Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

À la Présidence de la République : Le chef de l'État s'est entretenu avec l'humoriste Mamane, le Gondwanais


audienceLe Président de la République, Chef de l'Etat SE Issoufou Mahamadou a reçu hier notre compatriote Mohamed Mouctari Moustapha Tahi, plus connu sous son nom d'humoriste Mamane alias « le président de la république très très démocratique du Gondwana ».

À l'issue de l'entretien qu'il a eu avec le Chef de l'Etat, Maman le Gondwanais a indiqué que ça fait un moment qu'il a un projet de création d'une école sous régionale de comédie en Afrique, plus précisément au Niger. Tout le monde connaît le parlement du rire et le festival d'humour qui regroupent les humoristes africains, a dit Mamane, au sortir de l'audience. Et pour arriver à regrouper les humoristes africains, Mamane explique qu'il a demandé à chacun de lui envoyer son sketch où son texte. Après les avoir sélectionnés, ils ont suivi une formation avec Deugbe et Gowou avant de passer sur scène. « On s'est rendu compte qu'il faut donner une formation à tous ces humoristes. Pour avoir un humour léger et intelligent, parce que l'humoriste doit savoir lire et écrire et doit surtout savoir analyser sa société pour pouvoir transcrire les situations en sketches drôles, qui collent à la société et qui respectent le public », déclaré Mamane.
Son ambition dit-il, est de faire de l'humour africain, un humour qui peut traiter de tous les sujets de la société. « S'agissant de la création de l'école sous régionale de comédie, j'en ai déjà parlé au Chef de l'État, l'année dernière quand on est venu pour lui présenter le film "Bienvenue au Gondwana". La visite d'aujourd'hui, est une suite logique pour faire évoluer le projet. L'école verra le jour à moyen terme, avec la participation et les facilités qu'accorderont l'Etat du Niger et nos partenaires techniques et financiers. Pour faire fonctionner l'école on fera des auditions dans les écoles, les campus universitaires, un peu partout en Afrique pour sélectionner les humoristes en herbe et les former. En ce qui concerne la formation on fera venir des grands humoristes confirmés et des grands metteurs en scène de l'Europe, du Canada et du Sénégal, etc., pour une formation de qualité et ainsi assurer la relève », a dit l'humoriste.
Quant à l'humour Nigérien et à la place qu'il va occuper dans la société, Mamane a cette appréciation : « l'humour Nigérien va être un humour sérieux qui va au fond des choses et il occupera une place importante dans la renaissance culturelle au Niger ».

Wata Nana Fassouma

Hommes politique

Error: No articles to display

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

Audiences

Dossier

Commerce du criquet au Niger : Plongée dans la fil…

Commerce du criquet au Niger : Plongée dans la filière de ces insectes commestibles

Le criquet fait partie, désormais, des produis commerciaux au Niger. Devenu de plus en plu...

jeudi 21 mars 2019

Vente de criquets frits : Une activité qui se conj…

Vente de criquets frits : Une activité qui se conjugue au féminin

Le business autour de la « filière criquet» fait le bonheur de plusieurs femmes au Niger. ...

jeudi 21 mars 2019

Capture, préparation, exportation du criquet : Mar…

Capture, préparation, exportation du criquet : Maradi, la plaque tournante

S'il y a un commerce qui a le vent en poupe à Maradi, c'est bien celui des criquets. Cette...

jeudi 21 mars 2019

L'air du temps

Les puristes n'en peuvent plus !

Les puristes n'en peuvent plus !

Après la célébration de la journée internationale de la francophonie, le mardi 20 mars der...

jeudi 21 mars 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.