Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Economie


vente-1A chaque coin de rue, dans la capitale Niamey, il y' a un espace dédié à la vente en détail d'aliments pour bétail. Cette activité commerciale bien que faisant vivre des centaines de personnes et des familles, pose plusieurs problèmes de salubrité et de circulation dans le centre-ville et ses périphéries. La vente en détail des aliments pour bétail à Niamey a par contre la réputation de favoriser l'embouche bovine, une activité génératrice de revenus pratiquée par de nombreuses femmes et groupements de femmes de la Capitale.
Dans les quartiers et sur les trottoirs des boulevards à Niamey, les étals de vente en détail des aliments pour bétail deviennent de plus en plus visibles. Cette forme d'activité génératrice de revenus, autrefois pratiquée par des ressortissants du Zarmaganda à côté de la vente de bois, prolifère ces dernières années dans la ville et attire des jeunes venus de plusieurs régions du pays. La cause principale de cette ruée vers la vente en détail d'aliments pour bétail est toute simple. Ces derniers temps, avec la raréfaction des aires de pâturages à Niamey et autour de la région, la demande pour ce type d'aliments a explosée. En plus, mettre sur pied une activité génératrice de revenus de ce type qui s'exerce en plein air sur la place publique, nécessite peu de capital financier.
Du son de blé et dernièrement des autres céréales, des feuilles de haricot, d'acacia, des coques broyées d'arachide, en passant par différents types de pierre à lécher, la profession de vente d'aliments pour bétail s'est structurée davantage dans l'informel avec plus de produits qui viennent non seulement de la région de Tillabéry, mais aussi des régions de Dosso et Maradi. A Niamey, le sac de coques broyées d'arachide se vend à 2.000 FCFA, celui de niébé 6.000F CFA. Le sac de fruits et de feuilles d'acacia se vendent respectivement à 6.000 et 4.000F CFA. Le sac de son de mil se négocie à 14.000F alors que celui du blé, acheté localement à Niamey coûte 4.000F CFA. Tous ces produits se vendent aussi en « tiya », la mesure locale.
A peine la douzaine d'années révolues, Bassirou est veilleur de nuit et revendeur pour le compte de son père dans le 5ème arrondissement communal de la ville Niamey, non loin du marché Harobanda. Sans être complexé à la vue du micro, il nous livre les noms, les mesures et les prix correspondants de chaque produit, à la manière d'un guide expérimenté. Son père nous confie-t-il, réceptionne les produits venant du Zarmaganda dans l'enceinte du marché à bétail de Tourakou. « Le sac de son de blé de 25 kg se vend ici à 4.000F CFA », nous indique-t-il, avant que son grand frère ne mette un terme à l'entretien, craignant sans nul doute d'attirer l'attention sur ce business familial florissant qui occupe presque entièrement la chaussée.vente-2
A l'autre bout de la ville, cette fois-ci dans le 2ème arrondissement M. Issiaka opère sur son bout de trottoir qui lui sert à vendre des aliments pour bétail. Se lancer dans la vente d'aliments pour bétail, nous lance-t-il fièrement, n'est pas une mince affaire. Au regard du succès sans cesse croissant de son commerce, ce jeune ressortissant de Maradi se félicite d'avoir su garder de bonnes relations avec ses parents et amis restés sur place. En effet, affirme-t-il, les relations sociales cordiales « me permettent de ratisser facilement les villages et hameaux de la région de Maradi, de collecter les produits dont j'ai besoin pour mon commerce, de les stocker et de finalement les acheminer sur Niamey par camion ».
La consommation galopante d'aliments pour bétail dans les grandes villes du Niger pose un double problème urbain et rural. La rentabilité de ce commerce fait en sorte que sur chaque artère, surtout dans la capitale administrative, les étals ne font que proliférer du jour au lendemain. Cette occupation anarchique des artères des boulevards pose un sérieux problème d'urbanisation et d'assainissement, et quelques fois de sécurité dans les grandes villes. Dans les zones rurales, la politique du balayage des champs pour extirper la moindre herbe et l'envoyer en ville pour commercialisation, appauvrit d'avantage les terres arables et affame les animaux.

Par Souleymane Yahaya (Stragiaire)

15/02/19

Publié dans Economie
Écrit par
En savoir plus...

Economie

Signature d'un accord de financement entre le Gouvernement du Niger et le Fonds Koweitien pour le Développement Economiq…

Signature d'un accord de financement entre le Gouvernement du Niger et le Fonds Koweitien pour le Développement Economique Arabe (FKDEA) : Pour le désenclavement de cette zone à fort potentiel de production agro-pastorale

Le financement du projet d'aménagement et de bitumage de la route Loga-Doutchi distante de 91 Km est désormais une réalité. L'acte concrétisant ce financement a été officiellement signé hier matin, à Niamey par les ministres du Plan et des Finances de notre pays, respectivement Mme Kané Aichatou Boulama et Mamoudou Diop, ainsi que le directeur adjoint du Fonds Koweitien pour le Développement Economique Arabe (FKDEA) M. Nedhal Alolayan. ...

Signature de convention de partenariat entre la Maison de l'Entreprise, la SONIBANK et la BAGRI : Des initiatives pour d…

Signature de convention de partenariat entre la Maison de l'Entreprise, la SONIBANK et la BAGRI : Des initiatives pour développer le secteur privé

Le Secrétaire général de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Niger (CCIN), M. Ousmane Mahaman, a présidé hier matin, dans la Salle de Conseil de la SONIBANK, la cérémonie de signature de convention de partenariat entre la Maison de l'Entreprise, la SONIBANK et la BAGRI dans le cadre de la facilitation du financement des entreprises au Niger.Dans le discours qu'il a prononcé à cette occasion, M. Ousmane Mahaman a d'abord rappelé que...

Elèvage de vollailles : Une basse-cour riche et diversifiée

Elèvage de vollailles : Une basse-cour riche et diversifiée

Ils sont peu nombreux, mais leur présence est aussi captivante qu'édifiante. Il s'agit des jeunes aviculteurs participant à la 5ème édition du salon de l'agriculture, de l'hydraulique, de l'environnement et de l'élevage du Niger.Leur participation illustre aisément la portée et le développement de la filière d'élevage de la volaille, à travers l'exposition de quelques échantillons d'une multitude d'espèces et de races. Selon des avicult...

11ème édition de la Journée de diffusion des comptes extérieurs du Niger au titre de l'année 2017 : Les exportations et …

11ème édition de la Journée de diffusion des comptes extérieurs du Niger au titre de l'année 2017 : Les exportations et les importations en hausse respectivement de 14,7% et 11,7%

La balance des paiements est un document statistique recensant les flux de biens, de services, de revenus, de transferts de capitaux, et les flux financiers que les résidents d'un pays dans leur ensemble entretiennent avec ceux du reste du monde. Elle constitue de ce fait un précieux outil pour la formulation et la mise en œuvre efficace de politiques économiques. Depuis 2010, le Niger organise une journée de diffusion de ses comptes ex...

Vente en détail des aliments pour bétail à Niamey : Un business florissant autour de l'élèvage urbain

Vente en détail des aliments pour bétail à Niamey : Un business florissant autour de l'élèvage urbain

A chaque coin de rue, dans la capitale Niamey, il y' a un espace dédié à la vente en détail d'aliments pour bétail. Cette activité commerciale bien que faisant vivre des centaines de personnes et des familles, pose plusieurs problèmes de salubrité et de circulation dans le centre-ville et ses périphéries. La vente en détail des aliments pour bétail à Niamey a par contre la réputation de favoriser l'embouche bovine, une activité génératr...

Union Chawa de Magaria : Au centre de l'autonomisation de la femme

Union Chawa de Magaria : Au centre de l'autonomisation de la femme

      Elles sont nombreuses aujourd'hui les femmes qui ont pris leur destin en mains en exerçant diverses activités génératrices de revenus. Les femmes de l'Union Chawa font partie de celles qui ont vite compris l'importance de l'autonomisation de la femme. En effet, les femmes de l'Union Chawa, avec comme présidente Mme Hawa Abdou, ont démarré leurs activités en 2009. Au début, elles ont mis un accent sur la transform...

Journée des cadres du Ministère du Pétrole à Zinder : «De 2012 à 2018, les revenus pétroliers ont rapporté au Trésor pub…

Journée des cadres du Ministère du Pétrole à Zinder : «De 2012 à 2018, les revenus pétroliers ont rapporté au Trésor public, 612 Milliards de FCFA » déclare le ministre Foumakoye Gado

Le Ministre du Pétrole, M. Foumakoye Gado a présidé, mardi 4 février dernier à Zinder, l'ouverture des assises de la Journée des cadres au titre de l'année 2019. La cérémonie s'est déroulée en présence du Gouverneur de la région de Zinder M. Issa Moussa, de l'Honorable Sultan du Damagaram, Aboubacar Sanda et de plusieurs invités. Le thème central de cette journée est « Le pétrole, moteur de développement économique et social du Niger »....

Signature de contrat de marquage des hydrocarbures : Améliorer les recettes issues des produits pétroliers

Signature de contrat de marquage des hydrocarbures : Améliorer les recettes issues des produits pétroliers

      Le ministre des Finances, M. Massoudou Hassoumi a présidé hier après-midi, la cérémonie de signature du marché s'inscrivant dans le cade du projet de marquage des hydrocarbures au Niger entre son département ministériel et le groupement du Bureau de Veritas GSIT et SICPA SA. C'était en présence des cadres du Ministère des Finances et du représentant du groupement du Bureau de Veritas GSIT et SICPA SA, M. Stéphane...

Signature d'une convention relative au projet de pipeline, entre le Niger et le Benin : Un pas décisif dans le processus…

Signature d'une convention relative au projet de pipeline, entre le Niger et le Benin : Un pas décisif dans le processus d'exportation du pétrole brut nigérien

Le ministre nigérien du pétrole, M. Foumakoye Gado et son homologue béninois, M. Samou Seidou Adembi ont signé, hier dans l'après-midi, à Niamey, un accord bilatéral relatif à la réalisation d'un projet de pipeline. Cet engagement de coopération vient, ainsi, conclure les travaux d'amendement et d'adoption du document conventionnel, et enclencher le processus d'exportation du pétrole brut nigérien.L'étape de la signature de cette conven...

Réunion de haut niveau sur la coopération entre le Niger et la Banque Islamique de Développement : Une convention de fin…

Réunion de haut niveau sur la coopération entre le Niger et la Banque Islamique de Développement : Une convention de financement de 18 millions de dollars signée en faveur de la chaine de valeur riz au Niger

      Le Premier ministre, Chef du gouvernement, S.E Brigi Rafini et le président de la Banque Islamique de Développement (BID), Dr Bandar Al Hajjar, ont co-présidé le 19 janvier dernier dans la salle de banquet de la Primature, une réunion de haut niveau sur la coopération entre le Niger et la BID. Cette réunion élargie aux deux délégations comportait à son ordre du jour deux points essentiels que sont l'état de la co...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Département de Gouré : Entre volonté de développem…

Département de Gouré : Entre volonté de développement et lutte contre les aléas climatiques

      Une terre de contrastes entre les plaines, les hauts plateaux du M...

vendredi 22 février 2019

Interview du maire de la commune rurale de Guidigu…

Interview du maire de la commune rurale de Guidiguir M. Ari Jarami : « Nous menons des campagnes de sensibilisation pour freiner le déboisement, la coupe abusive du bois, la fixation des dunes »

Du point de vue géologique, le territoire communal est essentiellement rattaché à la régio...

vendredi 22 février 2019

Département de Magaria : La préservation de l'envi…

Département de Magaria : La préservation de l'environnement gage de développement durable

Avec une superficie de 7 903 km2, Magaria est l'un des départements les plus riches en mat...

vendredi 15 février 2019

L'air du temps

Sus à la publication des images des victimes !

Sus à la publication des images des victimes !

Décidément les effets dévastateurs des réseaux sociaux sur nos valeurs sociales est sans l...

vendredi 22 février 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.