Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

EDITORIAL : Edification d'une Nation forte et unie


DG onep18 décembre 1958-18 décembre 2016: la République du Niger fête aujourd'hui son 58ème anniversaire. 58 ans déjà, de vie républicaine, après une longue période de servitude sous le joug colonial. 58 ans de construction, d'édification d'une Nation forte et unie, fraternelle et solidaire. 58 ans de combat tout court pour le Niger.
De cette date à aujourd'hui, chaque dirigeant que le pays a connu a mis sa main à la pâte pour modeler, façonner, fortifier l'édifice national et consolider les acquis. Tout au long de ce parcours, les filles et les fils de ce pays se sont investis pour édifier le Niger, pierre par pierre, lui donner la vitalité et le dynamisme nécessaires à son épanouissement.
Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou, dès son arrivée au pouvoir en 2011, s'est pleinement inscrit dans cette dynamique avec pour ambition de rattraper le retard considérable en infrastructures modernes de nos chefs-lieux des régions.
Tout manquait en effet dans les régions, abandonnées à elles-mêmes, depuis les investissements faits dans les infrastructures lors des festivals de la jeunesse dans les années 70 à 80. En effet, face à d'autres défis de développement, le pays avait délaissé les régions à leur sort. La jeunesse n'avait plus de lieux pour s'épanouir et les routes bitumées étaient dans un délabrement total.
Il fallait donc réagir. Réagir à temps et mettre les moyens qu'il faut. Ainsi, devant Dieu et le peuple souverain, le Chef de l'Etat, un bâtisseur hors pair, prit solennellement l'engagement de transformer radicalement le visage de tous les chefs-lieux de Région de notre pays. Il s'engagea à les doter d'infrastructures dignes de ce nom, à même d'accueillir toutes les grandes manifestations culturelles et sportives. Aussi, après Dosso Sogha, Maradi Kolliya, c'est aujourd'hui le tour d'Agadez Sokni de bénéficier de toutes les commodités dignes d'une capitale régionale.
Agadez Sokni, ce sont surtout des chantiers futuristes conformément aux prévisions du Programme de Renaissance acte II, et à la touche du Président Issoufou. Aujourd'hui, Agadez rayonne et respire la modernité aux portes du désert. La réalisation de plusieurs kilomètres de voiries, l'assainissement total de la ville, la réhabilitation de l'éclairage public, la construction de plusieurs dizaines de km de routes bitumées, la construction et la réhabilitation des édifices publics et d'une Cité, ont radicalement métamorphosé le visage cette ville. Cette prouesse du ministre Rhissa Ag Boula, président du Comité d'organisation, mérite d'être soulignée et saluée. Il ne reste plus que l'essentiel, l'entretien et la protection de ces investissements énormes.
Car, comme l'a si bien rappelé le Chef de l'Etat lors de son adresse à la Nation à l'occasion du 3ème anniversaire de son investiture, ''le Gouvernement est donc en train de consentir beaucoup d'efforts pour rendre nos grandes villes coquettes. Cet objectif ne sera pleinement atteint que si la population, ses élus locaux, ses leaders d'opinion, notamment ses chefs de quartiers, s'approprient le projet, s'engagent, d'ailleurs conformément aux prescriptions de notre religion, à maintenir propre leur cadre de vie, à éviter les installations anarchiques et à protéger les investissements coûteux réalisés par l'Etat à leur profit''. Il appartient désormais aux services municipaux de prendre les dispositions idoines pour sauvegarder les acquis. Tous les acquis.
A Agadez, beaucoup a été fait en peu de temps. Et le programme continue. Il appartient désormais à chaque Agadésien de s'en approprier et de protéger l'énorme investissement accompli. Il appartient à chacun et à chacune de considérer ces réalisations comme des biens sacrés à sauvegarder. Dans ce pays, certains ont perdu le sens du bien public. Pour eux, c'est un bien qui appartient à l'Etat, donc qui n'appartient à personne. Et c'est pourquoi, lors de certaines manifestations, on observe certains comportements moyenâgeux où certains détruisent et saccagent les biens publics le temps d'une saute d'humeur.
Ce genre de comportement qui frise l'incivilité doit cesser. Immédiatement. Comme vous le savez, la réalisation de toutes ces infrastructures a exigé des investissements colossaux de la part de l'Etat. Ce genre d'investissements a été supporté par les ressources internes du pays. C'est la sommation de ta contribution, sa contribution, ma contribution, donc soyons jaloux et protégeons nos biens.
Actuellement, le monde est confronté à une crise économique et financière sans précédant. La solidarité internationale se raréfie et chaque pays doit, avant tout, compter sur lui-même pour assurer ses dépenses de souveraineté. La politique pour une meilleure mobilisation des ressources internes doit être constante. Les récentes réformes entreprises au niveau des régies financières de notre pays rentrent dans le cadre de cette politique de ''compter sur soi-même''.
Le travail, rien que le travail, encore le travail et toujours le travail, pour avoir les moyens de faire face avec abnégation et détermination aux affres de la pauvreté et du sous-développement. C'est par le travail que nous pouvons avoir les moyens de répondre efficacement aux revendications légitimes de l'école nigérienne et des autres secteurs sociaux, tels la santé.
D'ores et déjà, il faut saluer la signature d'un protocole d'accord entre le Gouvernement et les enseignants portant sur plusieurs points de la plate-forme revendicative des enseignants. Il faut se réjouir et encourager le Gouvernement qui s'est engagé, en dépit de la morosité ambiante, d'apurer tous les arriérés de pécules des contractuels avant la fin du mois de décembre, et d'assurer le payement régulier des salaires et des pécules des enseignants.
Il faut encourager le Gouvernement à poursuivre ce genre de dialogue avec toutes les couches socioprofessionnelles qui ont des revendications réalistes et supportables par le budget national.
La paix, l'entente, l'harmonie et la fraternité au sein d'un peuple n'ont pas de prix.
Bonne fête à tous.

Mahamadou Adamou( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )
www.lesahel.org

Etranger

Visite dans deux villes de la province de Shandong : Yantai et Jinan : A la découverte des repères historiques et cultur…

Visite dans deux villes de la province de Shandong : Yantai et Jinan : A la découverte des repères historiques et culturels du peuple chinois

Après les différentes communications des experts en journalisme et la visite de la Radio Chine Internationale (CRI), la délégation des professionnels de médias du Niger qui séjourne en Chine s'est rendue successivement dans la ville de Yantai où se trouve le musée du vin rouge et à Jinan, le chef-lieu de la province Shandong. Située à l'Est de Beijing au bord de la mer, Yantai est une ville à la fois industrielle, touristique et culture...

Visite du Président de la République, Chef de l'Etat, à Gao (Mali) : Le Chef de l'Etat félicite le bataillon nigérien de…

Visite du Président de la République, Chef de l'Etat, à Gao (Mali) : Le Chef de l'Etat félicite le bataillon nigérien de la MISMA

Le Président de la République, Chef Suprême des armées, SE Issoufou Mahamadou a effectué, samedi, une visite à Gao (Mali), d'où il a exprimé son ferme soutien et ses encouragements, ainsi que ceux de l'ensemble du peuple nigérien, aux officiers, sous-officiers, militaires de rang et gendarmes composant le bataillon nigérien de la MISMA. SE Mahamadou Issoufou les a vivement félicités pour les actions déterminantes qu'ils mènent dans le c...

Grâce à vous l'espoir renaît sur l'ensemble du territoire malien : «Officiers, Sous-officiers, Militaires du Rang, Genda…

Grâce à vous l'espoir renaît sur l'ensemble du territoire malien : «Officiers, Sous-officiers, Militaires du Rang, Gendarmes du Bataillon nigérien de la MISMA

Souvenez-vous que lors de notre dernière rencontre à Ouallam, je vous apportais les salutations et les félicitations du Chef Suprême des Armées ainsi que celles du peuple nigérien.Souvenez-vous aussi que je vous disais toute l'admiration que le Niger et son peuple vous portent face aux actions déterminantes et permanentes menées par nos forces de défense et de sécurité pour la sauvegarde de la paix et de la sécurité. Souvenez-vous enfin...

Situation politique et militaire en République Centrafricaine : La CEN-SAD engage les nouvelles autorités à veiller au r…

Le Secrétariat général de la Communauté des Etats sahélo-sahariens CEN-SAD suit avec une très profonde préoccupation l'évolution de la situation politique et militaire en République Centrafricaine, marquée, le 24 mars 2013, par la remise en cause de l'ordre constitutionnel par des groupes armés se réclamant de la coalition de la SELEKA, indique un communiqué de presse rendu public, hier, par le Secrétariat général de ladite organisation...

Libye : Deux ans après la révolution

Une mission de l'Unité de Fusion et de Liaison (UFL) qui regroupe huit pays, s'est rendue en février dernier en Libye, afin d'évaluer le dispositif sécuritaire de lutte contre l'insécurité et le terrorisme de ce pays, deux ans après le déclenchement de la Révolution. La mission était composée de journalistes d'Algérie, du Burkina Faso, de la Mauritanie, du Mali, du Niger et de la Libye.Pendant son séjour en Libye, la mission de l'UFL a ...

Dans Gao, les cousins nigériens montent la garde

Dans Gao, les cousins nigériens montent la garde

Premier contingent de la force africaine, la MISMA, déployé dans le nord Mali, un bataillon de Nigériens appuie les Français et les Maliens face à la menace djihadiste. Sécuriser Gao et ses environs. L'objectif initial était clair et la mission à portée des moyens déployés. Pourtant, les miliciens du Mujao ont rebattu les cartes. En quatre jours, deux attentats-suicides et les infiltrations de dimanche après-midi ont mis fin à deux sema...

Reportage à Gao : le tombeau des Askia sauvé de justesse

Reportage à Gao : le tombeau des Askia sauvé de justesse

La ville de Gao est connue aussi sous le nom de la «Cité des Askia», donné en référence aux célèbres rois de la dynastie des Askia qui ont régné pendant des siècles dans le Songhoy. Ces illustres rois du Royaume ont construit une mosquée, un lieu de culte qui abritait aussi les tombeaux des différents rois qui se sont succédé.La mosquée est un lieu de culte séculaire, puisque construite il y a plus de six (600) ans. Construite en terre ...

COOPERATION SINO-AFRICAINE : LA CHINE DOUBLE SES CREDITS A L'AFRIQUE POUR UN TOTAL DE 20 MILLIARDS DE DOLLARS

Ouverte, jeudi dernier dans la 2ème salle du banquet du Grand Palais du Peuple à Beijing, en République Populaire de Chine, la 5ème conférence ministérielle du Forum sur la Coopération sino-africaine (FOCSA ou FOCAC), a tenu ses promesses. L'exemplarité de la relation sino-africaine s'est traduite par l'annonce faite par le président chinois SEM. Hu Jintao, qui préconise cinq domaines prioritaires pour promouvoir les relations entre nos...

5EME CONFERENCE MINISTERIELLE DU FORUM SUR LA COOPERATION SINO-AFRICAINE (FCSA) A BEIJING (REPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE…

Les 19 et 20 juillet, la 5ème Conférence ministérielle du Forum sur la Coopération sino-africaine (FCSA) se tiendra à Beijing. Ce sera un nouvel événement majeur dans les relations d'amitié et de coopération entre la Chine et l'Afrique. Depuis sa création en 2000, le FCSA est devenu un mécanisme important de dialogue collectif et de coopération pragmatique entre la Chine et l'Afrique dans la nouvelle période, et a contribué énergiquemen...

ELECTIONS LEGISLATIVES EN LIBYE : LES LIBERAUX EN TETE

Les libyens ont été appelés aux urnes samedi dernier, afin d'élire leurs députés. Après quatre décennies de régime autocratique de Mouammar Kadhafi, ce sont 1,6 million d'électeurs sur 2,8 millions inscrits qui ont voté ce samedi aux premières élections libres de l'histoire de ce pays autrefois appelé la Grande Jamahiriya du Colonel Kadhafi.

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Préparatifs de la fête de l'Aïd-el-fitr à Niamey :…

Préparatifs de la fête de l'Aïd-el-fitr à Niamey : Affluence générale vers les marchés de la capitale

Dans quelques heures, à l'instar du reste de la communauté musulmane, les fidèles de notre...

vendredi 23 juin 2017

Repas de fête : Disponibilité et stabilité des pri…

Repas de fête : Disponibilité et stabilité des prix de la volaille et du poisson importé

Les fêtes sont des grands moments de consommation de viande surtout de la volaille. Les pi...

vendredi 23 juin 2017

Les Salons de beauté plus que jamais sollicités

Les Salons de beauté plus que jamais sollicités

Le jour de la fête est un grand jour pour les femmes et les jeunes filles. C'est en effet ...

vendredi 23 juin 2017

L'air du temps

Epilogue ramadanesque

Epilogue ramadanesque

Jour J moins 28 ; - 27 ; -4 ; -3 ;-2, etc. Pour certains jeûneurs, le compte à rebours déc...

vendredi 23 juin 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.