Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Dr Assane Barazé, expert agréé en Santé de Travail au Niger : ''La Médecine du travail a un rôle exclusivement préventif consistant à éviter toute altération de la santé des travailleurs du fait de leur travail ou des conditions dans lesquelles celui


invitLa Médecine de travail est une activité professionnelle reconnue par l'Organisation Internationale de Travail OIT et par plusieurs autres organismes internationaux dont l'OMS. Notre pays est d'ailleurs signataire des principaux instruments internationaux qui régissent cette discipline spécialisée. Seulement, force est de constater que, jusqu'à un passé récent, elle n'est pratiquement pas exercée ici, et même si c'est le cas, peu d'importance semble lui être accordée. Pour en savoir plus, Sahel Dimanche est allé à la rencontre de Dr. Assane Barazé, spécialiste en Santé de Travail, expert agréé auprès des tribunaux et cours, président de la Société Nigérienne de Médecine de Travail (SONIMET), et promoteur du tout premier centre de la Médecine de Travail au Niger et dans la sous-région ouest-africaine.
Dr. Assane Barazé, voulez-vous bien édifier nos lecteurs sur la Médecine du travail, et aussi sur la santé au travail?
Je remercie le journal Sahel Dimanche de m'avoir donné l'occasion de parler de la santé et de la sécurité au travail, ou si vous voulez, de la Médecine de Travail qui est une activité professionnelle d'une très grande importance. Elle reste malheureusement très peu ou pas du tout connue de la grande majorité des Nigériens.
La Santé au Travail consiste en une approche préventive cohérente où la prévention primaire reçoit la place qui lui revient, sans que les autres types de prévention soient négligés. L'OMS distingue trois niveaux de prévention. Il y a d'abord la prévention primaire qui la méthode la plus efficace et la seule envisageable pour diminuer les risques à long terme. Elle permet d'agir en amont pour diminuer le risque d'exposition ou l'exposition du salarié à des risques identifiés, et est destinée à empêcher la survenance d'accidents ou de maladies. Elle est moins couteuse, plus facile à mettre en œuvre - quel que soit le risque - qu'un système de soins et de compensation financière.
Il y a ensuite la prévention secondaire qui vise à dépister les maladies professionnelles avant même l'apparition des signes cliniques. Les connaissances issues de cette prévention aident à mettre en place la prévention primaire pour l'avenir.
Nous avons enfin la prévention tertiaire qui consiste à soigner des problèmes de santé déjà bien identifiés, qui peuvent être la conséquence d'accidents de travail ou de maladies professionnelles, et utiliser les connaissances acquises de ces soins pour améliorer le dépistage.
Concernant la Médecine du Travail, c'est la science des relations réciproques entre le travail et ses contraintes d'une part, et l'homme qui effectue ce travail et qui est soumis à ces contraintes d'autre part.
Elle étudie les effets physiologiques et psychologiques en relation avec le travail et le milieu du travail. La médecine du travail est une spécialité médicale qui a trait à la prévention, et son exercice s'inscrit dans le cadre plus large de la santé au travail dont l'élément essentiel est la prévention primaire qui passe par la protection collective menée en mode pluridisciplinaire.
Docteur, pouvez-vous nous donner plus de détails quant aux tenants et aboutissants de la Médecine du Travail, et aussi nous situer sur son importance dans une entreprise?
Il faut tout de suite dire que la Médecine du Travail, qui s'adresse aux employeurs publics comme privés et aux travailleurs de tous les corps de métiers sans exception, a un rôle exclusivement préventif consistant à éviter toute altération de la santé des travailleurs du fait de leur travail ou des conditions dans lesquelles celui-ci s'effectue. Cette prévention passe nécessairement par la surveillance des conditions d'hygiène au travail, des risques de contagion et de l'état de santé des travailleurs. Elle vise aussi à limiter le risque d'accidents du travail et de maladies professionnelles, et à empêcher que le travail nuise à la santé des travailleurs.
Docteur, la Médecine du Travail est un concept récent dans la réglementation du monde du travail. Pouvez-vous nous faire la genèse de son avènement ici au Niger?
La Médecine du Travail est une exigence juridique. Au niveau international, la Médecine de Travail est bel et bien inscrite dans les instruments juridiques. Ces instruments comprennent essentiellement les normes de l'Organisation Internationale du Travail (OIT), les résolutions de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et celles de l'Agence Internationale de l'Energie Atomique (AIEA) et de la Commission Internationale de Protection Radiologique (CIPR). Il faut souligner que l'OITa adopté les trois principales conventions en matière de sécurité et de santé au travail. Il s'agit de la convention n° 155 sur la sécurité et la santé des travailleurs adoptée en 1981 ; de la convention n° 161 sur les services de santé au travail adoptée en 1986 ; et enfin de la convention n°187 sur le cadre promotionnel de la sécurité et la santé au travail adoptée en 2006.
Ces trois conventions ont été ratifiées par notre pays le 19 Février 2009. Ce sont des lois supranationales qui ont un caractère obligatoire pour tout Etat les ayant ratifiées. Il y a lieu de souligner que le Niger est membre de l'OIT depuis le 27 Février 1961. A cela s'ajoutent les trois recommandations qui ne sont pas soumises à ratification et qui énoncent des principes directeurs non obligatoires.
Au niveau national, la volonté de prendre en charge la problématique ''Sécurité et santé au travail'' dans notre pays a été largement exprimée dans notre Constitution et reprise aussi dans notre code du travail ainsi que dans sa partie règlementaire.
Particulièrement au niveau du secteur privé, quel est l'enjeu de la Médecine du Travail?
Il faut savoir que la santé au travail est un véritable enjeu de performance économique et sociale pour toutes les entreprises privées et publiques. De la toute petite entreprise locale à la plus grande multinationale, le capital humain est essentiel à la bonne marche de toute société.
Au Niger, la Médecine du Travail représente un besoin croissant, incontournable et indispensable pour les entreprises dans un contexte d'accroissement du tissu industriel et d'une législation de plus en plus coercitive en matière d'exigences légales. Elle doit par conséquent être menée en mode pluridisciplinaire par les professionnels de la sécurité et santé au travail afin de répondre à la règlementation et satisfaire les travailleurs et les entreprises.
La Médecine du Travail accompagne les grandes missions des entreprises qui sont la production, le souci constant de garantir la santé physique et mentale pour améliorer la productivité, la création de richesses, la satisfaction des clients et des partenaires, la promotion de l'image de marque et la réponse aux attentes du marché.
Elle participe à la promotion du travail décent dans les entreprises, c'est-à-dire un travail exécuté dans des conditions de liberté, d'égalité, de sécurité et de santé au travail, d'équité et de dignité.
Docteur, voulez-vous bien nous édifier sur les compétences et les domaines de compétences d'un Médecin du Travail, et nous dire sa place dans une entreprise donnée?
Le Médecin du Travail est un Docteur en Médecine spécialisé en Santé au Travail, titulaire d'un Diplôme d'Etudes Spécialisées dans plusieurs disciplines comme les Pathologies Professionnelles,
l'Hygiène Industrielle, l'Ergonomie, la Toxicologie, la Radioprotection, la Psycho-Dynamique du Travail, l'Epidémiologie, les Statistiques, le Droit et Economie de la santé au Travail, les Conventions Internationales de l' OIT, etc.
Il a un rôle exclusivement préventif consistant à éviter toute altération de la santé des travailleurs du fait de leur travail et des conditions dans lesquelles ce travail s'effectue. Il agit dans l'intérêt exclusif des travailleurs et assure la surveillance médicale par l'exécution des visites médicales inscrites dans le code du travail. Il assure également la surveillance du milieu du travail par l'exécution du tiers-temps technique de son temps effectif de travail. Ce tiers-temps technique représente 152 demi-journées de travail dans l'année. Il intervient pour limiter les risques d'Accident du Travail (AT) et de Maladie Professionnelle (MP).
Enfin, le médecin de travail conseille utilement les employeurs, les travailleurs, les représentants du personnel et les membres du Comité Sécurité et Santé au Travail, dont il est membre de droit, sur tout ce qui a trait à la prévention. Les actions de prévention mises en place par le MDT peuvent concerner une situation individuelle ou revêtir un aspect collectif.
Pour la première fois, il est créé au Niger une société de Médecine du travail, à savoir la SONIMET, dont vous êtes le président. Quels sont les membres de cette société, quels sont ses objectifs?
Je dois vous dire que tout Médecin du Travail exerçant au Niger peut être membre de la Société Nigérienne de Médecine du Travail, SONIMET. L'adhésion est matérialisée par une demande manuscrite signée par le postulant et adressée au bureau de notre organisation. Quant aux objectifs, permettez-moi de dire que l'objectif général de notre organisation, qui est une société savante, est de contribuer à promouvoir la sécurité et la santé au travail dans tous ses aspects en République du Niger. Mais comme on le sait, derrière tout objectif général, se cachent des objectifs spécifiques. Ceux-ci se résument à contribuer à mettre en œuvre un cadre règlementaire et législatif pour l'exercice de la sécurité et la santé au travail en République du Niger ; à inciter à la création d'un Conseil Supérieur en Sécurité et Santé au Travail ; à contribuer à la formation de base et à la formation continue des intervenants en santé et sécurité au travail, hygiène industrielle, toxicologie, ergonomie, environnement, législation du travail et pathologies professionnelles, dépistage et réparation des Accidents du Travail (AT) et Maladies Professionnelles (MP), psychopathologie du travail. La SONIMET a aussi pour objectif d'organiser des rencontres à caractère scientifique comme les congrès, conférences, ateliers de formation, séminaires, etc. ; à développer un partenariat avec tous les acteurs intervenant dans la sécurité et santé au travail tant au niveau national qu'international ; à appuyer les entreprises dans la mise en œuvre des actions préventives des accidents du travail et des maladies professionnelles ; et à améliorer les conditions d'hygiène et de sécurité au travail.

La Société vise également à constituer un cadre de référence pour toutes les actions en matière de sécurité et santé au travail au Niger et entend participer à la lutte contre la dégradation des écosystèmes, des nuisances environnementales et de leurs impacts sur la santé humaine.

Réalisée par Zabeirou Moussa(onep)
www.lesahel.org

L'invité de Sahel Dimanche

Monsieur Guimba-Saidou, Directeur Général de l'Agence Nationale pour la Société de l'Information (ANSI):«L'ANSI a pour m…

Monsieur Guimba-Saidou, Directeur Général de l'Agence Nationale pour la Société de l'Information (ANSI):«L'ANSI a pour mission de conduire la transformation de la société nigérienne en une société digitale/numérique, afin d'accélérer notre marche ver

Monsieur le Directeur Général, lors du Conseil des ministres du 10 juillet dernier, le Haut-commissariat aux NTICs a été érigé en Agence Nationale pour la Société de l'Information (ANSI). Pouvez-vous nous donner les raisons de cette réorientation dans le domaine des NTICs au Niger?Les Technologies de l'Information et de la Communication (TIC) jouent un rôle de plus en plus important dans la vie socio-économique, et particulièrement dans...

Ancienne gloire : M. Abdou Djibo, champion de cyclisme : «Pour réaliser de grands succès dans le sport, il faut d'abord …

Ancienne gloire : M. Abdou Djibo, champion de cyclisme : «Pour réaliser de grands succès dans le sport, il faut d'abord avoir l'amour de son pays, il faut être jaloux de l'image de son pays et tâcher de l'honorer, avec la rage de vaincre au cœur»

Qui est Abdou Djibo ?Je suis un ancien cycliste Nigérien, et je suis né vers 1957 à Talladjé Ko-bontafa. Mais je suis du quartier Saga. Nos parents possèdent des champs dans toute cette zone et chaque année, ils quittent Saga pour aller cultiver leurs champs. Au fil du temps, ils ont fini par s'installerlà-bas.Comment êtes-vous arrivés au cyclisme, je vais parler de vos premiers pas dans la ''petite reine'' ?Je me souviens bien qu'à l'é...

Interview de M. Almoustapha Garba, ministre de l'Environnement et du Développement Durable : «Dans plusieurs localités d…

Interview de M. Almoustapha Garba, ministre de l'Environnement et du Développement Durable : «Dans plusieurs localités de notre pays les producteurs ont adopté des nouvelles stratégies de conservation de la fertilité des sols en intégrant l'arbre dan

Monsieur le Ministre, notre pays, célèbre le 03 Août 2017, le 57ème anniversaire de son accession à l'indépendance, une commémoration essentiellement marquée par les festivités de la Fête Nationale de l'Arbre (FNA). Quelles sont les activités inscrites au programme de cette édition 2017 ?Je vous remercie de cette opportunité que vous m'offrez de m'adresser à nos compatriotes à l'occasion de la 42ème édition de la Fête Nationale de l'Arb...

M. Babio El-kir Moudachirou, Conseiller Technique au Tourisme et à l'Hôtellerie du ministre béninois du Tourisme et de l…

M. Babio El-kir Moudachirou, Conseiller Technique au Tourisme et à l'Hôtellerie du ministre béninois du Tourisme et de la Culture : « Il faut tirer grand profit du secteur et générer des devises et des richesses pour nos communautés et nos budgets na

Monsieur le Conseiller Technique, vous êtes au Niger dans le cadre d'un séminaire de formation des acteurs du tourisme et de l'environnement, une initiative de l'Organisation Mondiale du Tourisme (OMT). Quelle appréciation faites-vous de cette initiative ?Merci bien pour l'opportunité que vous nous donnez de réagir sur ce projet. Au moment où on concluait ce projet entre les deux pays et l'OMT en Avril dernier à Addis-Abeba, nous n'étio...

M. Assadeck Mohamed, Assistant Technique National du Programme de Développement de l'Agriculture Familiale (ProDAF) : …

M. Assadeck Mohamed, Assistant Technique National du Programme de Développement de l'Agriculture Familiale (ProDAF) : "Notre vision au ProDAF, est de faire émerger des Pôles de Développement Economiques (PDE) »

Le ProDAF a été mis en vigueur en septembre 2015, pouvez-vous d'abord nous rappeler la vision de votre programme ?Merci de l'opportunité que vous m'offrez pour présenter le ProDAF. En effet, la vision du ProDAF est de faire émerger des Pôles de Développement Economiques (PDE) à travers lesquels les producteurs ruraux soutenus par leurs organisations et les collectivités locales s'organisent, aménagent et exploitent de manière rationnell...

M. Abdou Harouna, Directeur général de NIGER TELECOMS : « Nous avons pour ambition de démystifier les produits et servic…

M. Abdou Harouna, Directeur général de NIGER TELECOMS : « Nous avons pour ambition de démystifier les produits et services de télécommunication au Niger tout en garantissant la disponibilité, la qualité et les meilleurs tarifs à tous »

M. Abdou Harouna, 49 ans, marié et père de cinq enfants, tout nouveau directeur général de NIGER TELECOMS, a la lourde responsabilité de gérer cette entité. Avec plus de 19 ans d'expérience dans divers postes à responsabilités techniques et managériales aux USA, au Moyen-Orient et en Afrique, le nouveau patron de Niger Télécoms dispose de nombreux atouts, ainsi que d'une large connaissance en Lean Enterprise et en concepts de Six-Sigma,...

M. Yahouza Sadissou, ministre des Enseignements Supérieurs, de la Recherche et de l'Innovation : « Nous n'avons aucun so…

M. Yahouza Sadissou, ministre des Enseignements Supérieurs, de la Recherche et de l'Innovation : « Nous n'avons aucun souci majeur à propos de l'organisation des examens du baccalauréat cette année »

Monsieur le ministre, les examens du baccalauréat session 2017 sont prévus pour le 11 juillet prochain: est-ce que cette date tient et quel est le niveau des préparatifs ?Je remercie l'hebdomadaire Sahel Dimanche de me donner, en ma qualité de ministre des Enseignements supérieurs, de la recherche et de l'innovation, l'occasion de m'adresser à mes concitoyens en cette veille des examens de baccalauréat, session 2017 dans notre pays. Je ...

M. Sadou Seydou, ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé : «La prise de conscience de l'intérêt de faci…

M. Sadou Seydou, ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé : «La prise de conscience de l'intérêt de faciliter le commerce en Afrique à tous les niveaux est certaine», déclare Sadou Seydou

Monsieur le ministre, avant de rentrer dans le vif du sujet, pourriez-vous nous définir ce que c'est la ZLEC ?La ZLEC, c'est la Zone de Libre Echange Continentale. C'est un projet de l'Union africaine destiné à créer un espace économique commun pour les 55 pays du continent. La Zone de Libre Echange Continentale de l'Union africaine a pour but de booster le Commerce intra-africain, favoriser l'industrialisation du continent et d'accroit...

Le Secrétaire permanent de la Commission Nationale des Frontières : «L'aboutissement des deux saisines de la CIJ n'a pas…

Le Secrétaire permanent de la Commission Nationale des Frontières : «L'aboutissement des deux saisines de la CIJ n'a pas d'incidence sur la superficie du Niger», déclare M. Hamadou Mounkaila

Monsieur le Secrétaire permanent de la Commission nationale des frontières, le Niger a borné ses frontières avec certains de ses voisins et a passé devant la Cour internationale de La Haye pour délimiter ses frontières avec le Bénin ; or, de nombreuses personnes physiques et morales continuent à dire ou écrire que notre pays fait 1.267.000 kilomètres carrés : quelle est donc la superficie exacte du Niger en 2017 ?Je vous remercie de l'o...

Madame Rabo Fatchima, Directrice Générale du Budget : «Le budget programme est un mode de budgétisation par résultat»

Madame Rabo Fatchima, Directrice Générale du Budget : «Le budget programme est un mode de budgétisation par résultat»

Mme la Directrice générale, le Niger en tant que pays membre de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), est engagé ces dernières années dans un processus de reformes dans la gestion des finances publiques, pouvez-vous nous faire le point de ces différentes reformes ?Merci de l'opportunité que vous m'offrez pour parler du processus de reformes dans la gestion des finances publiques au Niger. En effet, depuis la transposi...

AG/ONU

Editorial

Audiences

Dossier

A la découverte du village de Tapoa : Un village t…

A la découverte du village de Tapoa : Un village touristique riche de sa biodiversité

Jadis un petit village habité par les gourmantchés, Tapoa est aujourd'hui un camp forestie...

vendredi 11 août 2017

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune…

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune Rurale de Tamou : Un carrefour de brassage entre plusieurs ethnies et peuples de différents pays

Situé à environ 15 km du chef-lieu de la Commune rurale de Tamou, département de Say, le v...

vendredi 11 août 2017

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les f…

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les femmes développent l'industrie du ''tigadigué''

Pâte d'arachide, le tigadégué est beaucoup utilisé dans la cuisine au Niger, particulièrem...

vendredi 28 juillet 2017

L'air du temps

Les propriétaires véreux face à l'impôt sur le loyer

Les propriétaires véreux face à l'impôt sur le loyer

L'impôt sur le loyer. Parlons-en ! Depuis la mise en œuvre de la décision instituant cet i...

vendredi 18 août 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.