Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Invité


inviteMonsieur le Ministre, lors du 32ème Sommet des Chefs d'État et de Gouvernement de l'Union Africaine, le Président de la République, Chef de l'État, a présenté à ses pairs le rapport de compte rendu sur l'état d'avancement du processus de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECAf) qui constitue sans nul doute l'une des grandes réformes portées par cette Institution. Pouvez-vous nous rappeler les grandes articulations de ce rapport brillamment détaillé par le Président de la République ?
Merci de l'occasion que vous m'offrez de parler d'un sujet qui fait la fierté du Niger en tant que pays ayant la lourde charge de conduire à travers S.E.M Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l'Etat, le processus de mise en œuvre de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECAf).
Pour répondre à votre question, je tiens d'abord à préciser que c'est le 5ème rapport d'étape que SEM Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l'Etat, Champion de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECAf) a eu à présenter lors de la 32ème session du sommet des Chefs d'État et de Gouvernements de l'Union Africaine.
Ce rapport qui comprend les activités menées depuis le Sommet de juillet 2018, les évolutions récentes affectant la mise en œuvre du processus de la ZLECAf et des recommandations, a fait ressortir des résultats encourageants notamment : l'adoption non seulement du modèle de libéralisation tarifaire qui sera utilisé par les États membres dans le cadre de l'élaboration des listes de concessions tarifaires de la ZLECAf mais aussi des critères de désignation des produits sensibles et la liste d'exclusion ( la sécurité alimentaire, la sécurité nationale, les recettes fiscales, les moyens de subsistance et l'industrialisation) ; la fixation des pourcentages des produits sensibles, 7 % et de la liste d'exclusion 3% du total des lignes tarifaires ; la période transitoire de cinq ans ou moins pour les pays qui exigent cette flexibilité avant le démarrage de la
libéralisation des produits sensibles et l'approbation des Directives pour l'élaboration des listes d'engagements spécifiques et les cadres réglementaires de coopération pour le commerce des services.
En conclusion de son rapport, SEM Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l'État, Champion de la ZLECAf a suggéré d'organiser à titre exceptionnel, un Sommet Extraordinaire, en juillet 2019 à Niamey, à la veille du Sommet de coordination. Á cet effet, tous les États membres de l'Union auront l'occasion de célébrer le premier anniversaire de la signature de l'Accord de la ZLECAf, de lancer officiellement la phase opérationnelle du marché de la Zone et de statuer sur le choix du siège et de l'organigramme du Secrétariat de la ZLECAf.

Sous le leadership du Président de la République, le dossier sur la Zone de Libre Echange Continentale Africaine connait d'ailleurs des avancées considérables. Quels sont actuellement les progrès réalisés à même de stimuler la mise en œuvre de ce projet de l'Union ?
Effectivement, sous la conduite de S.E.M Issoufou Mahamadou, le dossier sur la ZLECAf connait des avancées significatives.
D'abord, en mars 2018, il y a eu la signature de l'Accord sur la ZLECAf ainsi que les protocoles sur le Commerce des marchandises, le Commerce des Services et les Règles et Procédures de Règlement des Différends.
De même, grâce aux efforts de S.E.M Issoufou Mahamadou , le nombre de signatures est actuellement de 52 États sur les 55 Etats membres et 18 États ont déjà ratifié l'Accord.
Le Président a bon espoir que le nombre requis de 22 ratifications sera atteint et que le lancement officiel des opérations de la ZLECAf aura lieu à Niamey en juillet 2019.
Par ailleurs, il convient de souligner que sans être dans sa phase opérationnelle, la ZLECAf produit des résultats tangibles.
En effet, nous notons avec satisfaction la tenue de la première Foire commerciale intra-africaine, du 11 au 17 décembre 2018 au Caire (Égypte). Cette manifestation a attiré environ 1086 exposants et a dépassé tous les objectifs assignés tant en ce qui concerne le nombre de visiteurs que le volume des transactions.
En perspective, avec la création de la plate-forme continentale sur le commerce électronique par la Commission de l'Union Africaine, en partenariat avec la Diaspora africaine, 600.000 Petites et Moyennes Entreprises seront créées en quatre ans (2019 – 2023) par les jeunes africains.

La Zone de Libre Echange Continentale envisage à terme la création d'un marché commun africain afin d'accélérer le développement du Continent. Quelle est la tâche qui a été confiée aux Ministres du Commerce dans ce sens ?
Il convient de rappeler que la création du Marché Commun Africain est inscrite dans le Traité d'Abuja de 1991 et que la Zone de Libre Echange Continentale Africaine est une étape pour la concrétisation de ce Marché Commun.
Face à la fragmentation du marché africain et partant les frontières constituant aussi des barrières à la libre circulation des biens et des marchandises, vous conviendrez avec moi que les conditions d'un développement économique et social de l'Afrique ne se feront qu'avec les Africains eux-mêmes.
C'est pourquoi, il est demandé aux Ministres Africains chargés du Commerce d'élaborer, d'ici novembre 2019, une stratégie dans le cadre de la réalisation d'un Marché commun africain afin qu'elle soit soumise à l'examen de la Conférence, en janvier 2020.
Bien entendu, les États membres qui souhaitent conclure des arrangements commerciaux avec des tiers de le notifier par écrit et de s'assurer que leurs efforts ne saperont pas le projet que constitue la création d'un Marché africain.

Le processus de la ZLECAf va bientôt rentrer dans sa phase opérationnelle. Et pour cela, les appuis des partenaires techniques et financiers s'avèrent indispensables. Y a-t-il des intentions manifestes d'accompagnement ou de soutien à la Commission de l'Union Africaine ?
Il vous souviendra, dans son 4ème rapport d'étape sur le processus de la Zone de Libre Échange Continentale Africaine (ZLECAf) de juillet 2018, SEM Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l'État, a rendu un hommage mérité aux partenaires stratégiques de la Commission pour leur contribution à la réalisation de ce projet visionnaire. Il les a invités à poursuivre leur accompagnement pour que les bénéfices attendus soient véritablement partagés.
Ces partenaires stratégiques sont entre autres la Banque Africaine de Développement, l'African Import and Export Bank, la Commission Économique des Nations-Unies pour l'Afrique, la Conférence des Nations Unies pour le Commerce et le Développement. D'autres partenaires non moindres tels que l'Union Européenne ont aussi manifesté leur intérêt pour l'opérationnalisation de cette zone commerciale continentale.
Cependant, je voudrais insister qu'aucun accompagnement ne peut remplacer les efforts attendus des pays africains. C'est pourquoi, le Président de la République a invité les États à élaborer des stratégies nationales pour la ZLECAf.

La ratification de l'Accord de la ZLECAf par les pays a certes connu une évolution majeure, mais il existe jusque-là des pays qui trainent le pas. Quelle sera la nouvelle approche pour convaincre ces derniers à accepter et à intégrer cette vision commune pour le développement de l'Afrique ?
Dans le cadre de la vision «l'Afrique que nous voulons» et permettre à l'Afrique de parler d'une seule voix, SEM Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l'État, en sa qualité de leader du processus de la Zone de Libre Échange Continentale Africaine (ZLECAf) s'investit pleinement. C'est ainsi qu'à la date du 11 février 2019 seuls trois (3) pays sur les 55 n'ont pas encore signé l'Accord. Quant aux ratifications comme je l'ai déjà dit, 18 Etats l'ont ratifié. Je peux l'affirmer, l'Accord de la ZLECAf est le 1er du genre de l'Union Africaine (UA) à atteindre ce record en moins d'un an de sa signature. Nous sommes sur la bonne voie. L'Afrique gagnera son pari.

La célébration du premier anniversaire de la ZLECAf est prévue pour le mois de juillet à Niamey, quelles seront les activités phares pour commémorer cet évènement d'envergure continentale ?
Certes l'anniversaire de la ZLECAf sera commémoré mais il faut préciser que le sommet extraordinaire a été convoqué pour procéder au lancement officiel de sa phase opérationnelle, statuer sur le choix du siège et l'organigramme du secrétariat. Sinon la date de l'anniversaire c'est le 21 mars.
En marge du sommet extraordinaire, il est prévu l'organisation d'un Forum d'affaires avec la participation des décideurs politiques et des opérateurs
économiques notamment les afro-champions ; un forum pour la société civile africaine et une exposition vente de produits africains.
En guise de conclusion il y a lieu de souligner que les résultats significatifs enregistrés dans le cadre du processus de création de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine sont dus essentiellement au rôle éminent joué par SEM Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l'État, Champion de l'Union Africaine pour la ZLECAf.
En s'investissant comme il l'a fait, SEM Issoufou Mahamadou a redonné à l'Afrique cette sensation de fierté qui animait les pères fondateurs de l'Organisation de l'Unité Africaine (OUA).
L'Afrique sera éternellement reconnaissante envers ce panafricaniste convaincu.

Réalisée par Hassane Daouda(onep)
22/02/19

Publié dans Invité
Écrit par
En savoir plus...

Economie

Sommet régional sur l'Initiative de financement en faveur des femmes entrepreneures (WE-FI) : Le Premier ministre Brigi …

Sommet régional sur l'Initiative de financement en faveur des femmes entrepreneures (WE-FI) : Le Premier ministre Brigi Rafini prend part aux travaux

Le Premier ministre, Chef du gouvernement SE. Brigi Rafini séjourne depuis hier à Abidjan en Côte d'Ivoire. Dans la capitale ivoirienne, le Chef du gouvernement représentera le Président de la République SE. Issoufou Mahamadou, au sommet régional sur l'initiative de financement en faveur des femmes entrepreneures (WE-FI). Le Premier ministre est accompagné dans ce déplacement par M. Albadé Abouba, ministre d'Etat, ministre de l'Agricult...

Rencontre d'échanges entre le Ministre du Commerce et les Opérateurs Economiques : La stabilité des prix pendant le mois…

Rencontre d'échanges entre le Ministre du Commerce et les Opérateurs Economiques : La stabilité des prix pendant le mois de ramadan au menu de la rencontre

A la veille de chaque mois béni de Ramadan, il est devenu une tradition pour le Ministère du Commerce et de la Promotion du Secteur privé d'organiser des rencontres d'échanges avec tous les acteurs économiques. C'est ainsi que le ministre du Commerce et de la Promotion du secteur privé M. Sadou Seydou s'est entretenu hier matin dans la salle de réunions de la Chambre de Commerce de Niamey, avec les opérateurs économiques pour échanger d...

Signature de convention entre le Fonds de Solidarité Africain et la Faîtière des Caisses Populaires du Burkina Faso : 2,…

Signature de convention entre le Fonds de Solidarité Africain et la Faîtière des Caisses Populaires du Burkina Faso : 2,5 milliards de FCFA pour accroitre le financement des PME et PMI du Burkina Faso

Le Directeur Général du Fonds de Solidarité Africain (FSA), M. Ahmadou Abdoulaye Diallo et le Directeur Général de la Faîtière des Caisses Populaires (FCP) du Burkina Faso, M. Daouda Sawadago ont officiellement paraphé hier matin, au siège du FSA à Niamey, les documents portant garantie de portefeuille en faveur de la FCP-BF. D'un montant global de 2,5 milliards de FCFA, cet accord de partenariat permettra à la FCP du Burkina Faso de di...

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat préside la réunion sur le Doing Business

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat préside la réunion sur le Doing Business

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou a présidé hier matin dans la salle habituelle de délibérations du Conseil des ministres la réunion sur le Doing Business. La réunion a enregistré la présence de plusieurs acteurs intervenant dans le cadre de l'amélioration du climat des affaires au Niger.Au sortir de la réunion, le ministre Conseiller Spécial du Président de la République, président du Dispositif Insti...

Réunion des ministres des Finances de la Zone Franc : Examiner la situation économique sur l'état de la convergence au s…

Réunion des ministres des Finances de la Zone Franc : Examiner la situation économique sur l'état de la convergence au sein de la CEMAC et de l'UEMOA

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, S.E Brigi Rafini, a présidé hier, au Palais des Congrès de Niamey, la réunion des ministres des Finances de la Zone Franc. Cette rencontre qui regroupe l'ensemble des Etats membres et des responsables d'institutions monétaires et partenaires constitue un cadre approprié d'échanges pour examiner la situation économique sur l'état de la convergence nominale et réelle au sein des deux grands blocs...

Rencontre entre les membres du dispositif Doing Business et les Contributeurs : Partager avec les contributeurs les refo…

Rencontre entre les membres du dispositif Doing Business et les Contributeurs : Partager avec les contributeurs les reformes mises en œuvre par l'Etat pour améliorer le climat des Affaires au Niger

Les performances enregistrées par le Niger dans le cadre du classement Doing Business de la Banque Mondiale sont incontestablement liées aux réformes engagées pour améliorer le climat des affaires. C'est pour davantage réaliser un bond significatif au cours du prochain classement que les membres du dispositif institutionnel d'amélioration et de suivi du climat des Affaires ont convoqué le 22 mars dernier au Palais des Congrès de Niamey,...

Signature d'un Protocole d'accord entre la Principauté de Monaco et notre pays : 600.000 d'Euros alloués par la Principa…

Signature d'un Protocole d'accord entre la Principauté de Monaco et notre pays : 600.000 d'Euros alloués par la Principauté de Monaco pour la gestion des catastrophes et la lutte contre les crises alimentaires

Peu après l'audience avec le Chef du Gouvernement, le ministre des affaires étrangères de la Principauté de Monaco et le directeur du Cabinet du Premier Ministre, Hamadou Adamou Souley, président du Dispositif National de Prévention et de Gestion des Crises Alimentaires (DNPGCA), ont procédé, hier après-midi, à la signature d'un Protocole d'accord sur la poursuite de l'application dudit dispositif, pour la période 2019-2021.Intervenant ...

Conférence de presse du Comité de Direction de Niger Télécom : La société de Téléphonie annonce la mise en service de 5 …

Conférence de presse du Comité de Direction de Niger Télécom : La société de Téléphonie annonce la mise en service de 5 nouvelles offres

Le Directeur Général de Niger Télécom, Dr Abdou Harouna a présidé une conférence de presse du comité de Direction de la société. L'objet de cette conférence de presse est l'annonce pour la clientèle de cette société de nouvelles offres de communication.A l'entame de cette conférence de presse, le Directeur Général a rappelé qu'il y'a quelques mois la société a présenté un bilan annuel satisfaisant, et a promis des belles perspectives po...

Journée d'information du processus de Zone de Libre-Echange Continentale Africaine (ZLECAF) : Renforcer les capacités du…

Journée d'information du processus de Zone de Libre-Echange Continentale Africaine (ZLECAF) : Renforcer les capacités du personnel à comprendre la ZLECAf

Le ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé a présidé, hier matin, la cérémonie d'ouverture de la journée d'information du processus de la Zone de Libre-Echange Continentale Africaine (ZLECAf) à l'attention du personnel relevant de son département ministériel.Intervenant à cette occasion, le ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé, M. Sadou Seydou, a d'abord rappelé que le processus de la ZLECAf qui a ét...

Message du ministre du Commerce et de la Promotion du secteur privé : Des mesures pour favoriser l'émergence de l'économ…

Message du ministre du Commerce et de la Promotion du secteur privé : Des mesures pour favoriser l'émergence de l'économie numérique au Niger

A l'instar du reste de la communauté internationale, notre pays célèbre aujourd'hui la Journée Mondiale des Droits des Consommateurs. A cette occasion, le ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé, M. Sadou Seydou, a livré un message dans lequel il a souligné l'importance de cette journée. Le thème retenu pour commémorer la journée mondiale des Droits des Consommateurs est « des produits connectés de confiance ».Dans le m...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Canicule : Les effets de la chaleur sur l'organism…

Canicule : Les effets de la chaleur sur l'organisme et les aliments à privilégier

Un corps en bonne santé maintient sa température interne autour de 37 degrés Celsius. Cepe...

jeudi 25 avril 2019

Planification familiale au Niger : Des avancées, m…

Planification familiale au Niger : Des avancées, malgré quelques insuffisances

Le séjour au Niger de la caravane des bailleurs du Partenariat de Ouagadougou (PO) prend f...

jeudi 25 avril 2019

Tresses traditionnelles nigériennes : Derrière la …

Tresses traditionnelles nigériennes : Derrière la beauté, se cache toute une symbolique

Au-delà de la beauté artistique et visuelle, la tresse symbolise une forme d'expression po...

jeudi 18 avril 2019

L'air du temps

Chassez le naturel, il revient au galop...

Chassez le naturel, il revient au galop...

Ce n'est pas de gaité de cœur de le constater et de le dire. Hélas, tout semble montrer qu...

jeudi 25 avril 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.