Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Reportage à Gao : le tombeau des Askia sauvé de justesse

Une vue des tombeaux des Askias Une vue des tombeaux des Askias

La ville de Gao est connue aussi sous le nom de la «Cité des Askia», donné en référence aux célèbres rois de la dynastie des Askia qui ont régné pendant des siècles dans le Songhoy. Ces illustres rois du Royaume ont construit une mosquée, un lieu de culte qui abritait aussi les tombeaux des différents rois qui se sont succédé.
La mosquée est un lieu de culte séculaire, puisque construite il y a plus de six (600) ans. Construite en terre cuite, la mosquée des Askia a résisté à tous les assauts, aux intempéries. Elle est aujourd'hui un patrimoine historique qui fait la fierté des habitants en particulier et de toute la communauté songhoy en général.

Certes, elle a résisté aux soubresauts divers, mais la menace la plus pressante et la plus grave¸ de ce temps moderne a été sans conteste l'occupation de la ville par les djihadistes qui ont séjourné dans la ville pendant neuf mois. Ces hommes armés, islamistes extrémistes ont décidé de mettre à plat l'histoire des musulmans de la zone occupée en s'adonnant à des actes les plus odieux comme la destruction de certains sanctuaires, de certains édifices et autres édifices de référence islamiques. Les hérétiques ont visé la mosquée des Askia et ce qu'elle recouvre ; les tombeaux des Askia. Ils ont commencé par la ville de Tombouctou où ils ont détruit de nombreux lieux saints. Les populations de Gao averties de cette folie destructrice des ex maitres du Nord Mali se sont aussitôt érigées en remparts. Une brigade de vigilance est rapidement mise en place avec les jeunes à l'avant-garde.
Elle a pour rôle de protéger, entre autres, cet héritage historique de l'entreprise criminelle des envahisseurs. De nuit comme de jour, les lieux sont gardés pas des jeunes encadrés par des personnes âgées. Neuf (9) mois de veille, neuf mois d'endurance qui ont payé. La mosquée est encore débout, les djihadistes sont dehors, chassés par les frappes des français et traqués par les soldats nigériens et maliens qui assurent désormais la sécurité de la ville.
contingentLe maire de Gao est aux anges, lui qui avait pour seul souci la sauvegarde des acquis de sa commune et des zones sous occupation. M. Sadou Harouna Diallo salue l'initiative des populations et se réjouit de la bravoure et du courage de la jeunesse de Gao. Sans elles les tombeaux seraient certainement profanés, la mosquée serait probablement détruite sous des prétextes fallacieux par les soi-disant défenseurs de la religion. «C'est grâce à ce courage, à cette détermination de la jeunesse de Gao que ce patrimoine est sauvé» affirme le maire.
Selon les témoins, les djihadistes ont tenté à plusieurs reprises d'accéder à la mosquée mais les habitants se sont farouchement opposés. A chaque fois qu'ils faisaient irruption «la population leur répond que pour détruire cette mosquée ou ce qui s'y trouve, il va leur falloir marcher sur les cadavres de tous les habitants de Gao », confie le maire.
En nous accompagnant dans l'enceinte, après l'autorisation requise, un des jeunes gardiens des lieux, M. Midou Maiga, nous réaffirme sa détermination à sauvegarder ce patrimoine. «La mosquée et les tombeaux des Askia ont existé, ils existent encore et nous sommes prêts à donner notre sang et même nos vies pour les protéger». Midou Maiga arborait encore fièrement son macaron de la brigade de vigilance comme beaucoup d'autres jeunes de Gao. Son autre ami trouvé sur les lieux, en retrait à côté des sages assis devant la mosquée, ajoute : «le Mujao n'a pas réussi à assouvir sa soif, celle de voir effacer l'histoire islamique». Le maire de Gao le regarde, admiratif, une façon de lui témoigner sa gratitude.
A l'intérieur de la mosquée, le constat est reluisant. La mosquée n'a pris aucun coup de pioche des agresseurs du Nord Mali. Leur sale besogne s'est limitée au niveau des édifices publics et autres structures dans la ville. Les tombeaux sont intacts tout comme les pierres tombales sont aussi présentes. Sur ces dernières, on peut encore lire des inscriptions faites en arabe ancien. En quittant les lieux, le maire salue à nouveau ces gardiens de l'histoire, le cœur net et rempli de joie de voir que ce monument d'une valeur inestimable est enfin sauvé.

Etranger

Visite dans deux villes de la province de Shandong : Yantai et Jinan : A la découverte des repères historiques et cultur…

Visite dans deux villes de la province de Shandong : Yantai et Jinan : A la découverte des repères historiques et culturels du peuple chinois

Après les différentes communications des experts en journalisme et la visite de la Radio Chine Internationale (CRI), la délégation des professionnels de médias du Niger qui séjourne en Chine s'est rendue successivement dans la ville de Yantai où se trouve le musée du vin rouge et à Jinan, le chef-lieu de la province Shandong. Située à l'Est de Beijing au bord de la mer, Yantai est une ville à la fois industrielle, touristique et culture...

Visite du Président de la République, Chef de l'Etat, à Gao (Mali) : Le Chef de l'Etat félicite le bataillon nigérien de…

Visite du Président de la République, Chef de l'Etat, à Gao (Mali) : Le Chef de l'Etat félicite le bataillon nigérien de la MISMA

Le Président de la République, Chef Suprême des armées, SE Issoufou Mahamadou a effectué, samedi, une visite à Gao (Mali), d'où il a exprimé son ferme soutien et ses encouragements, ainsi que ceux de l'ensemble du peuple nigérien, aux officiers, sous-officiers, militaires de rang et gendarmes composant le bataillon nigérien de la MISMA. SE Mahamadou Issoufou les a vivement félicités pour les actions déterminantes qu'ils mènent dans le c...

Grâce à vous l'espoir renaît sur l'ensemble du territoire malien : «Officiers, Sous-officiers, Militaires du Rang, Genda…

Grâce à vous l'espoir renaît sur l'ensemble du territoire malien : «Officiers, Sous-officiers, Militaires du Rang, Gendarmes du Bataillon nigérien de la MISMA

Souvenez-vous que lors de notre dernière rencontre à Ouallam, je vous apportais les salutations et les félicitations du Chef Suprême des Armées ainsi que celles du peuple nigérien.Souvenez-vous aussi que je vous disais toute l'admiration que le Niger et son peuple vous portent face aux actions déterminantes et permanentes menées par nos forces de défense et de sécurité pour la sauvegarde de la paix et de la sécurité. Souvenez-vous enfin...

Situation politique et militaire en République Centrafricaine : La CEN-SAD engage les nouvelles autorités à veiller au r…

Le Secrétariat général de la Communauté des Etats sahélo-sahariens CEN-SAD suit avec une très profonde préoccupation l'évolution de la situation politique et militaire en République Centrafricaine, marquée, le 24 mars 2013, par la remise en cause de l'ordre constitutionnel par des groupes armés se réclamant de la coalition de la SELEKA, indique un communiqué de presse rendu public, hier, par le Secrétariat général de ladite organisation...

Libye : Deux ans après la révolution

Une mission de l'Unité de Fusion et de Liaison (UFL) qui regroupe huit pays, s'est rendue en février dernier en Libye, afin d'évaluer le dispositif sécuritaire de lutte contre l'insécurité et le terrorisme de ce pays, deux ans après le déclenchement de la Révolution. La mission était composée de journalistes d'Algérie, du Burkina Faso, de la Mauritanie, du Mali, du Niger et de la Libye.Pendant son séjour en Libye, la mission de l'UFL a ...

Dans Gao, les cousins nigériens montent la garde

Dans Gao, les cousins nigériens montent la garde

Premier contingent de la force africaine, la MISMA, déployé dans le nord Mali, un bataillon de Nigériens appuie les Français et les Maliens face à la menace djihadiste. Sécuriser Gao et ses environs. L'objectif initial était clair et la mission à portée des moyens déployés. Pourtant, les miliciens du Mujao ont rebattu les cartes. En quatre jours, deux attentats-suicides et les infiltrations de dimanche après-midi ont mis fin à deux sema...

Reportage à Gao : le tombeau des Askia sauvé de justesse

Reportage à Gao : le tombeau des Askia sauvé de justesse

La ville de Gao est connue aussi sous le nom de la «Cité des Askia», donné en référence aux célèbres rois de la dynastie des Askia qui ont régné pendant des siècles dans le Songhoy. Ces illustres rois du Royaume ont construit une mosquée, un lieu de culte qui abritait aussi les tombeaux des différents rois qui se sont succédé.La mosquée est un lieu de culte séculaire, puisque construite il y a plus de six (600) ans. Construite en terre ...

COOPERATION SINO-AFRICAINE : LA CHINE DOUBLE SES CREDITS A L'AFRIQUE POUR UN TOTAL DE 20 MILLIARDS DE DOLLARS

Ouverte, jeudi dernier dans la 2ème salle du banquet du Grand Palais du Peuple à Beijing, en République Populaire de Chine, la 5ème conférence ministérielle du Forum sur la Coopération sino-africaine (FOCSA ou FOCAC), a tenu ses promesses. L'exemplarité de la relation sino-africaine s'est traduite par l'annonce faite par le président chinois SEM. Hu Jintao, qui préconise cinq domaines prioritaires pour promouvoir les relations entre nos...

5EME CONFERENCE MINISTERIELLE DU FORUM SUR LA COOPERATION SINO-AFRICAINE (FCSA) A BEIJING (REPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE…

Les 19 et 20 juillet, la 5ème Conférence ministérielle du Forum sur la Coopération sino-africaine (FCSA) se tiendra à Beijing. Ce sera un nouvel événement majeur dans les relations d'amitié et de coopération entre la Chine et l'Afrique. Depuis sa création en 2000, le FCSA est devenu un mécanisme important de dialogue collectif et de coopération pragmatique entre la Chine et l'Afrique dans la nouvelle période, et a contribué énergiquemen...

ELECTIONS LEGISLATIVES EN LIBYE : LES LIBERAUX EN TETE

Les libyens ont été appelés aux urnes samedi dernier, afin d'élire leurs députés. Après quatre décennies de régime autocratique de Mouammar Kadhafi, ce sont 1,6 million d'électeurs sur 2,8 millions inscrits qui ont voté ce samedi aux premières élections libres de l'histoire de ce pays autrefois appelé la Grande Jamahiriya du Colonel Kadhafi.

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

A la découverte du village de Tapoa : Un village t…

A la découverte du village de Tapoa : Un village touristique riche de sa biodiversité

Jadis un petit village habité par les gourmantchés, Tapoa est aujourd'hui un camp forestie...

vendredi 11 août 2017

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune…

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune Rurale de Tamou : Un carrefour de brassage entre plusieurs ethnies et peuples de différents pays

Situé à environ 15 km du chef-lieu de la Commune rurale de Tamou, département de Say, le v...

vendredi 11 août 2017

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les f…

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les femmes développent l'industrie du ''tigadigué''

Pâte d'arachide, le tigadégué est beaucoup utilisé dans la cuisine au Niger, particulièrem...

vendredi 28 juillet 2017

L'air du temps

Exit la ''Pilule'' et le chicha, vive le wifi-club !

Exit la ''Pilule'' et le chicha, vive le wifi-club !

Exit les escapades démentielles à la ''Pilule'' et les virées dans les lieux vaporeux des ...

vendredi 15 septembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.