Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Conférence de presse du directeur de l'Agence Française de Développement (AFD) au Niger : Bilan des interventions de l'Agence au Niger et perspectives pour 2017


AFDLe directeur de l'Agence Française de Développement (AFD) au Niger, M. Philippe Renault a animé hier, une conférence au cours d'un déjeuner de presse organisé dans les locaux de l'hôtel le Pilier à Niamey. Il s'agit pour le directeur de l'AFD de présenter le bilan quantitatif de l'activité de son agence au Niger entre 2010 et 2015 et confirmer l'engagement de la France à soutenir le développement du Niger à travers trois principaux secteurs de concentration à savoir le développement durable, le développement humain et la sécurité alimentaire. Au niveau international, en 2015, l'AFD a consacré 8,3 milliards d'Euros au financement de projets dans les pays en développement et en faveur des Outre-mer. Il ressort de cette conférence de presse que, le portefeuille d'activités géré par l'AFD à Niamey est aujourd'hui de 316 M€, comprenant 176,7 M€ de projets signés en cours de mise en œuvre et 139,5 M€ de projets octroyés par l'AFD, mais non encore signés.
Le directeur de l'AFD a au cours de cette conférence de presse présenté les orientations stratégiques de l'agence, les objectifs et activités, les perspectives pour 2017 et les principaux enjeux et défis pour les années à venir. M. Philippe Renault a tout d'abord fait une brève présentation de l'AFD qui est créée le 02 décembre 1941 par une ordonnance du
Général de Gaulle installé à Londres. L'Agence met en œuvre depuis 75 ans la politique d'aide au développement définie par le gouvernement français. Elle dispose de 75 agences sur les 4 continents dont 30 en Afrique lui permettant d'intervenir dans plus de 90 pays dans le monde. Au Niger, l'agence est installée depuis 1958. L'AFD finance et accompagne des projets qui améliorent les conditions de vie des populations.

Selon le directeur de l'Agence de Niamey, la France est un acteur majeur de l'aide publique au développement nigérienne via la mobilisation d'un ensemble d'instruments financiers, dont notamment ; les prêts souverains et les subventions de l'AFD ; les
appuis budgétaires (subventions et prêts) ; les financements mobilisés par l'Ambassade de France, via le SCAC notamment, mais également les contributions multilatérales telles que celles de l'Union européenne ou encore des fonds verticaux tels que le Fonds Mondial de lutte contre le VIH-SIDA, la tuberculose et le paludisme et GAVI dans le secteur de la santé. Ainsi, «dans le cadre de ses missions et des objectifs qu'elle vise, le grand principe d'intervention de l'AFD est de répondre à des demandes exprimées par ses contreparties. Les projets financés par l'agence sont les projets de ses partenaires et ce sont eux qui assurent la mise en œuvre des financements que l'AFD leur octroie », a-t-il déclaré.
En ce qui concerne le Niger, le bilan quantitatif et qualitatif de l'activité de l'AFD au Niger entre 2010 et 2015 a été revu en hausse. D'après M. Philippe Renault, depuis 2011, les activités de l'AFD ont suivi une évolution croissante. « Le volume annuel des autorisations en faveur du Niger est passé de 6,4 M€ en 2010, à 80,2 M€ en 2015. La hausse du volume d'autorisations à partir de 2012 s'explique principalement par la reprise de l'activité de prêt souverain au Niger en 2011 », a-t-il précisé avant de souligner qu'entre 2008 et 2015, le volume total des autorisations de l'AFD au Niger s'est élevé à 384,5 millions d'euros. Il a ensuite avancé que, l'AFD a décaissé 31 M€ en 2015 sur les projets qu'elle finance ajoutant qu'il est prévu un montant des décaissements d'environ 50 M€ en 2016. Le reste à verser sur projets signés est de 129 M€ et le total, sur projets signés et projets octroyés non signés, est de 268,5 M€.

Une intervention diversifiée

Selon M. Philippe Renault, l'intervention de l'AFD au Niger s'est historiquement concentrée sur l'agriculture et le pastoralisme, l'eau et l'assainissement, les secteurs sociaux, mais également le secteur minier et les télécommunications, jusque dans les années 1980 pour lesquels les financements ont considérablement ralenti à partir des années 1990, afin de ne pas aggraver l'endettement de l'Etat du Niger. Depuis lors les secteurs d'intervention se sont diversifiés. « Face à l'importance des besoins, les secteurs sociaux continuent à faire partie des mandats prioritaires de l'AFD au Niger et représentent 17% de son activité sur la période 2010-2015 dont 9% pour l'éducation et 8% pour la santé. Le secteur de l'eau a également mobilisé 10% du portefeuille d'activités. L'énergie occupe une place croissante et désormais majeure dans le portefeuille de l'Agence avec 28% sur la période 2010-2015. Par exemple l'octroi en 2013 d'un prêt de 30 M€ et d'une délégation de 11 M€ de l'Union européenne, rétrocédés à NIGELEC afin d'étendre les réseaux d'alimentation en électricité du pays, et l'octroi en 2015 d'un prêt de 50 M€ à l'Etat nigérien pour le financement de la centrale hydroélectrique du barrage de Kandadji », a-t-il déclaré.

Prévisions en hausse de l'enveloppe du Niger en 2016

L'année 2015 a été marquée par la poursuite de la croissance de l'activité et des engagements de l'AFD au Niger dans plusieurs secteurs. L'Agence a octroyé 80,15M€ (52,5 milliards de FCFA). En ce qui concerne le programme Kandadji, il est prévu 50M€ soit 32,8 milliards FCFA afin de sécuriser la pérennité des activités socio-économiques exercées dans la zone, le développement local, l'irrigation et la centrale hydro-électrique. Il y a aussi 23 M€ (15 milliards FCFA) d'appuis budgétaires ; 4 M€ (2,6 milliards FCFA) pour l'éducation à travers une délégation de la coopération suisse ; 1,150 M€ (754 millions FCFA) pour le financement d'expertises et d'actions de renforcement des capacités et 2 M€ (1,3 milliard FCFA) pour soutenir le secteur de la microfinance et l'inclusion financière de la population. En 2016, l'AFD prévoit d'octroyer plus de 90 M€ (environ 59 Mds FCFA) au Niger dont 65 M€ (42,6 milliard CFA) pour le développement d'activités rurales et le financement de filières agricoles dans les régions d'Agadez et de Tahoua
(financement partiel du fonds fiduciaire d'urgence de l'UE).

Pour les objectifs et activités, une analyse des complémentarités entre bailleurs et des valeurs ajoutées de l'AFD sera conduite et va privilégier plusieurs axes. En ce qui concerne les perspectives pour 2017, il faut noter que, la reprise des prêts souverains au Niger ainsi que le DCP France/Niger 2013-2016 ont offert de nouvelles perspectives d'interventions de l'AFD. Dans ce cadre, « l'AFD poursuivra son appui au programme Kandadji, à travers un dernier concours pour le volet irrigation du programme (25 M€ en 2017). En 2017, il est également prévu de participer au financement de la première centrale photovoltaïque au Niger, sur le site de Gorou Banda, ainsi qu'au financement d'une centrale hybride (photovoltaïque/ thermique) à Agadez. Dans le cadre du transfert de l'AFD du mandat du financement d'opérations dans le domaine de la gouvernance, un projet de soutien à la modernisation de l'Etat pour un service public de qualité est également envisagé », a-t-il dit.
Enfin, le Directeur de l'AFD au Niger a cité, les principaux défis et enjeux de l'agence qui sont la poursuite des activités, leur maintien dans le respect des limites. L'AFD s'engage à accompagner l'Etat dans la mise en œuvre du futur PDES 2017-2021 et les acteurs publics et privés dans le financement de leurs projets, au bénéfice d'une croissance durable et équitable.

Seini Seydou Zakaria(onep)
www.lesahel.org

Economie

Signature de l'avenant au programme d'Appui Budgétaire à la Justice, Sécurité Intérieure et Gestion des Frontières au Ni…

Signature de l'avenant au programme d'Appui Budgétaire à la Justice, Sécurité Intérieure et Gestion des Frontières au Niger : Un appui appréciable aux efforts entrepris par le gouvernement

Le ministre des Finances, M. Massoudou Hassoumi, a présidé, mercredi dernier, la cérémonie de signature de l'avenant au programme d'Appui Budgétaire à la Justice, Sécurité Intérieure et Gestion des Frontières au Niger par l'Union Européenne. C'était en présence de SE. Raul Mateus Paula, Ambassadeur de l'Union Européenne au Niger et de SE. Marco Prencipe Ambassadeur d'Italie au Niger.En prenant la parole à cette occasion, le ministre des...

Signature de la convention spécifique relative au financement de renforcements des capacités entre le Niger et la Belgiq…

Signature de la convention spécifique relative au financement de renforcements des capacités entre le Niger et la Belgique : Améliorer les performances des acteurs des secteurs de la santé et de l'élevage

Le Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extérieur, M. Ibrahim Yacoubou et le Chef du Bureau diplomatique de l'Ambassade de Belgique, M. Pierre Charlier ont procédé, hier matin, à la signature de la convention spécifique relative au financement de l'intervention «renforcements des capacités » entre la République du Niger et le Royaume de Belgique. La cérémonie de signature d...

Présidence de la République : Le Chef de l'Etat préside une réunion relative au Plan d'actions sur l'entreprenariat des …

Présidence de la République : Le Chef de l'Etat préside une réunion relative au Plan d'actions sur l'entreprenariat des Jeunes au Niger

Une réunion technique sur l'entreprenariat des jeunes s'est tenue hier matin dans la salle de réunions du Conseil des Ministres sous la Présidence du Chef de l'Etat SE Issoufou Mahamadou. Outre le Premier Ministre, le Président de la République avait à ses côtés plusieurs membres du Gouvernement. A l'ordre du jour : le plan d'actions sur l'Entreprenariat des Jeunes au Niger.Aïssa Abdoulaye Alfary(onep)20/06/17

Cérémonie d'ouverture de la 3ème réunion des ministres africains du commerce à Niamey : Booster le commerce internationa…

Cérémonie d'ouverture de la 3ème réunion des ministres africains du commerce à Niamey : Booster le commerce international et les aspects connexes de la coopération multilatérale

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou, Champion pour le processus de mise en place de la Zone de Libre Echange Continentale (ZLEC) de l'Union Africaine, a présidé hier à Niamey, la cérémonie d'ouverture de la 3ème réunion des ministres africains du commerce. Cette réunion se tient après la 6ème réunion du forum de négociation et la réunion de trois jours des experts du commerce.L'objectif est de propulser...

«Avec la mise en place de la ZLEC, l'Afrique toute entière, ne sera qu'un marché unique de 1,3 milliards de consommateur…

«Avec la mise en place de la ZLEC, l'Afrique toute entière, ne sera qu'un marché unique de 1,3 milliards de consommateurs où les produits circulent et s'échangent librement », déclare SEM. Issoufou Mahamadou, Président de la République

« Mesdames, Messieurs.Je voudrais avant tout propos souhaiter la bienvenue aux participants à cette troisième réunion des Ministres africains du Commerce sur la zone de libre-échange continentale. Le Niger et son peuple sont fiers et heureux d'abriter cette importante rencontre consacrée à la promotion du développement économique et social et à l'accélération de l'intégration de notre continent.Le Président Kwame Nkrumah, un des pères f...

2eme Rencontre du conseil d'affaires Niger-Turquie à Niamey : Examen du potentiel économique et des opportunités pour le…

2eme Rencontre du conseil d'affaires Niger-Turquie à Niamey : Examen du potentiel économique et des opportunités pour les hommes d'affaires des deux pays

Le président de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Niger (CCIN) M. Moussa Sidi Mohamed a présidé hier matin dans la salle de réunion de l'institution, la 2ème rencontre du conseil d'affaires Niger- Turquie. Cette rencontre se tient à un moment où le partenariat économique entre les deux pays connait un essor sans précédant. La rencontre de Niamey qui s'est déroulée en présence d'une forte délégation turque conduite par le présiden...

Séance de travail à la Commission des Finances et du Budget de l'Assemblée nationale : Convergence de vues sur le Progra…

Séance de travail à la Commission des Finances et du Budget de l'Assemblée nationale : Convergence de vues sur le Programme économique et financier du Niger

En visite de travail au Niger, une délégation du FMI, conduite par le nouveau directeur du Département Afrique de l'Institution, M. Abebe Aemro Selassie, a eu une séance de travail avec les membres de la Commission des Finances et du Budget de l'Assemblée nationale, samedi dernier, dans les locaux ladite commission sis à l'hémicycle. La délégation était accompagnée pour la circonstance du ministre des Finances, du ministre délégué au Bu...

Réunion entre une délégation du FMI et le gouvernement : Echanges sur les progrès réalisés par le Niger et les défis de …

Réunion entre une délégation du FMI et le gouvernement : Echanges sur les progrès réalisés par le Niger et les défis de développement

En visite de travail au Niger, le Directeur du Département Afrique du Fonds monétaire international, M. Abebe Aemro Selassie, le Chef de mission M. Cheikh Gueye et l'administrateur du Niger au FMI M. Daouda Sembene ont eu des échanges à Niamey avec les membres du gouvernement sur les progrès réalisés par le Niger, la mise en oeuvre des réformes et les défis du développement. Accompagnés par le ministre des finances et du représentant ré...

Rencontre entre une délégation du Fonds Monétaire International les Operateurs économiques et les responsables du secteu…

Rencontre entre une délégation du Fonds Monétaire International les Operateurs économiques et les responsables du secteur bancaire du Niger : A l'écoute des préoccupations des operateurs économiques et du secteur bancaire au Niger

Après avoir été reçue par les autorités nigériennes, la délégation du Fonds Monétaire International (FMI) conduite par le directeur du Département Afrique de l'institution, M. Abebe Aemro Sélassié, a eu d'autres rencontres d'échanges samedi dernier. C'est ainsi qu'elle a rencontré respectivement les operateurs économiques de notre pays au niveau de la Chambre de Commerce, puis les responsables des différentes banques du Niger dans la sa...

Programme IDA 18 : La Banque Mondiale met une enveloppe de 1 milliard 200 millions à la disposition du Niger

Programme IDA 18 : La Banque Mondiale met une enveloppe de 1 milliard 200 millions à la disposition du Niger

Une mission de haut niveau de la Banque Mondiale, conduite par M. Alex Van Trotsenburg, vice-président de la Banque Mondiale chargé des finances et de développement,séjourne au Niger pour une visite de travail. La délégation a été d'abord reçue en audience par le Premier ministre, Chef du Gouvernement, M. Brigi Rafini, avant de participer à un séminaire gouvernemental portant sur le programme IDA 18 de la banque mondiale.IDA 18 est ce p...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Préparatifs de la fête de l'Aïd-el-fitr à Niamey :…

Préparatifs de la fête de l'Aïd-el-fitr à Niamey : Affluence générale vers les marchés de la capitale

Dans quelques heures, à l'instar du reste de la communauté musulmane, les fidèles de notre...

vendredi 23 juin 2017

Repas de fête : Disponibilité et stabilité des pri…

Repas de fête : Disponibilité et stabilité des prix de la volaille et du poisson importé

Les fêtes sont des grands moments de consommation de viande surtout de la volaille. Les pi...

vendredi 23 juin 2017

Les Salons de beauté plus que jamais sollicités

Les Salons de beauté plus que jamais sollicités

Le jour de la fête est un grand jour pour les femmes et les jeunes filles. C'est en effet ...

vendredi 23 juin 2017

L'air du temps

Epilogue ramadanesque

Epilogue ramadanesque

Jour J moins 28 ; - 27 ; -4 ; -3 ;-2, etc. Pour certains jeûneurs, le compte à rebours déc...

vendredi 23 juin 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.