Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Conférence de presse du directeur de l'Agence Française de Développement (AFD) au Niger : Bilan des interventions de l'Agence au Niger et perspectives pour 2017


AFDLe directeur de l'Agence Française de Développement (AFD) au Niger, M. Philippe Renault a animé hier, une conférence au cours d'un déjeuner de presse organisé dans les locaux de l'hôtel le Pilier à Niamey. Il s'agit pour le directeur de l'AFD de présenter le bilan quantitatif de l'activité de son agence au Niger entre 2010 et 2015 et confirmer l'engagement de la France à soutenir le développement du Niger à travers trois principaux secteurs de concentration à savoir le développement durable, le développement humain et la sécurité alimentaire. Au niveau international, en 2015, l'AFD a consacré 8,3 milliards d'Euros au financement de projets dans les pays en développement et en faveur des Outre-mer. Il ressort de cette conférence de presse que, le portefeuille d'activités géré par l'AFD à Niamey est aujourd'hui de 316 M€, comprenant 176,7 M€ de projets signés en cours de mise en œuvre et 139,5 M€ de projets octroyés par l'AFD, mais non encore signés.
Le directeur de l'AFD a au cours de cette conférence de presse présenté les orientations stratégiques de l'agence, les objectifs et activités, les perspectives pour 2017 et les principaux enjeux et défis pour les années à venir. M. Philippe Renault a tout d'abord fait une brève présentation de l'AFD qui est créée le 02 décembre 1941 par une ordonnance du
Général de Gaulle installé à Londres. L'Agence met en œuvre depuis 75 ans la politique d'aide au développement définie par le gouvernement français. Elle dispose de 75 agences sur les 4 continents dont 30 en Afrique lui permettant d'intervenir dans plus de 90 pays dans le monde. Au Niger, l'agence est installée depuis 1958. L'AFD finance et accompagne des projets qui améliorent les conditions de vie des populations.

Selon le directeur de l'Agence de Niamey, la France est un acteur majeur de l'aide publique au développement nigérienne via la mobilisation d'un ensemble d'instruments financiers, dont notamment ; les prêts souverains et les subventions de l'AFD ; les
appuis budgétaires (subventions et prêts) ; les financements mobilisés par l'Ambassade de France, via le SCAC notamment, mais également les contributions multilatérales telles que celles de l'Union européenne ou encore des fonds verticaux tels que le Fonds Mondial de lutte contre le VIH-SIDA, la tuberculose et le paludisme et GAVI dans le secteur de la santé. Ainsi, «dans le cadre de ses missions et des objectifs qu'elle vise, le grand principe d'intervention de l'AFD est de répondre à des demandes exprimées par ses contreparties. Les projets financés par l'agence sont les projets de ses partenaires et ce sont eux qui assurent la mise en œuvre des financements que l'AFD leur octroie », a-t-il déclaré.
En ce qui concerne le Niger, le bilan quantitatif et qualitatif de l'activité de l'AFD au Niger entre 2010 et 2015 a été revu en hausse. D'après M. Philippe Renault, depuis 2011, les activités de l'AFD ont suivi une évolution croissante. « Le volume annuel des autorisations en faveur du Niger est passé de 6,4 M€ en 2010, à 80,2 M€ en 2015. La hausse du volume d'autorisations à partir de 2012 s'explique principalement par la reprise de l'activité de prêt souverain au Niger en 2011 », a-t-il précisé avant de souligner qu'entre 2008 et 2015, le volume total des autorisations de l'AFD au Niger s'est élevé à 384,5 millions d'euros. Il a ensuite avancé que, l'AFD a décaissé 31 M€ en 2015 sur les projets qu'elle finance ajoutant qu'il est prévu un montant des décaissements d'environ 50 M€ en 2016. Le reste à verser sur projets signés est de 129 M€ et le total, sur projets signés et projets octroyés non signés, est de 268,5 M€.

Une intervention diversifiée

Selon M. Philippe Renault, l'intervention de l'AFD au Niger s'est historiquement concentrée sur l'agriculture et le pastoralisme, l'eau et l'assainissement, les secteurs sociaux, mais également le secteur minier et les télécommunications, jusque dans les années 1980 pour lesquels les financements ont considérablement ralenti à partir des années 1990, afin de ne pas aggraver l'endettement de l'Etat du Niger. Depuis lors les secteurs d'intervention se sont diversifiés. « Face à l'importance des besoins, les secteurs sociaux continuent à faire partie des mandats prioritaires de l'AFD au Niger et représentent 17% de son activité sur la période 2010-2015 dont 9% pour l'éducation et 8% pour la santé. Le secteur de l'eau a également mobilisé 10% du portefeuille d'activités. L'énergie occupe une place croissante et désormais majeure dans le portefeuille de l'Agence avec 28% sur la période 2010-2015. Par exemple l'octroi en 2013 d'un prêt de 30 M€ et d'une délégation de 11 M€ de l'Union européenne, rétrocédés à NIGELEC afin d'étendre les réseaux d'alimentation en électricité du pays, et l'octroi en 2015 d'un prêt de 50 M€ à l'Etat nigérien pour le financement de la centrale hydroélectrique du barrage de Kandadji », a-t-il déclaré.

Prévisions en hausse de l'enveloppe du Niger en 2016

L'année 2015 a été marquée par la poursuite de la croissance de l'activité et des engagements de l'AFD au Niger dans plusieurs secteurs. L'Agence a octroyé 80,15M€ (52,5 milliards de FCFA). En ce qui concerne le programme Kandadji, il est prévu 50M€ soit 32,8 milliards FCFA afin de sécuriser la pérennité des activités socio-économiques exercées dans la zone, le développement local, l'irrigation et la centrale hydro-électrique. Il y a aussi 23 M€ (15 milliards FCFA) d'appuis budgétaires ; 4 M€ (2,6 milliards FCFA) pour l'éducation à travers une délégation de la coopération suisse ; 1,150 M€ (754 millions FCFA) pour le financement d'expertises et d'actions de renforcement des capacités et 2 M€ (1,3 milliard FCFA) pour soutenir le secteur de la microfinance et l'inclusion financière de la population. En 2016, l'AFD prévoit d'octroyer plus de 90 M€ (environ 59 Mds FCFA) au Niger dont 65 M€ (42,6 milliard CFA) pour le développement d'activités rurales et le financement de filières agricoles dans les régions d'Agadez et de Tahoua
(financement partiel du fonds fiduciaire d'urgence de l'UE).

Pour les objectifs et activités, une analyse des complémentarités entre bailleurs et des valeurs ajoutées de l'AFD sera conduite et va privilégier plusieurs axes. En ce qui concerne les perspectives pour 2017, il faut noter que, la reprise des prêts souverains au Niger ainsi que le DCP France/Niger 2013-2016 ont offert de nouvelles perspectives d'interventions de l'AFD. Dans ce cadre, « l'AFD poursuivra son appui au programme Kandadji, à travers un dernier concours pour le volet irrigation du programme (25 M€ en 2017). En 2017, il est également prévu de participer au financement de la première centrale photovoltaïque au Niger, sur le site de Gorou Banda, ainsi qu'au financement d'une centrale hybride (photovoltaïque/ thermique) à Agadez. Dans le cadre du transfert de l'AFD du mandat du financement d'opérations dans le domaine de la gouvernance, un projet de soutien à la modernisation de l'Etat pour un service public de qualité est également envisagé », a-t-il dit.
Enfin, le Directeur de l'AFD au Niger a cité, les principaux défis et enjeux de l'agence qui sont la poursuite des activités, leur maintien dans le respect des limites. L'AFD s'engage à accompagner l'Etat dans la mise en œuvre du futur PDES 2017-2021 et les acteurs publics et privés dans le financement de leurs projets, au bénéfice d'une croissance durable et équitable.

Seini Seydou Zakaria(onep)
www.lesahel.org

Economie

Signature, hier, d'un accord de financement additionnel au PAC3 : 12,5 milliards de francs CFA pour une extension des ac…

Signature, hier, d'un accord de financement additionnel au PAC3 : 12,5 milliards de francs CFA pour une extension des activités du programme

La ministre du Plan Mme Kané Aïchatou Boulama a présidé hier après midi la cérémonie de signature de l'accord de financement additionnel au Programme d'Actions Communautaires phase 3 (PAC3) d'une valeur de 20,8 millions de dollars US soit 12,5 milliards de FCFA pour une durée de deux(2) ans. La cérémonie s'est déroulée en présence du représentant résident de la Banque Mondiale au Niger M. Siaka Bakayoko et du ministre délégué auprès du ...

1ère édition du Prix Cedeao de la Qualité : Les meilleures entreprises ouest-africaines primées

1ère édition du Prix Cedeao de la Qualité : Les meilleures entreprises ouest-africaines primées

La 1ère édition du Prix Cedeao de la Qualité a permis à la Commission de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao), avec l'appui des partenaires et institutions, de décerner des distinctions aux entreprises primées, à des personnalités et aux institutions ayant contribué à la promotion et au développement de la qualité dans l'espace communautaire.La cérémonie de remise des prix s'est déroulée en présence des mi...

Communiqué de presse de l'Union Européenne : L'UE décaisse 10 millions d'euro, soit 6.597 milliards de Francs CFA, en fa…

Communiqué de presse de l'Union Européenne : L'UE décaisse 10 millions d'euro, soit 6.597 milliards de Francs CFA, en faveur du Niger

Conformément aux calendriers prévus, le décaissement de la première tranche fixe 2017 du Programme d'Appui budgétaire "Migrations, sécurité et gestion des frontières" vient d'être finalisé. Un montant total de 10 000 000 EUR a donc été versé au Trésor nigérien au profit du Budget de l'Etat 2017. Ce programme est financé sur le Fonds Fiduciaire d'Urgence pour la Migration, mis en place par l'Union Européenne en 2016.Ce financement soutie...

Signature de convention entre l'Etat du Niger et le groupe de la Banque Centrale Populaire du Maroc : Le groupe BCP du M…

Signature de convention entre l'Etat du Niger et le groupe de la Banque Centrale Populaire du Maroc : Le groupe BCP du Maroc prend les rennes de la BIA-Niger

Le ministre des Finances, M. Massoudou Hassoumi, et le Président Directeur Général du groupe de la Banque Centrale Populaire du Maroc M. Mohamed Benchaaboun ont procédé hier dans l'après-midi, à Niamey, à une signature de convention à travers laquelle l'Etat du Niger cède ses actions au niveau de la Banque Internationale pour l'Afrique (BIA-Niger) au profit du groupe de la Banque Centrale Populaire du Maroc. Cette convention va permettr...

Niamey/9ème édition de la journée de promotion des activités de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) : Vulg…

Niamey/9ème édition de la journée de promotion des activités de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) : Vulgarisation de la culture boursière au Niger

Le directeur de cabinet du ministre des Finances, M. Altiné Amadou, a présidé, hier matin à Niamey, la cérémonie d'ouverture de la 9ème édition de la journée de promotion des activités de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM). Placée cette année sous le thème « L'innovation et le développement des marchés financiers », cette 9ème édition a pour objectif la vulgarisation de la culture boursière au Niger afin de mieux faire co...

9ème édition de la journée de promotion des activités de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) : Pour la vul…

Le directeur de cabinet du ministre des Finances, M. Altiné Amadou, a présidé, hier matin à Niamey, la cérémonie d'ouverture de la 9ème édition de la journée de promotion des activités de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM). Placée cette année sous le thème « L'innovation et le développement des marchés financiers », cette 9ème édition a pour objectif la vulgarisation de la culture boursière au Niger afin de mieux faire co...

Signature hier de convention tripartite de garantie entre le FSA-FIDELIS Finance- COTRADIS Côte d'Ivoire SA : 1.159 mill…

Signature hier de convention tripartite de garantie entre le FSA-FIDELIS Finance- COTRADIS Côte d'Ivoire SA : 1.159 millions de FCFA de garantie pour renforcer les capacités opérationnelles de COTRADIS Côte d'Ivoire SA

Le directeur général du Fonds de Solidarité Africain (FSA) M Ahmadou Abdoulaye Diallo a présidé hier après midi la cérémonie de signature d'une convention tripartite de garantie entre le FSA, la société Continental de Transport et de distribution (COTRADIS) Côte d'Ivoire et FIDELIS Finance dans le cadre du projet de renforcement des capacités opérationnelles de COTRADIS Côte d'Ivoire SA. La cérémonie s'est déroulée en présence de l'Admi...

Signature de l'accord de financement du Projet d'Accès aux Services Electriques Solaires au Niger (NESAP) : 30 milliards…

Signature de l'accord de financement du Projet d'Accès aux Services Electriques Solaires au Niger (NESAP) : 30 milliards de FCFA pour améliorer le taux d'accès à l'électricité au Niger

La ministre du Plan Mme Kané Aichatou Boulama et le Représentant résident de la Banque Mondiale au Niger M. Siaka Bakayoko ont procédé hier dans l'après-midi, à Niamey à la signature de l'accord de financement du Projet d'Accès aux services Electriques Solaires au Niger (NESAP). Ce projet de grande envergure a pour objectif global d'accroitre le taux d'accès à l'électricité dans toutes les régions de notre pays grâce à l'énergie solaire...

Coopération Niger-Union européenne : Un décaissement de plus de 37 milliards de FCFA effectué au profit du Niger

Coopération Niger-Union européenne : Un décaissement de plus de 37 milliards de FCFA effectué au profit du Niger

L'Union Européenne vient d'effectuer un décaissement 57 millions d'euros, soit plus de 37 milliards de FCFA au profit de notre pays, selon un communiqué de presse daté du 26 juin 2017 et publié par la Délégation de l'Union européenne au Niger. Ces fonds sont destinés à soutenir plusieurs secteurs essentiels pour le développement socio-économique du Niger notamment la sécurité alimentaire, nutritionnelle et de l'agriculture durable ; l'é...

Situation des marchés céréaliers en Afrique de l'Ouest : Stabilité des prix pour le riz et le maïs ; hausse pour le mil …

Situation des marchés céréaliers en Afrique de l'Ouest : Stabilité des prix pour le riz et le maïs ; hausse pour le mil et le sorgho

Le prix du maïs et du riz sont restés stables et les marchés ouest africains sont correctement alimentés au mois de mai ; une situation qui s'explique par les bonnes productions (de riz et de maïs) enregistrées au cours de la présente campagne. Cependant, pour le mil et le sorgho, les stocks baissent de plus en plus et les hausses saisonnières commencent à se faire déjà sentir sur bon nombre de marchés des principaux pays producteurs. C...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

A la découverte du village de Tapoa : Un village t…

A la découverte du village de Tapoa : Un village touristique riche de sa biodiversité

Jadis un petit village habité par les gourmantchés, Tapoa est aujourd'hui un camp forestie...

vendredi 11 août 2017

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune…

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune Rurale de Tamou : Un carrefour de brassage entre plusieurs ethnies et peuples de différents pays

Situé à environ 15 km du chef-lieu de la Commune rurale de Tamou, département de Say, le v...

vendredi 11 août 2017

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les f…

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les femmes développent l'industrie du ''tigadigué''

Pâte d'arachide, le tigadégué est beaucoup utilisé dans la cuisine au Niger, particulièrem...

vendredi 28 juillet 2017

L'air du temps

Les propriétaires véreux face à l'impôt sur le loyer

Les propriétaires véreux face à l'impôt sur le loyer

L'impôt sur le loyer. Parlons-en ! Depuis la mise en œuvre de la décision instituant cet i...

vendredi 18 août 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.