Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Editorial : Le vibrant message de l'Afrique


DG onepLe Président de la République, Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou, s'est adressé à l'opinion internationale mardi dernier, à la 22ème Conférence des Parties à la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (COP22), à Marrakech au Maroc.
Dans une vibrante adresse, au nom du Groupe africain, le Président Issoufou Mahamadou a fait un important plaidoyer pour sauver la Planète Terre en danger. Portant la voix de l'Afrique, ce Continent qui souffre malgré lui des inconséquences des autres et particulièrement des plus nantis, le Président Issoufou a solennellement invité les uns et les autres à sortir de leur torpeur et à agir pendant qu'il est encore temps.
Le temps, ce précieux indicateur, joue malheureusement contre nous et les menaces sur notre survie sont réelles. Il faut réagir au plus vite, et se mobiliser pour le climat. L'Afrique, berceau de l'humanité, se doit de prendre la tête de la mobilisation générale au nom de l'Humanité, afin de permettre à tous les pays, notamment les plus vulnérables, de s'adapter aux conséquences terribles du changement climatique et de se développer sur la base de technologies propres.
Aujourd'hui donc, ''rassemblés en terre africaine, à un moment significatif de l'histoire de l'humanité'', le Président Issoufou a réaffirmé que ''nous sommes tous déterminés à vaincre le dérèglement climatique''.
A ce titre, il a rappelé les deux paradoxes fondamentaux dans la lutte contre le dérèglement climatique auxquels l'Afrique fait déjà face. En effet, ''en dépit de son plus grand potentiel en sources d'énergie renouvelable, l'accès aux services énergétiques de base y est le plus faible''. Ajouter à cela que ''tout en ayant contribué le moins à la création du phénomène qui nous assemble ici, elle en paie au quotidien le plus lourd tribut, cela est inacceptable et insupportable''.
Et le Président Issoufou n'est pas passé par quatre chemins pour le dire à la face du monde. ''Nous souffrons de cette injustice, mais nous n'acceptons pas, nous n'accepterons jamais, d'en être les victimes consentantes'', a-t-il martelé.
Oui, l'Afrique n'acceptera plus de payer pour les excès des autres ; l'Afrique n'acceptera plus de sacrifier l'avenir de ses enfants à l'aune des intérêts égoïstes des puissants de ce monde ; l'Afrique se battra unie pour inverser cet ordre mondial inique et déséquilibré.
''Notre Continent est engagé à se battre et à faire face, notamment en prenant des mesures ambitieuses et indispensables pour son développement, suivant une trajectoire de durabilité'', a notamment souligné, au nom de l'Afrique, le Président Issoufou Mahamadou. Le Chef de l'Etat a d'ailleurs rappelé, entre autres, que ''l'Afrique a ainsi lancé l'Initiative de l'Afrique sur les énergies renouvelables à la COP21, afin de garantir un accès universel à toutes ses filles et ses fils à l'horizon 2030, avec 300 gigawatts de capacité d'énergies renouvelables. Elle s'engage davantage à réaliser, de façon prioritaire, 10 gigawats d'ici 2020. Mais l'atteinte de ces objectifs ne sera pas aisée, car le Continent devra doubler la capacité totale qui est d'à peine 150 GW, uniquement par l'intermédiaire des énergies propres. L'Afrique, a encore rappelé le Chef de l'Etat, a également lancé, à la COP21, l'Initiative africaine pour l'adaptation continentale visant à soutenir tous les pays africains afin de pouvoir riposter efficacement face à la hausse des impacts climatiques, et à traiter les pertes et préjudices causés''.
Il a en outre longuement plaidé pour ''la nouvelle diplomatie climatique'' du Continent, celle de prêcher, par l'exemple, la construction de partenariats concrets et permettre ainsi au processus multilatéral d'être plus pertinent.
Ces efforts témoignent du leadership africain, mais ils sont aussi le résultat d'une volonté résolue et durable. ''Soyons fiers de ces succès majeurs enregistrés, mais soyons également conscients de l'ampleur du défi à relever puisque nous restons loin de la trajectoire des 2 degrés, a fortiori 1,5 Celsius. Nos engagements actuels nous placent en effet sur une trajectoire d'un réchauffement de la Planète au-delà de 3 degrés Celsius''.
Cependant, sachant pertinemment que l'argent est le nerf de la guerre, le Président Issoufou n'a pas manqué de mettre la Communauté internationale face à ses responsabilités. En fait, la question des financements est vitale et tout reste à faire. Dans ce chapitre justement, il est important de rappeler qu'au titre de l'accompagnement de cette transition, les pays développés se sont engagés à mobiliser 100 milliards de dollars par an d'ici à 2020 pour soutenir des projets d'adaptation dans 6 domaines, à savoir la biodiversité, les changements climatiques, les eaux internationales, la dégradation des terres, la couche d'ozone et les polluants organiques persistants.
C'est pourquoi le Président Issoufou a invité les uns et les autres à ''assurer une augmentation significative de la part de l'adaptation dans l'effort de mobilisation des 100 milliards de dollars'' ; il a demandé que le Fonds d'Adaptation serve effectivement l'Accord de Paris, et qu'il soit adéquatement doté en ressources financières ; ou encore, d'atteindre un niveau de reconstitution, en fin 2017, du Fonds Vert Climat porté à au moins 20 milliards de dollars afin de prendre en compte les besoins urgents des pays en développement.
Ce sont là autant de revendications légitimes afin que nos enfants et nos petits-enfants héritent d'un monde plus sûr. Et pour cela, nous devons préserver le bien le plus précieux que nous avons tous en partage: la vie sur terre.
En définitive, ce qu'il faut surtout retenir de ce discours assurément panafricaniste du Président Issoufou Mahamadou, c'est qu'il faut s'unir pour vaincre ensemble.

Mahamadou Adamou( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )
www.lesahel.org

Economie

Signature de convention entre les ministres français et nigérien des Finances : Une aide budgétaire de 6,6 milliards de …

Signature de convention entre les ministres français et nigérien des Finances : Une aide budgétaire de 6,6 milliards de francs CFA au profit du Niger

Du 13 au 14 avril dernier, le ministre des Finances M. Massoudou Hassoumi a pris part, à Abidjan en Côte d'ivoire, à la réunion des ministres des Finances de la Zone Franc. En marge de cette réunion, le ministre des Finances Massoudou Hassoumi, son homologue français en charge des Finances M. Michel Sapin, ainsi que le Directeur Afrique de l'Agence française de développement (AFD), ont procédé à la signature d'une convention portant sur...

Réunion du Comité Etat-Partenaires Techniques et Financiers sur le rapport d'évaluation du PDES 2012-2015 : Evaluer les …

Réunion du Comité Etat-Partenaires Techniques et Financiers sur le rapport d'évaluation du PDES 2012-2015 : Evaluer les résultats obtenus pour mieux préparer le PDES 2017-2021

La réunion du comité Etat-Partenaires Techniques et Financiers sur le rapport d'évaluation du Plan de Développement Economique et Social (PDES) 2012-2015, s'est tenue hier matin à Niamey, sous la présidence de la ministre du Plan Mme Kané Aichatou Boulama. C'était en présence des membres du gouvernement ainsi que des représentants des partenaires techniques et financiers. Il était question au cours de la réunion d'échanger en vue de rel...

Forum économique nigéro-tunisien : Quatre accords conclus et signés pour booster la coopération économique entre les deu…

Forum économique nigéro-tunisien : Quatre accords conclus et signés pour booster la coopération économique entre les deux pays

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE Brigi Rafini a co-présidé hier matin au Palais des congrès de Niamey avec son homologue de la République tunisienne, SE. Youssef Chahed, l'ouverture du forum économique nigéro-tunisien. L'organisation de ce forum traduit la volonté des deux pays de faire des échanges pour renforcer leur relation économique en vue de la création et du développement des projets d'intérêts communs.Procédant à l...

«Nos deux pays ayant des ambitions partagées pour leur meilleur avenir sont appelés à œuvrer en parfaite synergie pour a…

«Nos deux pays ayant des ambitions partagées pour leur meilleur avenir sont appelés à œuvrer en parfaite synergie pour atteindre des résultats plus probants dans le domaine du développement

socioéconomique », déclare SEM. Youssef Chahed, Chef du gouvernement de la République tunisienne« Monsieur le Premier ministre, Chef du Gouvernement du Niger ;Mesdames et Messieurs les membres du GouvernementChers OpérateursJe dois d'abord exprimer, Monsieur le Premier ministre et cher frère, tout le plaisir que, j'ai à co-présider avec vous l'ouverture du forum économique tuniso-nigérien, qui j'en suis persuadé, contribuera au renforce...

« Je suis persuadé que les rencontres Be to Be qui vont avoir lieu à la suite de la présente cérémonie, déboucheront sur…

« Je suis persuadé que les rencontres Be to Be qui vont avoir lieu à la suite de la présente cérémonie, déboucheront sur des partenariats mutuellement avantageux au profit de nos deux pays », déclare SEM. Brigi Rafini, Premier ministre, Chef du Gouve

« Chers Invités ;Je voudrais, une fois de plus, souhaiter à vous-même, Monsieur le Premier Ministre, et à la délégation qui vous accompagne, la chaleureuse bienvenue au Niger. Je voudrais exprimer ma profonde gratitude à l'endroit des plus Hautes Autorités de la Tunisie et du Niger pour les efforts qu'elles ne cessent de déployer pour la promotion du secteur privé et pour le développement d'un partenariat privilégié entre nos deux pays....

Forum d'Affaires Nigéro-Algérien : Redynamiser les relations économiques et commerciales entre nos deux pays

Forum d'Affaires Nigéro-Algérien : Redynamiser les relations économiques et commerciales entre nos deux pays

En marge de la première session de la Haute Commission Mixte Nigéro-Algérienne, des organisations patronales de l'Algérie et du Niger s'étaient retrouvées hier matin, au Palais des Congrès de Niamey, pour échanger sur les opportunités d'affaires. C'était à la faveur du Forum d'Affaires Nigéro-Algérien. C'est le Premier ministre, Chef du Gouvernement, SE Brigi Rafini, et son homologue algérien SE Abdelmalek Sellal, qui ont présidé la cér...

Signature de quatre (4) conventions de financement au Ministère des Finances : Environ 46,3 milliards de FCFA en faveur …

Signature de quatre (4) conventions de financement au Ministère des Finances : Environ 46,3 milliards de FCFA en faveur de l'Agriculture et la lutte contre la criminalité organisée

Le ministre des Finances et le directeur général de l'Agence Française de Développement ont procédé à la signature de quatre (4) conventions de financement relatives au projet d'appui au développement d'activités rurales et de financement de filières agricoles dans les régions d'Agadez et de Tahoua et au Programme d'Appui à la Justice et à la Sécurité au Niger (AJUSEN). La cérémonie s'est déroulée hier matin dans la salle de réunion du ...

12ème conclave CII-Exim Bank de l'Inde sur le projet de partenariat Inde-Afrique : Le ministre du Commerce expose sur l'…

Du 9 au 10 mars dernier, la capitale indienne New Delhi a abrité le 12ème conclave de la confédération indienne d'industrie (CII) et EXIM Bank d'Inde sur le projet de partenariat Afrique-Inde. Le Niger a été représenté à ce rendez-vous par le ministre du Commerce et le ministre délégué au Budget. A l'occasion de cette importante rencontre d'échanges d'expériences à laquelle prenaient part des délégations de 37 pays africains, l'honneur ...

Signature d'un accord de financement additionnel au Projet d'Appui à la Productivité Agricole en Afrique de l'Ouest (PPA…

Signature d'un accord de financement additionnel au Projet d'Appui à la Productivité Agricole en Afrique de l'Ouest (PPAAO-Niger) : 15 millions de dollars US pour poursuivre la mise en œuvre du Projet

La ministre du Plan Mme Kané Aïchatou Boulama et le Représentant Résident de la Banque Mondiale au Niger, M. Siaka Bakayoko ont procédé, hier en début d'après midi, dans la salle de réunion du Cabinet de la ministre, à la signature de l'Accord de financement additionnel pour la poursuite de la mise en œuvre du Projet d'Appui à la Productivité Agricole en Afrique de l'Ouest (PPAAO).Dans leurs interventions peu après la signature de l'Acc...

12ème conclave de la CII-EXIM Bank d'Inde à New Delhi : Booster les opportunités d'affaires et d'investissements entre l…

12ème conclave de la CII-EXIM Bank d'Inde à New Delhi : Booster les opportunités d'affaires et d'investissements entre l'Inde et l'Afrique

Du 9 au 10 mars dernier, la capitale indienne New Delhi a abrité le 12ème conclave de la confédération indienne d'industrie (CII) et EXIM Bank d'Inde sur le projet de partenariat Afrique-Inde. La cérémonie de lancement des travaux du conclave auquel le Niger a pris activement part à travers son ministre du commerce M. Seydou Sadou et le ministre délégué au budget M Ahmat Jidoud, a été co-présidée par le président de la République d'Inde...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

L'Initiative 3N : Un programme qui marque un chang…

L'Initiative 3N : Un programme qui marque un changement de comportement dans la région de Dosso

L'Initiative 3N, faudrait-il le rappeler, est un programme ambitieux, une vision du Présid...

vendredi 21 avril 2017

Cultures irriguées à Dosso : D'importantes potenti…

Cultures irriguées à Dosso : D'importantes potentialités en terres irrigables dans la région

Les cultures irriguées contribuent à l'atteinte de l'objectif global de l'Initiative 3N. L...

vendredi 21 avril 2017

Les africains et le petit commerce en Inde : De l'…

Les africains et le petit commerce en Inde : De l'espoir dans le petit business malgré la peur....

Du 11 au 22 mars dernier, une trentaine de journalistes africains ont séjourné dans la cap...

vendredi 14 avril 2017

L'air du temps

Ces scènes de rue, telles qu'on les aime

Ces scènes de rue, telles qu'on les aime

Des scènes de rue, on en trouve très fréquemment à Niamey. De quoi satisfaire les bandes d...

vendredi 21 avril 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.