Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Forum d'Affaires Nigéro-Algérien : Redynamiser les relations économiques et commerciales entre nos deux pays


ecoEn marge de la première session de la Haute Commission Mixte Nigéro-Algérienne, des organisations patronales de l'Algérie et du Niger s'étaient retrouvées hier matin, au Palais des Congrès de Niamey, pour échanger sur les opportunités d'affaires. C'était à la faveur du Forum d'Affaires Nigéro-Algérien. C'est le Premier ministre, Chef du Gouvernement, SE Brigi Rafini, et son homologue algérien SE Abdelmalek Sellal, qui ont présidé la cérémonie d'ouverture dudit Forum.
Pour les organisateurs, ce forum va sans nul doute permettre aux hommes d'affaires des deux pays d'explorer les filières porteuses. Dans les deux importantes interventions que les deux personnalités ont eu à prononcer, il ressort que nos deux pays sont unis par des relations fondées sur les échanges commerciaux, le bon voisinage, le respect mutuel. Mieux, les contraintes du moment, à savoir l'insécurité grandissante dans la bande sahélo-saharienne et la migration incontrôlée, ont amené les deux Etats à mutualiser leurs moyens pour y faire face.
Dans sa note introductive, le Premier ministre, Chef du Gouvernement SE. Brigi Rafini, rappelé la bonne coopération qui existe entre nos deux pays, surtout dans les domaines politique, économique et culturel. Il a indiqué que cette rencontre a pour objectif d'établir des relations solides entre les deux pays à travers le développement des relations économiques, et que c'est cela l'objectif du forum économique. ''Notre pays dispose de codes d'investissements incitatifs qui garantissent la sécurité juridique et judiciaire aux investisseurs'', a-t-il ajouté.
Selon le Premier ministre, le Gouvernement nigérien a mis en œuvre plusieurs mesures pour rendre le climat des affaires le plus favorable possible. Parmi ces mesures, il a cité la création et la mise en place du Conseil National des Investisseurs Privés (CNIP), cadre de dialogue public-privé ; l'adoption d'un code de travail souple autorisant la liberté d'embauche et la facilité d'octroi de visa de travail pour les étrangers; l'octroi des avantages fiscaux en phase de réalisation et d'exploitation des investissements par le code des investissements, le code minier et le code pétrolier ; la possibilité de transfert de revenus provenant des capitaux investis ; l'adhésion du Niger à l'Agence Multilatérale de Garantie des Investissements (MIGA); le libre accès aux marchés publics ; la transparence dans les procédures d'attribution des marchés et la possibilité de recours au niveau du comité d'arbitrage du Conseil de Régulation des Marchés Publics.
Le Premier ministre nigérien a souligné, à l'attention des participants au forum, que le Niger regorge de potentialités et de nombreuses opportunités d'investissements dans plusieurs domaines. Il a cité entre autres les secteurs miniers, énergétiques, industriels et agricoles, sans oublier ceux des Transports et du Logement. Il a rassuré les opérateurs économiques de la disponibilité du Gouvernement nigérien à accompagner les opérateurs économiques tout au long du processus qui mènera à la concrétisation des projets. La volonté du Niger, a-t-il dit, est de créer, entre nos deux pays, des conditions optimales pour l'émergence de véritables chaines de valeurs afin de booster le commerce intra-africain.
Dans l'exposé fait par le Premier ministre de la République Algérienne Démocratique et Populaire, SE Abdelmalek Sellal, il ressort que les deux Etats se sont engagés à entretenir des relations économiques formelles. Ils se sont attelés à mettre en place le cadre idoine pour pratiquer des affaires. Plus loin, il affirme que depuis la nuit des temps, le commerce a toujours existé entre ces deux pays, un commerce qu'il qualifie de commerce moyenâgeux, tel que pratiqué au niveau de nos frontières, notamment à Agadez, Iférouane et Tamanrasset.
Cela a été rendu possible grâce aux nombreuses et intéressantes opportunités de développement dont dispose l'Algérie dans plusieurs domaines, mais aussi grâce à des politiques de stabilisation macroéconomique mises en œuvre par le Gouvernement algérien, ce qui a eu pour conséquence une forte reprise de l'investissement national comme étranger.
Il a invité les opérateurs économiques des deux pays à des rencontres ''Be to Be'' pour mieux se connaitre afin d'aboutir à un partenariat gagnant-gagnant.
Pour sa part, M. Abdoulaye Garba, secrétaire général du Ministère du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé, a souligné la présence de diverses sociétés nigériennes à ce forum. Il a ajouté que le choix porté sur le Niger s'explique par le fait que notre pays regorge d'énormes potentialités, et aussi, au regard des efforts déployés par notre pays pour améliorer le climat des affaires et la volonté politique qui les sous-tend.
Quant au président de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Niger, M. Moussa Sidi Mohamed, il s'est réjoui de la tenue de ce Forum d'Affaires Nigéro-Algérien qui intervient à un moment où nos deux Etats sont fortement engagés à redynamiser leur coopération dans les domaines économiques et commerciaux.
Aïssa Abdoulaye Alfary(onep)
www.lesahel.org

Discours d'ouverture du Forum des Hommes d'Affaires Nigéro-Algériens, prononcé par SEM Brigi Rafini, Premier ministre, Chef du Gouvernement
« Excellence Monsieur le Premier ministre, Chef de Gouvernement de la République Algérienne Démocratique et Populaire ;
Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement ;
Monsieur le Président de la Chambre Algérienne de Commerce et d'Industrie ;
Monsieur le Président du Forum des Chefs d'Entreprises d'Algérie;
Monsieur le Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Niger ;
Mesdames et Messieurs les opérateurs économiques ;
Chers Invités ;
Mesdames et Messieurs ;
La tenue du présent Forum Economique marque l'excellence des relations multiformes qui unissent le Niger et l'Algérie, ainsi que les opérateurs économiques de nos deux (2) pays. Ces relations sont fondées sur les échanges commerciaux, la fraternité, le bon voisinage, le respect mutuel. Mieux, les contraintes du moment, à savoir l'insécurité grandissante dans la bande sahélo saharienne, la migration incontrôlée, ont amené les deux Etats à mutualiser leurs moyens pour y faire face.
Excellence Monsieur le Premier ministre,
Distingués invités,
Mesdames, Messieurs,
Chers opérateurs économiques
Le Niger dispose d'un code des investissements incitatif qui garantit la sécurité juridique et judiciaire aux investisseurs. Il s'agit pour nous, à travers ce code, de créer les conditions d'un environnement favorable aux investisseurs nationaux et étrangers.
Excellence Monsieur le Premier ministre ;
En outre, le Gouvernement a mis en œuvre plusieurs mesures pour rendre le climat des affaires le plus favorable possible. Parmi ces mesures l'on notera :
- la création et la mise en place du Conseil National des Investisseurs Privés (CNIP), cadre de dialogue public-privé ;
- l'adoption d'un code de travail souple autorisant la liberté d'embaucher et la facilité d'octroi de visa de travail pour les étrangers ;
- l'octroi des avantages fiscaux en phase de réalisation et d'exploitation des investissements par le Code des investissements, le Code minier et le Code pétrolier ;
- la possibilité de transfert de revenus provenant des capitaux investis;
- l'adhésion du Niger à l'Agence Multilatérale de Garantie des Investissements (MIGA) ;
- le libre accès aux marchés publics, la transparence dans les procédures d'attribution des marchés et la possibilité de recours au niveau du Comité d'arbitrage du Conseil de Régulation des Marchés Publics ;
- l'adoption de la loi sur le partenariat public-privé et la mise en place d'un Secrétariat Permanent opérationnel qui donne la possibilité aux investisseurs de faire des offres spontanées de projets en Partenariat Public-Privé;
- la création de la Maison de l'Entreprise, une structure de promotion et de développement des Petites et Moyennes
Entreprises.
Excellence Monsieur le Premier ministre,
Mesdames, Messieurs,
J'aimerais souligner, à l'attention de ce forum, que le Niger regorge de potentialités et de nombreuses opportunités d'investissement, dans plusieurs domaines. On peut citer entre autres:
- Les mines: le Niger est l'un des principaux producteurs d'uranium au monde. Il dispose, en plus, d'importants gisements d'or, de phosphate, de pétrole, de charbon et du gaz ;
- L'énergie : la promotion de l'hydroélectricité sur le barrage Kandadji avec une centrale de 130 MW sur le fleuve Niger ; la construction d'une 2ème centrale thermique à charbon dont la puissance est estimée entre 200 et 500 MW ; la promotion des centrales solaires ;
-L'industrie : la transformation et la valorisation industrielle des produits agro-pastoraux tels que: le niébé, le souchet, l'oignon, les cuirs et peaux, la viande et le lait. Il en est de même pour la construction et l'exploitation de nouvelles cimenteries ;
-Les Transports: le renouvellement du parc automobile de transport public, la création d'une compagnie de transport aérien, la réhabilitation de l'aéroport international de Niamey, la mise aux normes internationales de 3 aéroports, la réalisation du port sec de Dosso, la réalisation de la boucle ferroviaire (Cotonou-Niamey- Ouagadougou -Abidjan) ;
-Le logement : la construction de logements modernes à Niamey et dans les autres régions du pays ;
-L'Agriculture: l'Initiative 3N, «les Nigériens Nourrissent les Nigériens», un des axes majeurs du Plan de Développement Economique et Social, offre des opportunités d'investissement dans le secteur agricole, de l'élevage et de l'agroforesterie. A cela, s'ajoutent les cultures de rente qui constituent également un potentiel important pour l'agro-industrie et l'agro-business.

Excellence Monsieur le Premier ministre, distingués invités,

Dans quelques instants, il sera procédé aux rencontres Be to Be, une occasion d'échanger sur les projets d'investissement et de prendre les contacts nécessaires à leur réalisation. Je puis vous assurer de toute notre disponibilité à accompagner nos opérateurs économiques tout au long du processus qui mènera à la concrétisation de leurs projets.
Au regard donc de la forte volonté politique du Gouvernement, des mesures incitatives favorables à l'amélioration du climat des affaires, des perspectives économiques et financières soutenues par d'importantes potentialités économiques, le Niger offre un environnement propice aux investisseurs privés.
La vision du Niger est de créer, entre nos deux pays, les conditions optimales pour l'émergence de véritables chaînes de valeurs afin de booster le commerce intra-africain et de nous arrimer au commerce international.
Sur ce, je souhaite plein succès à vos travaux.

Je vous remercie de votre attention ».

Onep

www.lesahel.org

Economie

Cérémonie de signature de convention d'appui budgétaire au titre de l'année 2017 : Un appui supplémentaire de Cinq milli…

Cérémonie de signature de convention d'appui budgétaire au titre de l'année 2017 : Un appui supplémentaire de Cinq millions d'euros de la France pour le Niger

Le ministre des Finances M. Massoudou Hassoumi et l'Ambassadeur de France au Niger SE. Marcel Escure, ont signé vendredi dernier à Niamey, une convention de financement de cinq (5) millions d'Euros. Il s'agit d'une deuxième signature de convention au titre de l'année 2017, en complément d'appui à de nombreux projets de développement financés par l'Agence Française de Développement (AFD) et à l'appui qui passe par l'Union Européenne et d...

Présentation du PDES 2017-2021 à la Conférence de la Renaissance, à Paris (France) : Sous le thème : « Un Niger renaissa…

Présentation du PDES 2017-2021 à la Conférence de la Renaissance, à Paris (France) : Sous le thème : « Un Niger renaissant pour un peuple prospère»

Les 13 et14 décembre 2017, à Paris. Une date, un lieu, pour un grand rendez-vous pour le Niger ! ... C'est en effet, les 13 et14 décembre 2017 que se tiendra, à l'Hôtel Méridien Etoile de Paris, la Conférence de la Renaissance, au cours de laquelle le Niger se donnera l'opportunité de présenter son Plan de Développement Economique et Social (PDES 2017-2021) aux partenaires techniques et financiers, aux investisseurs privés et autres pot...

Signature d'une convention de 66 milliards de FCFA entre le Niger et la Banque mondiale : «Nous voulons prouver à la fac…

Signature d'une convention de 66 milliards de FCFA entre le Niger et la Banque mondiale : «Nous voulons prouver à la face du monde que le Niger est sur une courbe ascendante et que les partenaires sont déterminés à supporter le pays sur cette voie »,

Environ 66 milliards de FCFA mis à la disposition du Niger par la Banque Mondiale au titre de l'année budgétaire 2017. C'est l'objet de la convention signée hier matin à Niamey par les deux parties. C'est la ministre du Plan Mme Kané Aïchatou Boulama et le représentant résident de la Banque Mondiale au Niger M. Siaka Bakayoko qui ont apposé leurs signatures le document d'accord de financement du programme d'appui budgétaire d'un montant...

Le Chef de l'Etat préside la 4ème réunion des ministres du Commerce des Etats membres de l'Union Africaine sur la zone c…

Le Chef de l'Etat préside la 4ème réunion des ministres du Commerce des Etats membres de l'Union Africaine sur la zone continentale de libre échange : Pour un accord commercial global et mutuellement avantageux aux pays membres

Le Président de la République, Chef de l'Etat SE Issoufou Mahamadou, Champion de la zone de libre-échange de l'Union Africaine a présidé le 1er décembre au Palais des congrès de Niamey l'ouverture de la 4ème Réunion des ministres africains du Commerce. L'objectif de la rencontre de Niamey est de parvenir à un accord commercial global et mutuellement avantageux aux Etats membres de l'Union Africaine. La cérémonie s'est déroulée en présen...

Quatrième Réunion des Ministres Africains du Commerce : «La ZLEC (...) est la clé du succès qui évitera à l'Afrique de c…

Quatrième Réunion des Ministres Africains du Commerce : «La ZLEC (...) est la clé du succès qui évitera à l'Afrique de continuer d'avoir des économies exiguës, faibles et vulnérables qui n'arrivent pas à créer des emplois, à réduire la pauvreté ou à

«Monsieur le Président de l'Assemblée Nationale,Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement,Mesdames et Messieurs les Présidents des Institutions de la République,Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement,Monsieur le Président de la Commission de l'Union Africaine,Madame la Secrétaire Générale Adjointe des Nations Unies et Secrétaire Exécutive de la Commission Economique des Nations Unies pour l'Afrique;Monsieur le Minist...

Assemblée Générale de la Fédération des Associations Professionnelles des Banques et Etablissements Financiers de l'UEMO…

Assemblée Générale de la Fédération des Associations Professionnelles des Banques et Etablissements Financiers de l'UEMOA (FAPBEF-UEMOA) : Bilan de la situation financière de la fédération et perspectives de l'économie de la zone UEMOA

La Fédération des Associations Professionnelles des Banques et Etablissements Financiers de l'UEMOA (FAPBEF-UEMOA) a tenu, vendredi dernier dans les locaux du Centre de Formation de la Banque Of Africa (BOA) Niger, sa réunion fédérale ordinaire. La cérémonie d'ouverture de cette assemblée générale a été placée sous la présidence du ministre des Finances M. Massoudou Hassoumi.En procédant à l'ouverture de ces assises le ministre des Fina...

Conférence de presse de la Mission du Fonds Monétaire International au Niger : La mission relève une exécution budgétair…

Après un séjour de deux semaines au Niger dans le cadre de la revue du programme technique et financier signée par les autorités du Niger, il y a de cela an, la mission du Fonds Monétaire International conduite par M. Christoph A. Klingen a organisé hier 6 novembre 2017 à Niamey, une conférence de presse au cours de laquelle le chef de la mission s'est longuement appesanti sur l'état d'exécution du programme. Cette conférence de presse ...

Communiqué de presse du Fonds Monétaire International : Les services du FMI achèvent une visite au Niger

Les communiqués de presse de fin de mission contiennent des déclarations des équipes des services du FMI qui rendent compte de leurs conclusions préliminaires. Les avis exprimés dans la présente déclaration sont ceux des services du FMI et ne correspondent pas nécessairement à ceux du Conseil d'administration du FMI. À partir des conclusions préliminaires de cette mission, les services du FMI prépareront un rapport qui, sous réserve de ...

Le Premier ministre prend part au 11ème forum international économique des Amériques, à Toronto, au Canada : «Il est tem…

Toronto, la capitale de l'Etat de l'Ontario, au Canada, abrite depuis le 30 octobre dernier le 11ème forum économique international des Amériques. Ayant pour thème "redéfinir ou repenser la globalisation ", cette édition du forum international économique des Amériques regroupe les grandes multinationales ainsi que les porteurs de projets structurant pour les Amériques et le reste du monde.Le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE. B...

Publication du rapport Doing Business 2018 : Classé 144ème sur 190 économies, le Niger fait un bond de six points

Le Niger enregistre de plus en plus des progrès substantiels par rapport à l'amélioration du climat des affaires. Cette année, notre pays s'est classé au 144ème rang sur 190 économies en compétition, selon le rapport Doing Business 2018, rendu public hier dans l'après-midi, par l'équipe Doing Business de la Banque Mondiale depuis Washington. La publication de ces résultats a été suivie simultanément à Niamey, à Nouakchott et à Dakar à t...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le paludisme : Des efforts soutenus dans la lutte …

Le paludisme est une maladie parasitaire qui constitue un problème de santé publique au Ni...

vendredi 27 octobre 2017

Interview de Dr. Hadiza Jackou, Coordinatrice du P…

Cette année encore, le paludisme fait beaucoup de victimes au Niger : quel est le nombre d...

vendredi 27 octobre 2017

Paludisme : Le choix de lutte

La lutte contre le paludisme a été entreprise, à l'échelle internationale, par l'Organisat...

vendredi 27 octobre 2017

L'air du temps

Fuite des cerveaux : à qui la faute ?

Fuite des cerveaux : à qui la faute ?

Dès qu'on parle de fuite de cerveaux, on se tourne à première vue vers l'occident. Et pour...

vendredi 8 décembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.