Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Dossier



d-2La mendicité est traditionnellement reconnue aux personnes vivant avec un handicap, qui ne peuvent exercer des activités génératrices de revenu. Cependant, la plupart des catégories ne sont pas, pour autant contraintes à cette fatalité. Au Niger, la fédération des personnes en situation de handicap (FNPH) reconnue officiellement en 1998 fait du défi de la lutte contre la mendicité son cheval de bataille. Elle se bat pour l'inclusion de cette population dans les actions de développement.
Pour les représentants de cette structure, la problématique de la mendicité est vue sur deux angles. D'une part, la condamnation de la société, qui se base sur des perceptions de longues dates, selon lesquelles, les personnes handicapées sont des nécessiteuses. « On peut dire que la société exploite ces personnes. Quand vous regardez dans les villages, lorsqu'il y'a un enfant en situation de handicap dans une famille, à l'âge de 7ans où il devrait être inscrit à l'école, on lui donne une tasse, et on le traine dans la rue. Parfois, il en est obligé même. Alors, il continue à faire la mendicité jusqu'à l'âge adulte. Il n'a appris que ça, donc c'est très difficile de le déconnecter. Sachant que le cerveau de l'être humain agit sur la base de son vécu » a affirmé le président de la fédération, M. Nouhou Siddo Oumarou, mal voyant, kinési-thérapeute à l'hôpital national de Niamey. D'autre part, la préoccupation de la fédération est liée au moyen mis à leur disposition pour éradiquer ce fléau. Ces appuis au fonctionnement font crucialement défaut à la structure. D'après lui, cela fait trois ans qu'ils n'ont pas reçu de soutien financier pour conduire leurs programmes. Les personnes en situation de handicap qui mendient, viennent des localités lointaines, dans les grandes villes. La sensibilisation doit viser cette source, pour produire des impacts durables. Les enfants doivent être inscrits et maintenus à l'école, pour éviter ce sort, qu'est la mendicité. Alors, comment pouvions-nous sensibiliser la population des différentes localités ? s'interroge le président de la FNPH.
Un fonds national de soutien aux personnes en situation de handicap a été créé en 1999, pendant qu'ils étaient à 80 037 personnes, à hauteur 50 000 000 FCFA. Selon M. Nouhou Siddo, ce fonds est réduit à 34 000 000 FCFA. Or, en référence des statistiques de 2012, l'effectif s'est multiplié par 9, soit 715 497 personnes. « Le gouvernement avait pris l'engagement de rehausser ce fonds à 150 000 000 FCFA. Mais, il y'a lieu de se demander si, cet engagement important, de lutte contre la mendicité est d'une véritable volonté. Je voudrais lancer un appel à SEM Issoufou Mahamadou, Président de la République, qui, était le premier à nous comprendre. Lorsqu'on cherchait à parler au gouvernement, on a eu des difficultés. Il nous a dit de venir vers lui. Il nous a écoutés, et a commencé à nous ouvrir des voies. Je voudrais que cet engagement soit plus fort, pour l'amélioration durable des conditions de vie des personnes en situation de handicap », a-t-il affirmé.

Des alternatives adéquates

La FNPH a participé à l'élaboration de plusieurs politiques de développement, notamment: les PDES 2011-2015, 2017-2021 et la politique de la population (en cours de finalisation). La facilitation de l'accès à l'éducation aux enfants handicapés, sans quoi il leur sera difficile d'exercer des métiers, contrairement aux enfants non handicapés est une priorité urgente, pour un changement à long terme. « Sur cet aspect, le gouvernement a travaillé le plus, ces cinq dernières années. Il a été débloqué plus d'un milliard pour l'achat des matériels spécialisés », a précisé le président de la fédération. La FNHP préconise par ailleurs, la formation des personnes adultes en situation de handicap, la création des conditions d'une marge de préférence des produits fabriqués par des personnes handicapées ; une sorte de quotas dans les marchés publics et garantir un revenu minimum pour des personnes qui vivent avec un grand handicap. C'est le cas de certains malades mentaux ou des personnes handicapées âgées et sans soutien qui ne peuvent exercer d'activité pour leur autonomie. Pour M. Nouhou Siddo, il faut en plus, un cadre juridique pour relever le défi lié à la mendicité. En ce sens, le Niger a ratifié la convention internationale relative à la situation des personnes handicapées, depuis le 24 Juin 2008, et l'article 4 de ladite convention dit que les pays doivent harmoniser leurs législations avec la convention. Dans cette logique, il a été mené une étude, qui a abouti à l'avant-projet de loi sur l'égalité de chance des personnes handicapées. « Le document est actuellement au niveau du secrétariat général du gouvernement. Et nous plaçons notre espoir sur l'engagement du Président de la République, pour l'avancée et l'adoption de ce projet », a dit M. Nouhou.
En attendant, la Fédération Nigérienne des Personnes Handicapées fait essentiellement des activités de sensibilisation. Au niveau international, la fédération est réputée fièrement en termes d'expertise et maitrise des droits des personnes en situation de handicap. En effet, le Niger préside le forum africain des personnes handicapées et celui de l'Afrique de l'ouest, selon le président de l'organisation, M. Nouhou Siddo Oumarou.
Le sud-africain ancien rapporteur des Nations Unis pour les personnes en situation de handicap, est témoin de ce leadership, lorsqu'il disait à la Première dame, Dr Lalla Malika Issoufou, que la FNPH a modifié la carte du monde des personnes handicapées et a hissé très haut le nom du Niger, lors de sa visite au Niger.
« En décembre passé, sur recommandation du PNUD, la fédération djiboutienne a sollicité notre expertise en matière des droits des personnes en situation de handicap. Et, c'est rare que passent deux mois sans qu'un pays ne nous sollicite. Nous leur proposons des solutions, et ils sont en train d'avancer. Mais nous, on a l'expertise et on n'avance pas, seulement par faute de moyens. L'issue judicieuse de la lutte contre le phénomène de la mendicité passe par le rehaussement du fonds national d'appui aux personnes en situation de handicap », a conclu le président de la fédération.

Par Mahamane Chékaré Ismaël
18/01/19

Publié dans Dossier
Écrit par
En savoir plus...

Economie

Réunion de haut niveau sur la coopération entre le Niger et la Banque Islamique de Développement : Une convention de fin…

Réunion de haut niveau sur la coopération entre le Niger et la Banque Islamique de Développement : Une convention de financement de 18 millions de dollars signée en faveur de la chaine de valeur riz au Niger

      Le Premier ministre, Chef du gouvernement, S.E Brigi Rafini et le président de la Banque Islamique de Développement (BID), Dr Bandar Al Hajjar, ont co-présidé le 19 janvier dernier dans la salle de banquet de la Primature, une réunion de haut niveau sur la coopération entre le Niger et la BID. Cette réunion élargie aux deux délégations comportait à son ordre du jour deux points essentiels que sont l'état de la co...

Point de Presse des députés Adamou Namata et Mano Aghali à Agadez : Eclairages sur la loi de finances 2019, les mouvemen…

Point de Presse des députés Adamou Namata et Mano Aghali à Agadez : Eclairages sur la loi de finances 2019, les mouvements migratoires et l'orpaillage dans le Ténéré et le massif de l'Aïr

Une mission parlementaire a séjourné pendant deux semaines dans la région d'Agadez pour échanger avec les différents acteurs sur la loi de finances pour l'année budgétaire 2019 ; les mouvements migratoires et l'orpaillage dans le Ténéré et le massif de l'Aïr. À l'issue des visites de terrain et des consultations sur les différentes thématiques, les députés Adamou Namata, président de la Commission des Finances de l'Assemblée nationale e...

Communiqué de presse du Fonds Monétaire International (MFI) : Le conseil d'administration du FMI approuve en faveur du N…

Communiqué de presse du Fonds Monétaire International (MFI) : Le conseil d'administration du FMI approuve en faveur du Niger un décaissement de 19,5 millions de dollars pour consolider la stabilité macroéconomique du pays

Le conseil d'administration du FMI achève la troisième revue de l'accord au titre de la facilité élargie de crédit.L'achèvement de la revue permet de décaisser 14,1 millions de DTS (environ 19,5 millions de dollars) en faveur du Niger et d'accroître l'accès du pays aux ressources du FMI de 75 à 90 % de sa quote-part.Le programme économique du Niger vise à consolider la stabilité macroéconomique et à stimuler la croissance.Le 10 décembre...

Rapport sur l'Afrique et le Niger : les tendances économiques : La croissance économique du Niger s'accélère en dépit de…

Rapport sur l'Afrique et le Niger : les tendances économiques : La croissance économique du Niger s'accélère en dépit des risques sécuritaires, selon le représentant résident du FMI

Le représentant résident du Fonds Monétaire International (FMI) au Niger M. Mehmet Cangul a partagé jeudi 29 novembre dernier dans l'après-midi avec les autorités nigériennes les résultats d'un rapport intitulé « l'Afrique et le Niger : les tendances économiques. Cette analyse économique résulte d'un modèle propre à l'auteur mais qui s'inspire véritablement de la littérature économique. Le modèle en question traite de façon globale de l...

Niger/Banque Africaine de Développement : La BAD débloque 28 millions de dollars en soutien aux réformes économiques au …

Niger/Banque Africaine de Développement : La BAD débloque 28 millions de dollars en soutien aux réformes économiques au Niger

Satisfait des résultats de la mise en œuvre de la première phase du Programme d'appui aux réformes et à la résilience économique (PARRE) au Niger, le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement a accordé, le mardi 27 novembre 2018, une nouvelle assistance financière de 28 millions de dollars, répartie en un prêt du Fonds africain de développement de 14 millions de dollars et un don de la Facilité d'appui à la transi...

Réunion du comité de pilotage des appuis budgétaires de l'Union Européenne au Niger : Inauguration d'un dialogue pour un…

Réunion du comité de pilotage des appuis budgétaires de l'Union Européenne au Niger : Inauguration d'un dialogue pour une meilleure orientation dans la mise en œuvre des programmes

Le comité de pilotage des appuis budgétaires de l'Union Européenne au Niger s'est réuni hier au sein de la direction générale du Trésor et de la comptabilité publique sous la présidence du ministre des finances, M Hassoumi Massoudou, ordonnateur national des fonds FED. La réunion de cette instance s'est tenue en présence de l'ambassadeur, Cheffe de délégation de l'Union Européenne au Niger, Mme Denise Elena Ionete, de plusieurs membres ...

Deuxième réunion du comité de pilotage des Reformes de Gestion des Finances Publiques (PRGFP) : Faire le point de la mis…

Deuxième réunion du comité de pilotage des Reformes de Gestion des Finances Publiques (PRGFP) : Faire le point de la mise en œuvre du Plan d'Actions Prioritaires 2018

Après la session inaugurale intervenue en février dernier, le Ministre des Finances M. Hassoumi Massoudou a présidé hier matin, la deuxième session au titre de l'année 2018 du Comité de Pilotage des Reformes de Gestion des Finances Publiques. Il s'est agi pour les membres du comité de faire le point de la mise en œuvre du Plan d'actions Prioritaires pour l'année 2018, basé sur la matrice 2017-2020 du Programme des Reformes de Gestion de...

Atelier de validation de la Stratégie Nationale de Finance Inclusive (SNFI) révisée : Pour l'harmonisation de la stratég…

Atelier de validation de la Stratégie Nationale de Finance Inclusive (SNFI) révisée : Pour l'harmonisation de la stratégie du Niger dans un contexte d'évolution de la finance inclusive

Dans un pays comme le nôtre où l'écrasante majorité de la population vit en milieu rural, la finance inclusive est appelée à jouer un rôle majeur dans le processus de développement économique et social. C'est d'ailleurs pour cette raison que le gouvernement nigérien s'est doté en 2015 d'une Stratégie Nationale de Finance Inclusive (SNFI). Cette dernière a fait l'objet de révision à travers un groupe de travail mis en place à cet effet l...

Conférence de presse conjointe Ministre des Finances –Mission FMI : «La croissance devrait passer de 5,2% en 2018 à 6,5%…

Conférence de presse conjointe Ministre des Finances –Mission FMI : «La croissance devrait passer de 5,2% en 2018 à 6,5% en 2019» selon M. Christoph A. Klinge, chef de la mission du FMI

Au terme d'une mission du Fonds monétaire international (FMI) ayant séjourné dans notre pays, le ministre des Finances, M. Hassoumi Massoudou et le chef de la mission du Fonds Monétaire International (FMI), M. Christoph A. Klinge par ailleurs Chef Division Adjoint Département Afrique ont animé hier matin, une conférence de presse conjointe au ministère des Finances à Niamey. Il s'est agi de conclure la troisième revue du programme appuy...

Signature d'une convention entre l'AFD et le gouvernement : Une aide budgétaire française de 6,6 milliards de FCFA au pr…

Signature d'une convention entre l'AFD et le gouvernement : Une aide budgétaire française de 6,6 milliards de FCFA au profit du Niger

Le ministre des Finances M. Hassoumi Massoudou, la Directrice Afrique de l'Agence française de développement (AFD) et la Directrice générale du Trésor français ont signé le 08 octobre dernier à Paris en France une convention d'aide budgétaire pour un montant de 10 millions d'Euros, soit 6,6 milliards de FCFA. Cet appui s'inscrit dans le cadre de l'aide budgétaire française en soutien à la mise en œuvre du Programme économique et financi...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Mendicité à Niamey :Un phénomène qui prend de l'am…

Mendicité à Niamey :Un phénomène qui prend de l'ampleur

Pas un carrefour ou une grande place publique de Niamey qui ne soit aujourd'hui envahi par...

vendredi 18 janvier 2019

La Fédération Nigérienne des Personnes Handicapées…

La Fédération Nigérienne des Personnes Handicapées face à la problématique

La mendicité est traditionnellement reconnue aux personnes vivant avec un handicap, qui ne...

vendredi 18 janvier 2019

"La responsabilité est partagée entre l'Etat …

"La responsabilité est partagée entre l'Etat et la société" selon le sociologue Sani Yahaya Djanjouna

Le concept de la mendicité peut être défini selon le socio-anthropologue Sani Yahaya Djanj...

vendredi 18 janvier 2019

L'air du temps

Gare aux vandales !

Gare aux vandales !

      Trop, c'est trop !... A partir du début du mois de février 2019, d...

vendredi 18 janvier 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.