Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Signature de convention au Ministère du Plan : 21 milliards de francs CFA pour renforcer les capacités du secteur public en prestation de services


siganture26,1 millions de Droits de tirage spéciaux, soit 21 milliards de francs CFA, c'est le montant d'un don accordé par la Banque mondiale à notre pays. L'accord de don a été signé le mardi dernier dans la soirée au ministère du Plan à Niamey. Cet appui est destiné au financement du Projet de renforcement des capacités et de la performance du secteur public pour la prestation de services (PCDS). C'est la ministre du Plan Mme Kané Aichatou Boulama et le Représentant Résident de la Banque mondiale au Niger M. Siaka Bakayoko qui ont apposé leurs signatures sur les documents de convention en présence du ministre Délégué au Budget M. Ahmat Jidoud, de la coordonnatrice du PCDS, des cadres des ministères du Plan et des Finances.
D'après le Représentant résident de la Banque mondiale, ce financement fait suite à la restructuration du projet PCDS, un processus d'une rare complexité selon les termes de M. Siaka Bakayoko, mais qui s'est déroulé en un temps record grâce à l'excellente collaboration entre l'Administration nigérienne et les services de la Banque mondiale. En effet, plus 500 personnes, parties prenantes au projet, ont été consultées et des analyses complémentaires ont effectuées par les équipes de la Banque mondiale et de l'Administration. Ce qui a permis de retenir trois composantes complémentaires au PCDS à savoir l'amélioration de la gestion des ressources humaines, le renforcement de la gestion des Finances publiques et la gestion du changement.
«Les activités qui seront réalisées dans le cadre du projet permettront d'appuyer l'administration dans la poursuite de ses réformes dont la mise en œuvre est devenue indispensable pour le pays » a estimé M. Siaka Bakayoko qui s'est félicité de la qualité de la collaboration entre les cadres nigériens et les services de la Banque Mondiale d'une part et de l'implication personnelle des ministres en charge du Plan et des
Finances d'autre part. Un point de vue partagé par la ministre du Plan. « La restructuration du PCDS a été engagée pour refléter la nécessité d'investir de façon significative sur les fondamentaux de la gestion publique en vue de créer les capacités nécessaires de prestation de services» a souligné Mme Kané Aichatou Boulama.
La ministre d'énumérer ensuite les dysfonctionnements qui subsistent dans la gestion des finances publiques et des ressources humaines de l'Etat qui, dit-elle, affectent la performance des services. Ces dysfonctionnement ont pour noms l'obsolescence de procédures de gestion, le manque de données fiables et consolidées sur les ressources de l'Etat ; l'aboutissement de la réforme introduite par la loi organique aux Lois de finances (LOLF) ; la faible consolidation du programme d'investissement ; les pratiques de passation de marchés ; les tensions de trésorerie et surtout la gestion du changement. A cela il faut ajouter selon la ministre, le fait que les fonctionnaires n'ont pas accès à une formation continue de qualité ou à des systèmes modernes d'administration publique leur permettant de travailler efficacement.
En somme, «les insuffisances du système de gestion des finances publiques, telles que reflétées par l'Examen de la gestion des dépenses publiques et de la responsabilité financière (PEFA) réalisé en 2016, limitent considérablement la capacité de l'administration à gérer efficacement les investissements publics et la prestation de services » précise Mme Kané Aichatou Boulama. Aussi malgré les efforts et les reformes engagés par le gouvernement, la capacité d'absorption dans notre pays reste encore un défi à tous les niveaux de l'administration. Les trois composantes du PCDS ainsi restructuré viennent en réponse à cette situation.
L'efficacité des dépenses publiques à travers les questions de planification-budget programme ; la passation des marchés ; la gestion de la trésorerie et la transparence. La composante Efficacité de la gestion des ressources humaines de l'Etat sera réalisée à travers la modernisation des procédures ; l'adéquation poste/emploi ; l'évaluation de la performance et la base de données des effectifs. Enfin, la gestion du changement aborde des aspects relatifs à la mutualisation des
systèmes d'information et l'interconnexion de l'administration publique ; l'opérationnalisation du système national de suivi-évaluation et le leadership pour le changement. « La signature de cet accord de don constitue aujourd'hui, la traduction concrète de l'engagement de la Banque mondiale à accompagner le gouvernement dans ses efforts de renforcement de la prestation des services publics e vue d'une amélioration de la capacité d'absorption de notre économie » a estimé la ministre du Plan.
Le PCDS est rattaché au ministère des Finances et sera mis en œuvre par une unité de gestion, un ensemble de points focaux dont les Ministères en charge des Finances, du Plan, de la Fonction publique, de la Santé, de l'Education ainsi que par une équipe de la Direction générale des impôts (DGI) responsable de la mise en œuvre du volet
Financement axé sur les résultats. Il faut enfin noter que la restructuration de ce projet a été approuvée le 14 novembre 2016 par le Conseil d'administration de la Banque mondiale.

Siradji Sanda(onep)
www.lesahel.org

Economie

Signature, hier, d'un accord de financement additionnel au PAC3 : 12,5 milliards de francs CFA pour une extension des ac…

Signature, hier, d'un accord de financement additionnel au PAC3 : 12,5 milliards de francs CFA pour une extension des activités du programme

La ministre du Plan Mme Kané Aïchatou Boulama a présidé hier après midi la cérémonie de signature de l'accord de financement additionnel au Programme d'Actions Communautaires phase 3 (PAC3) d'une valeur de 20,8 millions de dollars US soit 12,5 milliards de FCFA pour une durée de deux(2) ans. La cérémonie s'est déroulée en présence du représentant résident de la Banque Mondiale au Niger M. Siaka Bakayoko et du ministre délégué auprès du ...

1ère édition du Prix Cedeao de la Qualité : Les meilleures entreprises ouest-africaines primées

1ère édition du Prix Cedeao de la Qualité : Les meilleures entreprises ouest-africaines primées

La 1ère édition du Prix Cedeao de la Qualité a permis à la Commission de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao), avec l'appui des partenaires et institutions, de décerner des distinctions aux entreprises primées, à des personnalités et aux institutions ayant contribué à la promotion et au développement de la qualité dans l'espace communautaire.La cérémonie de remise des prix s'est déroulée en présence des mi...

Communiqué de presse de l'Union Européenne : L'UE décaisse 10 millions d'euro, soit 6.597 milliards de Francs CFA, en fa…

Communiqué de presse de l'Union Européenne : L'UE décaisse 10 millions d'euro, soit 6.597 milliards de Francs CFA, en faveur du Niger

Conformément aux calendriers prévus, le décaissement de la première tranche fixe 2017 du Programme d'Appui budgétaire "Migrations, sécurité et gestion des frontières" vient d'être finalisé. Un montant total de 10 000 000 EUR a donc été versé au Trésor nigérien au profit du Budget de l'Etat 2017. Ce programme est financé sur le Fonds Fiduciaire d'Urgence pour la Migration, mis en place par l'Union Européenne en 2016.Ce financement soutie...

Signature de convention entre l'Etat du Niger et le groupe de la Banque Centrale Populaire du Maroc : Le groupe BCP du M…

Signature de convention entre l'Etat du Niger et le groupe de la Banque Centrale Populaire du Maroc : Le groupe BCP du Maroc prend les rennes de la BIA-Niger

Le ministre des Finances, M. Massoudou Hassoumi, et le Président Directeur Général du groupe de la Banque Centrale Populaire du Maroc M. Mohamed Benchaaboun ont procédé hier dans l'après-midi, à Niamey, à une signature de convention à travers laquelle l'Etat du Niger cède ses actions au niveau de la Banque Internationale pour l'Afrique (BIA-Niger) au profit du groupe de la Banque Centrale Populaire du Maroc. Cette convention va permettr...

Niamey/9ème édition de la journée de promotion des activités de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) : Vulg…

Niamey/9ème édition de la journée de promotion des activités de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) : Vulgarisation de la culture boursière au Niger

Le directeur de cabinet du ministre des Finances, M. Altiné Amadou, a présidé, hier matin à Niamey, la cérémonie d'ouverture de la 9ème édition de la journée de promotion des activités de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM). Placée cette année sous le thème « L'innovation et le développement des marchés financiers », cette 9ème édition a pour objectif la vulgarisation de la culture boursière au Niger afin de mieux faire co...

9ème édition de la journée de promotion des activités de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) : Pour la vul…

Le directeur de cabinet du ministre des Finances, M. Altiné Amadou, a présidé, hier matin à Niamey, la cérémonie d'ouverture de la 9ème édition de la journée de promotion des activités de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM). Placée cette année sous le thème « L'innovation et le développement des marchés financiers », cette 9ème édition a pour objectif la vulgarisation de la culture boursière au Niger afin de mieux faire co...

Signature hier de convention tripartite de garantie entre le FSA-FIDELIS Finance- COTRADIS Côte d'Ivoire SA : 1.159 mill…

Signature hier de convention tripartite de garantie entre le FSA-FIDELIS Finance- COTRADIS Côte d'Ivoire SA : 1.159 millions de FCFA de garantie pour renforcer les capacités opérationnelles de COTRADIS Côte d'Ivoire SA

Le directeur général du Fonds de Solidarité Africain (FSA) M Ahmadou Abdoulaye Diallo a présidé hier après midi la cérémonie de signature d'une convention tripartite de garantie entre le FSA, la société Continental de Transport et de distribution (COTRADIS) Côte d'Ivoire et FIDELIS Finance dans le cadre du projet de renforcement des capacités opérationnelles de COTRADIS Côte d'Ivoire SA. La cérémonie s'est déroulée en présence de l'Admi...

Signature de l'accord de financement du Projet d'Accès aux Services Electriques Solaires au Niger (NESAP) : 30 milliards…

Signature de l'accord de financement du Projet d'Accès aux Services Electriques Solaires au Niger (NESAP) : 30 milliards de FCFA pour améliorer le taux d'accès à l'électricité au Niger

La ministre du Plan Mme Kané Aichatou Boulama et le Représentant résident de la Banque Mondiale au Niger M. Siaka Bakayoko ont procédé hier dans l'après-midi, à Niamey à la signature de l'accord de financement du Projet d'Accès aux services Electriques Solaires au Niger (NESAP). Ce projet de grande envergure a pour objectif global d'accroitre le taux d'accès à l'électricité dans toutes les régions de notre pays grâce à l'énergie solaire...

Coopération Niger-Union européenne : Un décaissement de plus de 37 milliards de FCFA effectué au profit du Niger

Coopération Niger-Union européenne : Un décaissement de plus de 37 milliards de FCFA effectué au profit du Niger

L'Union Européenne vient d'effectuer un décaissement 57 millions d'euros, soit plus de 37 milliards de FCFA au profit de notre pays, selon un communiqué de presse daté du 26 juin 2017 et publié par la Délégation de l'Union européenne au Niger. Ces fonds sont destinés à soutenir plusieurs secteurs essentiels pour le développement socio-économique du Niger notamment la sécurité alimentaire, nutritionnelle et de l'agriculture durable ; l'é...

Situation des marchés céréaliers en Afrique de l'Ouest : Stabilité des prix pour le riz et le maïs ; hausse pour le mil …

Situation des marchés céréaliers en Afrique de l'Ouest : Stabilité des prix pour le riz et le maïs ; hausse pour le mil et le sorgho

Le prix du maïs et du riz sont restés stables et les marchés ouest africains sont correctement alimentés au mois de mai ; une situation qui s'explique par les bonnes productions (de riz et de maïs) enregistrées au cours de la présente campagne. Cependant, pour le mil et le sorgho, les stocks baissent de plus en plus et les hausses saisonnières commencent à se faire déjà sentir sur bon nombre de marchés des principaux pays producteurs. C...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

A la découverte du village de Tapoa : Un village t…

A la découverte du village de Tapoa : Un village touristique riche de sa biodiversité

Jadis un petit village habité par les gourmantchés, Tapoa est aujourd'hui un camp forestie...

vendredi 11 août 2017

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune…

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune Rurale de Tamou : Un carrefour de brassage entre plusieurs ethnies et peuples de différents pays

Situé à environ 15 km du chef-lieu de la Commune rurale de Tamou, département de Say, le v...

vendredi 11 août 2017

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les f…

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les femmes développent l'industrie du ''tigadigué''

Pâte d'arachide, le tigadégué est beaucoup utilisé dans la cuisine au Niger, particulièrem...

vendredi 28 juillet 2017

L'air du temps

Les propriétaires véreux face à l'impôt sur le loyer

Les propriétaires véreux face à l'impôt sur le loyer

L'impôt sur le loyer. Parlons-en ! Depuis la mise en œuvre de la décision instituant cet i...

vendredi 18 août 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.