Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Dr Assane Barazé, expert agréé en Santé de Travail au Niger : ''La Médecine du travail a un rôle exclusivement préventif consistant à éviter toute altération de la santé des travailleurs du fait de leur travail ou des conditions dans lesquelles celui


invitLa Médecine de travail est une activité professionnelle reconnue par l'Organisation Internationale de Travail OIT et par plusieurs autres organismes internationaux dont l'OMS. Notre pays est d'ailleurs signataire des principaux instruments internationaux qui régissent cette discipline spécialisée. Seulement, force est de constater que, jusqu'à un passé récent, elle n'est pratiquement pas exercée ici, et même si c'est le cas, peu d'importance semble lui être accordée. Pour en savoir plus, Sahel Dimanche est allé à la rencontre de Dr. Assane Barazé, spécialiste en Santé de Travail, expert agréé auprès des tribunaux et cours, président de la Société Nigérienne de Médecine de Travail (SONIMET), et promoteur du tout premier centre de la Médecine de Travail au Niger et dans la sous-région ouest-africaine.
Dr. Assane Barazé, voulez-vous bien édifier nos lecteurs sur la Médecine du travail, et aussi sur la santé au travail?
Je remercie le journal Sahel Dimanche de m'avoir donné l'occasion de parler de la santé et de la sécurité au travail, ou si vous voulez, de la Médecine de Travail qui est une activité professionnelle d'une très grande importance. Elle reste malheureusement très peu ou pas du tout connue de la grande majorité des Nigériens.
La Santé au Travail consiste en une approche préventive cohérente où la prévention primaire reçoit la place qui lui revient, sans que les autres types de prévention soient négligés. L'OMS distingue trois niveaux de prévention. Il y a d'abord la prévention primaire qui la méthode la plus efficace et la seule envisageable pour diminuer les risques à long terme. Elle permet d'agir en amont pour diminuer le risque d'exposition ou l'exposition du salarié à des risques identifiés, et est destinée à empêcher la survenance d'accidents ou de maladies. Elle est moins couteuse, plus facile à mettre en œuvre - quel que soit le risque - qu'un système de soins et de compensation financière.
Il y a ensuite la prévention secondaire qui vise à dépister les maladies professionnelles avant même l'apparition des signes cliniques. Les connaissances issues de cette prévention aident à mettre en place la prévention primaire pour l'avenir.
Nous avons enfin la prévention tertiaire qui consiste à soigner des problèmes de santé déjà bien identifiés, qui peuvent être la conséquence d'accidents de travail ou de maladies professionnelles, et utiliser les connaissances acquises de ces soins pour améliorer le dépistage.
Concernant la Médecine du Travail, c'est la science des relations réciproques entre le travail et ses contraintes d'une part, et l'homme qui effectue ce travail et qui est soumis à ces contraintes d'autre part.
Elle étudie les effets physiologiques et psychologiques en relation avec le travail et le milieu du travail. La médecine du travail est une spécialité médicale qui a trait à la prévention, et son exercice s'inscrit dans le cadre plus large de la santé au travail dont l'élément essentiel est la prévention primaire qui passe par la protection collective menée en mode pluridisciplinaire.
Docteur, pouvez-vous nous donner plus de détails quant aux tenants et aboutissants de la Médecine du Travail, et aussi nous situer sur son importance dans une entreprise?
Il faut tout de suite dire que la Médecine du Travail, qui s'adresse aux employeurs publics comme privés et aux travailleurs de tous les corps de métiers sans exception, a un rôle exclusivement préventif consistant à éviter toute altération de la santé des travailleurs du fait de leur travail ou des conditions dans lesquelles celui-ci s'effectue. Cette prévention passe nécessairement par la surveillance des conditions d'hygiène au travail, des risques de contagion et de l'état de santé des travailleurs. Elle vise aussi à limiter le risque d'accidents du travail et de maladies professionnelles, et à empêcher que le travail nuise à la santé des travailleurs.
Docteur, la Médecine du Travail est un concept récent dans la réglementation du monde du travail. Pouvez-vous nous faire la genèse de son avènement ici au Niger?
La Médecine du Travail est une exigence juridique. Au niveau international, la Médecine de Travail est bel et bien inscrite dans les instruments juridiques. Ces instruments comprennent essentiellement les normes de l'Organisation Internationale du Travail (OIT), les résolutions de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et celles de l'Agence Internationale de l'Energie Atomique (AIEA) et de la Commission Internationale de Protection Radiologique (CIPR). Il faut souligner que l'OITa adopté les trois principales conventions en matière de sécurité et de santé au travail. Il s'agit de la convention n° 155 sur la sécurité et la santé des travailleurs adoptée en 1981 ; de la convention n° 161 sur les services de santé au travail adoptée en 1986 ; et enfin de la convention n°187 sur le cadre promotionnel de la sécurité et la santé au travail adoptée en 2006.
Ces trois conventions ont été ratifiées par notre pays le 19 Février 2009. Ce sont des lois supranationales qui ont un caractère obligatoire pour tout Etat les ayant ratifiées. Il y a lieu de souligner que le Niger est membre de l'OIT depuis le 27 Février 1961. A cela s'ajoutent les trois recommandations qui ne sont pas soumises à ratification et qui énoncent des principes directeurs non obligatoires.
Au niveau national, la volonté de prendre en charge la problématique ''Sécurité et santé au travail'' dans notre pays a été largement exprimée dans notre Constitution et reprise aussi dans notre code du travail ainsi que dans sa partie règlementaire.
Particulièrement au niveau du secteur privé, quel est l'enjeu de la Médecine du Travail?
Il faut savoir que la santé au travail est un véritable enjeu de performance économique et sociale pour toutes les entreprises privées et publiques. De la toute petite entreprise locale à la plus grande multinationale, le capital humain est essentiel à la bonne marche de toute société.
Au Niger, la Médecine du Travail représente un besoin croissant, incontournable et indispensable pour les entreprises dans un contexte d'accroissement du tissu industriel et d'une législation de plus en plus coercitive en matière d'exigences légales. Elle doit par conséquent être menée en mode pluridisciplinaire par les professionnels de la sécurité et santé au travail afin de répondre à la règlementation et satisfaire les travailleurs et les entreprises.
La Médecine du Travail accompagne les grandes missions des entreprises qui sont la production, le souci constant de garantir la santé physique et mentale pour améliorer la productivité, la création de richesses, la satisfaction des clients et des partenaires, la promotion de l'image de marque et la réponse aux attentes du marché.
Elle participe à la promotion du travail décent dans les entreprises, c'est-à-dire un travail exécuté dans des conditions de liberté, d'égalité, de sécurité et de santé au travail, d'équité et de dignité.
Docteur, voulez-vous bien nous édifier sur les compétences et les domaines de compétences d'un Médecin du Travail, et nous dire sa place dans une entreprise donnée?
Le Médecin du Travail est un Docteur en Médecine spécialisé en Santé au Travail, titulaire d'un Diplôme d'Etudes Spécialisées dans plusieurs disciplines comme les Pathologies Professionnelles,
l'Hygiène Industrielle, l'Ergonomie, la Toxicologie, la Radioprotection, la Psycho-Dynamique du Travail, l'Epidémiologie, les Statistiques, le Droit et Economie de la santé au Travail, les Conventions Internationales de l' OIT, etc.
Il a un rôle exclusivement préventif consistant à éviter toute altération de la santé des travailleurs du fait de leur travail et des conditions dans lesquelles ce travail s'effectue. Il agit dans l'intérêt exclusif des travailleurs et assure la surveillance médicale par l'exécution des visites médicales inscrites dans le code du travail. Il assure également la surveillance du milieu du travail par l'exécution du tiers-temps technique de son temps effectif de travail. Ce tiers-temps technique représente 152 demi-journées de travail dans l'année. Il intervient pour limiter les risques d'Accident du Travail (AT) et de Maladie Professionnelle (MP).
Enfin, le médecin de travail conseille utilement les employeurs, les travailleurs, les représentants du personnel et les membres du Comité Sécurité et Santé au Travail, dont il est membre de droit, sur tout ce qui a trait à la prévention. Les actions de prévention mises en place par le MDT peuvent concerner une situation individuelle ou revêtir un aspect collectif.
Pour la première fois, il est créé au Niger une société de Médecine du travail, à savoir la SONIMET, dont vous êtes le président. Quels sont les membres de cette société, quels sont ses objectifs?
Je dois vous dire que tout Médecin du Travail exerçant au Niger peut être membre de la Société Nigérienne de Médecine du Travail, SONIMET. L'adhésion est matérialisée par une demande manuscrite signée par le postulant et adressée au bureau de notre organisation. Quant aux objectifs, permettez-moi de dire que l'objectif général de notre organisation, qui est une société savante, est de contribuer à promouvoir la sécurité et la santé au travail dans tous ses aspects en République du Niger. Mais comme on le sait, derrière tout objectif général, se cachent des objectifs spécifiques. Ceux-ci se résument à contribuer à mettre en œuvre un cadre règlementaire et législatif pour l'exercice de la sécurité et la santé au travail en République du Niger ; à inciter à la création d'un Conseil Supérieur en Sécurité et Santé au Travail ; à contribuer à la formation de base et à la formation continue des intervenants en santé et sécurité au travail, hygiène industrielle, toxicologie, ergonomie, environnement, législation du travail et pathologies professionnelles, dépistage et réparation des Accidents du Travail (AT) et Maladies Professionnelles (MP), psychopathologie du travail. La SONIMET a aussi pour objectif d'organiser des rencontres à caractère scientifique comme les congrès, conférences, ateliers de formation, séminaires, etc. ; à développer un partenariat avec tous les acteurs intervenant dans la sécurité et santé au travail tant au niveau national qu'international ; à appuyer les entreprises dans la mise en œuvre des actions préventives des accidents du travail et des maladies professionnelles ; et à améliorer les conditions d'hygiène et de sécurité au travail.

La Société vise également à constituer un cadre de référence pour toutes les actions en matière de sécurité et santé au travail au Niger et entend participer à la lutte contre la dégradation des écosystèmes, des nuisances environnementales et de leurs impacts sur la santé humaine.

Réalisée par Zabeirou Moussa(onep)
www.lesahel.org

L'invité de Sahel Dimanche

M. Issoufou Katambé, président du Comité Tahoua Sakola : « Nous abordons le dernier tournant avec beaucoup d'optimisme »

M. Issoufou Katambé, président du Comité Tahoua Sakola : « Nous abordons le dernier tournant avec beaucoup d'optimisme »

Dans quel état d'esprit vous abordez le dernier tournant à quelques jours de l'événement ?Merci de cette opportunité que vous m'offrez pour parler de l'organisation. Je dois tout de suite rappeler que nous avons placé le programme Tahoua Sakola sous le triptyque ''Innovation, Dynamisme culturel et Coexistence pacifique''. L'innovation, c'est d'abord par rapport aux infrastructures. Nous avons dit que nous allons réaliser des infrastruct...

M. Moussa Issaka Arzika, Secrétaire Permanent du Comité Arbitral des Recours Fiscaux (CARFI) : «Le CARFI est une instanc…

M. Moussa Issaka Arzika, Secrétaire Permanent du Comité Arbitral des Recours Fiscaux (CARFI) : «Le CARFI est une instance arbitrale nationale compétente en matière de contentieux d'impôts»

Monsieur le Secrétaire Permanent, au nombre des réformes entreprises par le gouvernement dans le secteur des finances, figure la création du CARFI. Qu'est ce que le CARFI ?Le CARFI, c'est le Comité Arbitral des Recours Fiscaux. Le Gouvernement du Niger, soucieux d'améliorer le climat des affaires dans notre pays, s'est résolument engagé dans des reformes visant à améliorer durablement les rapports entre l'Administration fiscale et les c...

M. Barkaï Issouf, ministre chargé des Relations avec les Institutions : «Le ministère s'attèle quotidiennement à assurer…

Pourquoi la création d'un ministère spécialement dédié aux institutions ?Avant de répondre à vos questions, permettez-moi de vous remercier et de remercier l'ONEP pour cette occasion fort salutaire que vous m'offrez pour m'adresser à vos lecteurs. Vous contribuez ainsi à faire mieux connaitre mon département ministériel, ses attributions et son rôle dans l'architecture institutionnelle et administrative de notre pays. J'en suis très rec...

Le Ministre Conseiller Spécial du Président de la République et Directeur Général de l'Agence Nationale pour l'Organisat…

Monsieur le Directeur Général, en créant l'Agence que vous dirigez, quelles sont les missions que le gouvernement du Niger lui a assignées?Il faut tout d'abord rappeller que les Chefs d'État et de Gouvernement de l'Union Africaine ont choisi le Niger pour abriter en 2019, la 33eSession de la Conférence des Chefs d'État et de Gouvernement de l'Union Africaine à Niamey.C'est non seulement un signe fort de la vitalité de notre diplomatie m...

Interview du président de la Commission Défense et Sécurité de l'Assemblée nationale, l'Honorable Hamma Assah : « La hau…

Honorable, vous êtes président de la commission Défense et Sécurité de l'Assemblée nationale, pouvez-vous brièvement dire à nos lecteurs quel est le rôle de cette Commission ?Merci au journal Sahel Dimanche pour cette opportunité qu'il nous offre pour parler de la Commission de la Défense et de la Sécurité. Disons d'entrée de jeu que, selon le règlement intérieur de l'Assemblée nationale en son article 30, la Commission de la Défense et...

M. Habou Boukari, Directeur National des Archives : "Les services des Archives sont les parents pauvres de l'Admini…

Monsieur le Directeur national, le Niger dispose depuis des décennies d'un service dénommé Archives Nationales, quelles sont concrètement les missions et attributions de cette structure qui constitue quand même la mémoire de notre pays ?Aux termes de l'article 10 de l'arrêté n° 260/PM/SGG du 17 Octobre 2011, la Direction des Archives Nationales est chargée de l'identification, de la collecte, du classement et de la conservation des docu...

L'ambassadeur des Etats-Unis au Niger, SE. Mme Eunice Sharron Reddick : "La présence des soldats américains relève …

Mme l'ambassadeur, vous voilà en fin de mission après avoir passé trois années en qualité d'ambassadeur des Etats Unis au Niger. Quels ont été les principaux axes de la coopération bilatérale sur lesquels votre pays a mis l'accent ces dernières années?Je tiens d'abord à remercier le journal « Sahel Dimanche » de me donner l'opportunité de m'adresser aux millions de nigériennes et nigériens à la fin de ma mission dans votre beau pays, le...

M. Ousmane Douka Soumaila, Directeur général de l'Office National des Examens et Concours du Supérieur (ONECS) : "L…

Le 6 Juillet dernier, vous avez été primé du prix HIKIMA, mis en place par le Haut Commissariat à la Modernisation de l'Etat, le ministère de la Renaissance Culturelle et le ministère de la Fonction Publique, suite à un concours pilote entre les trois ministères en charge de l'éducation. Il s'agit de l'Education Primaire, des Enseignements Secondaires et Supérieurs, et des Enseignements Professionnels et Techniques. Pouvez-vous, Monsieu...

Interview de Mme Elback Zeinabou Tari Bako, Ministre de la Promotion et de la Protection de l'Enfant : « Le forum des Pr…

Le Niger accueille depuis le 2 octobre dernier, le Forum des premières Dames de la CEDEAO. Cette rencontre de haut niveau traite de problématiques liées à la fistule obstétricale, à la protection de l'enfant et aux MGF. Dans cet entretien, la ministre de la Promotion de la femme et de la Protection, revient sur les objectifs de ce forum et surtout les résultats attendus à l'issue des assises. Pour Mme Elback Zeinabou Tari Bako, ce forum...

M. Alma Oumarou ministre, Conseiller Spécial du Président de la République : Plus de 4600 entreprises ont été créées au …

Monsieur le ministre, le Niger a de 2011 à aujourd'hui produit plusieurs réformes relatives à l'amélioration du climat des affaires : pouvez-vous nous faire l'état des lieux de ces réformes ?L'amélioration du climat des affaires et la création des conditions favorables au développement du secteur privé nigérien ont toujours été une préoccupation majeure du Président de la République. L'Etat, ne pouvant plus à lui tout seul assurer la cr...

AG/ONU

Editorial

Audiences

Dossier

Le paludisme : Des efforts soutenus dans la lutte …

Le paludisme est une maladie parasitaire qui constitue un problème de santé publique au Ni...

vendredi 27 octobre 2017

Interview de Dr. Hadiza Jackou, Coordinatrice du P…

Cette année encore, le paludisme fait beaucoup de victimes au Niger : quel est le nombre d...

vendredi 27 octobre 2017

Paludisme : Le choix de lutte

La lutte contre le paludisme a été entreprise, à l'échelle internationale, par l'Organisat...

vendredi 27 octobre 2017

L'air du temps

Fuite des cerveaux : à qui la faute ?

Fuite des cerveaux : à qui la faute ?

Dès qu'on parle de fuite de cerveaux, on se tourne à première vue vers l'occident. Et pour...

vendredi 8 décembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.