Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Dossier


d-1-1C'est la huitième année consécutive que les membres de l'Union des coopératives de la région d'Agadez, se retrouvent en cette période à Niamey pour proposer aux consommateurs leurs produits. Pour la foire en cours, qui se tient du 12 janvier au 12 février 2019, quelques deux cent cinquante (250) producteurs et revendeurs ont pris place à la Place Toumo et sur d'autres sites dans la capitale. Nos interlocuteurs louent les efforts de l'Etat du Niger à travers plusieurs programmes et projets de développement notamment l'Initiative 3N, « les Nigériens Nourrissent les Nigériens ».

Ils sont nombreux à converger vers Niamey pour exposer leurs produits notamment la pomme de terre, les oranges, l'oignon, les épices, l'ail, etc. Les initiateurs de cette foire qui se tient à Niamey affirment que c'est dans un esprit de solidarité et d'une parfaite symbiose qu'ils s'activent à relever le défi aux côtés des autorités, afin d'assurer leur autonomie, participer au développement de leur région et du pays de façon générale. Ils accompagnent ainsi le Programme du Président de la République qu'est l'initiative 3N (les Nigériens Nourrissent les Nigériens). Les mesures de promotion du maraîchage qui furent développées dans ce cadre ont essentiellement consisté en un travail de vulgarisation : diffusion de nouvelles semences et la sensibilisation par rapport aux techniques culturales associées via la mise en place de parcelles de démonstration.

D'importantes quantités de produits proposés aux consommateurs de la capitale

Selon le Président du comité d'organisation de la foire des produits maraichers de la région d'Agadez, M. Hamidi Yahaya, l'objectif de cette foire est « d'avoir des débouchés un peu partout notamment à Niamey la capitale, de faire connaitre nos produits au grand public pour inciter d'autres nigériens à cultiver la terre ». La foire durera un mois du 12 janvier au 12 février 2019 ; elle est soutenue par le Projet Pôles Ruraux (PPR) qui appuie habituellement les maraichers au niveau de la région d'Agadez jusqu'à la commercialisation des produits. Ce sont des produits disponibles au cours de ce mois de janvier, comme la pomme de terre, les agrumes, l'ail, l'oignon et les épices. 555 tonnes de pomme de terre, plus de 43 tonnes d'agrumes, 115 tonnes d'ail, des centaines tonnes d'oignon et d'épices sont là pour la consommation des niaméens. La plupart des produits exposés à la place Toumo sont saisonniers, en dehors de la pomme de terre, qui elle est produite deux fois par an. M. Hamidi Yahaya d'assurer les consommateurs que ces produits ne contiennent aucun produit chimique.
Ce sont des produits uniquement bio. « Nous sommes pressées que ces maraichers débarquent à Niamey, du fait de l'abordabilité de leurs produits ; ce sont des produits de bonne qualité et en bon état. On peut les conserver plusieurs jours, ils ne se gâtent pas. Chaque année nous venons acheter ces différents produits au niveau de la foire de la place Toumo et trouvons les prix très abordables », témoigne Mme Hadjara. « C'est une opportunité qui s'offre à nous d'avoir des bons produits maraichers et à des prix défiant toute concurrence ; souvent on a du mal à trouver autant de produits sur d'autres marchés ; j'encourage tout le monde à venir faire ses emplettes ici et avoir des fruits et légumes bio. Nous devons consommer nigérien pour encourager ces producteurs. Chaque Niameen qui vient pour payer un produit encourage l'Initiative 3N du Président de la République » soutient M Ali un client rencontré sur les lieux.d-1
Ces foires s'inscrivent dans le cadre de l'accompagnement des producteurs de cette région désertique disposant des riches vallées et oasis propices à divers types de cultures et ce pour peu que l'eau soit maitrisée.
El hadj Souley Barka de la commune de Timia (Arlit) est un habitué de la foire depuis la première édition. « J'ai apporté divers produits surtout les épices ; le marché est bon, les clients affluent de toute part, on vend le Kilogramme d'orange et de pamplemousse à 1000f. Le Kilogramme de la Pomme de terre est à moins de 500 francs CFA pour plus de 4kilo achetés. Quant à la mesure d'oignon, le prix varie selon la contenance de la tasse. Pour les épices, il n'y a pas de prix fixe également. Nous avons les citrons, les tangalots, les grenadines quis'achètent facilement. J'attends des cargaisons de ces produits d'ici la fin de la semaine car la foire s'étend sur un mois sinon plus au cas où nous n'arriverons pas à écouler nos produits » explique El hadj Souley Barka.

Aïssa Abdoulaye Alfary(onep)
23/01/19

Publié dans Dossier
Écrit par
En savoir plus...

Hommes politique

Error: No articles to display

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

Audiences

Dossier

Département de Magaria : La préservation de l'envi…

Département de Magaria : La préservation de l'environnement gage de développement durable

Avec une superficie de 7 903 km2, Magaria est l'un des départements les plus riches en mat...

vendredi 15 février 2019

"La sécurité est aujourd'hui garantie dans le…

"La sécurité est aujourd'hui garantie dans le département", affirme le préfet : M. le préfet, pouvez-vous nous faire succinctement la présentation de votre entité administrative ?

Nous vous remercions de l'intérêt que vous accordez à notre département à savoir le départ...

vendredi 15 février 2019

Le numérique au Niger : Promouvoir le numérique et…

Le numérique au Niger : Promouvoir le numérique et accélérer le progrès social

Certes le fossé qui existe entre les pays dits développés et ceux du tiers monde est grand...

mardi 12 février 2019

L'air du temps

Saint Valentin : au cœur de l'espièglerie juvénile

Saint Valentin : au cœur de l'espièglerie juvénile

Hier, jeudi 14 février 2019, les jeunes ont célébré la fête de la Saint-Valentin dédiée au...

vendredi 15 février 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.