Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Conférence de presse du ministre des Finances sur la situation dans l'Administration douanière : «Nous allons rétablir l'autorité de l'Etat sur la Douane aussi et casser cette organisation de captation des recettes de l'Etat », assure M. Massoudou Ha


point-de-presseLe ministre des Finances, M. Massoudou Hassoumi, a animé, hier matin, une conférence de presse motivée par la sortie médiatique du Syndicat national des Douanes (SNAD), elle-même consécutive à la nomination du nouveau Directeur général des Douanes.
Dans son intervention préliminaire, le ministre des Finances a rappelé que, dans le cadre de l'exercice normal de ces prérogatives, le Gouvernement a décidé de faire des nominations dans les emplois supérieurs de l'Etat, dont un nouveau Directeur général des Douanes. Suite à cela, a dit le ministre, le SNAD est sortie pour faire une déclaration dans laquelle «ce Syndicat rejette catégoriquement cette nomination et le principe même des réformes engagé par le Gouvernement et impose même que ce soit un douanier qui soit nommé Directeur général des Douanes ».
A son tour le ministre des Finances, M. Massoudou Hassoumi, a fustigé cette sortie qu'il a qualifiée de ''défi à l'autorité de l'Etat''. L'argument massue que fait prévaloir le SNAD pour rejeter cette nomination est leur Statut autonome. Mais dans sa réponse, le ministre Massoudou Hassoumi a rétorqué que l'article 164 de la loi 2013-31 du 4 juin 2013 portant Statut Autonome des personnels du Cadre des Douanes, auquel le SNAD fait allusion, dit ceci « les Inspecteurs Principaux (des Douanes) organisent, animent, orientent et contrôlent l'action des Services des Douanes. Ils ont vocation à occuper les emplois suivants...dont les Postes de Directeur général adjoint et Directeur général des Douanes». Le ministre des Finances estime que ce bout de phrase de leur Statut « vocation à occuper », même dans une interprétation juridique, ne veut dire ni plus, ni moins «qu'ils peuvent être nommés » ce qui est différent de«qu'ils doivent obligatoirement être nommés ».

Pour le ministre Massoudou Hassoumi, le Gouvernement a tout à fait le pouvoir de nomination aux emplois supérieurs de l'Etat, et les Douanes est un Corps à la tête duquel le Gouvernement peut nommer des douaniers, comme des non douaniers, tant qu'il estime que la personne qu'il nomme présente le profil qui cadre avec la mission, et surtout, qu'elle est à même de l'exécuter dans la loyauté aux règles de gestion d'une administration publique en préservant les intérêts de l'Etat.
«Tous les régimes, en fonction des circonstances, a dit le ministre, ont eu à nommer à la tête de la Direction générale des Douanes des douaniers comme des non douaniers ». Le ministre des Finances a expliqué que « la personne que le Conseil des ministres du jeudi dernier a nommée au poste de Directeur général des Douanes est certes un officier supérieur intendant de la Gendarmerie, qui a fait des études d'économie et des Finances, et qui a eu à accomplir, sous plusieurs régimes, des missions de gestion et d'assainissement à la satisfaction de tous. Ce n'est pas un politique. Les Nigériens ne le connaissent pas comme tel. C'est un cadre militaire capable d'accomplir la mission en toute rigueur et honnêteté à la tête de l'Administration douanière nigérienne ».
Or, a souligné le ministre Hassoumi Massoudou, «nous sommes dans une situation particulière qui appelle des mesures particulières ». Aujourd'hui, a-t-il expliqué, notre pays le Niger, à cause de ce qui se passe dans notre Administration douanière, est devenu presque le dernier en termes de mobilisation et d'encaissement des recettes douanières au profit de l'Etat. Pour illustrer le dramatique de la situation pour le Niger, le ministre a donné lecture d'un tableau qui donne les chiffres suivants en matière de prélèvements communautaires en 2016 pour les huit pays de l'UEMOA, soit 1% des recettes douanières de chaque pays: Bénin 9,5 milliards ; Burkina Faso 10,5 milliards ; Côte d'Ivoire 36,4 milliards ; Guinée Bissau 400 millions ; Mali 10,7 milliards; Niger 5,1 milliards ; Sénégal 18,9 milliards, Togo 6,4 milliards.
Et le ministre de faire le commentaire suivant «cela veut dire qu'à part la Guinée Bissau, un pays et qui a d'autres types de problèmes, nous sommes le dernier pays en termes d'encaissement par l'Etat des recettes douanières. Cela veut aussi dire que le Benin et le Burkina font chacun 2 fois mieux que le Niger ; le Sénégal 4 fois le Niger ; le Mali 2 fois le Niger ; le Togo 1 fois et demi le Niger et la Côte d'Ivoire plus de 7 fois le Niger. On devrait avoir honte de cette situation qui ne fait que se dégrader. Depuis que je suis là il y a moins d'un mois, ce que j'apprends chaque jour de la Douane et cela des quatre coins du Niger est encore plus grave. On m'appelle pour me dire que les douaniers ne travaillent que pour eux-mêmes. Quand les recettes arrivent, ils prennent 7 pour eux et 3 pour l'Etat. Comment voulez-vous qu'on continue comme ça ? Depuis qu'il est créé, il y a quelques années le Syndicat National des Douanes, se comporte en une organisation qui cogère avec tous les anciens DG et Secrétaires généraux des Douanes. Tout le monde fait partie de ce Syndicat, c'est une connexion ! Même le DG fait partie. C'est essentiellement une organisation pour défendre des intérêts particuliers, pour capter les ressources publiques et soustraire la Douane à l'autorité de l'Etat. Cela, nous ne pouvons pas l'accepter. Nous allons rétablir l'autorité de l'Etat sur la Douane aussi et casser cette organisation de captation des recettes de l'Etat. Ce que nous avons assigné comme mission dans ce Corps, c'est de sécuriser les recettes de l'Etat pour qu'elles servent exclusivement l'intérêt du peuple nigérien et réhabiliter l'image du douanier parce que beaucoup d'entre eux travaillent honnêtement», a souligné le ministre des Finances.
D'autre part, dans sa déclaration à la presse, le SNAD est allé jusqu'à faire des menaces à l'encontre du Gouvernement en disant qu'il est déterminé. A cela le ministre Massoudou Hassoumi a répondu que l'objectif du gouvernement n'est pas la recherche d'un affrontement avec tel ou tel syndicat, cependant, a-t-il estimé, dans ce qui ressemble à un défi à l'autorité de l'Etat et au devoir d'un gouvernement élu par les Nigériens, «nous sommes aussi déterminés dans l'intérêt du peuple nigérien».
A ce titre, il a clairement mis en garde les douaniers qu'ils sont avant tout et au regard de la loi et de la République, des agents qui ont des armes et l'uniforme de l'Etat et qu'ils doivent par conséquent et absolument se soumettre aux contraintes des autres Corps en uniforme. « De cela, nous allons en tenir compte », a dit le ministre.
Répondant à une question sur une affaire de bradage de containers de la SORAZ intervenue récemment et dans laquelle seraient trempés des Douaniers, le ministre a indiqué que cette affaire n'a pas de lien avec le départ de l'ancien Directeur Général des douanes, et que de toutes les façons, l'affaire en question quel que soient les personnes en cause, est aujourd'hui entre les mains de la Haute autorité de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HALCIA) et de la Justice. Ce n'est plus une affaire du Ministère des
Finances, a dit M. Massoudou Hassoumi, ajoutant que ''tout celui qui est impliqué ira répondre de ses actes''.

Mahaman Bako(onep)
www.lesahel.org

Economie

Cérémonie de signature de convention d'appui budgétaire au titre de l'année 2017 : Un appui supplémentaire de Cinq milli…

Cérémonie de signature de convention d'appui budgétaire au titre de l'année 2017 : Un appui supplémentaire de Cinq millions d'euros de la France pour le Niger

Le ministre des Finances M. Massoudou Hassoumi et l'Ambassadeur de France au Niger SE. Marcel Escure, ont signé vendredi dernier à Niamey, une convention de financement de cinq (5) millions d'Euros. Il s'agit d'une deuxième signature de convention au titre de l'année 2017, en complément d'appui à de nombreux projets de développement financés par l'Agence Française de Développement (AFD) et à l'appui qui passe par l'Union Européenne et d...

Présentation du PDES 2017-2021 à la Conférence de la Renaissance, à Paris (France) : Sous le thème : « Un Niger renaissa…

Présentation du PDES 2017-2021 à la Conférence de la Renaissance, à Paris (France) : Sous le thème : « Un Niger renaissant pour un peuple prospère»

Les 13 et14 décembre 2017, à Paris. Une date, un lieu, pour un grand rendez-vous pour le Niger ! ... C'est en effet, les 13 et14 décembre 2017 que se tiendra, à l'Hôtel Méridien Etoile de Paris, la Conférence de la Renaissance, au cours de laquelle le Niger se donnera l'opportunité de présenter son Plan de Développement Economique et Social (PDES 2017-2021) aux partenaires techniques et financiers, aux investisseurs privés et autres pot...

Signature d'une convention de 66 milliards de FCFA entre le Niger et la Banque mondiale : «Nous voulons prouver à la fac…

Signature d'une convention de 66 milliards de FCFA entre le Niger et la Banque mondiale : «Nous voulons prouver à la face du monde que le Niger est sur une courbe ascendante et que les partenaires sont déterminés à supporter le pays sur cette voie »,

Environ 66 milliards de FCFA mis à la disposition du Niger par la Banque Mondiale au titre de l'année budgétaire 2017. C'est l'objet de la convention signée hier matin à Niamey par les deux parties. C'est la ministre du Plan Mme Kané Aïchatou Boulama et le représentant résident de la Banque Mondiale au Niger M. Siaka Bakayoko qui ont apposé leurs signatures le document d'accord de financement du programme d'appui budgétaire d'un montant...

Le Chef de l'Etat préside la 4ème réunion des ministres du Commerce des Etats membres de l'Union Africaine sur la zone c…

Le Chef de l'Etat préside la 4ème réunion des ministres du Commerce des Etats membres de l'Union Africaine sur la zone continentale de libre échange : Pour un accord commercial global et mutuellement avantageux aux pays membres

Le Président de la République, Chef de l'Etat SE Issoufou Mahamadou, Champion de la zone de libre-échange de l'Union Africaine a présidé le 1er décembre au Palais des congrès de Niamey l'ouverture de la 4ème Réunion des ministres africains du Commerce. L'objectif de la rencontre de Niamey est de parvenir à un accord commercial global et mutuellement avantageux aux Etats membres de l'Union Africaine. La cérémonie s'est déroulée en présen...

Quatrième Réunion des Ministres Africains du Commerce : «La ZLEC (...) est la clé du succès qui évitera à l'Afrique de c…

Quatrième Réunion des Ministres Africains du Commerce : «La ZLEC (...) est la clé du succès qui évitera à l'Afrique de continuer d'avoir des économies exiguës, faibles et vulnérables qui n'arrivent pas à créer des emplois, à réduire la pauvreté ou à

«Monsieur le Président de l'Assemblée Nationale,Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement,Mesdames et Messieurs les Présidents des Institutions de la République,Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement,Monsieur le Président de la Commission de l'Union Africaine,Madame la Secrétaire Générale Adjointe des Nations Unies et Secrétaire Exécutive de la Commission Economique des Nations Unies pour l'Afrique;Monsieur le Minist...

Assemblée Générale de la Fédération des Associations Professionnelles des Banques et Etablissements Financiers de l'UEMO…

Assemblée Générale de la Fédération des Associations Professionnelles des Banques et Etablissements Financiers de l'UEMOA (FAPBEF-UEMOA) : Bilan de la situation financière de la fédération et perspectives de l'économie de la zone UEMOA

La Fédération des Associations Professionnelles des Banques et Etablissements Financiers de l'UEMOA (FAPBEF-UEMOA) a tenu, vendredi dernier dans les locaux du Centre de Formation de la Banque Of Africa (BOA) Niger, sa réunion fédérale ordinaire. La cérémonie d'ouverture de cette assemblée générale a été placée sous la présidence du ministre des Finances M. Massoudou Hassoumi.En procédant à l'ouverture de ces assises le ministre des Fina...

Conférence de presse de la Mission du Fonds Monétaire International au Niger : La mission relève une exécution budgétair…

Après un séjour de deux semaines au Niger dans le cadre de la revue du programme technique et financier signée par les autorités du Niger, il y a de cela an, la mission du Fonds Monétaire International conduite par M. Christoph A. Klingen a organisé hier 6 novembre 2017 à Niamey, une conférence de presse au cours de laquelle le chef de la mission s'est longuement appesanti sur l'état d'exécution du programme. Cette conférence de presse ...

Communiqué de presse du Fonds Monétaire International : Les services du FMI achèvent une visite au Niger

Les communiqués de presse de fin de mission contiennent des déclarations des équipes des services du FMI qui rendent compte de leurs conclusions préliminaires. Les avis exprimés dans la présente déclaration sont ceux des services du FMI et ne correspondent pas nécessairement à ceux du Conseil d'administration du FMI. À partir des conclusions préliminaires de cette mission, les services du FMI prépareront un rapport qui, sous réserve de ...

Le Premier ministre prend part au 11ème forum international économique des Amériques, à Toronto, au Canada : «Il est tem…

Toronto, la capitale de l'Etat de l'Ontario, au Canada, abrite depuis le 30 octobre dernier le 11ème forum économique international des Amériques. Ayant pour thème "redéfinir ou repenser la globalisation ", cette édition du forum international économique des Amériques regroupe les grandes multinationales ainsi que les porteurs de projets structurant pour les Amériques et le reste du monde.Le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE. B...

Publication du rapport Doing Business 2018 : Classé 144ème sur 190 économies, le Niger fait un bond de six points

Le Niger enregistre de plus en plus des progrès substantiels par rapport à l'amélioration du climat des affaires. Cette année, notre pays s'est classé au 144ème rang sur 190 économies en compétition, selon le rapport Doing Business 2018, rendu public hier dans l'après-midi, par l'équipe Doing Business de la Banque Mondiale depuis Washington. La publication de ces résultats a été suivie simultanément à Niamey, à Nouakchott et à Dakar à t...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le paludisme : Des efforts soutenus dans la lutte …

Le paludisme est une maladie parasitaire qui constitue un problème de santé publique au Ni...

vendredi 27 octobre 2017

Interview de Dr. Hadiza Jackou, Coordinatrice du P…

Cette année encore, le paludisme fait beaucoup de victimes au Niger : quel est le nombre d...

vendredi 27 octobre 2017

Paludisme : Le choix de lutte

La lutte contre le paludisme a été entreprise, à l'échelle internationale, par l'Organisat...

vendredi 27 octobre 2017

L'air du temps

Fuite des cerveaux : à qui la faute ?

Fuite des cerveaux : à qui la faute ?

Dès qu'on parle de fuite de cerveaux, on se tourne à première vue vers l'occident. Et pour...

vendredi 8 décembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.