Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

M. Idé Issaka président du Comité Olympique et Sportif du Niger (COSNI) : ''Le bilan est positif, parce qu'aujourd'hui, grâce aux résultats glanés à Rio, le blason du sport nigérien est redoré''


Cosni-1M. le président, vous revenez de Rio de Janeiro où le Niger a brillé de mille feux à l'occasion des Jeux Olympiques 2016. Quel bilan tirez-vous à l'issue de cette prestigieuse campagne ?

Je voudrais de prime abord remercier l'ONEP pour son soutien. Cette campagne a été une réussite sur tous les plans grâce à l'engagement de toute notre Nation, avec en tête les plus hautes autorités de notre pays, qui ont cru en notre champion, en la Fédération Nigérienne de Taekwondo, et au COSNI, initiateur du lobbying.
Le bilan est positif, parce qu'aujourd'hui, grâce aux résultats glanés à Rio, le blason du sport nigérien est redoré, de nouvelles perspectives s'ouvrent à nos athlètes qui ont de réelles ambitions de suivre l'exemple de notre champion Alfaga. A Rio, notre pays, qui a toujours été confondu au Nigeria, a su faire son entrée dans la cour des grands. Quarante-quatre ans après la belle médaille de Daboré, un autre Nigérien est monté sur le piédestal des vainqueurs de l'olympiade.
Nous avons su démontrer qu'avec une volonté, impossible n'est pas Nigérien, pour paraphraser le Président de la FENIFOOT. Cette campagne a permis de donner à notre pays une place appréciable: 69ème au classement mondial sur 206 CNO, et 6ème au classement continental sur 55 pays, ce qui n'est pas négligeable, quand on sait d'où on vient.
Cette émulation doit permettre aux fédérations sportives nigériennes de se mettre au travail, car elles regorgent de jeunes atlètes, qui ne demandent qu'à être identifiés, sélectionnés, formés et poussés à éclore leur talent, pour en faire de vrais champions.

Avec le franc succès d'Alfaga à ces jeux, quelle est la conduite que le Niger doit désormais tenir pour être toujours présent dans le cercle restreint des nations qui gagnent aux J.O ?

Il est quelquefois assez facile d'accéder à des sommets, mais le plus difficile est de s'y maintenir. Nous savons qu'une Olympiade dure quatre années, délai donné aux fédérations sportives pour se préparer aux Jeux Olympiques prochains. Les Etats qui se lèvent tôt et acceptent de mettre les moyens nécessaires ont toujours un retour sur leur investissement.
L'exemple de notre champion Alfaga est édifiant. Pour se maintenir dans le cercle restreint des nations qui gagnent, le Président de la République du Niger, Son Excellence Issoufou Mahamadou, a donné le meilleur exemple qu'un pays puisse faire pour conserver son champion, car ne l'oublions surtout pas, le monde dans lequel nous évoluons est un monde d'argent et de concurrence.
La reconnaissance d'Alfaga à sa nation et l'accompagnement mis à sa disposition pour poursuivre ses entraînements et ses études lui permettront, à coup sûr, de réitérer son exploit et même de l'améliorer.
Comme nous l'avons dit, les Fédérations sportives nigériennes regorgent de jeunes talents. Ceux qui ont été aux Jeux Olympiques de Rio aux côtés d'Alfaga, ont amélioré et battu pour certains leur record personnel ou le record national datant de plusieurs années. Nous les félicitons et les encourageons. Le COSNI, les Fédérations Sportives Nationales en collaboration avec le Ministère en charge des Sports, doivent mettre en place un programme de détection de jeunes talents à travers des tournois éliminatoires dans toutes les régions de notre pays, dans chaque discipline, afin de dégager les meilleurs athlètes qui vont constituer le réservoir de nos futurs ''Alfaga''. Ceci facilitera ainsi la meilleure sélection possible des futurs boursiers olympiques et la qualification des athlètes aux Jeux Olympiques. Nous ne nous lasserons jamais de dire que sans athlètes qualifiés ou ayant le minimum requis, il est utopique d'espérer avoir des médailles olympiques.

Pour arriver à ce précieux résultat, le COSNI a bâti toute une stratégie autour de l'athlète Alfaga. Pouvez-vous nous rappeler les actions menées par le Conseil Exécutif du COSNI pour mobiliser l'opinion publique nationale autour de cette noble cause ?

La stratégie a reposé sur la confiance et l'adhésion du Conseil Exécutif du COSNI à la vision de son président. C'est grâce à cette vision partagée, que nous avions su convaincre l'athlète et ses parents pour qu'il revienne de son exil américain, afin de se mettre à la disposition de sa Nation.
Ensemble avec la fédération, nous l'avions installé dans un centre, et au vu de ses performances, de ses aptitudes, après sa médaille d'or aux Jeux Africains, sa qualification aux Jeux Olympiques de Rio et son titre de Champion d'Afrique 2016, nous avions été convaincus de l'espoir ainsi suscité et avions décidé de mobiliser l'opinion publique et d'engager tout ce qui a été fait avant le départ de la délégation à Rio. Avec la bienveillance de notre ministre de tutelle, Monsieur Salissou Ada, qui a marqué son adhésion au projet, nous avons d'abord visité le centre où s'entraine Alfaga en Allemagne, afin de nous enquérir des conditions de sa préparation avant de le faire venir au Niger, pour présenter ses médailles et recevoir les honneurs du Premier ministre, de SE. Brigi Raffini, du Président de la République, SE. Issoufou Mahamadou, et de le présenter à la Nation entière à l'occasion d'une soirée de gala organisée pour la première fois par le COSNI au Niger.
A ces occasions et avec l'accompagnement des médias publics et privés, une sensibilisation a été faite autour des Jeux Olympiques de Rio, autour des athlètes qui vont représenter notre pays à ces Jeux et autour de la délégation.
A partir de cet instant, l'engouement de la Nation entière autour de la participation du Niger aux Jeux Olympiques était aussi grand, que notre envie était réelle de faire accréditer le maximum de Nigériens, pour soutenir nos athlètes à Rio.
Hélas, nous étions limités par la règle 38 de la charte olympique, qui fixe la taille de la délégation en fonction du nombre d'athlètes qualifiés ; mais nous ne comprenons toujours pas, que ce soit dans notre pays seulement qu'une certaine opinion continue à spéculer sur la taille de la délégation aux jeux.
Tout au moins, la preuve du contraire a été apportée, cette fois-ci, par le soutien très remarqué des quelques délégués nigériens que le COSNI a pu faire séjourner en terre brésilienne, dans des conditions assez difficiles il faut le reconnaître, en vue d'apporter le soutien nécessaire à nos athlètes, notamment à Alfaga, lors de son combat contre un Brésilien, au Brésil, dans sa salle qui lui était totalement acquise.

Est-ce que selon vous, le soutien total du Président de la République, SEM Issoufou Mahamadou, à la délégation du Niger au J.O, a été déterminant pour aboutir aux résultats que l'on connait ?

C'est vraiment le lieu de témoigner notre profonde gratitude au Président de la République, SEM Issoufou Mahamadou, pour sa vision et son soutien à la délégation du Niger aux Jeux Olympiques. Le résultat de cette campagne est à son actif. C'est quand même le premier capitaine, et ce qu'il a fait correspond à ce qu'un chef de famille peut et doit faire pour accompagner ses enfants dans la réussite.
C'est la première fois qu'un Chef d'Etat instruit d'inscrire dans un collectif budgétaire une somme de deux cent millions pour la préparation et la participation de nos athlètes et de notre délégation aux JO. Il a cru aux chances de nos athlètes, il a adhéré à notre vision, il a accompagné notre déplacement par des prières, et le résultat a été gratifiant et à la hauteur de ses espérances. Nous lui dédions ce résultat, ainsi qu'à la Nation tout entière.

Réalisée par Oumarou Moussa(onep)
www.lesahel.org

L'invité de Sahel Dimanche

M. Saidou Halidou, Directeur Général de la Décentralisation et des Collectivités Territoriales : «Les élus doivent créer…

M. Saidou Halidou, Directeur Général de la Décentralisation et des Collectivités Territoriales : «Les élus doivent créer les conditions d'une meilleure gouvernance locale, plus transparente et plus inclusive qui place l'intérêt des citoyens au cœur d

Le 6 septembre dernier, s'est tenue à Niamey, la cérémonie de notification des actes de transfert de compétences et de ressources de l'Etat aux collectivités territoriales. Quelle est la signification d'une telle cérémonie pour les acteurs de la décentralisation ?La cérémonie intervenue le 6 septembre 2017 sous le Haut patronage de Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, est l'aboutissement d'un long processus...

Monsieur Issa DJIBO, Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique : "Le Compte Unique s'inscrit dans …

Monsieur Issa DJIBO, Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique : "Le Compte Unique s'inscrit dans le cadre d'un ensemble de réformes mises en place pour améliorer les services rendus par l'Etat"

Monsieur le Directeur Général, après quelque 8 mois passés à la tête de la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique, pouvez-vous nous dire succinctement comment se porte cette importante institution ?Merci de me poser cette question qui permet de mieux apprécier la situation actuelle de la DGT/CP. Il importe, en effet, de rappeler qu'à notre prise de fonction, la situation de la DGT/CP se caractérisait par une lenteur...

Mme Habibatou Moussa Hassane présidente de la Fédération Nigérienne de Handball : «La nouvelle équipe dirigeante se prop…

Mme Habibatou Moussa Hassane présidente de la Fédération Nigérienne de Handball : «La nouvelle équipe dirigeante se propose à travers cet ambitieux programme de donner une nouvelle vision au handball nigérien à tous les niveaux»

Mme la présidente, vous êtes la seule femme qui dirige une fédération sportive au Niger. Pouvez-vous nous faire la rétrospective de votre élection à la tête de cette fédération ?Je vous remercie très sincèrement pour cette opportunité que vous m'offrez pour m'exprimer à travers les colonnes de votre journal SahelDimanche que je lis d'ailleurs régulièrement.C'est vrai qu'une femme à la tête d'une fédération sportive au Niger n'est pas ch...

Mme Bety Aichatou Habibou Oumani, présidente de l'association Matan Tahoua Sakola : «Qui veut accueillir un étranger doi…

Mme Bety Aichatou Habibou Oumani, présidente de l'association Matan Tahoua Sakola : «Qui veut accueillir un étranger doit avoir un environnement propre et les femmes se mobilisent pour cela»

Mme la présidente, dans le cadre de l'organisation de la fête tournante du 18 décembre, la Région de Tahoua a été choisie pour abriter la fête de Tahoua Sakola. Vous avez été désignée à la tête de l'organisation dénommée Matan Tahoua Sakola. Quel est le but de cette organisation et pourquoi cette cérémonie de plantation d'arbres aujourd'hui au sein de la grande mosquée de Tahoua ?Je vous remercie de cette opportunité que vous nous donne...

Monsieur Guimba-Saidou, Directeur Général de l'Agence Nationale pour la Société de l'Information (ANSI):«L'ANSI a pour m…

Monsieur Guimba-Saidou, Directeur Général de l'Agence Nationale pour la Société de l'Information (ANSI):«L'ANSI a pour mission de conduire la transformation de la société nigérienne en une société digitale/numérique, afin d'accélérer notre marche ver

Monsieur le Directeur Général, lors du Conseil des ministres du 10 juillet dernier, le Haut-commissariat aux NTICs a été érigé en Agence Nationale pour la Société de l'Information (ANSI). Pouvez-vous nous donner les raisons de cette réorientation dans le domaine des NTICs au Niger?Les Technologies de l'Information et de la Communication (TIC) jouent un rôle de plus en plus important dans la vie socio-économique, et particulièrement dans...

Ancienne gloire : M. Abdou Djibo, champion de cyclisme : «Pour réaliser de grands succès dans le sport, il faut d'abord …

Ancienne gloire : M. Abdou Djibo, champion de cyclisme : «Pour réaliser de grands succès dans le sport, il faut d'abord avoir l'amour de son pays, il faut être jaloux de l'image de son pays et tâcher de l'honorer, avec la rage de vaincre au cœur»

Qui est Abdou Djibo ?Je suis un ancien cycliste Nigérien, et je suis né vers 1957 à Talladjé Ko-bontafa. Mais je suis du quartier Saga. Nos parents possèdent des champs dans toute cette zone et chaque année, ils quittent Saga pour aller cultiver leurs champs. Au fil du temps, ils ont fini par s'installerlà-bas.Comment êtes-vous arrivés au cyclisme, je vais parler de vos premiers pas dans la ''petite reine'' ?Je me souviens bien qu'à l'é...

Interview de M. Almoustapha Garba, ministre de l'Environnement et du Développement Durable : «Dans plusieurs localités d…

Interview de M. Almoustapha Garba, ministre de l'Environnement et du Développement Durable : «Dans plusieurs localités de notre pays les producteurs ont adopté des nouvelles stratégies de conservation de la fertilité des sols en intégrant l'arbre dan

Monsieur le Ministre, notre pays, célèbre le 03 Août 2017, le 57ème anniversaire de son accession à l'indépendance, une commémoration essentiellement marquée par les festivités de la Fête Nationale de l'Arbre (FNA). Quelles sont les activités inscrites au programme de cette édition 2017 ?Je vous remercie de cette opportunité que vous m'offrez de m'adresser à nos compatriotes à l'occasion de la 42ème édition de la Fête Nationale de l'Arb...

M. Babio El-kir Moudachirou, Conseiller Technique au Tourisme et à l'Hôtellerie du ministre béninois du Tourisme et de l…

M. Babio El-kir Moudachirou, Conseiller Technique au Tourisme et à l'Hôtellerie du ministre béninois du Tourisme et de la Culture : « Il faut tirer grand profit du secteur et générer des devises et des richesses pour nos communautés et nos budgets na

Monsieur le Conseiller Technique, vous êtes au Niger dans le cadre d'un séminaire de formation des acteurs du tourisme et de l'environnement, une initiative de l'Organisation Mondiale du Tourisme (OMT). Quelle appréciation faites-vous de cette initiative ?Merci bien pour l'opportunité que vous nous donnez de réagir sur ce projet. Au moment où on concluait ce projet entre les deux pays et l'OMT en Avril dernier à Addis-Abeba, nous n'étio...

M. Assadeck Mohamed, Assistant Technique National du Programme de Développement de l'Agriculture Familiale (ProDAF) : …

M. Assadeck Mohamed, Assistant Technique National du Programme de Développement de l'Agriculture Familiale (ProDAF) : "Notre vision au ProDAF, est de faire émerger des Pôles de Développement Economiques (PDE) »

Le ProDAF a été mis en vigueur en septembre 2015, pouvez-vous d'abord nous rappeler la vision de votre programme ?Merci de l'opportunité que vous m'offrez pour présenter le ProDAF. En effet, la vision du ProDAF est de faire émerger des Pôles de Développement Economiques (PDE) à travers lesquels les producteurs ruraux soutenus par leurs organisations et les collectivités locales s'organisent, aménagent et exploitent de manière rationnell...

M. Abdou Harouna, Directeur général de NIGER TELECOMS : « Nous avons pour ambition de démystifier les produits et servic…

M. Abdou Harouna, Directeur général de NIGER TELECOMS : « Nous avons pour ambition de démystifier les produits et services de télécommunication au Niger tout en garantissant la disponibilité, la qualité et les meilleurs tarifs à tous »

M. Abdou Harouna, 49 ans, marié et père de cinq enfants, tout nouveau directeur général de NIGER TELECOMS, a la lourde responsabilité de gérer cette entité. Avec plus de 19 ans d'expérience dans divers postes à responsabilités techniques et managériales aux USA, au Moyen-Orient et en Afrique, le nouveau patron de Niger Télécoms dispose de nombreux atouts, ainsi que d'une large connaissance en Lean Enterprise et en concepts de Six-Sigma,...

AG/ONU

Editorial

Audiences

Dossier

A la découverte du village de Tapoa : Un village t…

A la découverte du village de Tapoa : Un village touristique riche de sa biodiversité

Jadis un petit village habité par les gourmantchés, Tapoa est aujourd'hui un camp forestie...

vendredi 11 août 2017

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune…

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune Rurale de Tamou : Un carrefour de brassage entre plusieurs ethnies et peuples de différents pays

Situé à environ 15 km du chef-lieu de la Commune rurale de Tamou, département de Say, le v...

vendredi 11 août 2017

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les f…

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les femmes développent l'industrie du ''tigadigué''

Pâte d'arachide, le tigadégué est beaucoup utilisé dans la cuisine au Niger, particulièrem...

vendredi 28 juillet 2017

L'air du temps

Exit la ''Pilule'' et le chicha, vive le wifi-club !

Exit la ''Pilule'' et le chicha, vive le wifi-club !

Exit les escapades démentielles à la ''Pilule'' et les virées dans les lieux vaporeux des ...

vendredi 15 septembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.