Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

L'air du temps


assane-soumanaC'est désormais officiel et c'est d'une grande rigueur : à partir du 1er octobre prochain, tous les automobilistes de la capitale (et leurs passagers) devront se cingler serré avec leur ceinture de sécurité. Idem pour les usagers des deux roues qui, eux, devront se remettre à l'heure du casque, comme aux années 80.
Ainsi en ont décidé les autorités régionales à travers un communiqué dûment signé par le Président de la Délégation Spéciale de Niamey, M. Moctar Mamoudou. A ceux qui sont tentés de croire que cette décision n'est autre que le fruit d'un simple coup de tête du signataire du document, il y a lieu de préciser que cette mesure est bien motivée et elle est tout ce qu'il y a de légal. En effet, elle intervient en application des dispositions du décret 2017-518/PRN/MT du 16 juin 2017, portant modalité d'application de la loi 2014-62/PRN/MT du 8 novembre 2014 portant code de la route. Ce décret précise clairement que « le port de la ceinture de sécurité est obligatoire dans les véhicules en circulation dans les agglomérations et en rase campagne. Le port de casque de protection est obligatoire pour les conducteurs et les passagers des cyclomoteurs, des vélomoteurs, et des motocyclettes ».
Mais, comme on le sait, il y en aura toujours des voix qui s'élèveront pour crier et dénoncer ''l'abus de pouvoir''. D'autres vous diront que la ceinture, c'est juste un objet de fantaisie pour frimer dans la ville au volant d'une somptueuse auto. Soit !...Mais là, il s'agit de sauver des vies humaines. Il se trouve que ces dernières années, avec le laxisme observé à propos de l'obligation de la ceinture de sécurité et du casque, notre pays a payé un lourd tribut des accidents de la route devenus quasi-quotidiens, aussi bien dans nos villes que sur nos routes. On n'a pas besoin d'interroger les chiffres pour se faire l'idée de l'urgence d'agir pour arrêter l'hécatombe.
Très franchement, il serait inacceptable que l'on continue d'assister, sans agir à cette série noire de morts accidentelles, pour peu qu'on veuille se conformer aux normes de sécurité requises. Dans plusieurs accidents, même les plus spectaculaires, on a pu constater que des vies ont été épargnées parce que les usagers portaient leur ceinture de sécurité, leur évitant ainsi d'être éjectés puis écrabouillés par le véhicule emballé.
C'est également le cas avec le casque dont le port s'impose comme un geste qui sauve la vie pour les usagers des deux roues. Nul n'ignore qu'en cas de choc d'une moto contre une automobile ou tout autre obstacle, le péril vient des traumatismes crâniens. On connait déjà la triste réputation qui entoure ces motos de type Kasea, Appache et autres grosses cylindrées ayant endeuillé plusieurs familles. Associés à la puissance de ces motos, l'imprudence des conducteurs et le défaut de casque constituent un cocktail...mortel !
Cependant, il faut reconnaitre que si pour le port du casque les choses sont très simples, pour le cas de la ceinture de sécurité l'équation parait difficile à résoudre dans le cas précis de certains véhicules actuellement en circulation dans nos rues. Je fais allusion à ces épaves ambulantes dont les ''Lazaret-Lazaret'', ces vieilles Land-Rover qui desservent la zone de Ouallam, ces véhicules de transport de bois ou d'autres marchandises, etc. Pour ces voitures bringuebalantes, il y a belle lurette que la ceinture de sécurité n'existe plus. Dans certains cas, cette ceinture a dû servir de corde pour tracter le véhicule tombé lors des innombrables pannes.
Mais, bon, les agents de la circulation routière et les conducteurs de ces genres de véhicules se connaissant déjà bien, ils sauront trouver un terrain de...compromis.

Assane Soumana(onep)

14/09/18

Publié dans L'air du temps
Écrit par
En savoir plus...

Economie

Conférence de presse conjointe Ministre des Finances –Mission FMI : «La croissance devrait passer de 5,2% en 2018 à 6,5%…

Conférence de presse conjointe Ministre des Finances –Mission FMI : «La croissance devrait passer de 5,2% en 2018 à 6,5% en 2019» selon M. Christoph A. Klinge, chef de la mission du FMI

Au terme d'une mission du Fonds monétaire international (FMI) ayant séjourné dans notre pays, le ministre des Finances, M. Hassoumi Massoudou et le chef de la mission du Fonds Monétaire International (FMI), M. Christoph A. Klinge par ailleurs Chef Division Adjoint Département Afrique ont animé hier matin, une conférence de presse conjointe au ministère des Finances à Niamey. Il s'est agi de conclure la troisième revue du programme appuy...

Signature d'une convention entre l'AFD et le gouvernement : Une aide budgétaire française de 6,6 milliards de FCFA au pr…

Signature d'une convention entre l'AFD et le gouvernement : Une aide budgétaire française de 6,6 milliards de FCFA au profit du Niger

Le ministre des Finances M. Hassoumi Massoudou, la Directrice Afrique de l'Agence française de développement (AFD) et la Directrice générale du Trésor français ont signé le 08 octobre dernier à Paris en France une convention d'aide budgétaire pour un montant de 10 millions d'Euros, soit 6,6 milliards de FCFA. Cet appui s'inscrit dans le cadre de l'aide budgétaire française en soutien à la mise en œuvre du Programme économique et financi...

Energie/Pétrole: Bataille serrée entre indiens et chinois pour SAVANNAH Petroleum

Energie/Pétrole: Bataille serrée entre indiens et chinois pour SAVANNAH Petroleum

Présente au Niger depuis 2014 suite à l'acquisition de son premier permis (R1/R2) d'Agadem, Savannah Petroleum qui a commencé sa campagne de forage cette année, peut se targuer d'avoir déjà à son actif quatre découvertes sur quatre tentatives. Cent pour cent de réussite que n'ont pas manqué de saluer les spécialistes du secteur sur le plan international. Le champ d'Amdigh en particulier constitue le point d'orgue de ce succès, car il es...

Fin du Forum Chine-Afrique sur la coopération (FOCAC-2018) : Le ministre du Pétrole tire un bilan satisfaisant

Fin du Forum Chine-Afrique sur la coopération (FOCAC-2018) : Le ministre du Pétrole tire un bilan satisfaisant

Après deux jours d'intenses travaux, les Sommets du Forum sur la coopération Sino-Africaine (FOCAC-2018) ont pris fin le 4 Septembre 2018 à Beijing, la capitale chinoise. Au cours de ce forum, les membres du gouvernement ayant accompagné le Chef de l'Etat à cette importante rencontre triennale sino-africaine, ont marqué leur présence à travers la signature de plusieurs mémorandums d'entente et accords avec le gouvernement chinois et les...

Communiqué de presse de l'Union Européenne : L'UE décaisse 21 millions d'euros (13,775 milliards de FCFA) en faveur du N…

Communiqué de presse de l'Union Européenne : L'UE décaisse 21 millions d'euros (13,775 milliards de FCFA) en faveur du Niger

Conformément au calendrier convenu dans la Convention de Financement signée entre le Niger et l'Union européenne, le décaissement de la première tranche d'appui budgétaire 2018 du programme "Appui budgétaire à la Justice, à la Sécurité intérieure et à la Gestion des Frontières du Niger" a été décidé en juillet 2018 et un montant de 21 millions d'euros soit près de 13,775 milliards de FCFAa été versé début août au Trésor public nigérien ...

Rencontre d'Affaires « Niger, terre d'opportunités » à Pékin : Présenter les opportunités d'affaires de notre pays pour …

Rencontre d'Affaires « Niger, terre d'opportunités » à Pékin : Présenter les opportunités d'affaires de notre pays pour attirer les investisseurs chinois

Poursuivant sa visite de travail et d'amitié en République Populaire de Chine, le Président de la République SE Issoufou Mahamadou a présidé le vendredi dernier la rencontre d'affaires intitulé ''Niger Business day'' consistant à attirer les entreprises chinoises à venir investir dans notre pays. La rencontre a été placée sous le thème « Niger, terre d'opportunités ». Compte tenu de la pertinence de la rencontre plusieurs investisseurs ...

Communiqué de l'Union européenne : L'UE décaisse 30millions d'euro en faveur du Niger (soit 19,678 milliards de Francs C…

Communiqué de l'Union européenne : L'UE décaisse 30millions d'euro en faveur du Niger (soit 19,678 milliards de Francs CFA)

Conformément aux calendriers prévus, l'Union européenne vient d'approuver le décaissement de deux programmes d'appuis budgétaire au profit du Budget de l'Etat nigérien 2018.Un montant total de 30 000 000 EUR (soit 19,678 milliards de Francs CFA) sera de ce fait versé au Trésor public nigérien d'ici quelques jours. Ce financement provient du Fonds européen de Développement (FED) et s'inscrit dans la mise en œuvre de deux programmes d'app...

Communiqué de presse de l'Union Européenne : L'UE va fournir plus de 191 millions d'euros d'aide humanitaire aux pays du…

Communiqué de presse de l'Union Européenne : L'UE va fournir plus de 191 millions d'euros d'aide humanitaire aux pays du sahel dont 32,2 millions d'Euros pour le Niger

Alors que la région du Sahel est confrontée à la plus grave crise alimentaire et nutritionnelle de ces cinq dernières années ainsi qu'à une insécurité persistante, la Commission a annoncé un ensemble de mesures d'aide humanitaire d'un montant de 191,3 millions d'euros.«Vu les nombreuses personnes touchées par la crise alimentaire qui s'aggrave au Sahel, il n'y a pas de temps à perdre. L'aide de l'UE consistera en une assistance vitale p...

Signature d'accords de financement Niger-Banque Mondiale : 66 milliards de FCFA au profit des secteurs de l'emploi des j…

Signature d'accords de financement Niger-Banque Mondiale : 66 milliards de FCFA au profit des secteurs de l'emploi des jeunes, des enseignements techniques et professionnels et de la santé

La Banque mondiale signe trois accords de financement avec le Niger pour un montant global de 66 milliards de FCFA destinés à la mise en œuvre de deux nouveaux projets et au financement additionnel d'un autre existant. Il s'agit du projet Régional Disease Surveillance Systems Enhancement phase 3 (REDISSE 3), du Projet Emploi des Jeunes et Inclusions Productives (PEJIP) et Projet de Développement des Compétences pour la Croissance (PRODE...

Clôture de la revue conjointe sur la performance du portefeuille des projets financés par la Banque Mondiale : Pour l'ef…

Clôture de la revue conjointe sur la performance du portefeuille des projets financés par la Banque Mondiale : Pour l'efficacité des projets et programmes de développement financés par l'institution financière internationale

Après une journée de réflexions, les participants à la revue conjointe sur la performance du portefeuille des projets financés par la Banque mondiale au titre de l'année 2018 ont clôturé leurs travaux. Cette revue vise un triple objectif à savoir : l'examen de l'état de mise en œuvre des recommandations de la précédente, échanger sur l'état du portefeuille et proposer toutes les mesures idoines pour une mise en œuvre efficace et efficie...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Ingall : Entre cauchemars de la route et ambiances…

Ingall : Entre cauchemars de la route et ambiances de la Cure salée

Dans le langage des routiers nigériens, l'expression ''éviter les nids de poule'' est bien...

vendredi 26 octobre 2018

Yashi à Ingall : Une pratique ancestrale qui perdu…

Yashi à Ingall : Une pratique ancestrale qui perdure encore !

7 heures le matin au quartier Aghafey de Ingall. Les visiteurs sont curieux d'assister à u...

vendredi 26 octobre 2018

La Cure salée : Un véritable espace marchand aussi

La Cure salée : Un véritable espace marchand aussi

La Cure Salée ne se limite pas seulement à la jouissance culturelle des communautés nomade...

vendredi 26 octobre 2018

L'air du temps

Grosse arnaque à Niamey

Grosse arnaque à Niamey

Des centaines de millions envolées dans la nature dans le ciel gris de Niamey, plusieurs c...

vendredi 16 novembre 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.