Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

M. Assadeck Mohamed, Assistant Technique National du Programme de Développement de l'Agriculture Familiale (ProDAF) : "Notre vision au ProDAF, est de faire émerger des Pôles de Développement Economiques (PDE) »


AssadekLe ProDAF a été mis en vigueur en septembre 2015, pouvez-vous d'abord nous rappeler la vision de votre programme ?
Merci de l'opportunité que vous m'offrez pour présenter le ProDAF. En effet, la vision du ProDAF est de faire émerger des Pôles de Développement Economiques (PDE) à travers lesquels les producteurs ruraux soutenus par leurs organisations et les collectivités locales s'organisent, aménagent et exploitent de manière rationnelle et durable les bassins de production en vue d'alimenter les marchés ruraux et les centres de consommation urbains et même transfrontaliers. Pour faire de cette vision une réalité, le ProDAF mobilisera sur une période de 8 ans (2015-2023) plus de 110 milliards de FCFA grâce aux Accords de financement que le Gouvernement a déjà signé avec le FIDA, le FEM, l'OFID et la Coopération Italienne. Le ProDAF interviendra dans la bande centre sud des régions de Maradi, Tahoua et Zinder avec comme objectif général de contribuer à l'amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations rurales autour de 21 Pôles de Développement Economique.

Quelles sont les réalisations envisagées sur le terrain aux profits des populations de la zone d'intervention du ProDAF.
De manière concrète, les interventions du ProDAF couvriront sept domaines, notamment, i) la gestion durable des terres avec des actions de Conservation des Eaux du Sol et Défense et Restauration du Sol (CES/DRS) sur 20 750 ha pour une protection efficace des bassins de production, ii) la mobilisation des eaux avec la réalisations de 150 ouvrages dont 149 seuils, 7 mini barrages et 4 mares pour renforcer et consolider le potentiel en petite irrigation sur 7 500 ha, iii) le renforcement des capacités de 30 000 producteurs à travers la mise en place et l'animation de 1 750 Champs Ecoles Paysans (CEP) en cultures pluviales et irriguées, 210 Démonstrations d'Initiatives Paysannes en Elevage (DIPE), la promotion de la Régénération Naturelle Assistée (RNA) sur 190 000 ha, la mise en place de kits d'intrants agricoles et 13 500 kits de petits ruminants, de 90 greniers féminins de soudure et 240 Activités Génératrices de Revenus (AGR) au profit des ménages vulnérables, iv) l'aménagement des infrastructures de marchés dont 18 marchés de demi-gros, 20 centres de collectes et une trentaine de plates forme de services intégrés (maisons du paysan), v) la construction et réhabilitation des pistes sur un linéaire de plus de 1 300 Km, vi) le financement à coûts partagés (subvention adossée à un crédit) en collaboration avec les Institutions Financières au profit des promoteurs de la petite irrigation et les microentreprises rurales (MER) notamment des jeunes promoteurs intervenant en amont et aval de la production agricole et vii) la promotion des échanges transfrontaliers à travers trois corridors reliant les marchés des régions de Tahoua, Maradi et Zinder à ceux des Etats du Nord Nigéria.

A défaut de présenter les détails au niveau des sept axes d'intervention du ProDAF, pouvez-vous nous donner les détails sur un des axes d'intervention pour mesurer l'ampleur de vos interventions sur le terrain. Par exemple qu'est ce qui se fait au tour de la construction et réhabilitation des pistes rurales ?
Sur l'ensemble des sept axes d'intervention, le ProDAF travaille sur la durée et en réalisant des investissements conséquents et intégrés au sein des 21 PDE retenus, ce qui permet d'avoir les effets et impact recherchés. Pour s'en convaincre, au niveau de l'axe d'intervention relatif aux routes rurales, il est envisagé de réaliser dans chacune des trois régions, un linéaire de l'ordre de 400 à 500 km pour relier les bassins de production aux marchés ou des bassins de production à la frontière du Nigéria pour faciliter l'exportation des produits agro-pastoraux.
En considérant la période de 2011 à 2023(date d'achèvement du ProDAF), en terme de réalisations au titre de tous les projets fédérés par le ProDAF, nous dénombrons un linéaire de 1 305Km dont 391 Km déjà réalisés dans le cadre des projets PUSADER, PASADEM, PPI Ruwanmu et PUSADER+ sur financement du FIDA, OFID et Coopération Espagnole , 335 Km en cours d'études techniques dans le cadre des projets PAMIRTA et ProDAF sur financement de la Coopération Italienne, du FIDA et de OFID, 267Km au stade de lancement des études techniques sur financement de la Coopération Italienne et du FIDA et 312 Km en phase d'identification sur financement du FIDA. La répartition par région donne la situation suivante.
Région de Tahoua : 503 Km dont 37 Km réceptionnés, 171 Km en cours d'études techniques, 110 Km au stade de lancement des études et 185 Km en phase d'identification.
Région de Maradi : 418 Km dont 231 Km réceptionnés, 89 Km en cours d'études techniques, 98 Km au stade de lancement des études et 0 Km en phase d'identification.
Région de Zinder : 384 Km dont 123 Km en cours de réception, 75 Km en cours d'études techniques, 59 Km au stade de lancement des études et 127 Km identifiés et validés.

Quels sont les effets constatés ou induits par les pistes construites ou réhabilités dans le cadre de votre programme.
Les effets constatés montrent une amélioration importante de i) la facilité d'accès aux marchés par l'augmentation et la diversification du trafic (motos ou véhicules) se traduisant par la réduction du temps et du coût de transport, ii) les revenus des ménages ont augmenté, car les marges brutes des principaux acteurs économiques ont été boostées par la réduction du coût de transport, iii) les recettes des communes ont significativement augmenté du fait de la dynamisation des marchés hebdomadaires, iv) la sécurité alimentaire et nutritionnelle, car les céréales de base et les produits frais sont de plus en plus disponibles en quantité et sans rupture du fait du trafic hebdomadaire et parfois quotidien, v) l'accès aux services sociaux de base notamment les soins de santé par le rehaussement du taux de consultation prénatale ainsi que la baisse du coût et de la durée des évacuations, de la fréquentation scolaire et l'assiduité des enseignants au niveau des villages désenclavés, mais aussi le renforcement de l'accès à l'eau potable avec la réalisation et l'équipement des forages routiers, vi) l'environnement à travers la plantation des arbres aux entrées et sorties des villages et vii) la synergie d'action entre partenaires en réalisant les investissements complémentaires au niveau des bassins de production ou au niveau des marchés.

Onep
21/07/17

L'invité de Sahel Dimanche

M. Ari Toubo Ibrahim, Gouverneur du District 9102 Afrique de l'Ouest du Rotary International : « La 5ème Assemblée et la…

M. Ari Toubo Ibrahim, Gouverneur du District 9102 Afrique de l'Ouest du Rotary International : « La 5ème Assemblée et la Conférence de District nous ont permis de consolider définitivement notre District en termes d'effectif, de développement de l'ac

Monsieur le Gouverneur, du 13 au 17 mars 2018 et, plus récemment, du 26 au 29 mars dernier, vous avez organisé des rencontres internationales. Quelle est la nature de ces évènements ?C'est avec enthousiasme que la famille rotarienne du Niger a abrité la 5ème Assemblée de formation du District 9102 Afrique de l'Ouest du Rotary International couvrant le Bénin, le Ghana, le Niger et le Togo, à Niamey. Un événement de très grande importance...

M. Sédiko Douka, Commissaire de la Cedeao chargé de l'Energie et des Mines : «L'une de nos priorités, aujourd'hui, est d…

M. Sédiko Douka, Commissaire de la Cedeao chargé de l'Energie et des Mines : «L'une de nos priorités, aujourd'hui, est de créer un marché régional de l'électricité»

Quels sont les principales missions du Département chargé de l'Energie et des Mines dont vous avez la charge ?Avant tout, permettez-moi de remercier les Hautes Autorités de la République du Niger pour avoir soutenu ma candidature au poste de Commissaire chargé de l'Energie et des Mines de la CEDEAO. Je ne ménagerais aucun effort pour rehausser l'image du Niger et apporter ma modeste contribution au processus d'intégration régionale. Aus...

Me Ali Sirfi Maïga, Médiateur de la République : «Le Médiateur de la République entend ainsi occuper toute la place qui …

Me Ali Sirfi Maïga, Médiateur de la République : «Le Médiateur de la République entend ainsi occuper toute la place qui lui est dévolue afin d'assurer pleinement la médiation institutionnelle pour réparer les torts commis aux citoyens et les réconcil

Monsieur le Médiateur, votre institution créée, il y a quelques années seulement au Niger, travaille aujourd'hui avec plusieurs secteurs de la vie socio-économique de notre pays. Pouvez-vous nous expliquez le rôle exact et les attributions du Médiateur de la République au Niger ?Merci une fois de plus pour l'opportunité que nous offre votre Hebdomadaire pour informer d'avantage l'opinion sur la mission combien exaltante du Médiateur de ...

M. Mahaman Mansour Hadj Daddo, ministre Conseiller Spécial à la Présidence de la République, Président du Comité Zinder …

M. Mahaman Mansour Hadj Daddo, ministre Conseiller Spécial à la Présidence de la République, Président du Comité Zinder Saboua : « J'appelle toutes les couches socioprofessionnelles à s'approprier cet événement, à jouer chacune sa partition »

Monsieur le président, ce sera au tour de la ville de Zinder d'accueillir cette année la fête tournante du 18 décembre. Le programme de Zinder Saboua a été officiellement lancé par le Premier ministre. Que prévoit exactement ce programme en termes de réalisations pour la capitale du Damagaram?Je vous remercie de l'occasion que vous m'offrez pour parler de la mise en œuvre du Programme Zinder Saboua. Je voudrais aussi remercier Son Excel...

M. Almoustapha Garba, ministre de l'Environnement et du Développement durable, à l'occasion de la journée mondiale de la…

M. Almoustapha Garba, ministre de l'Environnement et du Développement durable, à l'occasion de la journée mondiale de la vie sauvage : «Les menaces qui pèsent sur le potentiel faunique et floristique du Niger sont d'ordre climatique et anthropique »

Le 3 mars dernier, la communauté internationale a célébré la journée de la vie sauvage pour s'indigner et donner l'alerte sur les menaces de toutes formes sur la faune et la flore sauvages. Quelle signification cette journée a dans le contexte nigérien?La Journée Mondiale de la Vie Sauvage est une journée instituée par l'ONU en 2014 et, chaque année, le 3 mars est consacrée à la sensibilisation du grand public sur la faune, la flore et ...

Le président de la délégation spéciale de la ville de Niamey, M. Moctar Mamoudou: « La conjugaison des efforts va nous p…

Le président de la délégation spéciale de la ville de Niamey, M. Moctar Mamoudou: « La conjugaison des efforts va nous permettre d'aboutir à l'atteinte des objectifs de Niamey Nyala, conformément à l'ambition et à la vision du Président de la Républi

Monsieur le Président, vous êtes depuis près de 6 mois à la tête de la Communauté urbaine de Niamey, une entité qui se caractérise par ses multiples défis à relever. Quelles sont vos ambitions pour Niamey et quelles en sont aujourd'hui vos grandes priorités ?Merci de nous avoir donné cette opportunité pour nous exprimer dans les colonnes de votre journal. Oui, lorsque nous avons pris fonction, nos ambitions ont été énumérées. C'est de d...

M. Hassane Atamo, Chef de Division Planification Familiale (PF) au Ministère de la Santé Publique : «La mobilisation des…

M. Hassane Atamo, Chef de Division Planification Familiale (PF) au Ministère de la Santé Publique : «La mobilisation des ressources alternatives pour le financement des produits contraceptifs est une question de souveraineté

Monsieur le Chef de la Division PF, le Niger a pris part récemment en Guinée à la 6ème réunion annuelle du Partenariat de Ouagadougou qui a porté cette année sur la planification familiale et l'autonomisation de la femme. Cette rencontre a-t-elle répondu aux attentes de notre pays ?C'est une rencontre importante pour l'ensemble des pays du PO et particulièrement pour le Niger qui fait des efforts pour atteindre ses objectifs de prévalen...

M. Ahmet Botto, ministre du Tourisme et de l'Artisanat : «Le Festival de l'Aïr est un grand rendez-vous touristique et c…

M. Ahmet Botto, ministre du Tourisme et de l'Artisanat : «Le Festival de l'Aïr est un grand rendez-vous touristique et culturel de portée nationale, sous-régionale, régionale et internationale»

Monsieur le ministre, le festival de l'Aïr est un événement de plus en plus célèbre ; pouvez-vous nous faire la genèse de ce grand rendez-vous touristique et culturel ?Je vous remercie beaucoup de me donner l'occasion de parler du Festival de l'Aïr. Effectivement, comme vous l'avez dit, le Festival de l'Aïr est un grand rendez-vous touristique et culturel de portée nationale, sous-régionale, régionale et internationale. L'historique du ...

M. Jérôme Trapsida Oumarou, Directeur Général de l'Agence Nationale de Propriété Intellectuelle (AN2PI) : « Ceux qui fon…

M. Jérôme Trapsida Oumarou, Directeur Général de l'Agence Nationale de Propriété Intellectuelle (AN2PI) : « Ceux qui font de la recherche pourront trouver au centre de documentation de I'AN2PI des informations techniques »

Monsieur le Directeur Général, notre pays s'est doté d'un instrument très important, l'Agence Nationale de la Propriété Industrielle et de la Promotion de l'Innovation (AN2PI) que vous dirigez, pouvez-vous présenter brièvement à nos lecteurs cette Agence ?L'Agence Nationale de la Propriété Industrielle et de la Promotion de l'Innovation (AN2PI) est un Etablissement Public à caractère Professionnel, créé par la loi N° 2012-25 du 02 mai 2...

Entretien avec Pr Antoinette Tidjani Alou, coordinatrice de la Filière "Arts et Culture", Département des Lett…

Entretien avec Pr Antoinette Tidjani Alou, coordinatrice de la Filière "Arts et Culture", Département des Lettres, Arts et Communication (FLSH) de l'Université Abdou Moumouni : « Par ce 3e colloque international, l'Université Abdou Moumouni réitère s

L'Université Abdou Moumouni organise au nouvel espace « Arts et Culture » des ateliers pré colloque du 3 au 6 février 2018, une « Journée Labo » le 6 février 2018 et, du 7 au 8 février 2018, un colloque international sur le thème : « Les Arts et la Culture : quels impacts politiques, économiques et sociaux ? » et des soirées spectacle et scène ouverte et des projections de films des étudiants le 7 et 8 février respectivement, à partir d...

AG/ONU

Editorial

Audiences

Dossier

Fruits et légumes sur les marchés de Niamey : Abon…

Fruits et légumes sur les marchés de Niamey : Abondance des produits à des prix abordables

Lancée il y a seulement quelques mois, la campagne des cultures de contre saison a commenc...

vendredi 26 janvier 2018

Le maraîchage, une activité florissante dans le vi…

Le maraîchage, une activité florissante dans le village de Karey Gorou

Ces derniers temps, on constate une forte présence des légumes saisonniers dans la capital...

vendredi 26 janvier 2018

La Fédération des Coopératives Maraîchères du Nige…

La Fédération des Coopératives Maraîchères du Niger s'engage à contourner le problème d'écoulement des produits

La Fédération des Coopératives Maraîchères (FCMN-Niya) est une organisation paysanne faîti...

vendredi 26 janvier 2018

L'air du temps

Ces trouble-fête de l'échangeur

Ces trouble-fête de l'échangeur

Après son inauguration officielle, le 03 avril dernier, l'échangeur Diori Hamani de Niamey...

vendredi 13 avril 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.