Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

M. Rhissa Feltou, maire de la Commune Urbaine d'Agadez : ''Le Président de la République a pris l'engagement qu'avec le Programme Agadez SOKNI, la région s'ouvrira résolument vers la modernité, le progrès et le développement socio-économique et cultu

invitMonsieur le maire, cette année, c'est au tour d'Agadez d'abriter la fête tournante du 18 Décembre. On sait que dans ce cadre, les autorités nigériennes ont initié, depuis 2011, un programme d'embellissement de chaque chef-lieu de région qui accueille l'évènement. Peut-on avoir une idée des infrastructures socio-économiques et culturelles réalisées, ou en cours de l'être, dans la capitale de l'Aïr?
Effectivement, après ''Niamey Nyala'', ''Dosso Soga'' et ''Maradi Kolliya '', nous aurons l'honneur, à Agadez, de bénéficier du le programme ''Agadez SOKNI'', comme l'a annoncé le Président de la République, depuis Maradi. Ce programme initié par le Chef de l'Etat est un volet important de modernisation et d'équipement des grands centres urbains. Pour ce qui concerne Agadez, en début octobre dernier, un arrêté a été pris en Conseil des ministres, et un comité interministériel d'organisation des festivités du 58ème anniversaire de la proclamation de la République prévues cette année dans notre commune urbaine a été installé.
Le Comité Interministériel d'Orientation a un rôle d'impulsion et d'orientation. Il a la charge de valider et de superviser la mise en œuvre du programme d'actions que le comité d'organisation soumettra à son approbation. Le programme d'actions sera une compilation des besoins en infrastructures et aménagements qui doivent être réalisés à Agadez. Un Comité technique a été mis en place ainsi qu'un comité d'organisation ayant à sa tête le ministre de l'Equipement, organisateur et coordonnateur national d'Agadez SOKNI.
Dans le cadre de ses activités, le comité dénommé ''Agadez Sokni'' sera appuyé par un autre comité technique d'experts chargé de la mise en œuvre des orientations. Récemment, une mission technique multisectorielle a séjourné à Agadez où elle a déjà identifié et orienté les grands axes retenus ou les actions prioritaires de modernisation et de réhabilitation qui nécessiteront de gros investissements et qui vont intéresser la ville et toute la région d'Agadez, puisque Agadez SOKNI, c'est vrai que cela intéresse la ville mais, au-delà, c'est tout le symbole de la région qui sera concerné.
Donc, le comité d'orientation a déjà fait premier travail: la mise en place des différents bureaux d'études qui s'occuperont du suivi et aussi des différentes actions et des différents ouvrages qui seront réalisés dans la ville d'Agadez. Plusieurs sites ont d'ores et déjà été retenus dans la cadre de ces activités.
Concernant les différentes études techniques, le comité va se pencher sur toutes les activités et réalisations en attendant la mise en place effective des procédures nécessaires. Le comité s'occupera également de leur budgétisation. On passera ensuite à l'attribution des marchés et à la pose des jalons des actions à entreprendre.
Concrètement, Monsieur le maire, qu'est-ce qui sera fait à Agadez en matière d'infrastructures et autres commodités dont la ville aura besoin?

Effectivement, un travail préalable a été fait par le Comité d'Orientation, notamment la remise aux normes internationales de l'Aéroport international Mano Dayak, avec tous les aménagements et commodités importantes au niveau du hall et du salon international etc. L'aéroport pourra ainsi accueillir de gros porteurs et servir d'escale pour les autres compagnies aériennes. Ensuite, il y a le stade régional qui va bénéficier d'équipements répondant aux normes des arènes des autres pays ouest-africains. Cependant, il faut retenir qu'à la différence des autres régions du Niger, Agadez dispose déjà de certaines infrastructures qui demandent seulement à être rénovées, notamment le stade régional et l'arène des jeux traditionnels qui a une capacité d'accueil de 3000 places. Cette capacité va doubler ou même tripler avec les travaux qui seront réalisés pour ce 18 décembre, avec des équipements modernes qui permettront d'accueillir toutes les manifestations sportives, notamment l'organisation du Sabre national. Ensuite il y aura une académie des arts martiaux car, vous savez, Agadez dispose de beaucoup de jeunes qui pratiquent ces disciplines. Raison pour laquelle nous avons retenu la construction et l'équipement de cette académie des arts martiaux.


La Maison des Jeunes et de la Culture nécessite aussi des travaux réaménagement pour répondre aux normes, être mieux exploitée, afin de développer notre culture et permettre à d'autres cultures de notre pays de venir se produire sur place. Donc, ce sera un centre culturel en mesure d'abriter des conférences, et diverses réunions, une grande Maison des Jeunes qu'on souhaite équiper pour la région, afin qu'au-delà des festivités du 18 décembre, elle puisse abriter d'autres grands événements. Il est prévu aussi la construction d'une centaine de logements de type F3.
Une particularité d'Agadez SOKNI, c'est d'avoir pensé à la réalisation d'un hippodrome. Car Agadez a une grande tradition du cheval, tradition qui se trouve tout d'abord autour du sultanat. Il y a des écuries qui, de temps en temps, organisent des courses hippiques. Donc au niveau de ce grand hippodrome qui sera construit, nous souhaitons organiser des courses chamelières. Cet hippodrome bénéficiera d'une piste de desserte pouvant servir la partie ouest de la ville.
La rénovation et la modernisation de toutes les infrastructures administratives constituent un autre volet non négligeable. Toutes les directions des services techniques qui sont à Agadez ou dans la région bénéficieront de ce programme. A cela s'ajoute l'amélioration du cadre de vie dans le vieux noyau urbain où un volet est spécifiquement consacré à la vieille ville classée patrimoine mondiale de l'UNESCO. Il s'agit de rénover et de valoriser ce patrimoine légendaire qui fait la particularité d'Agadez, ainsi que certaines infrastructures culturelles. Concernant l'assainissement, la ville d'Agadez bénéficiera d'un appui important pour la réalisation de plus de 2000 mètres linéaires de caniveaux, de voies pavées. Beaucoup d'autres ouvrages seront réalisés pour mettre aussi les populations à l'abri des eaux stagnantes en période d'hivernage.
Je rappelle que les travaux pour la réalisation de 10 kilomètres de routes bitumées sur les grandes artères de la ville, lancés officiellement par le Président de la République en 2015, ont démarré. Ces travaux n'entrent pas dans le cadre du Programme Agadez SOKNI, mais interviennent au bon moment et seront d'une bonne complémentarité pour les festivités du 18 décembre. A cela s'ajoutent toutes les commodités qui seront réalisées, à savoir les voies publiques, les voies piétonnes, l'éclairage public, et l'assainissement qui va concerner toute la ville d'Agadez.
La particularité, c'est que nous avons aussi retenu la grande artère qui traverse Agadez, notamment la RTA où d'importants grands travaux d'aménagement seront réalisés, et porteront l'image d'une ville moderne qui s'ouvre et qui offre un cadre de vie agréable. Cela permettra en outre de sécuriser les usagers, mais aussi ceux qui empruntent la RTA qui traverse la ville et qui la relie aux autres grandes villes du Niger. Cette voie de 7 kilomètres sera aussi éclairée.
Il y aura également l'aménagement des carrefours et des ronds-points qui seront marqués par un certain nombre de symboles culturels de la région, notamment les différentes croix des localités. Certains carrefours, au regard du passé d'Agadez, centre de rayonnement de la culture islamique, porteront une miniature de la mosquée Emisquini. Juste un symbole.
Mais tout se passera avec l'avis des populations qui seront concertées pour que le Programme Agadez SOKNI soit une réussite. Nous voulons que chaque citoyen donne son avis, car cela est d'une importance capitale, d'autant plus que l'implication et la participation pleine et entière des populations viendront enrichir ce que les techniciens ont identifié ou répertorié.
Cette approche nous permettra de faire les choix ensemble, car nous avons une culture très riche qu'il faut mettre à profit pour embellir la ville. Et le Président de la République, Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou, s'est engagé à ce que Agadez 2016 s'ouvre sur l'avenir, le développement et le progrès, mais aussi s'ouvre résolument vers la modernité, la démocratie, le développement socio-économique et culturel, et la paix.
Monsieur le maire, qu'en est-il de la réalisation du musée régional d'Agadez ?
La réalisation de ce musée fait partie des infrastructures retenues par le comité d'orientation. Maintenant, c'est au comité national de retenir un certain nombre d'actions à réaliser. Un musée dans la région c'est très important pour venir découvrir Agadez dans sa diversité culturelle, la richesse de sa faune, de la flore de l'environnement tout court. Notre culture a besoin de ce musée-là. Je peux dire certainement que la population d'Agadez verra la réalisation de ce musée, parce que Agadez SOKNI, c'est de redorer l'âme d'Agadez, et l'âme d'Agadez se retrouve dans sa culture qu'il faut ici matérialiser.
Est-ce que la ville a aujourd'hui un schéma d'urbanisation qui permettra de consolider les acquis et les investissements futurs?
Ce schéma d'urbanisation est en train d'être retouché et, dans ce cadre, tous les services de l'Etat sont concernés. Ce schéma permettra au comité technique et à chacun, dans sa sphère de compétences, d'intervenir afin de relever les défis.
Agadez est une ville qui connait un développement exponentiel, avec un rythme de croissance accéléré de sa population. Donc ce schéma d'urbanisation est un outil essentiel que le comité technique est en train d'utiliser pour voir les grandes actions à entreprendre et qui vont démarrer incessamment, dès la prise de service du nouveau gouvernement. Le Président de la République a fait de la réussite pleine et entière du Programme Agadez SOKNI une de ses priorités.
Y a-t-il des problèmes au niveau de la réalisation des infrastructures?
Effectivement il n'y pas d'activités ou d'investissements qui ne soient pas confrontés à la réticence humaine. Cela est dû probablement, le plus souvent, à un manque de compréhension, à des problèmes de communication. Nous, nous avons pris les devants depuis le démarrage des travaux de voiries urbaines. Nous sommes aujourd'hui en contact avec tous les syndicats et associations, et nous sommes en train de mobiliser les gens pour créer un cadre serein de dialogue et d'échanges afin d'amener les occupants des voies publiques à la compréhension et à une franche collaboration.
Malgré la réticence des uns et des autres, la majorité des gens ont compris la nécessité de ces travaux. En général, les populations ont favorablement accueilli ces travaux, parce qu'elles voient ce qui se passe aujourd'hui : les voies sont dégagées, la circulation est fluide. Pour les travaux de voiries, toutes les dispositions ont été prises lors de l'instruction technique du projet afin de limiter la gêne aussi bien aussi bien au niveau des automobilistes que des piétons. Des mesures à prendre ont été arrêtées avec les techniciens du Ministère de l'Equipement et les services communaux pour le démarrage des travaux. De nombreuses artères de la ville d'Agadez sont concernées, et conformément aux règles, les chantiers sont isolés par des barrières. Nous continuerons tout de même à sensibiliser les populations dont je salue l'acte citoyen à travers lequel elles ont plus visé l'intérêt général que l'intérêt particulier.
Qu'en est-il de l'éclairage public ?
C'est une autre priorité dans le cadre du programme Agadez 2016, un point de départ pour que la ville brille de mille feux. Nous avons déjà un projet d'éclairage de plusieurs quartiers en énergie solaire, surtout les quartiers périphériques, car, vous le savez, cela fait partie de la sécurité. Et avec le comité technique, nous avons identifié un certain nombre d'axes qui ont besoin d'éclairage. Et présentement, la municipalité assure l'éclairage de plusieurs artères de la commune. Dans le cadre d'Agadez SOKNI, c'est pratiquement toute la ville qui aura besoin d'éclairage. Agadez, c'est très vaste, et nous veilleront à ce que la ville soit totalement éclairée le 18 décembre In'cha Allahou.

Réalisée par Abdoulaye Harouna
www.lesahel.org

L'invité de Sahel Dimanche

M. Assadeck Mohamed, Assistant Technique National du Programme de Développement de l'Agriculture Familiale (ProDAF) : …

M. Assadeck Mohamed, Assistant Technique National du Programme de Développement de l'Agriculture Familiale (ProDAF) : "Notre vision au ProDAF, est de faire émerger des Pôles de Développement Economiques (PDE) »

Le ProDAF a été mis en vigueur en septembre 2015, pouvez-vous d'abord nous rappeler la vision de votre programme ?Merci de l'opportunité que vous m'offrez pour présenter le ProDAF. En effet, la vision du ProDAF est de faire émerger des Pôles de Développement Economiques (PDE) à travers lesquels les producteurs ruraux soutenus par leurs organisations et les collectivités locales s'organisent, aménagent et exploitent de manière rationnell...

M. Abdou Harouna, Directeur général de NIGER TELECOMS : « Nous avons pour ambition de démystifier les produits et servic…

M. Abdou Harouna, Directeur général de NIGER TELECOMS : « Nous avons pour ambition de démystifier les produits et services de télécommunication au Niger tout en garantissant la disponibilité, la qualité et les meilleurs tarifs à tous »

M. Abdou Harouna, 49 ans, marié et père de cinq enfants, tout nouveau directeur général de NIGER TELECOMS, a la lourde responsabilité de gérer cette entité. Avec plus de 19 ans d'expérience dans divers postes à responsabilités techniques et managériales aux USA, au Moyen-Orient et en Afrique, le nouveau patron de Niger Télécoms dispose de nombreux atouts, ainsi que d'une large connaissance en Lean Enterprise et en concepts de Six-Sigma,...

M. Yahouza Sadissou, ministre des Enseignements Supérieurs, de la Recherche et de l'Innovation : « Nous n'avons aucun so…

M. Yahouza Sadissou, ministre des Enseignements Supérieurs, de la Recherche et de l'Innovation : « Nous n'avons aucun souci majeur à propos de l'organisation des examens du baccalauréat cette année »

Monsieur le ministre, les examens du baccalauréat session 2017 sont prévus pour le 11 juillet prochain: est-ce que cette date tient et quel est le niveau des préparatifs ?Je remercie l'hebdomadaire Sahel Dimanche de me donner, en ma qualité de ministre des Enseignements supérieurs, de la recherche et de l'innovation, l'occasion de m'adresser à mes concitoyens en cette veille des examens de baccalauréat, session 2017 dans notre pays. Je ...

M. Sadou Seydou, ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé : «La prise de conscience de l'intérêt de faci…

M. Sadou Seydou, ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé : «La prise de conscience de l'intérêt de faciliter le commerce en Afrique à tous les niveaux est certaine», déclare Sadou Seydou

Monsieur le ministre, avant de rentrer dans le vif du sujet, pourriez-vous nous définir ce que c'est la ZLEC ?La ZLEC, c'est la Zone de Libre Echange Continentale. C'est un projet de l'Union africaine destiné à créer un espace économique commun pour les 55 pays du continent. La Zone de Libre Echange Continentale de l'Union africaine a pour but de booster le Commerce intra-africain, favoriser l'industrialisation du continent et d'accroit...

Le Secrétaire permanent de la Commission Nationale des Frontières : «L'aboutissement des deux saisines de la CIJ n'a pas…

Le Secrétaire permanent de la Commission Nationale des Frontières : «L'aboutissement des deux saisines de la CIJ n'a pas d'incidence sur la superficie du Niger», déclare M. Hamadou Mounkaila

Monsieur le Secrétaire permanent de la Commission nationale des frontières, le Niger a borné ses frontières avec certains de ses voisins et a passé devant la Cour internationale de La Haye pour délimiter ses frontières avec le Bénin ; or, de nombreuses personnes physiques et morales continuent à dire ou écrire que notre pays fait 1.267.000 kilomètres carrés : quelle est donc la superficie exacte du Niger en 2017 ?Je vous remercie de l'o...

Madame Rabo Fatchima, Directrice Générale du Budget : «Le budget programme est un mode de budgétisation par résultat»

Madame Rabo Fatchima, Directrice Générale du Budget : «Le budget programme est un mode de budgétisation par résultat»

Mme la Directrice générale, le Niger en tant que pays membre de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), est engagé ces dernières années dans un processus de reformes dans la gestion des finances publiques, pouvez-vous nous faire le point de ces différentes reformes ?Merci de l'opportunité que vous m'offrez pour parler du processus de reformes dans la gestion des finances publiques au Niger. En effet, depuis la transposi...

M. Haladou Maman, conservateur du musée régional de Dosso : «Source d'un sentiment d'identité et de continuité, le patri…

M. Haladou Maman, conservateur du musée régional de Dosso : «Source d'un sentiment d'identité et de continuité, le patrimoine culturel contribue à promouvoir le respect de la diversité culturelle et de créativité»

Dans le cadre de l'application de la convention de l'UNESCO sur la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (PCI) que notre pays a ratifiée en 2003, entrée en vigueur en 2006, des progrès significatifs sont en train d'être enregistrés suite à l'effort inlassable que mène le ministère en charge de la renaissance culturelle dans son programme de relance ou de mise en œuvre. De retour d'un séminaire organisé en Chine dans le domaine du...

M. Sani Maïgochi, ministre des Postes, des Télécommunications et de l'Economie Numérique : « S'agissant de la Télévision…

M. Sani Maïgochi, ministre des Postes, des Télécommunications et de l'Economie Numérique : « S'agissant de la Télévision Terrestre Numérique, si tout va bien, les émissions pourront commencer courant décembre 2017 sur l'ensemble du pays »

Monsieur le ministre, votre institution a signé une convention lors du ''Sommet Transform Africa 2017''tenu le 11 mai dernier à Kigali, au Rwanda et qui a enregistré la présence de plusieurs chefs d'Etat, dont SE M. Issoufou Mahamadou. Pouvez- vous nous donnez d'amples explications au sujet de cette convention ?Il s'agit d'un mémorandum d'entente de coopération qui fixe les principes et les conditions d'une coopération économique et tec...

Monsieur Sadou Seydou, ministre du Commerce et de la Promotion du secteur privé : « Pendant les périodes de soudure ou d…

Monsieur Sadou Seydou, ministre du Commerce et de la Promotion du secteur privé : « Pendant les périodes de soudure ou de carême, nous déterminons ensemble avec les commerçants les prix de certains produits par consensus »

Monsieur le ministre, vous avez sillonné la semaine dernière certains marchés et supermarchés de Niamey. Cette semaine, vous avez également rencontré aussi bien les opérateurs économiques que les responsables des Organisations syndicales et des Associations de Défense des Consommateurs. Peut – on avoir les raisons de toutes ces visites en peu de temps dans ces différents circuits de commercialisation des produits ?Avant de répondre à vo...

Dr Biga Mariama, Enseignant Chercheur à l'Université Abdou Moumouni Dioffo de Niamey : « Pour l'autonomisation de la fem…

Dr Biga Mariama, Enseignant Chercheur à l'Université Abdou Moumouni Dioffo de Niamey : « Pour l'autonomisation de la femme nigérienne, il faut que l'Etat inscrive le genre au nombre des volets prioritaires des programmes de développement »

Les femmes nigériennes ont célébré le 13 mai dernier la journée qui leur est dédiée sous le signe de « l'éducation et la formation de la jeune fille garantissent l'autonomisation économique de la femme pour un développement durable ». Quelle est pour vous la pertinence d'un tel thème au regard de la situation actuelle de la femme nigérienne ?Il semble important d'indiquer en premier lieu le contexte social dans lequel elles vivent. La s...

AG/ONU

Editorial

Audiences

Dossier

Problématique de la disponibilité et de la gestion…

Problématique de la disponibilité et de la gestion du sang au niveau des centres de soins de Niamey : Entre insuffisance et sous-information

La quantité de sang reçue par le Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS) est actuel...

vendredi 21 juillet 2017

Centre Hospitalier Régional de Niamey : Des dispos…

Centre Hospitalier Régional de Niamey : Des dispositions prises pour éviter toute fraude

Le Centre Hospitalier Régional de Niamey, communément appelé maternité Poudrière, dispose ...

vendredi 21 juillet 2017

L'Ong Tchémaya s'active pour mobiliser et fidélise…

L'Ong Tchémaya s'active pour mobiliser et fidéliser les donneurs

Tchémaya qui signifie en haoussa, tchéton rey na mataa daa yara autrement dit sauver la vi...

vendredi 21 juillet 2017

L'air du temps

Drift : ces jeunes qui flirtent avec la mort

Drift : ces jeunes qui flirtent avec la mort

Des milliers de jeunes gens, filles et garçons, attroupés autour d'un espace dégagé. Au mi...

vendredi 21 juillet 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.