Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

S.E.M. Garba Agada, Consul Général du Niger au Soudan: « Le pèlerinage par voie terrestre et les relations familiales ont renforcé et consolidé les relations entre le Niger et le Soudan »



invitMonsieur le Consul Général, présentez-nous ce poste consulaire que vous avez l'honneur de diriger ?
Merci de nous avoir donné l'occasion de parler succinctement du Consulat Général du Niger au Soudan. La représentation du Niger au Soudan date de 1969. Nous sommes l'une des plus anciennes représentations des pays étrangers au Soudan. Outre les fonctions classiques d'une représentation à l'étranger à savoir,
0représenter, défendre, communiquer et promouvoir les relations économiques et culturelles entre le Soudan et le Niger, le Consulat Général du Niger au Soudan a particulièrement géré le flux migratoire des Nigériens se rendant au Hadj, aux lieux saints (Mecque et Médine) par voie terrestre.
Il y avait eu des facilités à partir du Soudan pour obtenir le visa pour aller en Arabie Saoudite effectuer le pèlerinage. Aujourd'hui avec les bouleversements qu'a connus le monde, les lois saoudiennes exigent que tout ressortissant d'un pays étranger doit retourner dans son pays pour être pris en compte dans le quota des pèlerins déterminé pour son pays. Il y a quelques exceptions pour les diplomates en poste et certains détenteurs de passeport de service.
Aujourd'hui, les activités liées au pèlerinage ont cessé au consulat et les agents qui les organisent ont abandonné. Mais il y'a des passeurs qui arnaquent les potentiels pèlerins en leur proposant la traversée de la Mer Rouge par des petites embarcations à moteur avec tous les risques possibles.

Le Soudan et le Niger entretiennent des relations liées à l'histoire et à la religion, combien de Nigériens on a au Soudan? Et comment se comportent-ils ?
Le pèlerinage par voie terrestre et les relations familiales ont renforcé et consolidé les relations entre le Niger et le Soudan. Lorsque vous êtes à Niamey et particulièrement au Ministère des Affaires Etrangères, on vous avance qu'il y a trois (03) millions de nigériens au soudan. On oublie que plus de 2.500.000 sont naturalisés soudanais. Par exemple, au tout dernier recensement en 2016 à l'occasion des élections présidentielles et législatives, nous avions enregistré 3.111 personnes. Pour trouver ces résultats, il a fallu une campagne intense de sensibilisation.
Au Soudan, les autorités sont souples à l'endroit des étrangers en général et en particulier à l'égard des Nigériens. Les Nigériens sont chez eux au Soudan de Genaina à Port Soudan.
La diaspora nigérienne à travers le monde a bonne presse. C'est le cas au Soudan où nous pouvons dire que presque tous les Nigériens ont des parents. Les relations sont fortes. Ces mouvements migratoires vers les lieux saints remontent à plus de 200 ans. C'est pourquoi, il est établi un principe selon lequel tout pèlerin potentiel ne pourra être inquiété par les services des migrations au soudan. SEM Omar Hassane Ahmad Al Bachir l'a rappelé en avril 2016 lors d'une tournée en profondeur dans le Darfour. Toutefois, il faut observer et respecter les lois et règlements du Soudan. Nous ne cessons de le répéter et de le conseiller à nos compatriotes.

Dans le cadre la Communauté des Etats Sahélo-Sahariens (CEN-SAD), le Niger avait signé un certain nombre de résolutions dont celle relative à la levée de visa d'entrée au Niger et au soudan pour les détenteurs de passeport diplomatique ou de service, parlez nous de ce document ?
La résolution en question est celle relative à la libre circulation des personnes et des biens dans l'espace CEN-SAD. Elle date du 20 août 2000 et signée par huit (08) pays à Asmara en Erythrée. Les signataires sont le Burkina Faso, l'Erythrée, la Libye le Mali, le Niger, la République Centrafricaine, le Soudan et le Tchad. Il s'agit de la suppression de visa d'entrée pour les ressortissants de ces huit (08) pays détenteurs de passeports diplomatique ou de service. Plusieurs pays ayant participé à la réunion du Comité n'ont pas encore adopté et signé la résolution. C'est donc le lieu d'informer les ressortissants nigériens détenteurs de passeport diplomatique ou de service qu'ils pourront se rendre au Soudan sans visa d'entrée. Mais au bout de trois (03) mois il faut régulariser son séjour.
La difficulté majeure pour les nigériens est l'absence d'une représentation diplomatique du Soudan au Niger pour faciliter les procédures d'obtention de visa. Les Nigériens détenteurs de passeport ordinaires se rendent à Abuja (Nigéria) ou à Ouagadougou (Burkina Faso) pour obtenir le visa d'entrée. Mais, il faut s'en réjouir car le Président de la République, S.E M Issoufou Mahamadou, a eu les assurances de l'ouverture d'une Ambassade du Soudan au Niger de la part de son Frère et Ami SEM Omar Hassane Al Bachir lors des entretiens qu'ils ont eus le 17 octobre 2017 à Khartoum. D'autres informations font également état de la reprise des vols directs entre Khartoum-Niamey après la restructuration de Sudan Airways. Cela reste à être confirmé.

Quelles sont les activités qu'exercent les Nigériens établis au Soudan ?
A ce niveau, il faut parler de plusieurs couches de nigériens. Les familles anciennes installées il y a au moins 150 ans exercent les activités tels l'agriculture, le commerce, la police et l'armée. Ceux-ci sont les nigériens naturalisés soudanais. Il y a la Communauté estudiantine qui totalise tout au plus 160 personnes. Il y a des nigériens saisonniers qui exercent dans le petit commerce de peaux, et l'importation de certains produits en provenance du Nigeria. Ils sont peu nombreux.
Par ailleurs, il y a malheureusement un nombre important composé de femmes et d'enfants versés dans la mendicité qui est un phénomène grave interdit par les lois fédérales et dans les gouvernorats du Soudan. Cette activité à laquelle l'Etat du Niger cherche des solutions est désagréable.

Quelles sont les préoccupations essentielles des Nigériens au Soudan ?
Pour tous les migrants nigériens qui arrivent au soudan, la préoccupation essentielle est de pouvoir continuer en Arabie Saoudite effectuer le pèlerinage. Malheureusement, cette possibilité n'existe plus avec l'évolution des lois saoudiennes sur le hadj. A partir de la ville de Port-Soudan, la ville de Djeddah en Arabie Saoudite est à six (6) heures de traversée de la Mer Rouge. Mail il faut être en règle. Toutes les familles qui arrivent au soudan ont pour objectif le pèlerinage. Mais les nigériens sont mal informés. Il y a des lois et règlements à suivre. Les passeurs profitent encore de l'ignorance des potentiels candidats pour les arnaquer et disparaitre dans la nature.
Une autre préoccupation des nigériens, est le manque d'emploi. Au soudan comme partout ailleurs c'est la récession économique. Soulignons que le Soudan a souffert des 32 ans de conflit interne et dix (10) ans de sanctions économiques. Les transferts bancaires n'existent pas. L'économie est au ralenti et les populations manquent de travail. Ceux qui exercent la main d'œuvre sont mal rémunérés.
En dernière préoccupation, il y a l'organisation. La Communauté nigérienne au Soudan doit s'organiser conformément aux textes du Haut Conseil des Nigériens à l'extérieur. La première réunion de la mise en application des recommandations de la Conférence Nationale en matière de gestion de la diaspora nigérienne a eu lieu en janvier 2004. Il a fallu 2014 pour installer un embryon de bureau au Soudan. Soit un retard de 10 ans.

Réalisée par Hassane Daouda, Envoyé Spécial

Economie

Communiqué de presse : L'Union européenne octroie 131,2 millions de FCFA en aide humanitaire pour assister les nouveaux …

Communiqué de presse : L'Union européenne octroie 131,2 millions de FCFA en aide humanitaire pour assister les nouveaux déplacés à Diffa

Niamey, 17 mai 2019- L'Union européenne a alloué 200 000 euros supplémentaires (131,2 millions de FCFA) pour répondre aux nouveaux déplacements dans la région de Diffa, où plus de 24300 personnesont quitté leurs foyers depuis le mois de février à la suite d'une reprise des affrontements.«La situation à Diffa est dramatique. Ces nouveaux déplacés s'ajoutent aux plus de 250 000 réfugiés nigérians, déplacés internes et rapatriés accueillis...

Signature du nouveau contrat de délégation de gestion des Activités Aéronautiques Nationales du Niger (AANN) : La gestio…

Signature du nouveau contrat de délégation de gestion des Activités Aéronautiques Nationales du Niger (AANN) : La gestion des Activités Aéroportuaires nationales de l'Aéroport international Diori Hamani dévolue à SUMMA AIRPORTS

Le mardi, 30 avril 2019, s'était tenu à l'hôtel Soluxe de Niamey, la cérémonie de signature du nouveau contrat de délégation de gestion des Activités Aéronautiques Nationales du Niger. Signature qui marque le retrait de la gestion de l'Aéroport International Diori Hamani de la liste des aéroports délégués en gestion à l'Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne (ASECNA). La cérémonie était placée sous la présidence de M. Mahamad...

Signature de Convention entre l'Etat du Niger et l'Agence Française de Développement : 32,8 milliards de F CFA pour le f…

Signature de Convention entre l'Etat du Niger et l'Agence Française de Développement : 32,8 milliards de F CFA pour le financement de la centrale hydroélectrique du barrage de Kandadji

L'Etat du Niger et l'Agence française de développement (AFD) ont signé mardi 30 avril dernier une convention de prêt concessionnel d'un montant de 50 millions d'Euros soit 32,8 milliards de FCFA. Ce financement rentre dans le cadre du financement partiel du barrage de Kandadji, en particulier la construction de la centrale Hydroélectrique. C'est le ministre des Finances, M. Mamadou Diop et le Chargé d'Affaires de l'Ambassade de France M...

Signature de contrat de délégation de gestion des Activités Aéronautiques Nationales du Niger (AANN) : La gestion commer…

Signature de contrat de délégation de gestion des Activités Aéronautiques Nationales du Niger (AANN) : La gestion commerciale de l'aéroport international Diori Hamani transférée à la société turque SUMMA

La gestion commerciale et le développement économique de l'Aéroport International Diori Hamani de Niamey relèvent depuis du 1er mai 2019 de la responsabilité de la Société SUMMA, une entreprise de droit turc, spécialisée dans la construction et l'exploitation des installations aéroportuaires. La signature des documents entérinant l'acte est intervenue le 30 avril 2019 à Niamey. Il y a eu la signature du contrat de délégation de gestion ...

Forum national de sensibilisation sur la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECAF) : Pour une préparation co…

Forum national de sensibilisation sur la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECAF) : Pour une préparation conséquente du Niger en prélude à l'entrée en vigueur de l'accord

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, S.E Brigi Rafini a présidé hier matin, à la Chambre de Commerce et d'industrie du Niger (CCIN), un forum national de sensibilisation sur la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECAF) dont le thème est : « défis et opportunités de la ZLECAF pour le Niger ». Conjointement organisé par le ministère du Commerce et de la Promotion du Secteur privé et la Commission Economique des Nations U...

Sommet régional sur l'Initiative de financement en faveur des femmes entrepreneures (WE-FI) : Le Premier ministre Brigi …

Sommet régional sur l'Initiative de financement en faveur des femmes entrepreneures (WE-FI) : Le Premier ministre Brigi Rafini prend part aux travaux

Le Premier ministre, Chef du gouvernement SE. Brigi Rafini séjourne depuis hier à Abidjan en Côte d'Ivoire. Dans la capitale ivoirienne, le Chef du gouvernement représentera le Président de la République SE. Issoufou Mahamadou, au sommet régional sur l'initiative de financement en faveur des femmes entrepreneures (WE-FI). Le Premier ministre est accompagné dans ce déplacement par M. Albadé Abouba, ministre d'Etat, ministre de l'Agricult...

Rencontre d'échanges entre le Ministre du Commerce et les Opérateurs Economiques : La stabilité des prix pendant le mois…

Rencontre d'échanges entre le Ministre du Commerce et les Opérateurs Economiques : La stabilité des prix pendant le mois de ramadan au menu de la rencontre

A la veille de chaque mois béni de Ramadan, il est devenu une tradition pour le Ministère du Commerce et de la Promotion du Secteur privé d'organiser des rencontres d'échanges avec tous les acteurs économiques. C'est ainsi que le ministre du Commerce et de la Promotion du secteur privé M. Sadou Seydou s'est entretenu hier matin dans la salle de réunions de la Chambre de Commerce de Niamey, avec les opérateurs économiques pour échanger d...

Signature de convention entre le Fonds de Solidarité Africain et la Faîtière des Caisses Populaires du Burkina Faso : 2,…

Signature de convention entre le Fonds de Solidarité Africain et la Faîtière des Caisses Populaires du Burkina Faso : 2,5 milliards de FCFA pour accroitre le financement des PME et PMI du Burkina Faso

Le Directeur Général du Fonds de Solidarité Africain (FSA), M. Ahmadou Abdoulaye Diallo et le Directeur Général de la Faîtière des Caisses Populaires (FCP) du Burkina Faso, M. Daouda Sawadago ont officiellement paraphé hier matin, au siège du FSA à Niamey, les documents portant garantie de portefeuille en faveur de la FCP-BF. D'un montant global de 2,5 milliards de FCFA, cet accord de partenariat permettra à la FCP du Burkina Faso de di...

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat préside la réunion sur le Doing Business

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat préside la réunion sur le Doing Business

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou a présidé hier matin dans la salle habituelle de délibérations du Conseil des ministres la réunion sur le Doing Business. La réunion a enregistré la présence de plusieurs acteurs intervenant dans le cadre de l'amélioration du climat des affaires au Niger.Au sortir de la réunion, le ministre Conseiller Spécial du Président de la République, président du Dispositif Insti...

Réunion des ministres des Finances de la Zone Franc : Examiner la situation économique sur l'état de la convergence au s…

Réunion des ministres des Finances de la Zone Franc : Examiner la situation économique sur l'état de la convergence au sein de la CEMAC et de l'UEMOA

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, S.E Brigi Rafini, a présidé hier, au Palais des Congrès de Niamey, la réunion des ministres des Finances de la Zone Franc. Cette rencontre qui regroupe l'ensemble des Etats membres et des responsables d'institutions monétaires et partenaires constitue un cadre approprié d'échanges pour examiner la situation économique sur l'état de la convergence nominale et réelle au sein des deux grands blocs...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le coût du hadj 2019 : Le pèlerinage aux lieux sai…

Le coût du hadj 2019 : Le pèlerinage aux lieux saints de l'Islam, de plus en plus un fardeau pour les fidèles

« L'Etat n'invente pas le prix du Hadj mais étudie toutes les dépenses par rubrique, fait ...

jeudi 16 mai 2019

Les structures syndicales des agences de pèlerinag…

Les structures syndicales des agences de pèlerinage reclament la dépolitisation de l'organisation du Hadj au Niger

Chaque année, la traditionnelle organisation du pèlerinage à la Mecque connait quelques pé...

jeudi 16 mai 2019

Témoignage d'un pèlerin VIP sur le coût du hadj au…

Témoignage d'un pèlerin VIP sur le coût du hadj au Niger

Face au coût de plus en plus élevé du hadj, certains citoyens nigériens choisissent les vo...

jeudi 16 mai 2019

L'air du temps

Ramadan : dévotion et métamorphose

Ramadan : dévotion et métamorphose

Vous l'avez sans doute déjà remarqué : depuis quelques jours, par la grâce du mois béni du...

jeudi 16 mai 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.