Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Première session du Comité de Pilotage des Réformes de la Gestion des Finances Publiques au titre de l'année 2017 : Adoption du Programme de Réformes de la Gestion des Finances Publiques (PRGFP IV) pour la période 2017-2020


ecoLe ministre des Finances, M. Hassoumi Massoudou a présidé samedi dernier, dans la salle de réunion de son département ministériel, l'ouverture de la première session du Comité de Pilotage des Réformes de la Gestion des
Finances Publiques au titre de l'année 2017. Ce cadre composé des représentants du Fonds Monétaire International (FMI), de la Banque Mondiale, de l'Union Européenne, de la France, et des représentants des institutions nigériennes doit notamment permettre de stimuler les réformes. Cette rencontre a permis d'adopter le Programme de Réformes de la Gestion des Finances Publiques (PRGFP IV) pour la période 2017-2020
C'est à l'issue d'un processus participatif qui s'est déroulé en trois (3) étapes, que le projet de ''Programme de
Réformes de Gestion des Finances Publiques (PRGFP IV)''avait préalablement été examiné par le Comité Technique en date du 17 février 2017. «L'adoption du PRGFP IV participe d'une vigoureuse volonté du gouvernement de corriger les insuffisances dans la gestion des finances publiques. En effet, le dernier exercice PEFA en cours de finalisation a fait ressortir une note moyenne C. Cette note révèle un déficit de performance que nous devrons combler. Néanmoins, la mise en œuvre des réformes a connu une relative accélération au cours des derniers mois» a, de prime à bord, affirmé le ministre des Finances, M. Hassoumi Massoudou.
Il a rappelé l'achèvement de la mise en place du cadre légal du compte unique du Trésor, le lancement et le dépouillement de l'avis d'appel d'offres pour le recrutement de la banque caissière de l'Etat, la signature des conventions d'adhésion du Trésor aux systèmes de paiements de la BCEAO et la mise à jour du recensement des comptes publics. Toujours, concernant la mise en œuvre accélérée des réformes engagées au cours des derniers mois, le ministre des Finances a d'une part relevé le lancement d'une consultation pour la modernisation du fichier de la fonction publique, incluant une biométrisation. D'autre part, il y a la finalisation de l'internalisation des textes réglementaires relatifs au budget programme et au renforcement des capacités des acteurs, ce, en vue de l'élaboration du Document de Programmation Economique et Budgétaire Pluriannuelle (DPBEP) et des Documents de Programmation Pluriannuelle des Dépenses (DPPD) des ministères sectoriels. Il est également à noter un processus de sensibilisation du Gouvernement sur la mise en œuvre du programme à partir de 2018.
M. Hassoumi Massoudou a fait part de l'amélioration et de la réduction des délais de production des plans de passation des marchés publics, des plans de trésorerie, de l'opérationnalisation du Système Informatisé de Gestion des Marchés Publics (SIGMAP), et enfin des plans d'engagement sectoriels et global. Ces réformes engagées touchent aussi le secteur douanier, le déploiement du SYDONIA, l'interconnexion des unités douanières, le lancement du Guichet unique automobile, et la mise en concession des magasins sous-douane. Pour ce qui est du maillage fiscal, le ministre a noté le renforcement de l'ouverture de nouveaux centres de recettes des impôts, l'extension des compétences de la direction des grandes entreprises, l'accélération du projet du Système d'Information de Suivi des Impôts et des Contribuables (SISIC), l'opérationnalisation du Comité d'arbitrages fiscaux, et le lancement d'un recensement des biens immobiliers. Aussi, il est visé la réduction des délais de reddition des comptes publics à travers la production des lois de règlement, l'amélioration de l'accessibilité de l'information à travers la publication des lois des finances sur les sites web dédiés.
« La mise en œuvre des réformes sera résolument poursuivie sur la période 2017-2020. A cet égard, il me plaît de réaffirmer ma détermination et l'engagement du Gouvernement à tout mettre en œuvre pour leur mise en œuvre diligente. En ce sens, nous donnons l'assurance nécessaire quant à l'affectation des ressources budgétaires suffisantes pour leur réalisation, tout en mettant en place un système de communication pour une meilleure appropriation du programme, en plus de veiller à l'animation permanente du Comité de Pilotage. A cet effet, le PRGFP IV constitue désormais le seul cadre d'intervention pour la mise en œuvre des réformes des finances publiques sur la période 2017-2020. Le Gouvernement attend de votre part une forte adhésion dans l'optique d'une mise en œuvre optimale et efficiente» a expliqué le ministre des Finances.
Le chef de la délégation de l'Union Européenne, et représentant des Partenaires Techniques et Financiers (PTF), M. Raul Mateus Paula a pour sa part rappelé que ce comité se tient dans un contexte difficile pour les finances publiques nigériennes, tant du point de vue des recettes que des dépenses. D'où des réformes essentielles au cœur des préoccupations. Il précise que les objectifs des
Réformes de la Gestion des Finances Publiques pour la période 2017-2020, sont totalement pertinents et cohérents par rapport aux défis actuels que le Niger vit. En effet, la chute du cours mondiale des matières premières, les dépenses dues aux défis sécuritaires, plaide pour l'acuité d'une mise en œuvre accélérée des réformes afin de corriger les faiblesses. Elles doivent être conjuguées avec une série d'appuis budgétaires engagés par l'Union Européenneet plus explicitement de la France, du FMI, et de la Banque Mondiale.
Au-delà des appuis techniques et financiers sectoriels qui ont été mis en œuvre, M. Raul Mateus Paula a souligné la condition d'un engagement politique pour la réussite de ces réformes. Condition, qui a par ailleurs été ratifié par le gouvernement a-t-il dit avant d'évoquer le souci de la transparence en encourageant la publication des ''Rapports Généraux Publics et Annuels'' de l'inspection générale des Finances et ceux de la Cour des Comptes, sans compter les titres de marché publics en ce qui concerne les années 2014-2015. Il a souhaité que cette démarche s'inscrive dans une dynamique de
régularité.

Samira Sabou(onep)
www.lesahel.org

Economie

Réunion sur le Doing Business à la Primature : Des reformes attractives pour les investisseurs

Réunion sur le Doing Business à la Primature : Des reformes attractives pour les investisseurs

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, S.E Brigi Rafini a rencontré, hier dans l'après-midi, les membres du comité chargé de réfléchir sur les reformes relatives au climat des affaires. Il s'est agi pour ce comité de faire le point des activités menées au cours de l'année 2017 afin de pouvoir engager des reformes visant à permettre au Niger de gagner plus de points que l'année 2017 dans le prochain classement Doing Business. En effe...

Conférence de presse de la Commission de l'UEMOA : Le Niger réalise un taux moyen de 57,9% en termes de transposition et…

Conférence de presse de la Commission de l'UEMOA : Le Niger réalise un taux moyen de 57,9% en termes de transposition et de mise en œuvre des reformes de l'UEMOA

À l'issue de la revue annuelle des reformes politiques, programmes et projets communautaires réalisés au Niger au titre de l'année 2017, le président de la Commission de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), M. Abdallah Boureima, et le ministre des Finances, M. Massoudou Hassoumi, ont co-animé, lundi dernier dans la salle de banquet de la Primature, une conférence de presse relative aux conclusions de cette rencontre....

Revue annuelle des reformes, politiques projets et programmes communautaires de l'UEMOA : Un coup d'accélérateur au proc…

Revue annuelle des reformes, politiques projets et programmes communautaires de l'UEMOA : Un coup d'accélérateur au processus d'intégration économique

Instituée par l'acte additionnel de la Conférence des Chefs d'Etat et de Gouvernement le 24octobre 2013, la revue annuelle des reformes, politiques projets et programmes communautaires de l' l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) se déroule dans tous les Etats membres. Cette rencontre constitue un exercice essentiel pour l'approfondissement de l'intégration économique dans l'espace communautaire. À Niamey, c'est le Mini...

Niger-FMI : Le Conseil d'administration du FMI achève la première revue de l'accord FEC avec le Niger et approuve un déc…

Niger-FMI : Le Conseil d'administration du FMI achève la première revue de l'accord FEC avec le Niger et approuve un décaissement de 19,9 millions de dollars US

Le 15 décembre 2017, le Conseil d'administration du Fonds monétaire international (FMI) a achevé la première revue des résultats économiques obtenus par le Niger dans le cadre du programme appuyé par un accord au titre de la facilité élargie de crédit (FEC), puis examiné et approuvé l'évaluation des services du FMI sans réunion. ......Pour lire la suite abonnez- vous

Tribune : La zone de libre-échange continentale de l'Afrique : une impulsion pour la croissance et le développement

Tribune : La zone de libre-échange continentale de l'Afrique : une impulsion pour la croissance et le développement

Le commerce international est dans une mauvaise passe. Les récentes discussions biennales sur le commerce de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) se sont terminées sans signature d'accord, avec l'OMC appelant ses membres à «l'introspection ». Mais malgré la morosité et le découragement ambiants, l'Afrique se révèle comme l'un des terrains propices pour mener à bien des négociations régionales sur le commerce. Durant de récentes dis...

Fin de la Conférence de la Renaissance à Paris, en France : Pari gagné pour le Niger : 23 milliards de dollars annoncés …

Fin de la Conférence de la Renaissance à Paris, en France : Pari gagné pour le Niger : 23 milliards de dollars annoncés pour 17 milliards de dollars escomptés

Finalement, la Conférence de la Renaissance du Niger, tenue du 13 au 14 décembre 2017 à Paris, s'est conclue sous le sceau indélébile d'un succès éclatant. C'est l'histoire d'une belle moisson qui s'affiche comme un joli cadeau de fin d'année pour notre pays tout entier. En se rendant dans la capitale française pour y recueillir le soutien des partenaires techniques et financiers, ainsi que l'apport des investisseurs privés en vue de la...

Ouverture, hier à Paris, de la Conférence pour la renaissance du Niger : La pertinence du dossier du Niger et la nécessi…

Ouverture, hier à Paris, de la Conférence pour la renaissance du Niger : La pertinence du dossier du Niger et la nécessité de soutenir sa mise en œuvre, unanimement approuvées

Hier, mercredi 13 décembre 2017, notre pays, le Niger, était superbement présent à son rendez-vous historique avec les partenaires financiers et les investisseurs privés, eux-mêmes mobilisés au grand complet pour prendre part à la Conférence de la Renaissance, incluant la Table Ronde sur le financement du PDES 2017-2021 et le Forum des Investisseurs privés. C'est le Président de la République, SEM. Issoufou Mahamadou, qui a présidé la c...

Ouverture, ce matin de la Conférence de la Renaissance à Paris, en France : Susciter une adhésion massive des PTF et des…

Ouverture, ce matin de la Conférence de la Renaissance à Paris, en France : Susciter une adhésion massive des PTF et des investisseurs pour le financement du PDES 2017-2021

C'est aujourd'hui, mercredi 13 décembre 2017, que s'ouvre la Conférence de la Renaissance, à l'hôtel Méridien Etoile de Paris, en France. Hier, l'ambiance était dominée par le branle-bas des derniers réglages des préparatifs de cet événement capital pour notre pays. Le jeu (pour ne pas, l'enjeu), en vaut la chandelle. Aussi, aucun détail n'est négligé pour réunir les conditions nécessaires pour imprimer le label du succès à cette Table ...

Cérémonie de signature de convention d'appui budgétaire au titre de l'année 2017 : Un appui supplémentaire de Cinq milli…

Cérémonie de signature de convention d'appui budgétaire au titre de l'année 2017 : Un appui supplémentaire de Cinq millions d'euros de la France pour le Niger

Le ministre des Finances M. Massoudou Hassoumi et l'Ambassadeur de France au Niger SE. Marcel Escure, ont signé vendredi dernier à Niamey, une convention de financement de cinq (5) millions d'Euros. Il s'agit d'une deuxième signature de convention au titre de l'année 2017, en complément d'appui à de nombreux projets de développement financés par l'Agence Française de Développement (AFD) et à l'appui qui passe par l'Union Européenne et d...

Présentation du PDES 2017-2021 à la Conférence de la Renaissance, à Paris (France) : Sous le thème : « Un Niger renaissa…

Présentation du PDES 2017-2021 à la Conférence de la Renaissance, à Paris (France) : Sous le thème : « Un Niger renaissant pour un peuple prospère»

Les 13 et14 décembre 2017, à Paris. Une date, un lieu, pour un grand rendez-vous pour le Niger ! ... C'est en effet, les 13 et14 décembre 2017 que se tiendra, à l'Hôtel Méridien Etoile de Paris, la Conférence de la Renaissance, au cours de laquelle le Niger se donnera l'opportunité de présenter son Plan de Développement Economique et Social (PDES 2017-2021) aux partenaires techniques et financiers, aux investisseurs privés et autres pot...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le paludisme : Des efforts soutenus dans la lutte …

Le paludisme est une maladie parasitaire qui constitue un problème de santé publique au Ni...

vendredi 27 octobre 2017

Interview de Dr. Hadiza Jackou, Coordinatrice du P…

Cette année encore, le paludisme fait beaucoup de victimes au Niger : quel est le nombre d...

vendredi 27 octobre 2017

Paludisme : Le choix de lutte

La lutte contre le paludisme a été entreprise, à l'échelle internationale, par l'Organisat...

vendredi 27 octobre 2017

L'air du temps

Réseaux sociaux : le cocktail imbuvable du mensonge et de l'intox

Réseaux sociaux : le cocktail imbuvable du mensonge et de l'intox

Avec l'avènement de l'internet, et les innombrables plateformes d'informations plus rapide...

vendredi 19 janvier 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.