Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

«Je demeure convaincu que les actions de coopération identifiées à l'occasion de cette session offriront de nouvelles perspectives à nos relations et contribueront à conférer une dynamique nouvelle à notre coopération bilatérale », déclare SE. Abdelm


Discours-0213« Excellence Monsieur le Premier ministre et cher frère,
Excellence Mesdames et Messieurs les ministres,
Mesdames et Messieurs
Permettez-moi, tout d'abord, de vous adresser mes très sincères remerciements pour l'accueil chaleureux et l'hospitalité généreuse qui m'a été réservé, ainsi qu'à la délégation qui m'accompagne, depuis notre arrivée dans votre beau pays.
J'y ajoute mes sentiments de profonde gratitude pour les marques d'attention qui nous sont témoignées et auxquelles nous sommes très sensibles.
Je voudrais, également, vous dire tout le plaisir qui est le mien, de co-présider avec vous, aujourd'hui, cette première session de la Grande Commission Mixte avec la volonté affirmée de raffermir les liens d'amitié entre nos deux pays et de donner un plus grand essor à leurs relations de coopération.
Notre présence, aujourd'hui, à Niamey est le témoignage de notre attachement à la consolidation de la tradition de concertation instaurée entre nos pays et à l'approfondissement de la coopération dont le potentiel de développement est à la mesure de la volonté politique qui nous anime.
Elle traduit, également, une détermination partagée de conférer à nos relations bilatérales une nouvelle dimension et un caractère stratégique. C'est dans ce cadre que s'inscrit la décision de S.E.M. Abdelaziz Bouteflika et de S.E.M Mahamadou Issoufou, d'élever le niveau de la coprésidence de notre Commission.
Je me réjouis, par conséquent, aujourd'hui, d'approfondir les entretiens fructueux que nous avons eus lors de votre visite en Algérie, en octobre dernier, afin de consolider nos liens de coopération dans la continuité de notre engagement commun à construire une relation marquée du sceau de l'amitié et de la confiance.
Cette première session de la Grande Commission Mixte algéro-nigérienne se tient, précisément, à un moment où les relations entre nos deux pays enregistrent une dynamique qualitative marquée par une intensification des échanges, de visites, une concertation politique soutenue et une solidarité active.
Nos présentes assises constituent, de ce fait, un jalon supplémentaire à l'approfondissement des excellentes relations d'amitié qui unissent nos deux pays et à la mise en place d'une coopération et d'un partenariat que nous voulons exemplaires entre l'Algérie et le Niger.
Dans la réalisation de cet objectif, je voudrais vous assurer, Monsieur le Premier ministre, de la disponibilité de l'Algérie à ne ménager aucun effort pour conférer à la coopération algéro-nigérienne la dimension et la portée qu'elle mérite.
Cette disponibilité, comme vous le savez, a été réitérée par S.E.M. Abdelaziz Bouteflika, Président de la République, lors des entretiens qu'il a eus à Alger, en janvier 2015, avec son homologue nigérien, Monsieur Mahamadou Issoufou, à l'occasion de sa visite d'État en Algérie. Elle a, également, été au centre de toutes les rencontres de concertation tenues entre nos deux pays lors des dernières visites bilatérales de haut niveau.
Monsieur le Premier ministre, Mesdames et Messieurs les ministres, Mesdames et Messieurs
La tenue de cette première session de la Grande Commission Mixte nous offre l'opportunité de procéder à une évaluation exhaustive de nos relations bilatérales et de dégager de nouvelles perspectives de nature à conférer une plus grande impulsion à notre coopération conformément aux orientations de nos deux Chefs d'Etat, SEM Abdelaziz Bouteflika et SEM Mahamadou Issoufou. Elle nous donne, également, l'occasion d'initier de nouvelles actions de coopération de nature à relancer, de manière significative, notre coopération.
J'ai la ferme conviction que cette session contribuera à favoriser un processus de valorisation de nos complémentarités économiques et à donner un nouvel essor à nos relations bilatérales. A cet égard, je relève avec satisfaction que nos experts ont convenu des voies et moyens devant consolider davantage les échanges entre nos deux pays, particulièrement au niveau des frontières, une zone qui constitue un pont pour la promotion de l'amitié, de la fraternité, de la coopération et de la complémentarité entre nos deux pays, mais qui fait face à des contraintes sécuritaires multiples, dues essentiellement à la présence de groupes terroristes qui s'alimentent des fléaux connexes dont en particulier le narcotrafic.
Cette menace, qui empêche certainement une mise en œuvre parfaite des actions de coopération convenues par nos deux pays, mérite, par conséquent, d'être au centre de notre stratégie commune de lutte contre l'insécurité dans notre sous-région.
La tenue de la 5ème session du Comité Bilatéral Frontalier, en juillet 2015 à Niamey, a permis de souligner l'importance d'une telle stratégie, qui doit s'appuyer sur la création des conditions propices à la promotion du développement socio-économique dans cette zone.
Il va sans dire qu'un intérêt particulier doit, également, être porté de façon continue à la sécurisation des zones frontalières communes pour les mettre à l'abri des réseaux terroristes et autres criminels connexes. Une telle sécurisation appelle au renforcement de la coopération bilatérale dans les domaines militaire et sécuritaire, et à la poursuite de la coordination en matière de lutte opérationnelle commune contre le terrorisme et la criminalité organisée au sein des forums des Pays du Champs et du processus de Nouakchott.
Au plan de la coopération économique, l'Algérie et le Niger sont appelés à densifier leurs relations commerciales afin que le volume de leurs échanges économiques soit à la hauteur de leurs ambitions communes. Un effort supplémentaire doit, par conséquent, être fourni pour accroître le volume de nos échanges en veillant à ce que le flux commercial soit varié et expurgé des contraintes qui gênent son expansion.
A cet égard, je me félicite de l'implication de nos opérateurs économiques, publics et privés, qui tiendront, en marge de cette session, un forum d'affaires et qui s'apprêtent à mettre en place un Conseil d'hommes d'affaires algéro-nigérien qui ne manquera pas de faciliter leurs échanges et d'organiser leurs partenariats.
La poursuite des investissements du groupe Sonatrach dans le domaine de l'énergie, présent depuis 2006 dans le périmètre d'exploration de Kafra, au Nord du Niger, a, certainement, joué un rôle primordial dans l'ancrage des relations économiques entre nos deux pays.
D'autres actions de cette envergure dans le secteur de l'énergie mais, également, dans d'autres secteurs sensibles tels que les ressources en eau, l'agriculture, la santé et les TIC seront de nature à imprimer une nouvelle dynamique à notre coopération bilatérale.
Le parachèvement des trois projets structurants dans lesquels nos deux pays sont pleinement engagés, à savoir la Route transsaharienne, le Gazoduc transsaharien et la dorsale transsaharienne à fibres optiques demeure, par ailleurs, une action prioritaire à entourer de toute l'attention nécessaire.
Une fois concrétisés, ces projets auront des retombées bénéfiques non seulement sur nos deux économies, mais également sur celles des autres pays de la région. A cet égard, je voudrais, tout particulièrement, me réjouir du fait que la route transsaharienne Alger-Lagos est en voie d'achèvement avec le lancement de la réalisation du tronçon Assamaka-Arlit.
L'installation du Comité de la dorsale transsaharienne à fibre optique, lors de la dernière Conférence africaine sur la gouvernance de l'internet, tenue à Alger en février dernier, et au sein duquel siègent nos deux pays, augure d'un engagement ferme de l'Algérie et du Niger de favoriser l'accès des pays de la région à la bande passante internationale via des câbles sous-marins à fibre optique à des prix concurrentiels.
Par ailleurs, nos deux pays sont appelés à poursuivre leur coopération dans le domaine de la circulation des personnes afin de combattre, conformément aux lois en vigueur dans nos deux pays, les séjours clandestins qui, en raison de la vulnérabilité des victimes, peuvent être exploités par des réseaux criminels connus.
En ce qui concerne la valorisation de la ressource humaine, l'Algérie, comme vous le savez, offre chaque année des centaines de bourses d'études universitaires et de formation professionnelle aux ressortissants nigériens, comme cela a été le cas, au cours de cette année où le Niger a bénéficié de 246 bourses d'études. Cet effort se poursuivra et se consolidera davantage dans les années à venir.
Il importe, en outre, d'accorder une plus grande attention à la promotion des programmes de coopération socioculturelle en ce qu'ils constituent un facteur de rapprochement et de compréhension entre nos deux peuples.
Ce sont là quelques aspects de notre coopération que j'ai tenu à évoquer et qui méritent d'être consolidés.
Je demeure convaincu que les actions de coopération identifiées à l'occasion de cette session offriront de nouvelles perspectives à nos relations et contribueront à conférer une dynamique nouvelle à notre coopération bilatérale qui, à notre sens, doit englober tous les domaines possibles, de manière à permettre à nos deux pays de développer un partenariat pragmatique et de renforcer leurs capacités d'intégration et de complémentarité recherchée tant au plan régional que continental.
Je vous remercie. ».

Onep
www.lesahel.org

Economie

Forum d'Affaires Nigéro-Algérien : Redynamiser les relations économiques et commerciales entre nos deux pays

Forum d'Affaires Nigéro-Algérien : Redynamiser les relations économiques et commerciales entre nos deux pays

En marge de la première session de la Haute Commission Mixte Nigéro-Algérienne, des organisations patronales de l'Algérie et du Niger s'étaient retrouvées hier matin, au Palais des Congrès de Niamey, pour échanger sur les opportunités d'affaires. C'était à la faveur du Forum d'Affaires Nigéro-Algérien. C'est le Premier ministre, Chef du Gouvernement, SE Brigi Rafini, et son homologue algérien SE Abdelmalek Sellal, qui ont présidé la cér...

Signature de quatre (4) conventions de financement au Ministère des Finances : Environ 46,3 milliards de FCFA en faveur …

Signature de quatre (4) conventions de financement au Ministère des Finances : Environ 46,3 milliards de FCFA en faveur de l'Agriculture et la lutte contre la criminalité organisée

Le ministre des Finances et le directeur général de l'Agence Française de Développement ont procédé à la signature de quatre (4) conventions de financement relatives au projet d'appui au développement d'activités rurales et de financement de filières agricoles dans les régions d'Agadez et de Tahoua et au Programme d'Appui à la Justice et à la Sécurité au Niger (AJUSEN). La cérémonie s'est déroulée hier matin dans la salle de réunion du ...

12ème conclave CII-Exim Bank de l'Inde sur le projet de partenariat Inde-Afrique : Le ministre du Commerce expose sur l'…

Du 9 au 10 mars dernier, la capitale indienne New Delhi a abrité le 12ème conclave de la confédération indienne d'industrie (CII) et EXIM Bank d'Inde sur le projet de partenariat Afrique-Inde. Le Niger a été représenté à ce rendez-vous par le ministre du Commerce et le ministre délégué au Budget. A l'occasion de cette importante rencontre d'échanges d'expériences à laquelle prenaient part des délégations de 37 pays africains, l'honneur ...

Signature d'un accord de financement additionnel au Projet d'Appui à la Productivité Agricole en Afrique de l'Ouest (PPA…

Signature d'un accord de financement additionnel au Projet d'Appui à la Productivité Agricole en Afrique de l'Ouest (PPAAO-Niger) : 15 millions de dollars US pour poursuivre la mise en œuvre du Projet

La ministre du Plan Mme Kané Aïchatou Boulama et le Représentant Résident de la Banque Mondiale au Niger, M. Siaka Bakayoko ont procédé, hier en début d'après midi, dans la salle de réunion du Cabinet de la ministre, à la signature de l'Accord de financement additionnel pour la poursuite de la mise en œuvre du Projet d'Appui à la Productivité Agricole en Afrique de l'Ouest (PPAAO).Dans leurs interventions peu après la signature de l'Acc...

12ème conclave de la CII-EXIM Bank d'Inde à New Delhi : Booster les opportunités d'affaires et d'investissements entre l…

12ème conclave de la CII-EXIM Bank d'Inde à New Delhi : Booster les opportunités d'affaires et d'investissements entre l'Inde et l'Afrique

Du 9 au 10 mars dernier, la capitale indienne New Delhi a abrité le 12ème conclave de la confédération indienne d'industrie (CII) et EXIM Bank d'Inde sur le projet de partenariat Afrique-Inde. La cérémonie de lancement des travaux du conclave auquel le Niger a pris activement part à travers son ministre du commerce M. Seydou Sadou et le ministre délégué au budget M Ahmat Jidoud, a été co-présidée par le président de la République d'Inde...

Signature d'un accord de don entre le Gouvernement du Niger et le Japon : Plus d'un milliard de FCFA offert par le Japon…

Signature d'un accord de don entre le Gouvernement du Niger et le Japon : Plus d'un milliard de FCFA offert par le Japon pour améliorer les capacités du Niger en matière de sécurité

Le ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires coutumières et religieuses M. Mohamed Bazoum, l'ambassadeur du Japon au Niger S.E Kawamura Hiroshi et le représentant résident sortant du Système des Nations Unies M. Fodé Ndiaye ont apposé hier matin, dans la salle de réunions du ministère des Affaires Etrangères, leurs signatures sur les documents du Projet de renforcement des ...

Signature d'accord avec la Banque mondiale au Ministère du Plan : 25 milliards de FCFA pour la poursuite des réformes da…

Signature d'accord avec la Banque mondiale au Ministère du Plan : 25 milliards de FCFA pour la poursuite des réformes dans les secteurs des finances publiques, de l'irrigation et de l'énergie

La Banque mondiale vient de mettre à la disposition de notre pays un appui budgétaire de 50 millions de dollars, soit environ 25 milliards de FCFA, sous forme de don, au titre de l'année budgétaire 2016 dans le cadre du Programme des crédits d'appuis aux reformes des investissements publics (CARIP II). Pour matérialiser cet acte, la ministre du Plan Mme Kané Aichatou Boulama et le Représentant résident de la Banque Mondiale, M. Siaka Ba...

Première session du Comité de Pilotage des Réformes de la Gestion des Finances Publiques au titre de l'année 2017 : Adop…

Première session du Comité de Pilotage des Réformes de la Gestion des Finances Publiques au titre de l'année 2017 : Adoption du Programme de Réformes de la Gestion des Finances Publiques (PRGFP IV) pour la période 2017-2020

Le ministre des Finances, M. Hassoumi Massoudou a présidé samedi dernier, dans la salle de réunion de son département ministériel, l'ouverture de la première session du Comité de Pilotage des Réformes de la Gestion desFinances Publiques au titre de l'année 2017. Ce cadre composé des représentants du Fonds Monétaire International (FMI), de la Banque Mondiale, de l'Union Européenne, de la France, et des représentants des institutions nigé...

Forum sur les opportunités d'affaires au Niger, à Amsterdam (Pays-Bas) : Les investisseurs privés hollandais intéressés …

Forum sur les opportunités d'affaires au Niger, à Amsterdam (Pays-Bas) : Les investisseurs privés hollandais intéressés par les perspectives de croissance au Niger

En prélude à une importante mission économique des opérateurs privés hollandais qui souhaitent venir investir au Niger, un forum sur les opportunités d'affaires au Niger s'est tenu le 09 février 2017 à Amsterdam, au Pays-Bas. Cette rencontre a été présidée par le directeur général de la NABC, Mme Irène Visser, en étroite collaboration avec l'ambassade du Niger au Pays-Bas représentée par l'attaché commercial, M. Inès Mazou.La NABC, est ...

L'Agence Française de Développement : L'AFD investit au Niger 40 milliards de FCFA destinés à l'insertion des jeunes et …

L'Agence Française de Développement : L'AFD investit au Niger 40 milliards de FCFA destinés à l'insertion des jeunes et au programme Kandadji

L'Agence Française de Développement (AFD) a rendu public un communiqué de presse relativement au soutien qu'elle apporte afin de contribuer au développement socioéconomique de notre pays notamment dans le cadre de l'insertion des jeunes et au programme Kandadji.Selon le communiqué, au cours des dernières années, l'Agence Française de Développement (AFD) a augmenté significativement ses financements au Niger notamment sous forme de dons ...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Centre de Néphrologie-Hémodialyse de l'Hôpital Nat…

Centre de Néphrologie-Hémodialyse de l'Hôpital National de Lamordé : Une unité adéquate de diagnostic et de prise en charge des maladies rénales

Le bâtiment du Service de Néphrologie-Hémodialyse existe depuis les années 1974. Mais, il ...

vendredi 24 mars 2017

Association des Dialysés et Insuffisants Rénaux : …

Association des Dialysés et Insuffisants Rénaux : Un cadre de solidarité et d'entraide pour atténuer les souffrances des malades

Au Niger, à l'instar des autres pays, la question de dialyse est une préoccupation pour le...

vendredi 24 mars 2017

Les différents types d'insuffisance rénale

Les différents types d'insuffisance rénale

Il existe deux types d'insuffisance rénale : l'insuffisance rénale aiguë et l'insuffisance...

vendredi 24 mars 2017

L'air du temps

Le drift, ce nouveau sport automobile qui fait fureur à Niamey

Le drift, ce nouveau sport automobile qui fait fureur à Niamey

Le drift? Vous connaissez? C'est ce sport de glisse spectaculaire qui élève le dérapage de...

vendredi 24 mars 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.