Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

5EME CONFERENCE MINISTERIELLE DU FORUM SUR LA COOPERATION SINO-AFRICAINE (FCSA) A BEIJING (REPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE) : ŒUVRONS POUR PORTER LE NOUVEAU PARTENARIAT STRATEGIQUE SINO-AFRICAIN A UN NOUVEAU PALIER

Les 19 et 20 juillet, la 5ème Conférence ministérielle du Forum sur la Coopération sino-africaine (FCSA) se tiendra à Beijing. Ce sera un nouvel événement majeur dans les relations d'amitié et de coopération entre la Chine et l'Afrique. Depuis sa création en 2000, le FCSA est devenu un mécanisme important de dialogue collectif et de coopération pragmatique entre la Chine et l'Afrique dans la nouvelle période, et a contribué énergiquement au développement global de la coopération sino-africaine sur des échelles plus vastes, dans des domaines plus larges et à des niveaux plus élevés.

Surtout le Sommet de Beijing et la 3ème Conférence ministérielle du FCSA de 2006 ont mis en place le nouveau partenariat stratégique sino-africain caractérisé par l'égalité et la confiance mutuelle sur le plan politique, la coopération gagnant-gagnant sur le plan économique et les échanges et l'inspiration réciproque sur le plan culturel, posant un jalon important dans les annales des relations sino-africaines.

La présente Conférence est la première conférence ministérielle du FCSA de la 2ème décennie du 21ème siècle. Des dirigeants chinois et africains assisteront à la cérémonie d'ouverture de la Conférence et les Ministres chargés des affaires étrangères et de la coopération économique de la Chine et de 50 pays africains ainsi que le Président de la Commission de l'Union africaine (UA) participeront à la Conférence. Ayant comme thème «Consolider les acquis et ouvrir de nouvelles perspectives pour le nouveau partenariat stratégique sino-africain », celle-ci sera l'occasion d'évaluer sur tous les plans la mise en œuvre des résultats de la 4e Conférence ministérielle du FCSA de 2009 en Égypte et de planifier le développement des relations sino-africaines pour les trois ans à venir.

Au cours des trois dernières années, les relations entre la Chine et l'Afrique ont poursuivi un développement rapide et obtenu des résultats fructueux.

La confiance mutuelle sur le plan politique n'a cessé de se renforcer. Les visites de haut niveau entre la Chine et l'Afrique se sont intensifiées davantage, tandis que les échanges et le dialogue dans les différents domaines et à tous les nivaux ont gagné en profondeur. Le Président Hu Jintao et d'autres dirigeants du PCC et de l'État ont effectué plusieurs visites en Afrique. Les relations de la Chine avec les pays africains amis, l'UA et les autres organisations régionales se sont développées sur tous les plans. La Chine soutient fermement les efforts d'union et de développement de l'Afrique ainsi que son processus d'intégration. Le Complexe de Conférences et de Bureaux de l'UA, construit avec l'aide de la Chine et dont les travaux se sont achevés dans d'heureuses conditions, a été hautement apprécié par la partie africaine et est devenu le nouveau symbole de l'amitié sino-africaine de notre époque. La Chine a participé activement aux affaires de paix et de sécurité de l'Afrique et soutient les pays africains dans leurs efforts de défendre l'indépendance nationale, l'intégrité territoriale et la souveraineté d'État, de choisir librement leurs voies de développement et de régler de manière autonome les questions de l'Afrique. De leur côté, les pays africains ont continué à accorder leur ferme soutien à la Chine sur les questions touchant à ses intérêts vitaux et majeurs.

La coopération pragmatique a donné des résultats remarquables. En tant que pays en développement, la Chine est sensible aux difficultés rencontrées par les pays africains dans la crise financière internationale. Bien que confrontée elle aussi à de multiples difficultés, elle a mis en œuvre consciencieusement les différentes actions de suivi de la 4ème Conférence ministérielle du FCSA. Les mesures prévues telles que l'augmentation des aides, l'octroi de prêts préférentiels, l'annulation de dettes, l'exemption de droits de douane, la mise en place des crédits spéciaux pour les PME africaines, la construction d'écoles, d'hôpitaux et de centres pilotes de technologies agricoles et l'envoi d'agronomes ont été intégralement mises en œuvre. En 2011, le commerce sino-africain a atteint le chiffre record de 166,3 milliards de dollars américains, faisant de la Chine le premier partenaire commercial de l'Afrique pour la 3e année consécutive. Les investissements directs chinois en Afrique ont atteint 14,7 milliards de dollars américains au total et plus de 2 000 entreprises, toutes catégories confondues, se sont installées en Afrique.

Les échanges socio-culturels ont connu un développement vigoureux. Ces dernières années, les échanges culturels et populaires entre la Chine et l'Afrique se sont intensifiés chaque jour davantage, tandis que leur coopération dans les domaines de l'éducation, des sciences et technologies, de la santé et du développement des ressources humaines s'est développée rapidement. Les activités telles que Focus sur les cultures chinoise et africaines, Programme d'échanges et d'études conjointes, Forum des think-tanks, Forum populaire et Forum des jeunes dirigeants Chine-Afrique ont été successivement lancées. La Chine et l'Afrique ont coopéré pour créer 29 instituts ou classes Confucius dans plus de 20 pays africains. Actuellement, le gouvernement chinois accorde chaque année plus de 5 000 bourses d'études aux pays africains et forme plus de 6 000 personnes pour l'Afrique dans différentes disciplines.

La coopération dans les affaires internationales s'est intensifiée chaque jour davantage. La Chine soutient fermement un rôle accru des pays africains dans les affaires internationales. Elle est pour l'augmentation en priorité de la représentation et du droit à la parole des pays africains dans les institutions internationales comme l'ONU, elle est favorable à leur participation aux affaires multilatérales notamment dans le cadre du G20, et elle soutient activement l'adhésion de l'Afrique du Sud au mécanisme de coopération du BRICS. La Chine appelle la communauté internationale à attacher une grande importance à la question du développement de l'Afrique, à honorer ses engagements d'aide aux pays africains, à les aider à réaliser les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et à tenir compte réellement des préoccupations africaines sur les dossiers comme les négociations du cycle de Doha de l'OMC, la réforme du système financier international et le développement durable. La Chine et l'Afrique ont mené une coopération approfondie dans la lutte internationale contre les changements climatiques pour préserver les intérêts communs des pays en développement. Leurs efforts à cet égard ont abouti à de très bons résultats.

Les faits prouvent que l'établissement et le développement du nouveau partenariat stratégique sino-africain ont contribué à valoriser pleinement les atouts respectifs de la Chine et de l'Afrique en vue de la prospérité et du progrès communs, à amener la communauté internationale à accorder une attention accrue à l'Afrique et à l'aider à accélérer la réalisation des OMD, à favoriser la coopération Sud-Sud pour renforcer le poids collectif des pays en développement dans l'échiquier politique et économique international, et à promouvoir la démocratisation des relations internationales et l'avènement d'un ordre international plus juste et d'un monde harmonieux de paix durable et de prospérité commune.

Le monde actuel traverse de grands développements, de profondes mutations et d'importants changements. La paix, le développement et la coopération s'affirment davantage comme le courant historique de notre époque. Pourtant, de nouveaux défis se succèdent les uns aux autres : la situation économique mondiale est complexe et grave, l'instabilité persiste dans certaines régions et les inégalités de développement se posent toujours avec acuité. L'Afrique maintient dans son ensemble une situation de paix, de stabilité et de progrès, cependant, des facteurs d'instabilité et d'incertitude se multiplient. Réaliser la stabilité durable, accélérer l'autodéveloppement, faire avancer le processus d'intégration et renforcer la coopération internationale, telle est la volonté commune de tous les peuples du continent africain.

La Chine et les pays africains sont bons amis, bons partenaires et bons frères. Consolider et renforcer les relations d'amitié et de coopération avec les pays africains constituent depuis toujours une composante importante de la politique extérieure d'indépendance et de paix de la Chine. Dans le nouveau contexte, la Chine travaillera, tout comme par le passé, et de concert avec les pays africains, pour faire évoluer sans cesse le nouveau partenariat stratégique sino-africain et apporter une plus grande contribution à la paix et au développement en Afrique et dans le monde entier.

En restant fermement attachés à l'amitié sino-africaine, nous allons intensifier les échanges et dialogues politiques, renforcer le partage d'expériences en matière de gouvernance, élargir la coopération dans le domaine de la paix et de la sécurité en Afrique et dans le processus de l'intégration régionale, préserver la solidarité et la coopération des pays en développement, maintenir la concertation et la coordination dans les affaires internationales d'importance majeure et approfondir la compréhension mutuelle et le soutien réciproque afin de faire progresser sans cesse l'amitié entre la Chine et l'Afrique de génération en génération et renforcer toujours davantage leur confiance mutuelle à travers la coopération.

En restant fermement attachés à l'approfondissement de la coopération pragmatique sino-africaine, nous allons saisir les excellentes opportunités offertes par le développement accéléré de la Chine et de l'Afrique, étendre les champs, innover les modes et améliorer la qualité de la coopération sino-africaine, concilier les intérêts à court terme et à long terme et combiner l'aide extérieure et l'auto-développement pour orienter la coopération sino-africaine vers le renforcement de la capacité d'auto-développement et de développement durable de l'Afrique, afin de réaliser un gagnant-gagnant d'un niveau plus élevé.

En restant fermement attachés aux échanges culturels et humains sino-africains, nous allons accorder une place plus importante aux échanges culturels et humains dans les relations sino-africaines, créer davantage de plateformes d'échanges et de projets phares et élargir les échanges directs et à double sens entre les organismes culturels, les médias, les organisations populaires, les chercheurs ainsi que les think-tanks des deux parties afin de créer une opinion publique favorable et une base populaire solide pour le développement sain et stable des relations sino-africaines.

En restant fermement attachés au bon fonctionnement du FCSA, nous allons travailler dans un esprit évolutif, entrepreneur et innovant pour perfectionner sans cesse son mécanisme, enrichir son contenu, créer davantage de projets phares et adopter des mesures de coopération qui répondent à l'exigence de notre époque et aux besoins des deux parties, pour que le FCSA soit toujours un étendard éclatant du développement des relations sino-africaines, une plate-forme efficace du renforcement des échanges et dialogues sino-africains et un moteur important de la coopération pragmatique sino-africaine.

«Mille kilomètres de distance n'empêchent pas les amis d'honorer leurs rendez-vous». La Conférence ministérielle du FCSA qui se tient tous les trois ans est un beau rendez-vous que se donnent la Chine et l'Afrique. C'est l'amitié qui fait venir les frères africains et qui nous réunit. Tout est maintenant prêt pour cette 5ème Conférence ministérielle du FCSA très attendue tant par la Chine que par l'Afrique. Je suis convaincu que grâce aux efforts conjoints des deux parties, la Conférence sera couronnée d'un plein succès, et qu'elle portera le nouveau partenariat stratégique sino-africain à un palier encore plus élevé.

Etranger

Visite dans deux villes de la province de Shandong : Yantai et Jinan : A la découverte des repères historiques et cultur…

Visite dans deux villes de la province de Shandong : Yantai et Jinan : A la découverte des repères historiques et culturels du peuple chinois

Après les différentes communications des experts en journalisme et la visite de la Radio Chine Internationale (CRI), la délégation des professionnels de médias du Niger qui séjourne en Chine s'est rendue successivement dans la ville de Yantai où se trouve le musée du vin rouge et à Jinan, le chef-lieu de la province Shandong. Située à l'Est de Beijing au bord de la mer, Yantai est une ville à la fois industrielle, touristique et culture...

Visite du Président de la République, Chef de l'Etat, à Gao (Mali) : Le Chef de l'Etat félicite le bataillon nigérien de…

Visite du Président de la République, Chef de l'Etat, à Gao (Mali) : Le Chef de l'Etat félicite le bataillon nigérien de la MISMA

Le Président de la République, Chef Suprême des armées, SE Issoufou Mahamadou a effectué, samedi, une visite à Gao (Mali), d'où il a exprimé son ferme soutien et ses encouragements, ainsi que ceux de l'ensemble du peuple nigérien, aux officiers, sous-officiers, militaires de rang et gendarmes composant le bataillon nigérien de la MISMA. SE Mahamadou Issoufou les a vivement félicités pour les actions déterminantes qu'ils mènent dans le c...

Grâce à vous l'espoir renaît sur l'ensemble du territoire malien : «Officiers, Sous-officiers, Militaires du Rang, Genda…

Grâce à vous l'espoir renaît sur l'ensemble du territoire malien : «Officiers, Sous-officiers, Militaires du Rang, Gendarmes du Bataillon nigérien de la MISMA

Souvenez-vous que lors de notre dernière rencontre à Ouallam, je vous apportais les salutations et les félicitations du Chef Suprême des Armées ainsi que celles du peuple nigérien.Souvenez-vous aussi que je vous disais toute l'admiration que le Niger et son peuple vous portent face aux actions déterminantes et permanentes menées par nos forces de défense et de sécurité pour la sauvegarde de la paix et de la sécurité. Souvenez-vous enfin...

Situation politique et militaire en République Centrafricaine : La CEN-SAD engage les nouvelles autorités à veiller au r…

Le Secrétariat général de la Communauté des Etats sahélo-sahariens CEN-SAD suit avec une très profonde préoccupation l'évolution de la situation politique et militaire en République Centrafricaine, marquée, le 24 mars 2013, par la remise en cause de l'ordre constitutionnel par des groupes armés se réclamant de la coalition de la SELEKA, indique un communiqué de presse rendu public, hier, par le Secrétariat général de ladite organisation...

Libye : Deux ans après la révolution

Une mission de l'Unité de Fusion et de Liaison (UFL) qui regroupe huit pays, s'est rendue en février dernier en Libye, afin d'évaluer le dispositif sécuritaire de lutte contre l'insécurité et le terrorisme de ce pays, deux ans après le déclenchement de la Révolution. La mission était composée de journalistes d'Algérie, du Burkina Faso, de la Mauritanie, du Mali, du Niger et de la Libye.Pendant son séjour en Libye, la mission de l'UFL a ...

Dans Gao, les cousins nigériens montent la garde

Dans Gao, les cousins nigériens montent la garde

Premier contingent de la force africaine, la MISMA, déployé dans le nord Mali, un bataillon de Nigériens appuie les Français et les Maliens face à la menace djihadiste. Sécuriser Gao et ses environs. L'objectif initial était clair et la mission à portée des moyens déployés. Pourtant, les miliciens du Mujao ont rebattu les cartes. En quatre jours, deux attentats-suicides et les infiltrations de dimanche après-midi ont mis fin à deux sema...

Reportage à Gao : le tombeau des Askia sauvé de justesse

Reportage à Gao : le tombeau des Askia sauvé de justesse

La ville de Gao est connue aussi sous le nom de la «Cité des Askia», donné en référence aux célèbres rois de la dynastie des Askia qui ont régné pendant des siècles dans le Songhoy. Ces illustres rois du Royaume ont construit une mosquée, un lieu de culte qui abritait aussi les tombeaux des différents rois qui se sont succédé.La mosquée est un lieu de culte séculaire, puisque construite il y a plus de six (600) ans. Construite en terre ...

COOPERATION SINO-AFRICAINE : LA CHINE DOUBLE SES CREDITS A L'AFRIQUE POUR UN TOTAL DE 20 MILLIARDS DE DOLLARS

Ouverte, jeudi dernier dans la 2ème salle du banquet du Grand Palais du Peuple à Beijing, en République Populaire de Chine, la 5ème conférence ministérielle du Forum sur la Coopération sino-africaine (FOCSA ou FOCAC), a tenu ses promesses. L'exemplarité de la relation sino-africaine s'est traduite par l'annonce faite par le président chinois SEM. Hu Jintao, qui préconise cinq domaines prioritaires pour promouvoir les relations entre nos...

5EME CONFERENCE MINISTERIELLE DU FORUM SUR LA COOPERATION SINO-AFRICAINE (FCSA) A BEIJING (REPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE…

Les 19 et 20 juillet, la 5ème Conférence ministérielle du Forum sur la Coopération sino-africaine (FCSA) se tiendra à Beijing. Ce sera un nouvel événement majeur dans les relations d'amitié et de coopération entre la Chine et l'Afrique. Depuis sa création en 2000, le FCSA est devenu un mécanisme important de dialogue collectif et de coopération pragmatique entre la Chine et l'Afrique dans la nouvelle période, et a contribué énergiquemen...

ELECTIONS LEGISLATIVES EN LIBYE : LES LIBERAUX EN TETE

Les libyens ont été appelés aux urnes samedi dernier, afin d'élire leurs députés. Après quatre décennies de régime autocratique de Mouammar Kadhafi, ce sont 1,6 million d'électeurs sur 2,8 millions inscrits qui ont voté ce samedi aux premières élections libres de l'histoire de ce pays autrefois appelé la Grande Jamahiriya du Colonel Kadhafi.

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

A la découverte du village de Tapoa : Un village t…

A la découverte du village de Tapoa : Un village touristique riche de sa biodiversité

Jadis un petit village habité par les gourmantchés, Tapoa est aujourd'hui un camp forestie...

vendredi 11 août 2017

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune…

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune Rurale de Tamou : Un carrefour de brassage entre plusieurs ethnies et peuples de différents pays

Situé à environ 15 km du chef-lieu de la Commune rurale de Tamou, département de Say, le v...

vendredi 11 août 2017

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les f…

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les femmes développent l'industrie du ''tigadigué''

Pâte d'arachide, le tigadégué est beaucoup utilisé dans la cuisine au Niger, particulièrem...

vendredi 28 juillet 2017

L'air du temps

Les propriétaires véreux face à l'impôt sur le loyer

Les propriétaires véreux face à l'impôt sur le loyer

L'impôt sur le loyer. Parlons-en ! Depuis la mise en œuvre de la décision instituant cet i...

vendredi 18 août 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.