Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Conférence de presse du ministre des Finances sur la situation dans l'Administration douanière : «Nous allons rétablir l'autorité de l'Etat sur la Douane aussi et casser cette organisation de captation des recettes de l'Etat », assure M. Massoudou Ha


point-de-presseLe ministre des Finances, M. Massoudou Hassoumi, a animé, hier matin, une conférence de presse motivée par la sortie médiatique du Syndicat national des Douanes (SNAD), elle-même consécutive à la nomination du nouveau Directeur général des Douanes.
Dans son intervention préliminaire, le ministre des Finances a rappelé que, dans le cadre de l'exercice normal de ces prérogatives, le Gouvernement a décidé de faire des nominations dans les emplois supérieurs de l'Etat, dont un nouveau Directeur général des Douanes. Suite à cela, a dit le ministre, le SNAD est sortie pour faire une déclaration dans laquelle «ce Syndicat rejette catégoriquement cette nomination et le principe même des réformes engagé par le Gouvernement et impose même que ce soit un douanier qui soit nommé Directeur général des Douanes ».
A son tour le ministre des Finances, M. Massoudou Hassoumi, a fustigé cette sortie qu'il a qualifiée de ''défi à l'autorité de l'Etat''. L'argument massue que fait prévaloir le SNAD pour rejeter cette nomination est leur Statut autonome. Mais dans sa réponse, le ministre Massoudou Hassoumi a rétorqué que l'article 164 de la loi 2013-31 du 4 juin 2013 portant Statut Autonome des personnels du Cadre des Douanes, auquel le SNAD fait allusion, dit ceci « les Inspecteurs Principaux (des Douanes) organisent, animent, orientent et contrôlent l'action des Services des Douanes. Ils ont vocation à occuper les emplois suivants...dont les Postes de Directeur général adjoint et Directeur général des Douanes». Le ministre des Finances estime que ce bout de phrase de leur Statut « vocation à occuper », même dans une interprétation juridique, ne veut dire ni plus, ni moins «qu'ils peuvent être nommés » ce qui est différent de«qu'ils doivent obligatoirement être nommés ».

Pour le ministre Massoudou Hassoumi, le Gouvernement a tout à fait le pouvoir de nomination aux emplois supérieurs de l'Etat, et les Douanes est un Corps à la tête duquel le Gouvernement peut nommer des douaniers, comme des non douaniers, tant qu'il estime que la personne qu'il nomme présente le profil qui cadre avec la mission, et surtout, qu'elle est à même de l'exécuter dans la loyauté aux règles de gestion d'une administration publique en préservant les intérêts de l'Etat.
«Tous les régimes, en fonction des circonstances, a dit le ministre, ont eu à nommer à la tête de la Direction générale des Douanes des douaniers comme des non douaniers ». Le ministre des Finances a expliqué que « la personne que le Conseil des ministres du jeudi dernier a nommée au poste de Directeur général des Douanes est certes un officier supérieur intendant de la Gendarmerie, qui a fait des études d'économie et des Finances, et qui a eu à accomplir, sous plusieurs régimes, des missions de gestion et d'assainissement à la satisfaction de tous. Ce n'est pas un politique. Les Nigériens ne le connaissent pas comme tel. C'est un cadre militaire capable d'accomplir la mission en toute rigueur et honnêteté à la tête de l'Administration douanière nigérienne ».
Or, a souligné le ministre Hassoumi Massoudou, «nous sommes dans une situation particulière qui appelle des mesures particulières ». Aujourd'hui, a-t-il expliqué, notre pays le Niger, à cause de ce qui se passe dans notre Administration douanière, est devenu presque le dernier en termes de mobilisation et d'encaissement des recettes douanières au profit de l'Etat. Pour illustrer le dramatique de la situation pour le Niger, le ministre a donné lecture d'un tableau qui donne les chiffres suivants en matière de prélèvements communautaires en 2016 pour les huit pays de l'UEMOA, soit 1% des recettes douanières de chaque pays: Bénin 9,5 milliards ; Burkina Faso 10,5 milliards ; Côte d'Ivoire 36,4 milliards ; Guinée Bissau 400 millions ; Mali 10,7 milliards; Niger 5,1 milliards ; Sénégal 18,9 milliards, Togo 6,4 milliards.
Et le ministre de faire le commentaire suivant «cela veut dire qu'à part la Guinée Bissau, un pays et qui a d'autres types de problèmes, nous sommes le dernier pays en termes d'encaissement par l'Etat des recettes douanières. Cela veut aussi dire que le Benin et le Burkina font chacun 2 fois mieux que le Niger ; le Sénégal 4 fois le Niger ; le Mali 2 fois le Niger ; le Togo 1 fois et demi le Niger et la Côte d'Ivoire plus de 7 fois le Niger. On devrait avoir honte de cette situation qui ne fait que se dégrader. Depuis que je suis là il y a moins d'un mois, ce que j'apprends chaque jour de la Douane et cela des quatre coins du Niger est encore plus grave. On m'appelle pour me dire que les douaniers ne travaillent que pour eux-mêmes. Quand les recettes arrivent, ils prennent 7 pour eux et 3 pour l'Etat. Comment voulez-vous qu'on continue comme ça ? Depuis qu'il est créé, il y a quelques années le Syndicat National des Douanes, se comporte en une organisation qui cogère avec tous les anciens DG et Secrétaires généraux des Douanes. Tout le monde fait partie de ce Syndicat, c'est une connexion ! Même le DG fait partie. C'est essentiellement une organisation pour défendre des intérêts particuliers, pour capter les ressources publiques et soustraire la Douane à l'autorité de l'Etat. Cela, nous ne pouvons pas l'accepter. Nous allons rétablir l'autorité de l'Etat sur la Douane aussi et casser cette organisation de captation des recettes de l'Etat. Ce que nous avons assigné comme mission dans ce Corps, c'est de sécuriser les recettes de l'Etat pour qu'elles servent exclusivement l'intérêt du peuple nigérien et réhabiliter l'image du douanier parce que beaucoup d'entre eux travaillent honnêtement», a souligné le ministre des Finances.
D'autre part, dans sa déclaration à la presse, le SNAD est allé jusqu'à faire des menaces à l'encontre du Gouvernement en disant qu'il est déterminé. A cela le ministre Massoudou Hassoumi a répondu que l'objectif du gouvernement n'est pas la recherche d'un affrontement avec tel ou tel syndicat, cependant, a-t-il estimé, dans ce qui ressemble à un défi à l'autorité de l'Etat et au devoir d'un gouvernement élu par les Nigériens, «nous sommes aussi déterminés dans l'intérêt du peuple nigérien».
A ce titre, il a clairement mis en garde les douaniers qu'ils sont avant tout et au regard de la loi et de la République, des agents qui ont des armes et l'uniforme de l'Etat et qu'ils doivent par conséquent et absolument se soumettre aux contraintes des autres Corps en uniforme. « De cela, nous allons en tenir compte », a dit le ministre.
Répondant à une question sur une affaire de bradage de containers de la SORAZ intervenue récemment et dans laquelle seraient trempés des Douaniers, le ministre a indiqué que cette affaire n'a pas de lien avec le départ de l'ancien Directeur Général des douanes, et que de toutes les façons, l'affaire en question quel que soient les personnes en cause, est aujourd'hui entre les mains de la Haute autorité de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HALCIA) et de la Justice. Ce n'est plus une affaire du Ministère des
Finances, a dit M. Massoudou Hassoumi, ajoutant que ''tout celui qui est impliqué ira répondre de ses actes''.

Mahaman Bako(onep)
www.lesahel.org

Economie

Signature de l'accord de financement du Projet d'Accès aux Services Electriques Solaires au Niger (NESAP) : 30 milliards…

Signature de l'accord de financement du Projet d'Accès aux Services Electriques Solaires au Niger (NESAP) : 30 milliards de FCFA pour améliorer le taux d'accès à l'électricité au Niger

La ministre du Plan Mme Kané Aichatou Boulama et le Représentant résident de la Banque Mondiale au Niger M. Siaka Bakayoko ont procédé hier dans l'après-midi, à Niamey à la signature de l'accord de financement du Projet d'Accès aux services Electriques Solaires au Niger (NESAP). Ce projet de grande envergure a pour objectif global d'accroitre le taux d'accès à l'électricité dans toutes les régions de notre pays grâce à l'énergie solaire...

Coopération Niger-Union européenne : Un décaissement de plus de 37 milliards de FCFA effectué au profit du Niger

Coopération Niger-Union européenne : Un décaissement de plus de 37 milliards de FCFA effectué au profit du Niger

L'Union Européenne vient d'effectuer un décaissement 57 millions d'euros, soit plus de 37 milliards de FCFA au profit de notre pays, selon un communiqué de presse daté du 26 juin 2017 et publié par la Délégation de l'Union européenne au Niger. Ces fonds sont destinés à soutenir plusieurs secteurs essentiels pour le développement socio-économique du Niger notamment la sécurité alimentaire, nutritionnelle et de l'agriculture durable ; l'é...

Situation des marchés céréaliers en Afrique de l'Ouest : Stabilité des prix pour le riz et le maïs ; hausse pour le mil …

Situation des marchés céréaliers en Afrique de l'Ouest : Stabilité des prix pour le riz et le maïs ; hausse pour le mil et le sorgho

Le prix du maïs et du riz sont restés stables et les marchés ouest africains sont correctement alimentés au mois de mai ; une situation qui s'explique par les bonnes productions (de riz et de maïs) enregistrées au cours de la présente campagne. Cependant, pour le mil et le sorgho, les stocks baissent de plus en plus et les hausses saisonnières commencent à se faire déjà sentir sur bon nombre de marchés des principaux pays producteurs. C...

Journée Internationale des Micro, Petites et Moyennes Entreprises : « Les PME contribuent à la cohésion sociale, à la cr…

Journée Internationale des Micro, Petites et Moyennes Entreprises : « Les PME contribuent à la cohésion sociale, à la création d'emplois (...) la redistribution des richesses et de revenus» déclare le ministre Sadou Seydou

À l'instar du reste de la communauté internationale, notre pays commémore aujourd'hui 27 juin, la journée Internationale des Micro, Petites et Moyennes Entreprises(MPME). À cette occasion, le ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé M. Sadou Seydou a livré hier un message à travers lequel il a indiqué que cette journée a été instituée le 6 Avril 2017 par l'Assemblée Générale des Nations Unies suite à l'adoption d'une rés...

Signature de l'avenant au programme d'Appui Budgétaire à la Justice, Sécurité Intérieure et Gestion des Frontières au Ni…

Signature de l'avenant au programme d'Appui Budgétaire à la Justice, Sécurité Intérieure et Gestion des Frontières au Niger : Un appui appréciable aux efforts entrepris par le gouvernement

Le ministre des Finances, M. Massoudou Hassoumi, a présidé, mercredi dernier, la cérémonie de signature de l'avenant au programme d'Appui Budgétaire à la Justice, Sécurité Intérieure et Gestion des Frontières au Niger par l'Union Européenne. C'était en présence de SE. Raul Mateus Paula, Ambassadeur de l'Union Européenne au Niger et de SE. Marco Prencipe Ambassadeur d'Italie au Niger.En prenant la parole à cette occasion, le ministre des...

Signature de la convention spécifique relative au financement de renforcements des capacités entre le Niger et la Belgiq…

Signature de la convention spécifique relative au financement de renforcements des capacités entre le Niger et la Belgique : Améliorer les performances des acteurs des secteurs de la santé et de l'élevage

Le Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extérieur, M. Ibrahim Yacoubou et le Chef du Bureau diplomatique de l'Ambassade de Belgique, M. Pierre Charlier ont procédé, hier matin, à la signature de la convention spécifique relative au financement de l'intervention «renforcements des capacités » entre la République du Niger et le Royaume de Belgique. La cérémonie de signature d...

Présidence de la République : Le Chef de l'Etat préside une réunion relative au Plan d'actions sur l'entreprenariat des …

Présidence de la République : Le Chef de l'Etat préside une réunion relative au Plan d'actions sur l'entreprenariat des Jeunes au Niger

Une réunion technique sur l'entreprenariat des jeunes s'est tenue hier matin dans la salle de réunions du Conseil des Ministres sous la Présidence du Chef de l'Etat SE Issoufou Mahamadou. Outre le Premier Ministre, le Président de la République avait à ses côtés plusieurs membres du Gouvernement. A l'ordre du jour : le plan d'actions sur l'Entreprenariat des Jeunes au Niger.Aïssa Abdoulaye Alfary(onep)20/06/17

Cérémonie d'ouverture de la 3ème réunion des ministres africains du commerce à Niamey : Booster le commerce internationa…

Cérémonie d'ouverture de la 3ème réunion des ministres africains du commerce à Niamey : Booster le commerce international et les aspects connexes de la coopération multilatérale

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou, Champion pour le processus de mise en place de la Zone de Libre Echange Continentale (ZLEC) de l'Union Africaine, a présidé hier à Niamey, la cérémonie d'ouverture de la 3ème réunion des ministres africains du commerce. Cette réunion se tient après la 6ème réunion du forum de négociation et la réunion de trois jours des experts du commerce.L'objectif est de propulser...

«Avec la mise en place de la ZLEC, l'Afrique toute entière, ne sera qu'un marché unique de 1,3 milliards de consommateur…

«Avec la mise en place de la ZLEC, l'Afrique toute entière, ne sera qu'un marché unique de 1,3 milliards de consommateurs où les produits circulent et s'échangent librement », déclare SEM. Issoufou Mahamadou, Président de la République

« Mesdames, Messieurs.Je voudrais avant tout propos souhaiter la bienvenue aux participants à cette troisième réunion des Ministres africains du Commerce sur la zone de libre-échange continentale. Le Niger et son peuple sont fiers et heureux d'abriter cette importante rencontre consacrée à la promotion du développement économique et social et à l'accélération de l'intégration de notre continent.Le Président Kwame Nkrumah, un des pères f...

2eme Rencontre du conseil d'affaires Niger-Turquie à Niamey : Examen du potentiel économique et des opportunités pour le…

2eme Rencontre du conseil d'affaires Niger-Turquie à Niamey : Examen du potentiel économique et des opportunités pour les hommes d'affaires des deux pays

Le président de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Niger (CCIN) M. Moussa Sidi Mohamed a présidé hier matin dans la salle de réunion de l'institution, la 2ème rencontre du conseil d'affaires Niger- Turquie. Cette rencontre se tient à un moment où le partenariat économique entre les deux pays connait un essor sans précédant. La rencontre de Niamey qui s'est déroulée en présence d'une forte délégation turque conduite par le présiden...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Préparatifs de la fête de l'Aïd-el-fitr à Niamey :…

Préparatifs de la fête de l'Aïd-el-fitr à Niamey : Affluence générale vers les marchés de la capitale

Dans quelques heures, à l'instar du reste de la communauté musulmane, les fidèles de notre...

vendredi 23 juin 2017

Repas de fête : Disponibilité et stabilité des pri…

Repas de fête : Disponibilité et stabilité des prix de la volaille et du poisson importé

Les fêtes sont des grands moments de consommation de viande surtout de la volaille. Les pi...

vendredi 23 juin 2017

Les Salons de beauté plus que jamais sollicités

Les Salons de beauté plus que jamais sollicités

Le jour de la fête est un grand jour pour les femmes et les jeunes filles. C'est en effet ...

vendredi 23 juin 2017

L'air du temps

Epilogue ramadanesque

Epilogue ramadanesque

Jour J moins 28 ; - 27 ; -4 ; -3 ;-2, etc. Pour certains jeûneurs, le compte à rebours déc...

vendredi 23 juin 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.