Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

L'air du temps

assane-soumanaMais enfin, quelle mouche a pu piquer tous ces jeunes gens qui écument les rues de notre capitale où ils espèrent prospérer, et en toute impunité, à travers le vol et autres actes délictueux ? Voilà des questions que nombre d'observateurs commencent à se poser au regard du constat nous révélant que, de plus en plus, notre jeunesse excelle dans le vol et aux actes de banditisme. Inutile de rappeler que de tels actes, à tous points de vue, jurent d'avec les valeurs fondamentales de notre société.
Aujourd'hui, il est difficile, voire impossible, de circuler dans presque un quelconque quartier de Niamey avec un objet précieux, comme par exemple le smartphone, sans être la cible de jeunes voyous tapis dans l'ombre prêts à vous sauter dessus pour l'arracher avec violence. Rappelez-vous de cette vidéo qui, il y a quelques mois, faisait le buzz sur les réseaux sociaux à Niamey. Sur les images captées par les caméras d'une station-service sise non loin du Rond-point Maourey, en plein cœur de la capitale, on voit un jeune motocycliste débouler dans le rond-point pour arracher le sac à main d'une dame avant de disparaitre de l'écran.
Il est vrai que le vol à l'arraché au moyen d'engins à deux roues n'est pas un phénomène nouveau à Niamey. Mais la nouveauté, c'est que ces derniers temps, force est de constater que, non seulement les auteurs de ces actes de banditisme sont de plus en plus audacieux, mais surtout ils gagnent du terrain en gangrénant tous les quartiers de la capitale. Pire, les larrons au regard gluant n'épargnent personne et se font de plus en plus violents. En effet, dans certains cas, ils opèrent, toujours à moto, munis d'une machette cachée sous la chemise qu'il utilise pour sabrer leurs victimes, et dérober ses biens.
Trop, c'est trop ! Devant la récurrence des actes de vol à l'arraché, les hauts responsables de la ville ont décidé d'agir. En effet, cette question a été le plat de résistance de la dernière réunion ayant regroupé, le mardi 12 mars dernier, les chefs coutumiers et les services en charge de la sécurité autour du président de la Délégation spéciale de la Ville de Niamey. Au cours de cette rencontre, les autorités de la ville de Niamey et les chefs de quartiers, ont établi l'amer constat que le phénomène du vol à l'arraché, qui jadis se limitait aux abords des centres commerciaux et autres coins sombres de la ville, s'est désormais répandu dans les quartiers et s'observe de nuit comme de jour.
Aussi, ont-ils décidé de prendre des mesures tout aussi urgentes que musclées. Ces actions doivent se traduire par une parfaite coordination d'action entre les forces de défense et de sécurité et les comités de vigilance mis en place au niveau des différents quartiers en vue d'identifier, dénoncer et traquer ces bandes de voleurs au regard gluant jusque dans leur dernier retranchement.
Assane Soumana (ONEP)
(14/03/19)

Publié dans L'air du temps
Écrit par
En savoir plus...

Hommes politique

Error: No articles to display

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

Audiences

Dossier

Canicule : Les effets de la chaleur sur l'organism…

Canicule : Les effets de la chaleur sur l'organisme et les aliments à privilégier

Un corps en bonne santé maintient sa température interne autour de 37 degrés Celsius. Cepe...

jeudi 25 avril 2019

Planification familiale au Niger : Des avancées, m…

Planification familiale au Niger : Des avancées, malgré quelques insuffisances

Le séjour au Niger de la caravane des bailleurs du Partenariat de Ouagadougou (PO) prend f...

jeudi 25 avril 2019

Tresses traditionnelles nigériennes : Derrière la …

Tresses traditionnelles nigériennes : Derrière la beauté, se cache toute une symbolique

Au-delà de la beauté artistique et visuelle, la tresse symbolise une forme d'expression po...

jeudi 18 avril 2019

L'air du temps

Chassez le naturel, il revient au galop...

Chassez le naturel, il revient au galop...

Ce n'est pas de gaité de cœur de le constater et de le dire. Hélas, tout semble montrer qu...

jeudi 25 avril 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.