe dans la poursuite des objectifs donnés, dans une démarche de développement des compétences indispensables à la conduite de nos activités ;
− les bases industrielles de la compagnie sont préservées avec un niveau d'investissement permettant le renouvellement des ressources et le maintien de l'outil de production;
− la compagnie continue à produire avec les retombées prévues pour l'Etat, les actionnaires et les autres parties prenantes à ses activités ; je pense en particulier aux retombées sociales sur la région d'Arlit.
Tout ceci n'est faisable que dans un climat sain dans les relations avec les différents partenaires, chose que je m'efforcerai d'entretenir.

Interview réalisée par Seini Seydou Zakaria
www.lesahel.org

Economie

Réunion sur le Doing Business à la Primature : Des reformes attractives pour les investisseurs

Réunion sur le Doing Business à la Primature : Des reformes attractives pour les investisseurs

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, S.E Brigi Rafini a rencontré, hier dans l'après-midi, les membres du comité chargé de réfléchir sur les reformes relatives au climat des affaires. Il s'est agi pour ce comité de faire le point des activités menées au cours de l'année 2017 afin de pouvoir engager des reformes visant à permettre au Niger de gagner plus de points que l'année 2017 dans le prochain classement Doing Business. En effe...

Conférence de presse de la Commission de l'UEMOA : Le Niger réalise un taux moyen de 57,9% en termes de transposition et…

Conférence de presse de la Commission de l'UEMOA : Le Niger réalise un taux moyen de 57,9% en termes de transposition et de mise en œuvre des reformes de l'UEMOA

À l'issue de la revue annuelle des reformes politiques, programmes et projets communautaires réalisés au Niger au titre de l'année 2017, le président de la Commission de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), M. Abdallah Boureima, et le ministre des Finances, M. Massoudou Hassoumi, ont co-animé, lundi dernier dans la salle de banquet de la Primature, une conférence de presse relative aux conclusions de cette rencontre....

Revue annuelle des reformes, politiques projets et programmes communautaires de l'UEMOA : Un coup d'accélérateur au proc…

Revue annuelle des reformes, politiques projets et programmes communautaires de l'UEMOA : Un coup d'accélérateur au processus d'intégration économique

Instituée par l'acte additionnel de la Conférence des Chefs d'Etat et de Gouvernement le 24octobre 2013, la revue annuelle des reformes, politiques projets et programmes communautaires de l' l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) se déroule dans tous les Etats membres. Cette rencontre constitue un exercice essentiel pour l'approfondissement de l'intégration économique dans l'espace communautaire. À Niamey, c'est le Mini...

Niger-FMI : Le Conseil d'administration du FMI achève la première revue de l'accord FEC avec le Niger et approuve un déc…

Niger-FMI : Le Conseil d'administration du FMI achève la première revue de l'accord FEC avec le Niger et approuve un décaissement de 19,9 millions de dollars US

Le 15 décembre 2017, le Conseil d'administration du Fonds monétaire international (FMI) a achevé la première revue des résultats économiques obtenus par le Niger dans le cadre du programme appuyé par un accord au titre de la facilité élargie de crédit (FEC), puis examiné et approuvé l'évaluation des services du FMI sans réunion. ......Pour lire la suite abonnez- vous

Tribune : La zone de libre-échange continentale de l'Afrique : une impulsion pour la croissance et le développement

Tribune : La zone de libre-échange continentale de l'Afrique : une impulsion pour la croissance et le développement

Le commerce international est dans une mauvaise passe. Les récentes discussions biennales sur le commerce de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) se sont terminées sans signature d'accord, avec l'OMC appelant ses membres à «l'introspection ». Mais malgré la morosité et le découragement ambiants, l'Afrique se révèle comme l'un des terrains propices pour mener à bien des négociations régionales sur le commerce. Durant de récentes dis...

Fin de la Conférence de la Renaissance à Paris, en France : Pari gagné pour le Niger : 23 milliards de dollars annoncés …

Fin de la Conférence de la Renaissance à Paris, en France : Pari gagné pour le Niger : 23 milliards de dollars annoncés pour 17 milliards de dollars escomptés

Finalement, la Conférence de la Renaissance du Niger, tenue du 13 au 14 décembre 2017 à Paris, s'est conclue sous le sceau indélébile d'un succès éclatant. C'est l'histoire d'une belle moisson qui s'affiche comme un joli cadeau de fin d'année pour notre pays tout entier. En se rendant dans la capitale française pour y recueillir le soutien des partenaires techniques et financiers, ainsi que l'apport des investisseurs privés en vue de la...

Ouverture, hier à Paris, de la Conférence pour la renaissance du Niger : La pertinence du dossier du Niger et la nécessi…

Ouverture, hier à Paris, de la Conférence pour la renaissance du Niger : La pertinence du dossier du Niger et la nécessité de soutenir sa mise en œuvre, unanimement approuvées

Hier, mercredi 13 décembre 2017, notre pays, le Niger, était superbement présent à son rendez-vous historique avec les partenaires financiers et les investisseurs privés, eux-mêmes mobilisés au grand complet pour prendre part à la Conférence de la Renaissance, incluant la Table Ronde sur le financement du PDES 2017-2021 et le Forum des Investisseurs privés. C'est le Président de la République, SEM. Issoufou Mahamadou, qui a présidé la c...

Ouverture, ce matin de la Conférence de la Renaissance à Paris, en France : Susciter une adhésion massive des PTF et des…

Ouverture, ce matin de la Conférence de la Renaissance à Paris, en France : Susciter une adhésion massive des PTF et des investisseurs pour le financement du PDES 2017-2021

C'est aujourd'hui, mercredi 13 décembre 2017, que s'ouvre la Conférence de la Renaissance, à l'hôtel Méridien Etoile de Paris, en France. Hier, l'ambiance était dominée par le branle-bas des derniers réglages des préparatifs de cet événement capital pour notre pays. Le jeu (pour ne pas, l'enjeu), en vaut la chandelle. Aussi, aucun détail n'est négligé pour réunir les conditions nécessaires pour imprimer le label du succès à cette Table ...

Cérémonie de signature de convention d'appui budgétaire au titre de l'année 2017 : Un appui supplémentaire de Cinq milli…

Cérémonie de signature de convention d'appui budgétaire au titre de l'année 2017 : Un appui supplémentaire de Cinq millions d'euros de la France pour le Niger

Le ministre des Finances M. Massoudou Hassoumi et l'Ambassadeur de France au Niger SE. Marcel Escure, ont signé vendredi dernier à Niamey, une convention de financement de cinq (5) millions d'Euros. Il s'agit d'une deuxième signature de convention au titre de l'année 2017, en complément d'appui à de nombreux projets de développement financés par l'Agence Française de Développement (AFD) et à l'appui qui passe par l'Union Européenne et d...

Présentation du PDES 2017-2021 à la Conférence de la Renaissance, à Paris (France) : Sous le thème : « Un Niger renaissa…

Présentation du PDES 2017-2021 à la Conférence de la Renaissance, à Paris (France) : Sous le thème : « Un Niger renaissant pour un peuple prospère»

Les 13 et14 décembre 2017, à Paris. Une date, un lieu, pour un grand rendez-vous pour le Niger ! ... C'est en effet, les 13 et14 décembre 2017 que se tiendra, à l'Hôtel Méridien Etoile de Paris, la Conférence de la Renaissance, au cours de laquelle le Niger se donnera l'opportunité de présenter son Plan de Développement Economique et Social (PDES 2017-2021) aux partenaires techniques et financiers, aux investisseurs privés et autres pot...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le paludisme : Des efforts soutenus dans la lutte …

Le paludisme est une maladie parasitaire qui constitue un problème de santé publique au Ni...

vendredi 27 octobre 2017

Interview de Dr. Hadiza Jackou, Coordinatrice du P…

Cette année encore, le paludisme fait beaucoup de victimes au Niger : quel est le nombre d...

vendredi 27 octobre 2017

Paludisme : Le choix de lutte

La lutte contre le paludisme a été entreprise, à l'échelle internationale, par l'Organisat...

vendredi 27 octobre 2017

L'air du temps

Réseaux sociaux : le cocktail imbuvable du mensonge et de l'intox

Réseaux sociaux : le cocktail imbuvable du mensonge et de l'intox

Avec l'avènement de l'internet, et les innombrables plateformes d'informations plus rapide...

vendredi 19 janvier 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.