Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Editorial : Engagement pour la paix au Sahel


DG onepLa Conférence de haut niveau sur le Sahel, tenue à Bruxelles a clos ses travaux sur une note de satisfaction générale. En effet, à l'appel du Président en exercice du G5 Sahel, entouré pour la circonstance des quatre autres Chefs d'Etat des pays membres, en faveur de la mobilisation des fonds nécessaires à l'opérationnalisation de la Force commune du G5 Sahel, la communauté internationale a répondu promptement. Aussi, a-t-elle d'emblée annoncé son intention de débloquer 414 millions d'euros, soit environ 272 milliards de francs CFA.
C'est donc un grand succès pour le G5 Sahel d'abord qui voit ses efforts reconnus et soutenus, mais aussi une victoire pour la Communauté internationale, qui peut désormais s'appuyer sur les capacités d'une telle force pour traquer et mettre hors d'état de nuire les groupes terroristes qui écument la région sahélienne.
Force est de reconnaitre que le charisme et le leadership du Président de la République, SE. Issoufou Mahamadou, Président en exercice du G5 Sahel, ont beaucoup pesé dans l'aboutissement à ce succès enregistré dans la capitale européenne. Il se trouve en effet que tout le monde connait et apprécie l'engagement soutenu du Président Issoufou sur toutes les questions touchant la sécurité ainsi que la lutte contre le terrorisme et le crime organisé. Depuis son accession à la magistrature suprême de notre pays, le Président Issoufou était sur tous les fronts pour apporter le ton de la fermeté contre l'extrémisme violent, mais et surtout pour inviter la communauté internationale à s'intéresser aux vraies causes du mal, c'est-à-dire le mal développement, l'extrême pauvreté, le changement climatique dans la zone sahélo-saharienne.
Au sein de l'organisation commune, le G5 Sahel, créée grâce à sa vision clairvoyante, le Chef de l'Etat était l'une des voix les plus écoutées. Il était un partisan de la fermeté contre des individus sans foi ni lois qui sèment la terreur au sein des paisibles citoyens. C'est pourquoi, dès le lendemain de sa désignation en tant que Président en exercice du G5 Sahel, le Président Issoufou Mahamadou a pris les choses en main en présidant une réunion avec toutes les personnalités concernées par la question en vue de la finalisation de la feuille de route de l'organisation durant l'année en cours avec des délais précis. De même, des instructions précises ont été données au Secrétaire Permanent du G5 Sahel pour mener une offensive diplomatique en direction de la communauté internationale afin qu'elle accompagne la Force du G5 Sahel, tout en accentuant les actions de développement dans la zone sahélienne afin de préserver la jeunesse.
Selon la vision du Président Issoufou, il faut aller vite et avec détermination pour combattre le mal à sa racine en s'attaquant à ses causes à travers des investissements massifs pour le développement de la région. « Nous devons agir résolument pour changer le visage de la région du Sahel ou courir le risque de voir cette partie du monde sombrer inexorablement dans la violence, le chaos. Le Sahel est la frontière avec l'Europe. Le Sahel est un bouclier, une digue qui ne doit jamais rompre », a averti le Chef de l'Etat, lors de la Conférence de Bruxelles. D'où, a-t-il poursuivi, la nécessité de « promouvoir le développement durable et donc de donner des perspectives d'avenir ''in situ'' aux jeunes de plus en plus nombreux qui arrivent sur le marché du travail ».
Soulignant que la sécurité est un bien public mondial, le Chef de l'Etat a appelé l'ensemble des partenaires à être à la hauteur des enjeux sécuritaires qui, finalement concernent tout le monde. «Transformons radicalement un foyer d'instabilité en havre de paix et de prospérité, faisons de la région du Sahel une référence mondiale en matière de coopération internationale réussie. C'est possible, c'est souhaitable, c'est nécessaire et ce sera profitable à tous ». Tel est le vibrant appel lancé par le Président de la République à l'endroit de la communauté internationale depuis Bruxelles.
Un appel qui, à tous points de vue, a été bien entendu à en juger par les fonds annoncés et l'engouement des partenaires pour accompagner le G5 Sahel.

Mahamadou Adamou( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )
27/02/18

Hommes politique

Error: No articles to display

AG/ONU

Editorial

Audiences

Dossier

Ramadan 2018 /Denrées alimentaires : Disponibilité…

Ramadan 2018 /Denrées alimentaires : Disponibilité des produits et stabilité des prix sur tous les marchés de la capitale

Le mois béni de Ramadan est un mois pendant lequel, la consommation alimentaire est élevée...

vendredi 18 mai 2018

Ramadan 2018 : Prix du sucre en baisse, attention …

Ramadan 2018 : Prix du sucre en baisse, attention à la surconsommation

Le prix du sucre connait cette année une forte baisse par rapport au Ramadan 2017. Le cart...

vendredi 18 mai 2018

Prix des légumes sur les marchés : A la limite de …

Prix des légumes sur les marchés : A la limite de la flambée

Les musulmans du Niger, à l'instar de ceux des autres pays, ont entamé à partir du mercred...

vendredi 18 mai 2018

L'air du temps

Banditisme rampant

Banditisme rampant

Mais enfin, qu'est ce qui se passe dans la tête de tous ces jeunes qui espèrent pouvoir ga...

vendredi 22 juin 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.