Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Editorial : Exit les contre-valeurs !


DG onepUn Colloque sur la Renaissance culturelle ouvre ses travaux ce matin, au Palais des Congrès de Niamey, sous la présidence du Président de la République, SE. Issoufou Mahamadou. Ce sera l'occasion pour les participants de décortiquer de fonds en comble le concept de la Renaissance culturelle. En effet, second axe prioritaire du second mandat du Président de la République, la Renaissance culturelle a pour objet de nous permettre de renforcer notre identité, de nous forger un destin commun et de donner un sens à notre existence en tant que peuple, en tant que Nation.
Des valeurs comme cultiver le patriotisme et le dévouement à la collectivité ; avoir partout et toujours le sens de l'intérêt général et cultiver le civisme ; rompre avec l'obscurantisme ambiant et tous les autres comportements propres à annihiler chez les Nigériens toute idée d'ouverture, de progrès et d'innovation ; cultiver chez les nigériens la confiance en soi ; créer les conditions d'une rupture avec la mentalité d'assisté et la mendicité sous toutes ses formes ; combattre l'oisiveté, insuffler l'amour du travail; combattre la corruption, la concussion et le népotisme ; promouvoir la solidarité et la responsabilité ; promouvoir l'individu, le détribaliser en le libérant du régionalisme, de l'ethnocentrisme et du sectarisme, doivent être cultivées et acceptées par tous.
Déjà, lors de son discours inaugural du second mandat du CESOC, le Chef de l'Etat a abordé sans complaisance la Renaissance culturelle et la modernisation sociale qu'il entend promouvoir et instaurer dans notre pays. Cette modernisation sociale, a dit le Chef de l'Etat, passe par la culture des valeurs positives à transmettre aux générations futures et le combat contre des contre valeurs. Ainsi, comme l'a si bien dit le Président Issoufou, être père et mère sont des fonctions. « La famille est une institution, la première institution de base de notre organisation sociale. Elle doit servir de vecteur en vue de transmettre les valeurs culturelles et de combattre les contre-valeurs », a souligné le Chef de l'Etat.
Il est de la responsabilité des parents à être des modèles pour leurs enfants. La famille doit être le centre névralgique de l'éducation à la base. Car, la famille, c'est d'abord la première école où l'on doit éduquer l'enfant, le façonner pour en faire un adulte responsable. C'est au sein de la famille que l'enfant s'imprègne des bases du respect, d'obéissance, de tolérance, de pardon, de vivre ensemble, de partage, de solidarité, de fraternité, d'amour du prochain, d'altruisme, du courage, de détermination, d'engagement, de patriotisme, d'honnêteté, de sincérité, de gratitude, d'entraide, de respect de la parole donnée, de respect de la personne humaine, de respect des biens d'autrui, de justice, de crainte de l'illicite, etc.
Or, actuellement cette éducation familiale qui inculque à l'enfant la morale et les bonnes manières de vivre dans la dignité, le don de soi au travail, si indispensable dans une société tend à disparaitre malheureusement. Les enfants sont abandonnés à eux-mêmes et à l'implacable éducation de la rue.
Conscient que ce danger peut mettre en péril notre société, le Président de la République, en bon père de la Nation, exhorte tout un chacun à plus de responsabilité.
Pour lui, en effet, « les valeurs, sur lesquelles l'accent doit être mis, vont du respect de la loi (donc de l'autorité), à la culture d'entretien en passant par la justice, l'égalité y compris celle du genre, la paix, la sécurité, l'unité nationale, le sens du devoir, le patriotisme, la solidarité, la tolérance, le respect des droits humains, le cousinage à plaisanterie, la défense de l'intérêt général, le respect du bien public, le respect des engagements pris et de la parole donnée, la discipline, le courage, la patience, le sens de l'honneur, l'intégrité, la dignité, la persévérance, l'esprit d'initiative, l'esprit de curiosité et la soif du savoir, un niveau d'aspiration élevé, l'esprit de compétition, la recherche de la performance, l'esprit d'épargne, etc. ».
Aussi, le Chef de l'Etat a-t-il invité les conseillers, qui sont imbibés des valeurs de notre société dont ils reflètent toute la diversité, à méditer sur cette liste en vue de son enrichissement.
Le jeu en vaut la chandelle. Car, ne nous voilons pas la face, aujourd'hui, ces valeurs positives si chères à nos parents sont en train d'être érodées et à la place surgissent des contre valeurs comme « le tribalisme, le régionalisme, l'ethnocentrisme, la malhonnêteté, la cupidité, le gain facile, le népotisme, le favoritisme, le recul de l'ardeur au travail, la corruption, l'impunité, l'hypocrisie, etc. ».
Que faire devant cette dégradation de nos valeurs intrinsèques d'honnêteté et de rigueur morale ? Que faire devant ces contre-valeurs qui vont de la vénalité à l'ostentation et au gaspillage en passant par l'égoïsme, le népotisme, le clanisme, le tribalisme, le régionalisme, le communautarisme, le fatalisme, la superstition, les fausses rumeurs, la jalousie, la tromperie, la calomnie, la médisance, l'ingratitude, l'hypocrisie, le mensonge, l'arrogance, l'incivisme, l'oisiveté, la paresse, le parasitisme, la mendicité, la mentalité d'assisté, les mariages précoces ou forcés, la dépravation des mœurs la violence ?
Il y a urgence, car il faut lutter contre le clanisme, le tribalisme, le régionalisme et le communautarisme. Ces idéaux rétrogrades qui constituent un fonds de commerce pour certains compatriotes égarés doivent être combattus sans ménagement.
Au Niger, nous sommes tous des citoyens égaux en droits et en devoirs dans une République une et indivisible. « Les replis identitaires sont non seulement anticonstitutionnels mais aussi contre nature, comme le prouvent les méfaits de l'endogamie liés à la consanguinité et ses incidences sur les maladies génétiques et les malformations. La nature nous recommande, non pas le repli sur soi, mais l'ouverture».
Le débat autour des propos haineux et tendancieux, malheureusement relayés par une certaine presse, faisant ces derniers temps la chronique sur les réseaux sociaux, ne doivent plus être tolérés, ni banalisés. Ils doivent être sanctionnés avec toute la rigueur requise par la loi. Le Niger est notre bien commun et l'unité de notre peuple ne doit jamais être sacrifiée à l'autel des intérêts égoïstes et mesquins.

Mahamadou Adamou( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )

15/02/18

Economie

Point de Presse des députés Adamou Namata et Mano Aghali à Agadez : Eclairages sur la loi de finances 2019, les mouvemen…

Point de Presse des députés Adamou Namata et Mano Aghali à Agadez : Eclairages sur la loi de finances 2019, les mouvements migratoires et l'orpaillage dans le Ténéré et le massif de l'Aïr

Une mission parlementaire a séjourné pendant deux semaines dans la région d'Agadez pour échanger avec les différents acteurs sur la loi de finances pour l'année budgétaire 2019 ; les mouvements migratoires et l'orpaillage dans le Ténéré et le massif de l'Aïr. À l'issue des visites de terrain et des consultations sur les différentes thématiques, les députés Adamou Namata, président de la Commission des Finances de l'Assemblée nationale e...

Communiqué de presse du Fonds Monétaire International (MFI) : Le conseil d'administration du FMI approuve en faveur du N…

Communiqué de presse du Fonds Monétaire International (MFI) : Le conseil d'administration du FMI approuve en faveur du Niger un décaissement de 19,5 millions de dollars pour consolider la stabilité macroéconomique du pays

Le conseil d'administration du FMI achève la troisième revue de l'accord au titre de la facilité élargie de crédit.L'achèvement de la revue permet de décaisser 14,1 millions de DTS (environ 19,5 millions de dollars) en faveur du Niger et d'accroître l'accès du pays aux ressources du FMI de 75 à 90 % de sa quote-part.Le programme économique du Niger vise à consolider la stabilité macroéconomique et à stimuler la croissance.Le 10 décembre...

Rapport sur l'Afrique et le Niger : les tendances économiques : La croissance économique du Niger s'accélère en dépit de…

Rapport sur l'Afrique et le Niger : les tendances économiques : La croissance économique du Niger s'accélère en dépit des risques sécuritaires, selon le représentant résident du FMI

Le représentant résident du Fonds Monétaire International (FMI) au Niger M. Mehmet Cangul a partagé jeudi 29 novembre dernier dans l'après-midi avec les autorités nigériennes les résultats d'un rapport intitulé « l'Afrique et le Niger : les tendances économiques. Cette analyse économique résulte d'un modèle propre à l'auteur mais qui s'inspire véritablement de la littérature économique. Le modèle en question traite de façon globale de l...

Niger/Banque Africaine de Développement : La BAD débloque 28 millions de dollars en soutien aux réformes économiques au …

Niger/Banque Africaine de Développement : La BAD débloque 28 millions de dollars en soutien aux réformes économiques au Niger

Satisfait des résultats de la mise en œuvre de la première phase du Programme d'appui aux réformes et à la résilience économique (PARRE) au Niger, le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement a accordé, le mardi 27 novembre 2018, une nouvelle assistance financière de 28 millions de dollars, répartie en un prêt du Fonds africain de développement de 14 millions de dollars et un don de la Facilité d'appui à la transi...

Réunion du comité de pilotage des appuis budgétaires de l'Union Européenne au Niger : Inauguration d'un dialogue pour un…

Réunion du comité de pilotage des appuis budgétaires de l'Union Européenne au Niger : Inauguration d'un dialogue pour une meilleure orientation dans la mise en œuvre des programmes

Le comité de pilotage des appuis budgétaires de l'Union Européenne au Niger s'est réuni hier au sein de la direction générale du Trésor et de la comptabilité publique sous la présidence du ministre des finances, M Hassoumi Massoudou, ordonnateur national des fonds FED. La réunion de cette instance s'est tenue en présence de l'ambassadeur, Cheffe de délégation de l'Union Européenne au Niger, Mme Denise Elena Ionete, de plusieurs membres ...

Deuxième réunion du comité de pilotage des Reformes de Gestion des Finances Publiques (PRGFP) : Faire le point de la mis…

Deuxième réunion du comité de pilotage des Reformes de Gestion des Finances Publiques (PRGFP) : Faire le point de la mise en œuvre du Plan d'Actions Prioritaires 2018

Après la session inaugurale intervenue en février dernier, le Ministre des Finances M. Hassoumi Massoudou a présidé hier matin, la deuxième session au titre de l'année 2018 du Comité de Pilotage des Reformes de Gestion des Finances Publiques. Il s'est agi pour les membres du comité de faire le point de la mise en œuvre du Plan d'actions Prioritaires pour l'année 2018, basé sur la matrice 2017-2020 du Programme des Reformes de Gestion de...

Atelier de validation de la Stratégie Nationale de Finance Inclusive (SNFI) révisée : Pour l'harmonisation de la stratég…

Atelier de validation de la Stratégie Nationale de Finance Inclusive (SNFI) révisée : Pour l'harmonisation de la stratégie du Niger dans un contexte d'évolution de la finance inclusive

Dans un pays comme le nôtre où l'écrasante majorité de la population vit en milieu rural, la finance inclusive est appelée à jouer un rôle majeur dans le processus de développement économique et social. C'est d'ailleurs pour cette raison que le gouvernement nigérien s'est doté en 2015 d'une Stratégie Nationale de Finance Inclusive (SNFI). Cette dernière a fait l'objet de révision à travers un groupe de travail mis en place à cet effet l...

Conférence de presse conjointe Ministre des Finances –Mission FMI : «La croissance devrait passer de 5,2% en 2018 à 6,5%…

Conférence de presse conjointe Ministre des Finances –Mission FMI : «La croissance devrait passer de 5,2% en 2018 à 6,5% en 2019» selon M. Christoph A. Klinge, chef de la mission du FMI

Au terme d'une mission du Fonds monétaire international (FMI) ayant séjourné dans notre pays, le ministre des Finances, M. Hassoumi Massoudou et le chef de la mission du Fonds Monétaire International (FMI), M. Christoph A. Klinge par ailleurs Chef Division Adjoint Département Afrique ont animé hier matin, une conférence de presse conjointe au ministère des Finances à Niamey. Il s'est agi de conclure la troisième revue du programme appuy...

Signature d'une convention entre l'AFD et le gouvernement : Une aide budgétaire française de 6,6 milliards de FCFA au pr…

Signature d'une convention entre l'AFD et le gouvernement : Une aide budgétaire française de 6,6 milliards de FCFA au profit du Niger

Le ministre des Finances M. Hassoumi Massoudou, la Directrice Afrique de l'Agence française de développement (AFD) et la Directrice générale du Trésor français ont signé le 08 octobre dernier à Paris en France une convention d'aide budgétaire pour un montant de 10 millions d'Euros, soit 6,6 milliards de FCFA. Cet appui s'inscrit dans le cadre de l'aide budgétaire française en soutien à la mise en œuvre du Programme économique et financi...

Energie/Pétrole: Bataille serrée entre indiens et chinois pour SAVANNAH Petroleum

Energie/Pétrole: Bataille serrée entre indiens et chinois pour SAVANNAH Petroleum

Présente au Niger depuis 2014 suite à l'acquisition de son premier permis (R1/R2) d'Agadem, Savannah Petroleum qui a commencé sa campagne de forage cette année, peut se targuer d'avoir déjà à son actif quatre découvertes sur quatre tentatives. Cent pour cent de réussite que n'ont pas manqué de saluer les spécialistes du secteur sur le plan international. Le champ d'Amdigh en particulier constitue le point d'orgue de ce succès, car il es...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Tillabéri, la capitale du fleuve : Terre propice a…

Tillabéri, la capitale du fleuve : Terre propice aux cultures de contre saison et au pâturage

La région de Tillabéri compte 31 aménagements hydro agricoles dont 30 pour la production d...

vendredi 11 janvier 2019

Au bord du Djoliba : Les riverains menacés par la …

Au bord du Djoliba : Les riverains menacés par la crue

De l'autre côté de la rive, qui sert comme une sorte de gare fluviale reliant les localité...

vendredi 11 janvier 2019

La gomme arabique du Niger : Vers la relance de la…

La gomme arabique du Niger : Vers la relance de la filière

La filière de la gomme arabique a connu dans les années 60 et ce jusqu'en 1980, un essor s...

jeudi 10 janvier 2019

L'air du temps

Notre identité, nos valeurs ancestrales

Notre identité, nos valeurs ancestrales

«Un peuple sans culture est un peuple sans âme », disait l'écrivain nigérian Anthony Biako...

vendredi 11 janvier 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.